Remaniement : mais ma parole, cette taupe ferait un parfait Premier ministre !

S’interdire de voir plus loin que le bout de son nez et ne pas arriver à imaginer l’avenir est évidemment un grand « plus » pour la fonction de Premier ministre.

Par Nicolas Nilsen.

taupe_a

Je regardais cette taupe tout à l’heure et je me disais : mince, mais elle pourrait carrément devenir Premier ministre ! Elle en a tous les attributs !

D’abord, elle avance à l’aveuglette. Elle a en effet des yeux minuscules et est carrément myope : donc très, très utile pour un Premier ministre qui doit absolument ne pas voir la vérité telle qu’elle est (ou le réel qu’affrontent ses concitoyens). S’interdire de voir plus loin que le bout de son nez et ne pas arriver à imaginer l’avenir est évidemment un grand « plus » pour la fonction : la taupe-Premier ministre peut ainsi continuer à nier l’évidence (ou le mur sur lequel il fonce ou le gouffre où il plonge le pays). Si la taupe ne voit pas le mur, c’est donc bien la preuve qu’il n’existe pas ! En fait c’est simple : il n’y a pas de mur ! compris ?

Ensuite, la taupe-Premier ministre excelle à avancer dans un réseau de galeries souterraines très complexes : un peu comme les couloirs du Parti ou les méandres des motions idéologiques ou des alliances avec les Verts… Surtout – et c’est très important – toujours à l’abri de la lumière du monde. Car le monde qui est en surface – et qui résiste fortement – n’existe évidemment pas pour la taupe-Premier ministre : il n’existe que dans la tête des réactionnaires, des fascistes ou des opposants nauséabonds. Dans ses galeries sombres, la taupe sait – elle – que le monde qu’elle construit sera totalement radieux ! Si vous ne le percevez pas encore, c’est uniquement qu’elle n’est pas allée assez loin. Et c’est la raison pour laquelle – en dépit de toutes les critiques et avertissements – elle continue, avec détermination, d’avancer obstinément dans la même direction, sans surtout « changer de cap ».

Enfin, la taupe dispose de pattes antérieures parfaitement adaptées à l’enfouissement. Car toute cette terre qu’elle remue, me direz-vous, qu’en fait-elle exactement ? Eh bien justement, elle fait ce que fait un Premier ministre : hop, sous le tapis ! La dette, les chômeurs, les mauvais chiffres : la taupe-Premier ministre enterre tout, enfouit tout. Comme ça les électeurs d’aujourd’hui n’y voient que du feu et sont contents ; et ce seront les générations futures qui payeront les ardoises. Donc une vraie stratégie gagnant-gagnant. Ses grosses pattes lui permettent également d’enfouir le plus d’impôts possible (ou le plus de voix, au choix – généralement les deux d’ailleurs). Car, si la taupe est aveugle, elle sait qu’arroser des clientèles lui assurera des voix. Donc, elle actionne ses grosses pattes et en avant ! C’est surtout ça son truc : ne pas chercher à comprendre mais tout dézinguer en remuant le plus possible de trucs possible.

Le pire évidemment c’est lorsque la taupe remonte à la surface. Ce qu’en langage taupe-Premier ministre elle appelle « aller sur le terrain ». À ce moment-là, mais c’est évidement trop tard, vous constatez qu’elle a carrément bousillé votre gazon ou la belle pelouse – le patrimoine que vous aviez mis des années à constituer et à entretenir soigneusement. En moins d’un an, la taupe Premier ministre peut ainsi tout vous démolir avec ses monticules : le système éducatif, le système productif, le système de soins, le système fiscal… Tout. Sont but est de tout remuer et de tout ravager. Elle a un plan de route imparable : le changement c’est maintenant.

Comme on le voit sur la photo ci-dessous, la taupe Premier ministre est magnifiquement équipée pour imaginer le futur : elle voit tout de très haut, elle voit très loin et de façon très précise. Comme le Premier ministre elle voit facilement à l’horizon 2025… C’est pour ça qu’il ne faut pas s’inquiéter : la taupe-Premier ministre sait vraiment où elle va. Il faut lui faire confiance.

taupe_b_futur
La taupe aime les réformes, elle aime le changement. Peu importe le secteur (rythme scolaires, mariage gay, prostitution, théorie du genre à l’école…) : il faut que ça bouge, il faut que ça remue. Pour elle, le changement maintenant, c’est tout le temps et partout. C’est ainsi quelle construit les bases solides d’un avenir radieux. Les autres pays n’imaginent même pas les bénéfices extraordinaires que ce travail en profondeur va permettre. Vous croyez peut-être que c’est juste sous-terrain : non ! la taupe-Premier ministre travaille les fondations même de la Société ! C’est pour cela d’ailleurs que le monde entier nous envie notre modèle Français. En tout cas, l’argent des contribuable n’aura pas été dépensé en vain. Les choses avancent et la société sera plus forte, plus solidaire et plus citoyenne. Demain…

taupe_c

Les pattes polydactyles recouvertes de corne de la taupe-Premier ministre sont parfaitement adaptées pour faire le maximum de dégâts en un minimum de temps. En une année à peine, elle peut ainsi facilement ravager un maximum de secteurs ou de professions. Mais l’objectif est évidemment de s’attaquer à la Société tout entière, et de tout remuer de fond en comble. C’est la raison pour laquelle la taupe-Premier ministre vous répète régulièrement que son action ne pourra se mesurer que sur tout le quinquennat. Il faut donner du temps au temps…

taupe_d_taxe3

Autres animaux sur le blog de l’auteur :