Hollande en Centrafrique

Le regard de René Le Honzec.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Hollande en Centrafrique

Publié le 11 décembre 2013
- A +

imgscan contrepoints 2013-2466

Hollande, chef des Armées, a fait un arrêt surprise à Bangui (c’est la « capitale » de la « Centrafrique ») pour saluer les corps de nos deux premiers soldats tués pour sauver l’Afrique – mais quel est donc l’intérêt pour la France d’intervenir dans ce bourbier ? Les vidéos d’ambiance des quartiers montrent des groupes ethniques accuser les Français de ne pas tirer sur les bons.

Après l’allégresse reviennent les bonnes habitudes, comme au Mali : qui va nous payer l’aide à laquelle on a droit parce qu’on n’est pas fichu de se créer un État de Droit et à le respecter ? À peine avions-nous accorder l’indépendance, étions-nous de retour pour sauver des régions, des États… J’étais au Tchad en 69, en pleine rébellion des Nordistes contre les Noirs du Sud qui avaient les commandes des institutions. Depuis, on y est resté, et on a sauvé Déby à plusieurs reprises, on a sauvé Ouattara, installé divers racketteurs de telle ethnie dominante. Conscient que les auditeurs en ont marre des luttes tribales, les journalistes ont discrètement glissé vers les affrontements religieux. Tu parles, Charles ? Demandez aux historiens, ils vous feront la tableau complet de l’enchevêtrement des ethnies en Centrafrique, qui réclament chacune leur part du gâteau. Et c’est à Hollande de tenir le manche du couteau.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Quand les temps sont moroses, quand les perspectives semblent sombres, rien de tel qu’un peu de distraction sans prétention pour se changer les idées et rire un peu. En France, alors que les prix de l’énergie s’envolent et que la guerre en Ukraine nous désole, nous réalisons une fois de plus avec effroi que nous n’avons pas de pétrole et beaucoup trop d’impôts. Mais par chance, nous avons François Hollande pour nous dérider !

Ancien Président et héros improbable de virées amoureuses en scooter, il rêvait de rendosser l’habit de Capitai... Poursuivre la lecture

1
Sauvegarder cet article

Par Jean-Philippe Feldman. Un article de l'IREF Europe.

Les supputations sont allées bon train après que François Hollande a récemment déclaré qu’« un ancien Président peut très bien être candidat à l’élection présidentielle ». Pourtant, la question essentielle n’a pas été posée : comment François Hollande peut-il encore exister en politique ?

L’exception française

Les commentateurs n’ont pas manqué de railler les ambitions présidentielles toujours vertes de l’ancien chef de l’État. On peut comprendre humainement que François Ho... Poursuivre la lecture

Suspense intenable ! François Hollande va-t-il bientôt nous annoncer sa candidature présidentielle ? Des propos habilement équivoques tenus récemment par l'ancien chef de l'État devant des lycéens relancent la machine à spéculation politico-médiatique : "pour l'instant", il n'est pas candidat. Mais comme "ça ne va pas bien" - sous-entendu, à gauche, vous l'aurez immédiatement compris - forcément, il s'interroge :

"Est-ce qu'une candidature de plus serait utile ? Je ne sais pas. Je ne le pense pas, d'ailleurs. J'ai les mêmes idées qu'av... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles