Bonnets Rouges : et maintenant, la Belgique !

Les Bonnets Rouges accostent à Charleroi !

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Bonnets Rouges : et maintenant, la Belgique !

Publié le 9 décembre 2013
- A +

Par Alexis Grabinszky depuis la Belgique.

bonnet-rouge-belgiqueVille naguère industrielle et florissante mais désormais ruinée, défigurée et déshonorée par les socialistes, Charleroi incarne pour de nombreux Belges l’exemple parfait des méfaits de l’étatisme. C’est sans doute pourquoi l’endroit a été choisi pour démarrer l’expression d’un ras-le-bol citoyen face à l’avalanche d’impôts, de règlements et de chicanes administratives qu’ils subissent.

Inspirés par le mouvement anti-fiscal breton, l’initiative démarre sur Facebook et génère plus de 2000 like en quelques jours. Voilà de quoi gonfler les cœurs et se lancer dans une première manifestation ! La mobilisation est au rendez-vous puisque les organisateurs (armés d’un compteur homologué par les fédérations syndicales) dénombrent 234.456 manifestants. La police et les médias parlent quant à eux d’une petite centaine. Au programme, blocage symbolique du périphérique surplombant la ville de Charleroi, sensibilisation des automobilistes à un rond-point du centre ville et distribution de flyers au marché dominical.

La convivialité a dominé la manifestation et le besoin de liberté s’est admirablement exprimé. Un grand nombre de citoyens vaquant à leurs achats ont été enthousiasmé par la contagion de ce mouvement né en Bretagne. De nombreuses marques de soutien nous sont adressées et des échanges sympathiques ont lieu sur le marché entourant le bâtiment de l’administration communale. Au son de « marre des taxes ! marre des magouilles ! Bienvenue à Charleroi ! », le cortège poursuivit sa rencontre avec de nouveaux ralliements.

Que retenir de cette journée du 8 décembre 2013 ? Elle fut intéressante d’un point de vue humain et démontre la plus-value des réseaux sociaux dans notre monde tant décrié pour son individualisme et le repli sur soi. Le ras-le-bol fiscal, l’intrusion du politique dans les choix des citoyens, le copinage et le clientélisme entraînent la destruction des valeurs, tant morales qu’économiques, la dépression, l’exil fiscal et l’abandon de tout esprit d’entreprise !

Des nouveau rassemblements sont à l’étude selon le gestionnaire de la page Facebook contacté, et diverses villes de Wallonie seront visitées dans la bonne humeur, comme tient à le préciser l’initiateur de Bonnet rouge Belgique.

L’information a été relayée sur Facebook et sur RTL :


Opération escargot sur le petit ring de Charleroi ce matin

Voir les commentaires (7)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (7)
  • « La mobilisation est au rendez-vous puisque les organisateurs (armés d’un compteur homologué par les fédérations syndicales) dénombrent 234.456 manifestants. La police et les médias parlent quant à eux d’une petite centaine. »

    Bon, allez, arrondissons à 100, 000.
    M’enfin, est-ce que tout ça est bien sérieux ?

  • Charleroi, c’est une catastrophe niveau gestion cette ville…

  • si je vois bien sur la photo il y a 15 bonnet rouge , c’est n’est plus de l’autodérision c’est du grand n’importe quoi , quand allons nous avoir des nouvelles de Belgique autrement que par le truchement de débile qui poste sur contrepoint

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Le journal Le Soir a récemment publié une Carte blanche intitulée « Dans l’enseignement supérieur, ce sexisme toujours ordinaire… »

Les auteurs y indiquent qu'il serait grand temps de s'attaquer, sur les campus, au fondement des violences sexistes et sexuelles : le sexisme ordinaire. Il est question de compliments déplacés, de remarques en apparence anodines, qui seraient bel et bien du harcèlement sexiste et sexuel, et auraient un impact considérable sur la santé mentale des personnes concernées, en grande majorité des femmes. Le prob... Poursuivre la lecture

Programmatiquement, les partis écologistes les plus extrémistes d’Europe sont les belges Ecolo & Groen et le parti allemand Die grünen. Ces partis ont en commun d’être au pouvoir au niveau fédéral de leur pays respectif, avec des partis socialistes et libéraux.

En Belgique

La Belgique est, avec la France, l’un des pays d’Europe dont le mix énergétique est le moins émetteur de CO2. Cette vertu est entièrement due à sept réacteurs nucléaires parfaitement opérationnels. Las ! Les écologistes, dont le moteur idéologique premier est et ... Poursuivre la lecture

Par Jean-Pierre Schaeken Willemaers.

Les verts en Belgique et, en particulier le parti Ecolo, accumulent contradictions et contrevérités. Leurs discours sont de plus en plus liberticides.

Les discours liberticides des écologistes

Parmi d’autres thuriféraires du parti, Georges Gilkinet en est une illustration patente, lorsqu’il  affirme :

« Il est raisonnable de fermer 5 réacteurs nucléaires sur sept. À la fin de la législature, il y aura davantage de renouvelable que de nucléaire dans le mix électrique. Notre objectif n’... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles