Non aux retraites-chapeaux…

Le regard de René Le Honzec.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Non aux retraites-chapeaux…

Publié le 28 novembre 2013
- A +

imgscan contrepoints 2013-2419

Entendre les commentaires vertueux des députés dans les couloirs, se pavanant drapés dans une bonne conscience qui ne leur coûtait pas un euro pour apprécier du bout des lèvres le renoncement (alambiqué, au reste) de M. Varin du groupe PSA à sa retraite-chapeau de 21 millions, représentant en réalité un versement mensuel de 25 000 euros pendant 25 ans… Entre autre Lellouche (UMP) regrettant qu’un patron se serve alors que le groupe va mal, tout en assurant qu’un groupe allant bien pourquoi pas.

Chiche ! On applique ce système aux parlementaires dont les privilèges, et en particulier leur système de cotisation-retraite-maison a produit des tonnes de papier-encre de commentaires, y compris bien sûr de la Cour des Comptes et même une pétition de 10 députés demandant l’abolition de leurs privilèges… On limite leur pension au minimum vieillesse en attendant que le budget redevienne équilibré et la dette apurée, on diminue leurs indemnités ? Et bien sûr, on verra à une augmentation voire une participation en cas d’embellie. S’ils peuvent prouver qu’ils y seraient pour quelque chose !

Voir le commentaire (1)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (1)
  • En fait c’est un Choixpeau, et les députés ils sont à Poudlard.

    La prochaine vie, c’est sur, je ne veux plus être un Moldu, un bon expecto patronum (sortilège du Patronus) et zou, à la poubelle tous ces détraqueurs.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Parmi les 577 députés élus, un peu moins de la moitié (275) occupaient déjà un siège au Palais Bourbon lors de la précédente législature. 165 députés briguant une réélection ont échoué, dont 65 éliminés au premier tour et 100 battus au second. En 2017, sur 345 députés candidats à une réélection, 140 seulement l’avaient emporté. La législature avait été ainsi marquée par un fort renouvellement.

Parmi les nouveaux députés élus lors de ce scrutin du 19 juin 2022, 103 sont des femmes. Les députés réélus sont surtout des hommes, 190 vont re... Poursuivre la lecture

Chers lecteurs, chers citoyens, vous tous qui me lisez par choix ou par hasard, n’attendons pas sagement que la future Assemblée législative s’installe au palais Bourbon. N’attendons pas sagement que le gouvernement dicte le tempo et le contenu des débats. Exigeons dès maintenant la levée de toutes les mesures d’urgence sanitaire qui perdurent sous la forme d’une loi de transition autorisant le rétablissement de l’état d’urgence sanitaire, pass vaccinal compris, jusqu’au 31 juillet 2022.

Compte tenu de l’imminence de la date butoir, le... Poursuivre la lecture

Tous les groupes au Palais Bourbon vont voir un certain nombre de leurs troupes quitter l’Assemblée nationale. Au total 113 députés sortants (décompte à fin mai 2022) ne se représenteront pas aux élections législatives des 12 et 19 juin ; soit 20 % des effectifs de l’Assemblée nationale (il y a 577 députés au total). C’est un chiffre significatif mais pas exceptionnel.

En 2012, déjà, environ 20 % des sortants avaient décidé de ne pas briguer un nouveau mandat. Quant aux élections de 2017, elles semblent être une exception : plus de 37 ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles