Les pays arabes envisagent de créer un marché commun en 2020

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Les pays arabes envisagent de créer un marché commun en 2020

Publié le 3 février 2014
- A +

La 31e réunion des Directeurs Généraux des Douanes des pays arabes, tenue les 29 et 30 janvier à Marrakech au Maroc, a réussi à discuter de la réalisation d’un ambitieux projet d’intégration arabe prévoyant l’instauration d’un marché arabe commun à l’horizon de l’année 2020. À lire dans le Quotidien du Peuple.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Yves Montenay.

Parler aujourd’hui de l’utilité de l’immigration suscite souvent une réaction violente : ce serait, au mieux, de l’inconscience, une "trahison de l’identité nationale" ou, au pire, une complicité avec l’islamisme ! Pourtant l’histoire a prouvé l’utilité économique et démographique de l’immigration et une récente étude de l'OCDE vient d'en confirmer l'impact positif pour les finances publiques des pays concernés.

Les sentiments anti-immigration sont largement utilisés dans l’actuelle début de campagne président... Poursuivre la lecture

Par Miguel Cervantes[1. Miguel Cervantes est coauteur du rapport Liberté économique dans le monde Arabe.] et Tanja Porčnik[2. Tanja Porčnik est Senior Fellow à l’institut  Fraser.].

La promotion plus soutenue de la liberté économique dans la région du Golfe permettrait la libération de la créativité et des efforts des populations, qui mènerait alors ces nations vers une nouvelle ère de croissance et de prospérité.

Le rapport récent de l’institut Fraser, « La liberté économique dans le monde arabe », qui vient d’être dévoilé, pro... Poursuivre la lecture

Par Ferghane Azihari. Un article de l'Iref-Europe

Le constat régulier d’un « déficit démocratique européen » conduit depuis longtemps les décideurs à renforcer la participation des citoyens au fil des traités européens. Mais cette évolution s’est toujours accompagnée d’une baisse de la participation électorale. Autrement dit, l’abstention se creuserait au rythme où l’Europe se démocratiserait.

Cette évolution s’explique par l’incapacité des citoyens à s’identifier aux institutions européennes. Or contrairement à ce que ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles