Royaume Uni : Filtrage Porno, inefficace, abusif et dangereux

Le Royaume Uni a voté et mis en place une loi permettant de pratiquer le filtrage de la pornographie.

Par Cyrille du site NeoSting.net.

filtrage pornFallait-il avoir des doutes sur l’efficacité du mécanisme de filtrage sur Internet ? Le Royaume Uni gouverné par David Cameron a voté et mis en place une loi permettant de pratiquer le filtrage de la pornographie. Celui-ci est toutefois opéré sur l’idée d’un contrôle parental activé par défaut. Les internautes britanniques doivent donc se signaler auprès de leur FAI pour le désactiver, ce que, à n’en pas douter, peu feront pour une question d’atteinte à la vie privée.

Pour le moment, il s’agit de filtrer la pornographie, mais plus tard, le même mécanisme pourrait très bien être déclenché pour tout et n’importe quoi. Alors, imaginer l’internaute devoir contacter son FAI pour débloquer un thème précis sur Internet, c’est plutôt farfelu comme idée, et pourtant… Avec cette idée idiote, on imagine aussi aisément que les internautes devront un jour remplir une fiche détaillée avec des QCM avant de pouvoir surfer sur la toile. Ça laisse rêveur.

Le Royaume Uni s’était déjà, à maintes reprises, montré plutôt violent envers la neutralité du réseau. Les sites de Torrent comme ThePirateBay ne sont eux pas filtrés mais censurés et interdits. Aujourd’hui, ceux qui veulent y accèdent toujours.

Mais filtrer Internet, c’est loin d’être simple tant que le DPI n’est pas déclaré d’intérêt public. Il semble que les FAI, comme O2, TalkTalk, BT, Virgin Media… pratiquent le filtrage par mots-clés via des robots. Résultat : des sites légitimes dont ces mots clés reviennent régulièrement se voient bloqués de façon totalement illégitime et même dangereuse. The Independant l’explique clairement, puisque des sites dédiés à la protection de l’enfance se sont retrouvés bloqués, comme Childline. C’est plutôt ballot, comme on dit. FIDH regroupant des organisations de défense des Droits de l’Homme est également soumis au contrôle parental. Des exemples comme ceux-là, il y en a à la pelle, comme le site de Dranj. Parliament.uk, gov.uk, nspcc.org.uk, ou encore bl.uk ont également été frappés par la foudre des robots. C’est plutôt drôle.

Bizarrement, suite à cette polémique, le site permettant de tester le droit d’accès chez O2 est suspendu, jusqu’à nouvel ordre…

imgscan contrepoints 2013-2541Le problème avec ce genre de filtrage, c’est qu’il est clairement abusif. Il ne s’agit pas simplement de bloquer une page délicate mais des sites entiers, sans chercher à comprendre. Pour l’exemple, mon blog en entier est aussi filtré chez l’opérateur O2, alors que deux ou trois pages mériteraient peut-être de l’être, si tant est que cet article doit être considéré comme réservé aux adultes. À moins que celui-ci soit trop osé et celui-là pas dans la norme ? On imagine donc facilement les dommages collatéraux d’une telle pratique sur la toile. Le plus croustillant, reste le filtrage du site de la politique Claire Perry qui a milité massivement pour cette pratique, comme le rappelle Forbes. En utilisant régulièrement les mots « porno », les robots ont décidé que son site devait être trop violent ; ce qui, au final n’est pas faux mais pas pour la bonne raison. Les filtres des FAI sont actuellement en pleine mises à jour pour essayer de rétablir la situation.

Enfin, ce genre de filtrage d’Internet est totalement inefficace, et les britanniques le savent bien. Les sites de Torrent sont toujours accessibles, grâce à des système de routage des flux. Un VPN ou simplement un Proxy, à l’effigie du nouveau GAC, permettent de contourner facilement cette censure et ce genre de filtrages. Par exemple, GAC pour Go Away Cameron, est un proxy créé par @nubela, que l’on peut installer facilement grâce à une extension sur le navigateur Chrome


Sur le web.