Le Conseil constitutionnel censure des mesures de la loi anti-fraude fiscale

Conseil constitutionnel 2 (Crédits Jebulon, licence Creative Commons)

Le Conseil constitutionnel a annoncé ce mercredi matin avoir censuré la garde à vue jusqu’à 96 heures dans des affaires de fraude fiscale, instaurée par une des lois votées dans le sillage de l’affaire Cahuzac. D’autres articles ont été retoqués.

Le Conseil constitutionnel a annoncé ce mercredi matin avoir censuré la garde à vue jusqu’à 96 heures dans des affaires de fraude fiscale, instaurée par une des lois votées dans le sillage de l’affaire Cahuzac. D’autres articles ont été retoqués.

À lire sur Les Échos