Opération « petite laine », la dernière initiative du WWF

En plein hiver, WWF a une initiative pour le moins curieuse pour le Canada.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Opération « petite laine », la dernière initiative du WWF

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 7 février 2014
- A +

Par Anton Suwalki

 

À l’heure où nous écrivons, il fait doux en France, mais très froid au Canada : -20 à Montréal et à Toronto, un petit -7 à Vancouver, et -30 à Prince George. C’est assez banal là-bas, certes… Mais on peut concevoir que les Canadiens éprouvent un certain réconfort en rentrant le soir chez eux dans une maison bien chauffée. Du confort des Canadiens, le WWF n’en a cure, nous verrons bientôt pourquoi.

Cette organisation est décidément la championne des initiatives et des slogans tartignoles.

Résumons-en quelques unes :

– À travers l’Alliance pour la planète, elle organisait ces fameuses extinctions de lumière pour « braquer les projecteurs (sic !) sur l’urgence de la situation climatique mondiale ». De l’obscurité à l’obscurantisme, il n’y a qu’un pas vite franchi. Pour la première fois depuis l’ère de la bougie, l’électricité, une des plus belles réalisations humaines, est officiellement assimilée à une pollution1 : elle se traduit désormais par le décret Batho sur l’extinction des enseignes lumineuses entre 1 h et 6 h du matin ! L’instauration démocratique du couvre-feu, voilà qui fait froid dans le dos !

On pense immanquablement à des situations tragiques dans le monde : lorsqu’on observe la carte mondiale de la « pollution lumineuse », on se rend compte que la directive Batho est scrupuleusement respectée à… Bangui, Kinshasa, Antanarivo, ou Pyongyang. Des endroits du monde à la pointe du progrès écologique, et où il fait si bon vivre, comme on le sait !

pollution_lumineuse

Qui ne voit, chez nous, au moins dans cette mesure, une source supplémentaire d’angoisse pour une femme obligée de traverser la ville tard la nuit ? S’il est exact que le sentiment d’insécurité est parfois surdimensionné par rapport à l’insécurité réelle, il n’en est que plus stupide de contribuer à le renforcer.

– Nous avions récemment rendu compte de l’initiative lumineuse du WWF qui a livré des ampoules « basse consommation » à Madagascar, un pays où l’électricité est encore réservé à des nantis.

img contrepoints024 WWF réchauffementCette fois-ci, ce sont donc les ménages canadiens qui font l’objet des touchables attentions du WWF :

WWF-Canada invite la population à baisser le chauffage de 2°C, jeudi, et à enfiler une « p’tite laine », dans le cadre de la 4e Journée nationale de la petite laine. Par ce geste, les participants peuvent signifier leur appui à la lutte aux ( !) changements climatiques, indique l’organisation par voie de communiqué.

Rappelons donc que tout ceci se passe en plein hiver, par des -20 à -30 degrés : en somme, le WWF invite les gens à se les geler… pour lutter contre le réchauffement climatique. Qui disait « Deux choses sont infinies : l’Univers et la bêtise humaine. Mais, en ce qui concerne l’Univers, je n’en ai pas encore acquis la certitude absolue », déjà2 ?


Sur le web.

  1. Certes, elle rend plus difficile l’observation des étoiles, mais on peine à croire que le sort des astronomes amateurs soit la principale préoccupation des gouvernements.
  2. Celle-ci ne semble pas faire partie des fausses citations d’Einstein.
Voir les commentaires (106)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (106)
  • Merci pour le lien. En fait j’ai investigué sur « deux choses sont infinies … » dans les commentaires ( http://www.drgoulu.com/2008/11/26/ce-queinstein-na-jamais-dit/#comment-1048197701 ) et trouvé sur http://quoteinvestigator.com/2010/05/04/universe-einstein/ que la source n’est pas claire.

    Sinon au sujet de l’article il y a un article intéressant sur le bilan énergiétique du pull dans une maison sous-chauffée ici : http://blog.science-infuse.fr/post/Le-pull-plus-ecolo-que-le-chauffage-central

  • Merci de nous permettre de commencer la journée en riant !

  • « WWF-Canada invite la population à baisser le chauffage de 2°C »

    « Rappelons donc que tout ceci se passe en plein hiver, par des -20 à -30 degrés : en somme, le WWF invite les gens à se les geler »

    Il y’a quand même un peu de mauvaise fois ici. Maintenir la température de la maison à 18°C au lieu de 20°C, ce n’est pas plus dangereux par -30 que quand il fait 10. Avec une maison bien isolée (je suppose qu’au Canada, elles le sont), on n’a pas plus froid dedans parce qu’il fait plus froid dehors.

    J’admets quand même bien sur que la mesure est particulièrement inutile.

  • Cet article pue la mauvaise foi et l’hypocrisie. Non seulement les canadiens ne sont pas obligé de le faire mais de plus faire passer son chauffage de 21 à 19 et mettre un pull n’est pas mortel. Cet article c’est de la bêtise pure et grasse, c’est affligeant.

    • Vous voyez bien qu’il y a une dimension humoristique ici. On ne peut négliger une bonne rigolade à la lecture de propositions aussi absurdes et intrusives.
      De plus, libre à vous de mettre votre chauffage à 19 si vous le souhaitez mais vous n’avez pas à vous prononcer sur le fait de le mettre plutôt à 21. Chacun fait à son goût, voilà tout. Ce n’est pas une bien grande affaire. On ne va pas sauver de bébé phoque en mettant son chauffage à 19, voyez-vous ?

    • Tiens, le précédent c’était de 20 à 18… Qu’est-ce que vous en avez à faire de la température chez votre cousin canadien ? N’est-ce pas à lui de la choisir en toute liberté ? Il fait 16 dans mon séjour, pourquoi voulez-vous me faire baisser à 14 ? Pour montrer que vous pouvez crier « Tourne le bouton ! » et qu’alors la foule vous obéit, par respect pour votre idéologie, j’imagine…

    • Je ne sais pas si vous avez bien lu, mais la population n’est en rien obligée de faire cela !
      C’est comme quand on mouvement appelle à une manifestation ou une action quelle qu’elle soit, personne n’est obligé de suivre cette action, c’est juste une possibilité !

      • « Je ne sais pas si vous avez bien lu, mais la population n’est en rien obligée de faire cela ! »

        Encore heureux !

        Mais d’aucuns n’en auraient pas moins tendance à promouvoir des idées beaucoup moins « bisounours ». 🙁

        Serge Orru, ancien directeur du WWF :
        « Demain, se lèveront inévitablement des radicaux et des éco-warriors. »

        http://yannbenard.canalblog.com/archives/2010/03/24/17343014.html

        • Extrait de l’article du directeur de la WWF :

          « En effet, la contribution Climat Energie avait pour vocation de permettre l’adaptation des entreprises françaises à la nouvelle donne énergétique et en particulier la remontée inexorable du prix des hydrocarbures. »

          D’un autre côté on nous dit : l’exploitation des gaz de schistes n’est pas rentable car les prix du gaz s’écroulent.

          Il est temps d’empêcher tous ces crétins de nuire avant qu’ils nous mènent au mur …

      • C’est en effet juste une possibilité. Mais alors, quand on les juge ridicules et contre-productifs, pourquoi insister ?

      • Je ne sais pas si vous avez bien lu mais personne n’est obligé de trouver cette article brillant et pertinent. Cependant il est tout a fait possible à sont auteur de trouver les agissement de WWF idiot et contreproductif et il est tout à fait légitime que ce même auteur nous fasse part de son opinion. Qui plus est, sur un site libérale, je ne voit rien de choquant à trouver un article qui dénonce la propagande réchaufiste financer par les cons-tribuables.

    • Bof , nous nous chauffons à 18 ° C , avec le pullover de WWF , svp et malgré cela notre facture de chauffage ( éléctricité nucléaire ) augmente !!!

    • Bah moi je vis la-bas et j’ai augmenté le chauffage de 2 degrés. Et puis, comme 18 c’est pareil que 20, vient y habiter et on en rediscute.

      • 2 degrés, histoire de pas faire comme le troupeau. Fallait preciser

      • Ce qui s’entend en France , cad passer de 20 à 18 ° C avec chandail s’entend moins à Montréal ou Calgarly ou la température peut craquer entre moins trente pour Montréal et moins cinquante pour le seconde et passer de moins trente à plus 18 me semble plus difficile que de passer de + 20 à + 18 !!!!

    • L’électricité produite au Canada provient de sources diverses. L’électricité provenant des sources renouvelables et de l’énergie nucléaire est considérée énergie primaire parce qu’elle est saisi directement des ressources naturelles, tandis que l’électricité provenant des combustibles fossiles est considérée comme énergie secondaire parce que l’électricité est saisie à partir des matières premières comme le charbon, le gaz naturel et le pétrole. La source la plus importante est le mouvement de l’eau qui sert à produire 59 % de l’électricité. Le Canada est le troisième plus grand producteur d’hydroélectricité au monde avec plus de 348 milliards de kilowattheures en 2010. La capacité installée de l’hydroélectricité est plus de 75 million kilowatts. Cette capacité a été créée là où existent des conditions hydrographiques et géographiques favorables, principalement au Québec, mais aussi en Colombie-Britannique, en Ontario, au Labrador et au Manitoba.

      http://www.rncan.gc.ca/energie/renouvelable-electricite/7360

      • il y a une centrale nucléaire au Canada !!!

        • Bien plus qu’une, même que l’une d’elle est une des plus puissante au monde.
          Les politiciens Quebec aime se péter les bretelles avec l’hydro-électricité, mais ce qu’ils ne disent pas c’est que c’est probablement l’endroit au monde qui est le plus généreux géographiquement. Sinon ça serait pétrole ou nucléaire.
          Personnellement ça se tiens plus à 22 quand je suis là et 15 la nuit.

  • On m’a dit que les Canadiens avaient plutôt tendance à surchauffer … pour empêcher les murs de geler et les bâtiments de s’effondrer, parce que le béton est coulé dans des conditions non optimales (froid) . Mais ils preuvent se le permettre car ils ne payent pas l’énergie au même tarifs.

    Dans le genre absurde, le couvre-feu français est un chef-d’oeuvre : EDF ne sait pas quoi faire du courrant la nuit et le brade en tarif économique (la production nucléaire n’est pas souple). Ce qui coûte cher en énergie fossile, c’est l’adaptation aux variations de consommation qui se fait avec ce type de centrale (en particulier les centrales à gaz à faible rendement). Le couvre-feu n’a d’intérêt que de torpiller la rentabilité du nucléaire, sans fournir de solution de remplacement.

    Une dernière remarque : si vous chauffez à l’eclectricité, vous pouvez sans remords allumez toutes les lampes en continu durant l’hiver car le courrant se dissipe en chaleur. 100 W dans une lampe chauffe pareil que 100 W dans un radiateur.

    • En plus une ampoule classique chauffe non seulement comme un radiateur « grille pain » par convection mais surtout par rayonnement infrarouge, ce qui donne une chaleur plus confortable et qui chauffe plus rapidement la pièce.

      • Le chauffage électrique est l’ennemi des écolos (pour cause de centrales nucléaires).

        Il est vrai que les pertes à la production par carburant fossile (cycle de carnot) et de transport (effet joule) en font une solution à priori déplorable. Pourtant, je me demande souvent si une combinaison de chauffage au sol (électrique) et chauffage IR (électrique) adaptée à chaque pièce de la maison ne serait pas aussi performante grâce à sa souplesse que des installation complexes (VMC double flux, chauffage à circulation d’eau, pompe à chaleur …) difficiles à règler et coûteuses en infrastructure et entretien.

        Les blogs sur le sujet étant plus imprégnés d’idéologie que d’expériences concêtes, j’ai renoncé à chercher …

  • Vos articles sont parfois stupéfiant et témoignent d’une grande méconnaissance des mécanismes d’économies d’énergies.
    Mais plutôt que vous instruire, quel est votre propos final ? On consomme comme on veut ? Au maximum ? Sans se soucier des autres ? De l’environnement ?
    Vous faites semblant de ne pas comprendre… c’est pire que ceux qui proposent des solutions.
    On ne demande pas aux Canadiens de vivre à -18°C. On leur demande de passer de 21°C ) 19°C en mettant un pull : vous comprenez maintenant ? Pas trop dur à suivre ?
    De même qu’à Madagascar, les problèmes de productions électriques demeurent constants. Certes l’éclairage n’est qu’une part infime de la consommation, mais en utilisant des ampoules à économies d’énergie, on peut allumer plus de lampe dans un village.
    Sortez de l’Hyatt park le dimanche, cela vous fera le plus grand bien de voir qu’il n’y a pas que vos critiques.
    On attend en revanche vos solutions !

    • Oui, on consomme comme on veut, chacun est responsable et s’il est assez stupide et néanmoins riche pour faire exploser sa facture, c’est son droit le plus absolu. Je ne vois pas en quoi mettre des mitaines pour taper sur son clavier dans un local au dessous de la température confortable serait une marque de vertu. Je considère celui qui me dit ce que je dois faire pour des raisons de propagande comme un agresseur. Celui qui me prend pour un imbécile parce que je ne suis pas d’accord avec lui aussi, soit dit entre parenthèses.

      Et à Madagascar, le problème est de produire plus d’électricité, pas d’en consommer moins. Et pour produire plus d’électricité, il est d’instaurer un climat favorable aux affaires et à l’investissement. Si vous avez quelque chose à proposer pour ces derniers points, je vous aiderai sans doute, mais si c’est d’envoyer des ampoules basse-consommation qui ne se vendent ici que parce qu’on a interdit les autres, je continuerai à me moquer de vous.

      • Madagascar : potentiel hydroélectrique ~ 7800 MW, exploité 132 MW.
        Madagascar, actualités : bataille autour du futur premier ministre.

        Et il faudrait leur envoyer des ampoules basse consommation ? Rien de plus adapté ?

      • Merci d’avancer masque baissé. C’est toute la différence entre le libéralisme sauvage et le capitalisme encadré. Au moins vous assumez vos propos, ce qui est rare, je le salue.
        Heureusement, pour le moment, vos idées sont minoritaires. A laisser chacun décider de sa liberté sans limite, on crée les bases de l’anarchie.
        Si chacun des Français faisaient comme vous, construisons des centrales thermiques, des centrales nucléaires supplémentaires avec tous les problèmes d’appro.
        Quant à Madagascar, il est à priori plus facile de livrer des ampoules que de construire un barrage, mais pour vous, il suffit de…

        • Chris: « A laisser chacun décider de sa liberté sans limite, on crée les bases de l’anarchie. »

          Le libéralisme n’est pas « une liberté sans limite » du tout et ce n’est parce qu’on n’encadre pas par la loi une chose que les gens font n’importe quoi. Arrêter de prendre les autres humains pour des imbéciles et de vouloir leur imposer par la force VOS choix arbitraire et immuables.

          Le marché du travail est super-encadré en France ce qui l’a totalement sinistré pour la malheur de tous: chômage record, faible marges, faillites records.

          • Vous êtes des ultra face à des ultra. Vous ne tolérez aucune modération et ne voulez de loi que si elle répond à vos intérêts. La première source d’économie d’énergie est l’isolation. Les bases polaires n’ont pas de radiateur : seule la chaleur des instruments et humaine chauffent les locaux.
            Je n’impose absolument rien, mais nos choix ont des conséquences directes sur d’autres populations et le nier est absurde.
            Nos ressources sont limitées, et je ne crois pas à l’altruisme naturel de l’homme. L’article parle de baisser d’un ou degré la température chez soi. Je connais des agents EDF qui vivent en T-shirt chez eux, et ouvrent parfois les fenêtres en hiver quand il fait trop chaud : les défendez-vous ?

            • Chris: « Vous êtes des ultra face à des ultra. Vous ne tolérez aucune modération et ne voulez de loi que si elle répond à vos intérêts.  »

              Non, cesse de raconter n’importe quoi, tu n’as aucune idée de ce qu’est le libéralisme.

              J’étais socialo très longtemps je peux te dire que tout ce qu’ils en disent (loi de la jungle, défense des riches) c’est de la merde en plaque d’ailleurs totalement contredite par tous les faites économique et sociaux.

              J’ai mis un sacré temps à m’en débarrasser, heureusement que je lis énormément et que j’ai une approche scientifique (je veux des faits) sinon je serais toujours à balancer de pauvres slogans.

            • Chris : « Je n’impose absolument rien »

              120’000 lois et 400’000 décret porté par les thuriféraires de ton idéologie.

            • « Nos ressources sont limitées »

              Pas celles de la chiasse mentale escrologique.

        • Chris: « Quant à Madagascar, il est à priori plus facile de livrer des ampoules que de construire un barrage »

          Le problème de Madagascar c’est que ce pays a justement tourné le dos à la liberté et au libéralisme:

          77eme pour la liberté économique:
          http://www.heritage.org/index/ranking

          116eme pour la démocratie (Régime autoritaire)
          http://fr.wikipedia.org/wiki/Indice_de_d%C3%A9mocratie

          Le libéralisme ce n’est pas du tout l’absence de règle comme votre ignorance le laisse entendre mais un état fort qui assure les tâches régalienne que sont les droits et libertés fondamentales des gens: sécurité et justice, liberté de la presse et liberté civiles, des choses que ne font pas non plus le gouvernement de Madagascar.

          • Voilà vos réponses.
            L’insulte.
            Vos arguments : laissez faire le saint marché qui est gentil gentil.

            Je ne suis pas d’accord : je suis socialiste !

            L’ignorance n’est peut-être pas de mon côté… mais je suis un modéré. Savoir décider pour la majorité pour l’intérêt commun. L’argent n’achète pas tout.

            • Chris: « Voilà vos réponses. L’insulte. »

              Surtout des faits, tu ne semble pas très doué pour la lecture, quand aux insultes tu n’es pas doué pour l’auto-critique non plus il semble.

          • Et l’intello, puisque qu’il te faut des arguments et contre-arguments, réponds à ton pote de combat.

            « perso, ce matin, il faisait froid, j’ai donc du laisser tourner mon 4X4 pour avoir bien chaud pour me rendre au supermarché faire quelques courses:un peu de patta negra, une entrecôte de boeuf argentin, succulente, avec des haricots verts fins du Kenia, un verre de vin chilien, pas mauvais,et des fraises d’espagne, un petit kawa(cafe equitable, car j’ai de l’empathie pour les petits producteurs) et une petite sieste, thermostat à 24 °
            Je me le permets parce que je sais que vous, pendant ce temps, vous allez vous les geler,faire un bouillon avec un panier de légumes de la coop voisine(que vous irez chercher à vélo) ce qui compensera mes errements
            merci encore. « .

            Voilà.

            J’attends ta copie parce que là, moi je sèche.

            Petit indice pour toi aussi : tu réviseras l’écart type pour la semaine prochaine.
            Dire que le niveau de vie est bon dans les pays les plus libéraux.. c’est un paramètre.
            Mais je ne pense pas que ce soit lié au bonheur. Avoir du pognon pour vivre comme un con sous anxiolytique…

            • MESSAGE DE MODÉRATION @Chris :
              Attention, le flooding et le trolling ne sont pas tolérés sur Contrepoints. Premier avertissement.

            • Chris: « Dire que le niveau de vie est bon dans les pays les plus libéraux.. c’est un paramètre.
              Mais je ne pense pas que ce soit lié au bonheur. Avoir du pognon pour vivre comme un con sous anxiolytique… »

              T’as quel âge pour avoir ce niveau lamentable de réflexion ?

            • Vous seriez prêt donc, vous, personnellement à entrer chez quelqu’un, lui mettre un fusil sur la tempe pour imposer vos choix personnel ? Demander à l’état de le faire c’est équivalent à payer un homme de main.
              Le libéralisme ne vous impose rien, vous pouvez très bien fonder une secte avec les gens comme vous. Le socialisme lui impose aux autres vos choix personnel, par la violence.

        • trop drôle

          comme si les gens, lorsque l’on laisse la liberté de choix, étaient tous des attardés mentaux, et feraient exploser leur facture énergétique?
          Votre moraline à deux balles n’a strictement aucun sens.
          Et contrairement à vous, je ne vois pas où est le problème d’avoir 60 réacteurs nucléaires au lieu de 50 ?
          Sauf que avec 60 réacteurs( pure hypothèse) tout le monde se chaufferait à l’électricité ce qui réduirait encore les émissions de gaz satanique, ce dont toute personne ayant 2 neurones se tape, puisque la corrélation entre taux de CO2 et T° est infirmée.
          Concernant l’accès à l’électricité de nos amis africains, que pensez-vous des « actions citoyennes » des lobby(très puissants) verdolatres aux USA

          http://rogerpielkejr.blogspot.be/2014/01/reduce-ghgs-or-increase-energy-access.html

          ce n’est pas tout de leur envoyer des ampoules basse conso,(alors que même chez nous les circuits de collecte des ampoules usagées posent posent problème,on peut imaginer le désastre sanitaire à terme dans des pays où les normes ne sont quasi pas respectées),encore faut-il qu’il y aie une prise avec du courant derrière.

          perso, ce matin, il faisait froid, j’ai donc du laisser tourner mon 4X4 pour avoir bien chaud pour me rendre au supermarché faire quelques courses:un peu de patta negra, une entrecôte de boeuf argentin, succulente, avec des haricots verts fins du Kenia, un verre de vin chilien, pas mauvais,et des fraises d’espagne, un petit kawa(cafe equitable, car j’ai de l’empathie pour les petits producteurs) et une petite sieste, thermostat à 24 °
          Je me le permets parce que je sais que vous, pendant ce temps, vous allez vous les geler,faire un bouillon avec un panier de légumes de la coop voisine(que vous irez chercher à vélo) ce qui compensera mes errements
          merci encore.

        • @Chris

          « Si chacun des Français faisaient comme vous, construisons des centrales thermiques, des centrales nucléaires supplémentaires avec tous les problèmes d’appro. »

          Si tous les français construisaient une centrale thermique dans leur jardin … Non mais relisez vous !

          Avez vous la moindre idée du coût et du risque financier de la construction d’une centrale. Seuls les industriels et les marchés avec une visibilité claire de la demande et de la rentabilité peuvent faire ça. Quand les politiques s’en mêlent c’est la cata. Allez demander aux espagnols qui ont surinvestit dans les centrales à gaz pour cause d’idéologie des « renouvelables ».

          Il ne faut surtout pas intervenir dans la gestion capitalistique des investissements et cela n’a rien à voir avec le capitalisme sauvage. Les problêmes d’appro comme vous dites sont le problême des investisseurs et pas celui du citoyen ou des politiques comme voudrait nous le faire croire la propagande écologique.

          Les décisions politique malgaches appartiennent aux malgaches et seuls les marchés et l’industrie sont capables de gérer les financements et les réalisations. C’est pas en leur envoyant des ampoules par la poste que vous allez les aider.

          On n’avance pas masqués comme vous dites car on pense savoir à peu près de quoi on parle et que si on tenait vos propos dans la vie professionnelle, on aurait perdu notre gagne-pain depuis longtemps.

          • Il ne faut surtout pas intervenir dans la gestion capitalistique des investissements.

            Voilà votre pensée. Ce n’est pas la mienne.
            Pourquoi nous avons la 3ème forêt européenne et que nous l’exploitons si mal ?
            Pourquoi la Suède construit de plus en plus de centrale à granulés ?
            Pourquoi nous ne faisons la même chose afin de réduire notre dépendance énergétique ?
            Qui sont les dirigeants des grandes entreprises ? Quels sont leurs parcours ? Y’a t’il ententes dans leurs choix ?

            Je comprends que vous perdiez votre gagne pain si vous aviez le courage de dire ce que vous pensez à vos employeurs. Moi je suis chef d’entreprise et je paie mes impôts pour corriger en partie ces subventions d’Etat.

            • On n’a pas besoin de centrales à charbon à pétrole ou à granulés. Pourquoi en construirait-on sinon par conviction écolo. Notre dépendance énergétique est liée au gaz et au pétrole. Le gaz on en a mais on ne veut pas l’exploiter.

              Le pétrole on en a besoin pour les transports et on est bien obligé de l’importer. Le jour où on en trouve ou bien que quelqu’un trouvera un moyen rentable de le synthétiser, les industriels (Total, GDF …) se battront pour obtenir le marché.

              Et si on produit du méthane et qu’un constructeur automobile met au point un véhicule roulant au méthane qui ne soit pas une bombe ambulante, le marché s’adaptera sans avoir besoin de l’intervention de l’état.

              Croyez vous vraiement que des industriels peuvent s’entendre pour empêcher tous les autres dans le monde entier de développer des fillières concurrentes rentables. Seul l’état à le pouvoir de mettre la pagaille dans les marchés.

            • Chris: « Il ne faut surtout pas intervenir dans la gestion capitalistique des investissements.
              Voilà votre pensée. Ce n’est pas la mienne. »

              La tienne c’est de donner aux politique les manettes de l’investissement ce qui va donner les mêmes effets que partout: corporatisme, entente, collusions, monopole, appauvrissement et mauvais services.

            • les centrales à granulés
              c’est très écolo
              la plus grande centrale thermique anglaise brûle du bois,…. importé des USA,
              raser nos forêts pour les brûler là où l’on peut produire à moindre coût avec des centrales nucs, cela me semble une idée très « verte »

              D’ailleurs toutes ces grandes trouvailles vertes prouvent dans les faits leur grande efficience,: toutes les grandes firmes actives dans le secteur sont dans le rouge, le réseau est fragilisé, le blackout n’est plus une vue de l’esprit, et la note des consommateurs explose.

              Notez qu’avec des flèches dans votre genre, personne n’avait le moindre doute sur ce qui allait se passer

              N. Bulot et le faucheur d’OGM comme conseillers à l’énergie, finalement Rael serait sans doute plus avisé

            • « toutes les grandes firmes actives dans le secteur sont dans le rouge »

              Le plus drole (si on peut dire), c’est que cela touche autant les producteurs traditionnels que ceux qui ont investi dans les EnR. Bref perdant des 2 côtés et énormément d’argent jeté par les fenêtres.

              Si Sarko n’avait pas écouté son bulot on ne serait pas au bord du gouffre comme aujourd’hui.

        • Oui, j’assume de laisser chacun libre ET responsable. Egoïste, même, s’il le souhaite (on se demande d’ailleurs ce qu’il est quand on lui a interdit d’être égoïste, quand sa générosité ne relève pas de son choix personnel mais d’une dictature). Mais pourquoi parlez-vous de liberté sans limites ? Ma liberté de souhaiter 16° dans chaque pièce est limitée à mon chez moi par celle de mon cousin canadien de choisir pour son chez lui. Votre liberté de prôner la décroissance n’est pas sans limite, elle est limitée par la mienne d’en rigoler haut et fort, et de défendre la liberté de choix de ceux qui pourraient en souffrir, les Canadiens qui s’enrhument comme les Mongols dont le ger est toute la protection contre le froid et qui voudraient bien atteindre le niveau de vie de nos trente glorieuses. Ou alors, on crée les bases de la dictature.

          Et réfléchissez, que faut-il faire, pour les Malgaches ce qui est le plus facile et qui flatte vos dogmes, ou avec eux ce qui est difficile et à quoi ils aspirent ?

          • Je prône où la décroissance ?
            Quels sont mes dogmes ?
            Arrêtez de penser pour les autres. Pensez donc pour vous, c’est déjà bien suffisant et à priori… insuffisant !

        • « Quant à Madagascar, il est à priori plus facile de livrer des ampoules que de construire un barrage »

          Ca tombe bien : WWF est anti-barrages parce que le manque de pauvres dans le tiers-monde nuirait à ses activités commerciales touristiques.

        • Idées minoritaire?? Vous plaisantez j’espère? depuis la nuit des temps certains hommes (comme nos escrologistes actuel) ont passé le plus clair de leur temps à terroriser le reste de l’humanité sous prétexte qu’il savait mieux que les autres ce qui était bon pour eux. Les donneurs de leçon moralistes, ils peuvent allez se faire E…..R. La liberté, la responsabilité et la propriétés sont les 3 conditions nécessaire et suffisante au progrès de l’homme, tout le reste n’est que littérature et oppression.

        • Il n’y a pas de problème d’approvisionnement en combustible nucléaire. En fait le marché est depuis longtemps déprimé par la stagnation de la demande et l’abondance du déstockage. Si le prix remontait on investirait dans la production.

          Pour les antinucléaires, le faible nombre de centrales construites (résultat de la propagande anti-nucléaire) est un argument CONTRE le nucléaire.

          Pour les mêmes antinucléaires, un redémarrage du nucléaire qui conduirait mécaniquement à une hausse du prix du combustible à court terme, ce qui servirait d’argument CONTRE le nucléaire.

          L’arrêt du redémarrage du nucléaire post-Fukushima fait chuter la valeur des mines d’uranium, ce qui est aussi un argument CONTRE Areva donc CONTRE le nucléaire.

          Si le combustible nucléaire était près de manquer, les prix ne seraient pas durablement bas. C’est absolument ridicule.

          Quand la part du prix du minerai d’uranium représentera ne serait-ce que 30 % du prix de l’énergie produite, alors on pourra reprendre le débat sur le thème de la rareté.

    • Les Canadiens sont libres de chauffer à la température qu’il veulent me semble-t’il et ce n’est pas à un français à donner des leçons d’environnement à des gens qui vivent dans un environnement EXTREMEMENT HOSTILE.

      Les commerçants qui éclairent leurs vitrines le soir savent combien ça leur coûte et leur rapporte en « visibilité commerciale ». Et ce n’est pas un ministre qui va gérer leur affaires. En revanche, c’est encore un coup bas à l’activité économique du pays.

      Vous voulez des solutions : économiser sur ce qui n’est pas productif mais dépenser si c’est productif, et la consommation d’énergie est généralement productive. Si je reste chez moi pour économiser l’essence, j’achête moins. Si je reste sous la couette parce que j’ai froid, je suis moins actif et je consomme moins. Si les entreprises payent trop cher l’énergie, elles sont moins concurrencielles et elles ferment.

      • Mais vous êtes énormes !
        Un coup bas à l’économie de pas laisser des enseignes allumées en pleine nuit ????

        Rassurez-moi : vous n’êtes pas sérieux ?

        • voilà le niveau zéro de l’analyse,quand on se rengorge de slogans .

          que des entreprises jugent qu’il leur est plus profitable de ne pas éteindre la nuit,que ce soient des enseignes, mais aussi des locaux, des parkings, au nom de quelle prétentieuse supériorité intellectuelle, auriez-vous un quelconque droit de leur interdire?
          D’un autre côté, le nuit, les centrales produisent un courant superflu, raison pour laquelle, les opérateurs vous font des rabais substantiels.Et ce n’est pas seulement les centrales nucs, toutes les centrales thermiques sont dans le cas.
          Donc, l’entreprise qui, jugeant de l’opportunité de laisser « allumé » achète un courant de toute façon perdu, mais il procure au producteur une recette , qui va au final impacter favorablement le prix du kw.

          D’ailleurs, je ne comprends pas pourquoi les électriciens, et le gouvernement, ne favorisent pas le chauffage électrique à stockage nocturne, cela ne coûte pas cher, et serait bien plus profitable à tout le monde que les pomes à chaleur et autres bidules.

          • « D’ailleurs, je ne comprends pas pourquoi les électriciens, et le gouvernement, ne favorisent pas le chauffage électrique à stockage nocturne, cela ne coûte pas cher, et serait bien plus profitable à tout le monde que les pomes à chaleur et autres bidules. »

            Vous le savez bien : parce que les écolos veullent tuer le nucléaire !

            Encore une fois, toutes les entreprises qui chauffent leur locaux à l’électricité peuvent laisser tout allumé la nuit. Ca ou les radiateurs, c’est pareil.
            A eux de faire le calcul de ce que cela leur coûte et de la rentabilité de radiateurs à accumulation

        • Si totalement !

          Si les américains concomment des quantités impressionnantes de courrant dans des enseignes lumineuses géantes, je parts du principe que cela leur rapporte de l’argent au final.

          Je déteste la pub sous quelque forme que ce soit, j’ai horreur des démarcheurs, je suis moi-même à titre personnel anti-consumériste, mais il ne me viendrait pas à l’idée qu’une entreprise puisse survivre en dépensant ses bénéfices dans une publicité ou un démarchage non rentable.

          Et si vous empêchez les entreprises de simplement maintenir leur rentabilité, vous les condamnez. A l’échelle de l’ensemble des commerces, vous tuez simplement l’économie.

          • pragma: « mais il ne me viendrait pas à l’idée qu’une entreprise puisse survivre en dépensant ses bénéfices dans une publicité ou un démarchage non rentable. »

            Un socialiste arrive à dire sans rire ni pouffer que les patrons sont assoiffés de profits, et droit derrière qu’ils claquent du fric pour rien (si ce n’est « détruire la planète ») dans des enseignes lumineuse.

    • Facile: faisons tous pipi sous la douche pour économiser l’eau !

    • bah déjà les leds (pour Madagascar), ça polluent moins en plus de moins consommer mais c’est plus cher!!! quoique ?
      et, ceux qui bénéficient de l’hydro électricité devraient être exclus du mouvements

    • C’est Chris qui est stupéfiant !
      Si on a envie de vivre chez soi (à Paris, Quebec ou Pétaouchnok) comme si c’était les Bermunes et qu’on a de quoi payer les factures d’énergie, en quoi cela concernent les autres ou « l’environnement ».
      Il y a des gens qui achètent 100 paires chaussures ou 5000 disques, personne ne leur demande de faire des économies en consommant moins de chaussures ou moins de musique…
      Pour apporter des solutions, il faudrait d’abord trouver un problème !

  • Ce qui est marrant aussi, c’est la manière dont les communiqués du WWF sont rédigés : « éteindre les lumières … pour braquer les projecteurs », fallait le trouver !

  • Je m’étonne que ces illuminés écolos n’aient pas encore réalisé de campagne pro couche-culotte histoire d’économiser citoyennement nos allées et venues aux WC. Des couches bio et lavables, évidemment !

  • Attention, les termes de « pollution lumineuse » n’ont rien à voir avec ce genre d’illuminés.

    La pollution lumineuse, c’est un concept qui repose sur deux principales observations: le fait que la lumière la nuit perturbes les cycles des animaux (ça a pu massacrer les hirondelles par exemple), et celui que ça fait disparaître le ciel étoilé.

    Chacun peut avoir sa propre sensibilité du problème. Par exemple, la personne qui s’attriste de la disparition du ciel étoilé, c’est la même que celle qui peut s’attrister de la bétonnisation d’une plage. Personne n’en mourra. Mais il est du droit de chacun d’exprimer un avis dessus.

    Quant aux conséquences, il est aussi question d’optimisation, puisque de nombreux maires font installer des lumières qui éclairent plus vers le ciel que vers le sol, gaspillant ainsi les impôts de leurs administrés. C’est également un problème commun avec les surexposition des maisons à la lumière, qui constitue parfois une véritable intrusion dans l’espace privé des personnes concernées.

    Bref, pour bien connaître le sujet, je peux assurer que ce n’est pas une affaire d’extrémistes. Libre ensuite aux gens, aux municipalités, de décider de ce genre de chose en fonction des desideratas (puisque nous ne sommes pas dans une libéralie où chacun contrôlerait les lampadaires de sa rue 😉 ) sans que cela aie quoique ce soit d’autoritaire. Bien sûr, comme d’habitude si l’Etat s’en mêle il fera n’importe quoi (comme forcer les enseignes à être éteintes la nuit alors que ça n’est pas le même problème), mais ça c’est presque naturel, en France.

    • « le fait que la lumière la nuit perturbes les cycles des animaux (ça a pu massacrer les hirondelles par exemple), et celui que ça fait disparaître le ciel étoilé. »

      On doit comprendre quoi ? Que les oiseaux et insectes ne pourraient plus voler au dessus des villes ?

      • Ça bouscule les cycles jour/nuit, et ça touche principalement les animaux migrateurs.

        Comme je le disais, ce n’est pas une apocalypse en soi, et libre à chacun de s’en préoccuper ou non. Mais tant qu’on s’en préoccupe en tout bon respect des autres, il n’y a pas grand chose à y redire. Les lumières municipales sont une de ces choses condamnées à la collectivisation car il faudrait quasiment une révolution anarcap pour en arriver à les gérer individuellement. A partir de là, il est normal que chacun puisse exprimer son avis dessus, un compromis libéral serait de carrément proposer aux villages/villes/quartiers de faire des votes sur le sujet, à la Suisse. 🙂

        • Je ne comprends toujours pas. Il y a des oiseaux capable de confondre la nuit et le jour à cause des lumières artificielles ?

    • Gilles: « Quant aux conséquences, il est aussi question d’optimisation, puisque de nombreux maires font installer des lumières qui éclairent plus vers le ciel que vers le sol, gaspillant ainsi les impôts de leurs administrés. »

      Vrai, il y a encore un manque d’information. Rien qui ne puisse se régler avec de la sensibilisation.

      Comme les choses sont complexes il faut tenir compte du fait qu’un village éteint au milieu de la nuit voit les nocturnes s’approcher des zones qu’ils évitaient avant et ils se retrouvent piégé au moment le plus vulnérable.

      • A priori, on ne peut te répondre qu’ici.
        J’ai 36 ans mon vieux et j’ai compris depuis bien longtemps que ce monde tourne à l’envers de par mes rencontres et voyages.
        Je suis aussi un esclave du système. Je gagne bien ma vie, j’ai mon entreprise, un logement. Bref, le pb, ce n’est pas moi mais le monde dans lequel je vis.
        J’ai quel âge ? Mais lis-tu les propos de ce forum ? Un article crée une polémique pour que chacun fasse un geste facile pour l’environnement. Tu peux ou ne peux pas le faire. J’ai des voisins qui ne trient pas leurs ordures et qui s’en fichent pas mal. Ils mangent mal, dorment mal, mais sont heureux d’être au sommet de la chaîne alimentaire.
        Mon âge ? Mais t’as quel âge toi pour prendre une étude papier et définir qu’on est heureux parce qu’on a un niveau de vie satisfaisant ?
        L’écart-type, c’est voir la distorsion entre les plus riches et les plus pauvres.
        Si tu as 10% des Français qui gagnent plus de 3000 euros par mois, 90% ne les touchent pas. Mais oui, on vit bien en France. Je fais partie de ceux qui paient et qui sont écoeurés de voir ce qu’on fait de mes impôts.
        Pour autant, le libéralisme n’est pas pour moi une réponse.

        • Mais t’as quel âge toi pour prendre une étude papier et définir qu’on est heureux parce qu’on a un niveau de vie satisfaisant ?
          ben voilà, tout est dit, être écolo, c’est décider de quelle façon il faut être heureux?

          L’écart-type, c’est voir la distorsion entre les plus riches et les plus pauvres.

          et un petit couplet d’égalitarisme, des fois que l’on aurait des doutes.

          bref, sous prétexte de sauver la planète,ce qui reste d’ailleurs à démontrer, une clique va dicter les comportements, répartir les richesses, équitablement( je suis preneur, car cela n’a jamais existé, question miracles, j’en suis resté à marcher sur l’eau),et faire notre bonheur équitable.
          Et le stade suivant, c’est abattre la démocratie( tous les gourous verts sont d’accord que la démocratie ne répond pas aux enjeux) et instituer un gouvernement autoritaire de gens ayant eu la révélation verte.

          Et vous avez 35 ans?

          • Egalitarisme ? Certainement pas ! Je suis pour l’égalité devant l’impôt sans aucune niche fiscale, comme en Russie, qu’on ne peut pas soupçonner de ne pas être libérale.
            En moyenne 13% d’impôts pour tous.
            Enfin, le coup des études, ce n’est pas moi qui les ai sorties ! Mais un intervenant me sortait ces études pour montrer que le libéralisme était corrélé au dvpt des pays. Mais à quel niveau ?
            C’était ma seule question !

        • « Dire que le niveau de vie est bon dans les pays les plus libéraux.. c’est un paramètre.
          Mais je ne pense pas que ce soit lié au bonheur. Avoir du pognon pour vivre comme un con sous anxiolytique… »

          En plus vous voudriez décider pour moi de ce qu’est le bonheur ? Le libéral laisse à chacun ses choix, le socialiste est nécessairement éclairé, garant de la morale et donc également du bonheur. Vous faites froid dans le dos, je vais monter le chauffage.

          • Je peux savoir au nom de quoi vous parliez du niveau de vie ? Cela correspond à quoi pour vous ?
            Vous êtes un extrêmiste, donc insignifiant. Pour vous, améliorer la société = socialisme.
            Vous ne faites pas froid dans le dos. Vous ne serez jamais au pouvoir.

             » Le libéral laisse à chacun ses choix  » … on croit rêver en vous lisant. Sortez de chez vous, voyagez un peu. Cela vous fera le plus grand bien !

            • Chris: « Vous êtes un extrêmiste, donc insignifiant. Pour vous, améliorer la société = socialisme.
              Vous ne faites pas froid dans le dos. Vous ne serez jamais au pouvoir.  »

              Arrête 5mn avec les slogans.

              La suisse par exemple est un modèle de libéralisme et de démocratie, le secteur financier pèse 11%, ce n’est pas un coffre fort de riche pourri comme on te le fait croire.

              Le résultat c’est
              -faible dette (40% contre 90%)
              -10 ans de budget positif (40 ans de budgets négatifs)
              -Industrie record (En chute libre)
              -3% de chômage dans la population, 3.4% chez les jeunes. (11% et 25%)
              -Compte sociaux dans le vert (Tous en rouge, 5000 milliards de dette selon la cour des comptes)
              -25% d’étranger et rien ne brule.

              La Suisse enfonce la France dans des tas de domaines, liberté de la presse, absence de corruption, liberté civiles, sociale, travail etc. etc.

              « Extrémistes » :facepalm:

            • Je ne vois pas comment le simple fait de laisser à chacun la possibilité de prendre ses responsabilités et d’en assumer les conséquences peut être considéré comme extrémiste. Il y a là quelque chose de fondamentalement antithétique.
              Puisque nous parlons de Canada, renseignez-vous donc également sur la situation de ce pays où les citoyens sont bien plus libres et heureux que les français. Savez-vous que l’ONU s’amuse à produire un World hapiness report ? La France n’y est pas trop bien classée. En revanche, la Suisse et le Canada, c’est une autre histoire.

            • Chris: « Vous êtes un extrêmiste, donc insignifiant. Pour vous, améliorer la société = socialisme.
              Vous ne faites pas froid dans le dos. Vous ne serez jamais au pouvoir. »

              D’ailleurs ils sont au pouvoir au Canada en passant (pas au Québec francophone qui s’enfonce dans les dettes il est vrai)

              « Extrémiste » LOL 🙂

              « C’est la luuuutte »….

            • Chris: « Si tu as 10% des Français qui gagnent plus de 3000 euros par mois, 90% ne les touchent pas. »

              3000 euro c’est le salaire d’une caissière débutante en Suisse.

              « Extrémiste » :facepalm:

              (c’est quand que contrepoint nous met un smiley :facepalm: ?) 🙂

            • Vous avez conscience que mon premier paragraphe était un de vos propos que je citais ? Et que donc votre réplique est au final ce que chacun pourra dire de vous : vous êtes un socialiste, extrémiste, vous êtes au pouvoir et parce que vous voulez décider pour moi et pour tous ce qu’est le bonheur, oui, vous faites froid dans le dos.
              Regardez, je vais vous citer une nouvelle fois :

              « on croit rêver en vous lisant. Sortez de chez vous, voyagez un peu. Cela vous fera le plus grand bien ! »

              Je vous y invite également. Apparemment vous ne comprenez même pas comment vous même vous fonctionnez.

        • « Mais oui, on vit bien en France. »

          Faut sortir un peu de temps en temps : chez moi les commerces ferment et les usines ferment.

          Je ne doute pas que l’on voit de beaux paysages en parcourrant le monde et qu’on ait envie de préserver la nature. Mais avant de fournir des cartes postales pour les tourristes (qui brulent du kérosène pour aller visiter les bons sauvages), la nature est d’abord le moyen de subsistence des autochtones.

          Le coup de la « petite laine » et des « lampes basses consommation » est de la propagande bien pensante pour les nantis. Je suis moi-même contre le gaspillage (par principe Et par économie) et j’ai mes petites laines et mes ampoules basses tension. J’utilise aussi un ordinateur de 3 Watts (ce qui n’est surement pas le cas de tout le monde). Mais je ne pense pas un seul instant que cela change quoi que ce soit pour la planête.

          Quant aux malgaches, ils ont besoin de se développer pour ne pas crever la dalle, et pas d’ampoules à basse consommation pour faire plaisirs aux écolos qui viennent les prendre en photo.

          • Je suis 100% d’accord avec vous !
            On peut prendre pour quantité négligeable les efforts de chacun, mais cette association propose une action.
            Elle l’impose ? Dans ce cas on refuse les conseils du médecin, c’est notre propre choix.
            Mais on ne peut pas demander au médecin de ne pas donner de conseil !

            • Personne n’a dit que cette association impose quoi que ce soit juste que ces propositions sont stupides et illusoires. Les écologistes, notamment en France rêvent d’imposer leur vision destructrice et sont en bon chemin pour le faire.

        • Chris: « Je fais partie de ceux qui paient et qui sont écœurés de voir ce qu’on fait de mes impôts.
          Pour autant, le libéralisme n’est pas pour moi une réponse. »

          Parce que ceux qui font n’importe quoi avec tes impôts t’ont raconté pleins de conneries sur le libéralisme parce qu’il ne pourraient plus faire n’importe quoi avec tes impôts si le pays était libéral…

          J’ai 50 balais et ai été socialiste les 2/3 de ma vie, te dire si je connais les slogans, ce sont ceux que tu nous balances depuis le début de ce fil et pas un ne tient la route.

          Ce qui m’a sauvé c’est la lecture. Féru d’histoire et de science je me suis dis que l’économie, comment les gens échangeaient les biens, était une composante essentielle de la compréhension des civilisations.
          A partir de la tout allait de mal en pis pour mes croyances socialiste, plus j’étudiais des FAITS moins ça collait, plus j’étudiais les RÉSULTATS plus les choses devenaient claires.

          Je suis arrivé ici sans même savoir que c’était un site libéral (La chance, sinon comme toi j’aurais fui), le choc quand j’ai commencé à lire les auteurs libéraux. C’était ça ! A 180° de ce qu’on m’avait dit du libéralisme et pile dans ce que disaient les FAITS.

          La liberté et la garantie des droits fondamentaux sont la clé de la prospérité et de la dynamique humaine.

          • Pareil pour moi !

            Je n’ai jamais compris pourquoi je ne me reconnaissais ni dans la droite ni dans la gauche avant d’arriver sur ce site et de comprendre que j’étais libertarien.

          • Alors merci de m’expliquer la vie, mais quels sont mes slogans ?
            Vous parlez de fait, mais quel est pour vous le modèle parfait à part de dire : Regardez où nous en sommes !
            Pour moi l’économie doit être régulée, et je suis de droite.
            Je crois au capitalisme social avec des droits et des devoirs, et non une main du marché bienveillante.

            Je suis également pour un contrôle renforcé des politiques avec une démocratie locale et directe, comme en Suisse avec les cantons et les votations.

            D’ailleurs commençons par publier les notes de frais des politiques, du conseiller municipal au Président. Ca ferait du bien.

            • Chris: « Je suis également pour un contrôle renforcé des politiques avec une démocratie locale et directe, comme en Suisse avec les cantons et les votations. »

              Ça, c’est excellent et tu as tout à fait raison. De fait la France s’apparente plus à une monarchie élective avec une oligarchie qui a tout pouvoir y compris celui de faire des cadeaux démagogiques et bien sur des cadeaux aux amis & associés politiques ou économique aux détriments des autres.

              De fait, le manque de dispersion du réel pouvoir exécutif (dans le peuple) créé toujours une oligarchie corporatiste avec les mêmes résultats partout. Il existe une étroite corrélation entre systèmes politique, liberté économique et ceci accrédite totalement les thèses sociales et économiques libérales.

              Chris: « Vous parlez de fait, mais quel est pour vous le modèle parfait »

              Canada, Suisse, etc. Je t’ai déjà posté les liens, ce sont les pays les plus libéraux, les plus démocratiques, qui garantissent le mieux les droits fondamentaux et les libertés avec un état qui s’en tient (au maximum) à ses tâches régaliennes sans essayer de tous contrôler comme en France.

              Parce que quand tu créé un anneau unique pour tout contrôler, ce ne sont jamais les elfes qui s’en emparent dans la réalité. Et d’autre part il est impossible de contrôler efficacement les millions d’actions et de choix des individus sans tuer l’économie. (F. A. Hayek prix Nobel appelait cela la « présomption fatale »)

              Chris: « Pour moi l’économie doit être régulée, et je suis de droite. »

              120’000 lois, 400’000 décrets, 3500 pages de code du travail, des centaines de taxes diverses et officines de contrôles. C’est de fait un échec complet, la France est virtuellement en faillite selon la cour des comptes et les données sociales ne sont vraiment pas bonnes. La suisse a 40 pages de code du travail.

              Le libéralisme ne veut PAS du tout dire absence de règles, bien au contraire.

              Chris: « Je crois au capitalisme social avec des droits et des devoirs, et non une main du marché bienveillante. »

              Ceux qui te parlent jungle libérale n’ont rien lu ni compris au libéralisme.
              Mais je ne vais pas te faire tout de suite un compte-rendu des dizaines de livres que j’ai lu qui contiennent des théories économiques, sociales aussi bien que des analyses sur les comportements, les biais humains, l’histoire, la montée et la chute des civilisations pour finir par les théories monétaire etc. etc.

              …Et les FAITS qui leur donnent raison !!! On peut parler en l’air pendant des siècles, mais le fait est que les pays qui s’en sortent le mieux pour leurs habitants SONT les pays les plus libéraux et démocratique.

              En attendant qu’on en parle plus dis toi juste une chose : le liberalisme-bashing vient très exactement de ceux qui ont tout intérêt à l’état corporatiste et interventionniste:

              -Les politiques, les élus (600’000 record mondial, rente gratuite, retraite etc. etc.)
              -Les corporations qui vivent grâce à la régulation et aux mannes de l’état. (monopole etc)
              -Les syndicats.
              -Les fonctions publiques.
              -Ceux qui profitent des mânes étatique (à crédit et aux détriments des autres)

              Exactement ceux qui dépensent ton impôt de manière inique. Mais il n’est pas question la plupart du temps de méchanceté, mais d’ignorance et de « présomption fatale ».

            • Chris,

              J’ajoute que, comme toi actuellement, je ne connaissais rien du tout en économie voici quelques années et qu’on ne peut strictement rien comprendre sans savoir comment et pourquoi les gens échangent leurs biens et quel sont les effets des actions des régulateurs sur ces échanges et sur la création de richesse.

              Hors déjà en 1800 un économiste Français de génie Frédéric Bastiat avait expliqué dans son livre « Les sophismes économique » les effets de certaines régulations qui sont d’une logique aveuglante et bien connue de par le monde mais pas du tout de la majorité du public français (qui sont de sacrées cancre en économie).

              On s’aperçoit en le lisant que non seulement nos anciens avaient exactement les mêmes problèmes que nous, mais que les effets des mesures prises étaient déjà connues voici deux-cent ans. Bien souvent elles étaient néfaste, et 200 années n’ont rien changé à la donne.

              Depuis les taxis aux bibliothèques en passant par les déserts médicaux, le logement, le chômage tous les secteurs sinistrés ont eux droit à leurs paquets de mesures qui les ont précipités dans la tourmente. La France des oligarques à accompli la liste détaillée de tous ce qu’il ne faut pas faire en matière de régulation avec les résultats qu’on connait. Hollande est une sorte d’apothéose en la matière. Il voulait ré-appliquer mais en pire avec des composantes marxiste la même liste. Il se heurte actuellement à la réalité. ça ne marche pas plus aujourd’hui qu’il y a 200 ans.

              Si tu es un bon lecteur tu retrouveras dans les « Sophisme économique » nombre de tes doléances et des parallèles avec les mesures prises depuis 40 ans (avec les résultats qu’on connait actuellement). Sinon en posant des questions ici nous sommes prêt à t’éclairer sur les divers aspects.
              http://bastiat.org/fr/sophismes.html

              Bastiat, Hayek, Mise, Rothbart mais aussi Turgo, Gournay, Condillac et bien d’autres auteurs essentiel sont à lire.
              Et quand je dis essentiel… au sortir de la guerre un combat homérique et mondial s’est livré entre deux visions de l’économie, celle de F.A Hayek et celle de John Maynard Keynes. Qui en a entendu parler en France et qui a une idée même vague de ce qui se joue et pourquoi les choses se passent de telle manière ? Quasi personne.

              La culotte de X et les bon mots de Z… quel misère !

        • « chacun fasse un geste facile pour l’environnement »

          La planète s’en bat les couilles de ce que tu fais pour elle.

        • @Chris

          Avec les écolos, il faut toujours faire quelque chose pour « l’environnement »…

          Mais, où as-tu lu ou vu que « l’environnement » demandait quelque chose ?

          • Cela montre que les manipulations de la secte qui prône la décroissance porte ses fruits !

            L’environnement est une préoccupation de la quasi totalité des gens : personne n’a envie de boire de l’eau polluée, de consommer des aliments contaminés ou de vivre dans une friche industrielle. Les écolos proffite de ce fait pour opérer un bourrage de crâne systématique en assimilant ce désir naturel de sécurité et de qualité de vie à une soi-disant « sauvegarde de la planête ».

            Les sondages montrent que cette propagande aboutit dans une part importante de la population à une confusion entre « réchauffement climatique » et tri des ordures ménagères. Qu’importe ! Aller à l’encontre des recommandations des écolos est maintenant assimilé à détruire la planête et donc un crime contre l’humanité. Peut importe les justifications, la doctrine doit être imposée : par incitation (opération petite laine), par fustigation, dénigrement et ostracisme, par répression fiscale et bientôt judiciaire.

            Il serait effectivement temps que les gens se demande pourquoi il doivent se jeler les miches, payer des taxes toujours croissantes sur l’énergie, payer tout plus cher pour l’écologie, se faire attaquer par des requins, des loups ou des ours sans rien dire, et avaliser des politiques de coercion des pays pauvres. Gaïa n’est pas une réponse !

  • Du temps du grand Conducator Nicolai, les Roumains étaient invités à se les geler grave pendant tout l’hiver (sympa pour les bébés hein !) non pour lutter contre le RCA mais pour apurer les dettes de l’Etat. Certains refusaient et organisaient des grands feux de bois dans leur appartement, provoquant ainsi de graves catastrophes.

  • L’écologie sélective est un sport pratiqué couramment par les moralistes du WWF. De l’écolo-boboisme mâtiné d’une bonne conscience de plus en plus insupportable.

    http://u.jimdo.com/www62/o/s302ca8b5be4c8f20/download/m2e338fc31db10052/1380660525/Ecologie+sélective+concrète.pdf?px-hash=7bed0a35524b89c28ef6ea42656eb7fe1089f028&px-time=1391803596

  • l’écologie dans ses oeuvres

    http://www.lalibre.be/actu/planete/a-l-ucl-un-professeur-qui-derange-52f4c7b03570516ba0b644a9

    ah les braves gens, heureusement qu’ils on eu « l’inspiration » pour nous tirer de notre marasme intellectuel

    • La censure subie par ce professeur est absolument scandaleuse. Je me demande si les autres journaux, qui se gargarisent des mots  » liberté d’expression  » et autres du mēme tonneau, réagiront. A mon avis, non, ce serait avouer que les chauffagistes à l’origine de la censure ne sont pas des braves cœurs idéalistes mais de dangereux pervers totalitaires.

  • ce qui est frappant est que tout le monde maintenant a dans la tête l’idée que .. »il faut chauffer sa maison a 20° » …
    Peut importe ce que vous ressentez il y a des gens quelque part forcement intelligents qui ont trouvé ça… 20 degrés…plus c’est de l’abus, moins jusqu’à 18 degrés c’est écoresposable , et en dessous c’est la mort je présume, la congélation…. ou un signe de précarité economique…

    ET 20 degrés c’est la temperature de quoi dans la baraque? bon autour du thermostat sans doute, mais, qui connait la temperature d’une maison ancienne à 2 degrés? c’est tout à fait similaire à la temperature moyenne du globe ça…

    Enfin bref, ce qui m’epate c’est que plus personne ne discute comment les zigs ont pondu ce 20 degrés..et comment ce chiffre a fait son trou…

    Il a forcement fallu demander à des cobayes normalement frileux de rester dans une piece avec une activité  » moyenne » et un habillement « normal »…mouais…

    Qui n’a pas connu de dispute de couple thermostatique?

      • Extrait de wikipedia :

        « Le mythe du bon sauvage est l’idéalisation des hommes vivant et plongeant au contact de la nature[A 1]. L’idée que « le bon sauvage » vit dans un paradis sur terre avant le péché originel s’est développée au XVIIIe siècle, ayant ses fondations chez les explorateurs et conquérants de la Renaissance »

        L’écologie n’est autre que la perpétuation de ce mythe. Cela est camouflé sous les termes « développement durable » ou « énergie renouvelable ». Comme le montre l’article cité par Nick, cette durabilité ou ce renouvellement n’ont pourtant pas de sens sauf à considérer, à désirer et faire en sorte que le monde soit figé : fin de la croissance, fin du progrès technologique et social ou de développement des pays pauvres.

        C’est une démarche extrêmement conservatrice bien que présentée comme progressiste. Elle émane toujours naturellement de personnes vivant confortablement, dans des pays riches, satisfaits de leur condition malgré ou à cause des inégalités, mais cherchant des justifications morales à leur volonté de figer le monde. En un mot des bobos.

        Pourtant, il n’existe pas d’état de nature fixe, figé ou idéal : au cours des siècles des marais ont été asséchés, des terrains gagnés sur la mer, des zones défrichées, et les zones d’habitat sécurisées des menaces de la faune, la flore ou les micro-organismes afin d’assurer le développement de l’espèce humaine. En quoi l’état actuel serait-il plus naturel que celui d’il y a 5 siècles ou un état futur. En quoi de vastes forêts peuplées de loups ou des marais envahis de moustiques seraient-ils préférables à de vastes champs cultivés traversés de routes en bithume.

        Il est impossible de prédire ce que sera le monde et la nature dans quelques décénies ou de le contrôler. Mais il est sur qu’il sera différent de ce qu’il est actuellement. Des espaces « naturels » disparaîtront, des « jardins » ou réserves apparaîtront. La technologie évolura. On peut freiner cette évolution au détriment de l’humanité et de la satisfaction de ses besoins mais ni la stopper ni réellement la contrôler.

        Par opposition à la simple préoccupation de la préservation de l’environnement qui défend la qualité de ce qui nous entoure (dans un rayon limité) , assure notre bien être et notre sécurité sanitaire, l’écologie est une double escroquerie. Elle se base sur des concepts de nature et de « bon sauvage » qui n’ont pas de sens, et elle cherche à perpétuer un status-quo sur une organisation du monde qui proffite à ses adeptes au détriment du reste du monde : les pauvres du pays et les pays pauvres dans leur ensemble.

        Mais l’écologie n’est elle même pas durable ou renouvelable à moins d’aboutir au totalitarisme pour imposer la stabilisation de la population, l’arrêt de la croissance et le maintient de la pauvreté. On a besoin de toujours plus d’énergie pour se développer. L’énergie est partout et comme le dit l’article, ce n’est que la technologie qui en limite la quantité utilisable à un moment donné. Les « renouvelables » ne sont pas plus à même de satisfaire nos besoins que les énergies fossiles ou la fusion contrôlée. Seul le progrès de la technologie pourra assurer nos besoins futurs. Et cela suppose que l’on ne tente pas d’orienter les choix et les recherches dans des voies sans issue.

        Par idéalisme, jugeant que la fin justifie les moyens, les écologistes sont prêts à toutes les manipulations pour convaincre la population des les suivre : propagande, manipulation des données et manipulations sémantiques, mensonges scientifiques, techniques et économiques, ostracisme et censure. On va forcément en atteindre la limite ; mais entre-temps les écologistes auront infligé des dégats considérables à l’économie que nous payerons par la récession, l’appauvrissement et le chômage et les pays pauvres par un taux de mortalité accru.

  • « Rappelons donc que tout ceci se passe en plein hiver, par des -20 à -30 degrés : en somme, le WWF invite les gens à se les geler »

    À long terme, oui, ça sera le cas. Aux ÉU particulièrement, le gouvernement est parti en guerre contre les usines thermiques au charbon.

    Mais au Canada, et surtout au Québec, une bonne partie de l’électricité viennent de l’hydro. Alors à moins d’une grande sécheresse, nous sommes en sécurité.

    Par contre, le fait qu’un groupe écofasciste « m’encourage » à agir de la sorte, j’ai presque envie de mettre le chauffage à fond. Si seulement je ne transpirais pas autant…

    • « un groupe écofasciste « m’encourage » à agir de la sorte, j’ai presque envie de mettre le chauffage à fond »
      Qu’est ce qu’il y a de fasciste à proposer des petits gestes pour réduire la facture et économiser de l’énergie. Vous êtes vraiment déséquilibré.

  • Dire qu’en Angleterre, les retraités n’ont même pas de quoi payer le chauffage et en sont réduit à brûler des livres dans la cheminée pour survivre : http://metro.co.uk/2010/01/05/pensioners-burn-books-for-warmth-13123/ .
    Décidément, les écofascistes sont à vomir.

    • Un premier ministre japonais , récemment , conseillais aux old japaneses en retraite de disparaître !!!

    • Ma grand-mère chauffait une grande maison avec 2 petits poelles à charbon (il va sans dire qu’on ne pouvait survivre que dans la cuisine). Qaund j’étais petit, mes parents disposaient de 4 poelles à mazout (il faisait bon sous la couette). Mainteant les pauvres se chauffent au papier par économie. C’est beau le progrès.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
Greta Thunberg
3
Sauvegarder cet article

Cet automne, dans toute l'Europe, les soi-disant activistes climatiques ont mené des actions qui non seulement ont enfreint la loi mais ont également consisté en des actes de vandalisme et de violence physique.

À la National Gallery de Londres, deux femmes ont jeté de la soupe sur un tableau de Vincent Van Gogh ; dans un musée allemand, d'autres activistes ont badigeonné un tableau de Claude Monet avec de la purée de pommes de terre ; et bien sûr l'activiste belge Wouter Mouton a sévi l'été dernier à la fois à Bruges, sur une œuvre de ... Poursuivre la lecture

Sans eau, il n'y a pas d'agriculture – de production alimentaire pour l'Homme et les animaux (qui, en majorité, nous nourrissent à leur tour) ou à d'autres fins. Depuis des millénaires, l'irrigation est pratiquée là où elle est nécessaire ou utile, et possible, en prélevant l'eau dans le milieu directement ou après stockage.

Les « bassines » du Val de Sèvre – devenues « méga-bassines » dans le discours militant-militant et médiatique-militant ou médiatique-indigent – sont des « retenues de substitution » (ou des « réserves de substitut... Poursuivre la lecture

Si, à la suite d’Alain Besançon, l’on considère que l’idéologie est :

Une croyance délirante qui se prend pour une science exacte et qui entend prendre le pouvoir afin de mettre en coupe réglée la totalité de l’activité humaine dans le but ultime d’anéantir toute forme de civilisation,

nous vivons à n’en pas douter une ère idéologique.

Le mouvement woke, l’écologisme, le féminisme, pour ne prendre que ces trois exemples les plus frappants du moment, correspondent parfaitement à la définition besançonienne de la prise d’assaut ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles