Le Fichage pour Tous

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
fichage.jpg

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Le Fichage pour Tous

Publié le 27 novembre 2013
- A +

L’État orwellien continue de s’étendre. Et non, ce n’est pas une exagération, et non, ce n’est pas non plus la marque d’une paranoïa qui m’aurait prise subitement. En procédant par petits pas discrets, l’ensemble des acteurs dits démocratiques, comme les députés, les sénateurs, les ministres et les politiciens en général sont tous, à divers degrés, des coupables décontractés de l’abomination qui se met lentement en place. Les citoyens ne s’en rendent pas compte, mais l’étau se resserre, lentement, inexorablement.

Et comme de bien entendu, pour justifier la mise à mort de chacune de nos libertés et de chaque parcelle d’intimité qui nous restait encore, les arguments sont encore et toujours les mêmes : on doit lutter contre le méchant terrorisme, les vilains trafiquants d’armes et de drogue, les abominables pédonazis et autres hackers fous devenus ennemis de l’État. Et pour ce faire, quelle meilleure solution que d’accroître encore les prérogatives des services de renseignement ?

Alors on va accroître, et pas qu’un peu : en l’espace de quelques jours, deux énormités se font jour.

1. Épions encore plus les internautes

D’un côté, l’actuel projet de loi de programmation militaire va faire un grand bond en avant de ce point de vue là puisqu’il veut étendre les régimes d’exceptions et offrir aux agents du Ministère du Budget un accès en temps réels aux données Internet. Oui. Vous avez bien lu : des gens du Budget vont gagner de nouvelles prérogatives au travers d’une loi de programmation militaire. La manip sent bon la chasse aux fifrelins magiques qui tenteraient de quitter le territoire national, déguisée en lutte contre les ennemis de l’État.

C’est superbe, car ici on a dépassé les simples écoutes téléphoniques, et l’espionnage détendu du hacking via les Fournisseurs d’Accès Internet ; en effet, sur amendement du président PS de la Commission des lois, Tracfin, l’organisme de Bercy qui lutte contre la fraude fiscale, pourrait se voir attribuer le pouvoir de réclamer des écoutes. Oui oui, c’est bien un socialiste officiel et assumé, l’un de ces politiciens qui claironnera bientôt devant ses électeurs qu’il est humaniste et cherche avant tout à protéger leurs droits, qui pousse, en plein milieu d’une loi destiné à la Défense, ce genre de bidouillage ni festif, ni citoyen mais terriblement tentant pour un Léviathan dont les finances sont dans la plus parfaite panade. Tout ceci est parfaitement normal.

cctv bucoliques

Les grands acteurs de l’Internet ont bien sûr halluciné en voyant ce projet, ce qui n’a pas suffi pour sortir la presse subventionnée de sa torpeur, elle qui se sera contentée d’un petit article ici ou là. Finalement, peu de publicité aura été donné à cette nouvelle érosion de nos libertés et à cette intrusion supplémentaire de l’État dans nos vies puisqu’aux petits doigts palpeurs de Bercy, il faudra y ajouter ses yeux scrutateurs : le projet envisage d’élargir aussi le nombre de fonctionnaires capables de demander les données de géolocalisation.

Alors qu’on trouvera toujours des bataillons nombreux et vociférants de citoyens et de politiciens pour s’insurger contre tel patron ou telle société privée qui auraient eu l’impudence de traquer les moindres faits et gestes de leurs employés par l’étude des données de connexion ou la géolocalisation, on ne peut que déplorer l’absence quasi-complète de la moindre réaction de ces mêmes citoyens conscientisés et autres politiciens soucieux de protéger nos libertés civiles… On pourra toujours m’objecter que l’État est intrinsèquement bon, mais l’historique de ce genre d’institution sur les derniers siècle introduit cependant un doute sérieux.

Et parallèlement à ces coups de canifs dans le monde numérique, le monde réel n’est pas en reste…

2. N’oublions pas les paquets postaux

Parce que voyez-vous, il s’en passe des choses dans le monde réel. Des gens, un peu fous, achètent des objets sur des sites de vente par correspondance, poussent le vice jusqu’à en demander la livraison, ce qui oblige d’autres gens, aussi fous, à les glisser dans des colis qui voyageront d’un bout à l’autre de la planète. Ils passeront ainsi au travers de frontières, et arriveront sur le territoire français, véritable pays de cocagne où, pour conserver la paix et la prospérité, il a été jugé nécessaire de bien s’assurer que n’importe qui n’envoie pas n’importe quoi n’importe comment, sinon ce serait vite la fête du slip, merde alors. D’autant que, folie suprême, parmi ces paquets, colis et autres envois postaux louches, certains contiendraient (c’est insupportable) des contrefaçons !

Gasp ! Stupeur et torréfaction de chatons mignons !

Pour mettre un frein à cette folie difficilement imaginable, Richard Yung, un joyeux et indispensable sénateur de la circonscription des Français résidents hors de France, s’est fendu d’une proposition de loi renforçant les moyens de lutte contre cette abominable dérive des envois postaux, en offrant notamment la possibilité de constituer un fichier des douanes contenant de nombreuses informations relatives aux colis reçus ou envoyés par les entreprises et les particuliers.

En substance, la loi passée récemment au Sénat imposera aux transporteurs (DHL, Fedex et autres TNT, par exemple) de tenir à jour un fichier qui devra comprendre le nom et adresse des expéditeurs et destinataires, et le contenu du colis s’ils en ont connaissance. Bien évidemment, tout ceci représente une véritable session de trampoline effervescent sur la notion de données personnelles, mais la CNIL avait poney ce jour-là (elle en profite, parce qu’après le premier janvier et la TVA à 20%, le poney, c’est fini).

Le sénateur est tout de même malin : pour éviter que la CNIL ne débarque trop vite dans son histoire (à dos de poney en pleine course, cela pourrait faire des dégâts), quelques précautions ont été judicieusement introduites. Ainsi, on n’obligera pas les transporteurs à conserver les données qui « font apparaître, directement ou indirectement, les origines raciales ou ethniques, les opinions politiques, philosophiques ou religieuses ou l’appartenance syndicale des personnes, ou qui sont relatives à la santé ou à la vie sexuelle de celles-ci ». Et comme le secret des correspondances est de mise sur le territoire français, on pourra aussi s’affranchir de remplir les petites cases du gros fichier rigolo lorsque les envois se font depuis la France vers la France.

le sénateur yung s'occupe de vos colis

Tout ceci est particulièrement pratique et réaliste. On imagine ainsi que les transporteurs vont devoir éplucher le manifeste des envois postaux dont ils ont la charge pour éliminer ceux qui contiendraient une bible (religion), un godemiché (sexe) ou le petit livre rouge de Mao (politique), parce que bon, ce serait contrevenir à la loi et ça ressemblerait trop à un gros vilain fichage systématique.

nicole bricqMais tout ceci ne serait pas complet sans l’intervention frétillante de la ministre des transports, Nicole Bricq, qui y va de sa gentille appréciation :

Cet article améliore les contrôles sans gêner les expressistes. Il s’agit de traiter des données, de data meaning, selon la formule.

Oui, vous avez bien lu « data meaning » au lieu de « data mining », mais surtout, vous avez bien lu que cette nouvelle tubulure chromée légale ajoutée à tout le reste va améliorer les contrôles (gloussements) sans gêner les transporteurs (rires francs). Que ces contrôles servent, peu ou prou, à traquer les marchandises qui entreraient en France sans payer les taxes, en bénéficiant de taux de TVA plus faibles ou de l’inexistence de certaines taxes (sur la copie privée dans le cas des supports numériques récents), personne ne l’évoque, mais cela semble évident.

De la même façon que l’espionnage électronique se met en place pour traquer le contribuable à l’intérieur de France, la chasse aux resquilleurs s’installe aux frontières. Tout ceci se passe en France et sent bon ces petits moments Béton & Mirador de l’Allemagne d’après-guerre, courant 1961. N’oubliez pas : ces ministres, députés, et sénateurs sont tous payés avec vos impôts, manifestement pour ajouter des misères et des difficultés dans votre vie quotidienne.

Grâce à eux, tous vos mouvements, faits et gestes seront progressivement enregistrés, calmement, inexorablement. Et lorsqu’enfin, le contenu de vos paquets sera parfaitement connu, ne venez pas vous plaindre. Pas même s’ils disparaissent mystérieusement en chemin.


—-
Sur le web

Voir les commentaires (69)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (69)
  • Ceux qui n’ont rien à se reprocher, n’ont pas à craindre les contrôles.

    • Ceux qui croient ne rien avoir à se reprocher sont des naïfs ou des imbéciles, ou les deux plus probablement.

    • Ils n’ont en conséquence aucun problème à rester bien en vue des télécrans, puisque toutes leurs actions sont parfaitement conformes aux lois, règlements et morales en vigueur.
      Bien sûr !

    • Si j’achète un costume de gorille sur internet pour une soirée déguisée, un autre dompteur 5 ans plus tard, j’ai quand même moyennement de me retrouver sans alibi au poste dans 20 ans pour un crime sexuel sur chimpanzé commis dans le zoo de ma ville. Il est aberrant de croire à ce point en cette maxime dans un monde où les moindres pensées et actes sont passés au tamis pathétique de la bien-pensance étatique.

      • Carton rouge:
        le mot singe, gorille ou autre babouins sont interdits sur les blog, forum, twit, face de bouk.
        En revanche on peut toujours dire Noir, arabe, Chinois, etc à condition de ne pas associer ce mot à:

        – Une race
        – Une couleur
        – Une appartenance religieuse
        – Une zone géographique
        – Une longueur de l’appareil génital
        – Ou tout autre attribut pouvant discriminer ou rabaisser votre interlocuteur

        Si un arabe vous dit: s’y va t’es raciste ou quoi ? Veuillez lui répondre point par point, merci. Cela afin de préserver la cohésion sociale, si « chère » à la France.

    • Quel argument effrayant!
      On peut justifier n’importe quel privation de liberté avec ça: pourquoi pas une camera dans votre maison, H24, pour vérifier que tout ce passe bien chez vous, après tout vous n’avez rien a vous reprocher non?

    • Sous-entendu, ceux qui critiquent cette intrusion dans leur vie privée, sont des malfaisants.
      L’inversion des valeurs si chère à nos socialistes (plus communistes que socialistes d’ailleurs), comme avec l’immigration, on défend notre pays donc on est raciste, ici c’est pareil, on refuse de se faire violer notre vie privée donc on est une crapule.

      C’est beau la vie en socialie.

      Il est tellement laid le bien à notre époque que finalement, il n’y a plus d’endroit beau en France.
      Voila votre plus grand mal, les socialeux, vous avez tout enlaidit.

      • Mais non, c’est cool au contraire. On peut faire voir ce que l’on veut à une caméra. Même chose pour un ordi. D’ailleurs, il y a un con aux USA qui a filmé sa femme complètement torché….et nue. Comme quoi, le fichage spontané peut devenir très envahissant pour les serveurs espions de nos élus !

    • La Stasi affirmait la même chose.

    • T’inquiète pas, harrisburg. Ton tour viendra. La question n’est pas de savoir « si » tu as qq chose à te reprocher, mais simplement « quand ».

      • La question n’est pas de savoir si il a quelque chose se reprocher, mais simplement si quelqu’un a quelque chose a lui reprocher. Je crois que c’est la nuance que son esprit béat et hautement naif ne saisit pas. Il part du principe que nous vivons dans le monde féerique des bisounours et que rien ne changera jamais….

        Ses maigres capacités d’analyse ne lui ont pas permis de voir que le filet mis en place pour attraper de la morue peut aussi prendre soyons fous, du maquereau (et je ne dis pas ça pour la loi sur la prostitution!), de l’ignoble terroriste ou…. Du simple opposant politique.

        Il ne perçoit pas la propagande toujours plus violente, les attaques contre les journalistes dissidents, l’Etat qui s’insinut dans la vie meme des entreprises via les subventions et autres niches fiscales totalement arbitraires….

        Bref, il font partie des gens qui ne comprendront que trop tard qu’il fallait se reveiller avant….

        • Desproges54: « Bref, il font partie des gens qui ne comprendront que trop tard qu’il fallait se reveiller avant…. »

          August von Kageneck un ancien officier des Panzers explique très bien dans son livre « Examen de conscience » cette spirale infernale ou quand la prise de conscience arrive il est bien trop tard pour en descendre ou s’y opposer.

    • @harrisburg : vous pourriez avoir juste en tirant avec votre tromblon dans un couloir mais, il ne s’agit pas de contrôler mais de fliquer, de récolter des données, sur les échanges et le commerce, afin de devinez quoi ? ça fini par taxe…

      • Il est normal que la TVA s’applique à tout achat de marchandises.
        Ceux qui veulent acheter des marchandises sans payer de TVA comettent le délit répréhensible de fraude fiscale.
        Les consommateurs qui payent la TVA en achetant dans les magasins sont pénalisés en premier lieu.
        Il ne peut y avoir des consommateurs normaux d’un côté, et les « petits malins » de l’autre, qui par différentes combines liées aux nouvelles technologies échappent à la fiscalité.
        C’est une question de justice fiscale.

        • @harrisburg : qui vous parle de frauder à part vous ? il est certain que si vous faites le monde à votre image, j’ai bien l’impression qu’il va falloir un garde derrière chaque citoyen et encore, qui va garder le garde ?

        • harrisburg: « C’est une question de justice fiscale. »

          Ou est ta justice quand l’état français facture ses services moins bien rendu 30% de plus que dans d’autres pays pour en plus un dette astronomique puisque ça ne suffit même pas ?

          Quel connerie tu vas bien pouvoir répondre (ou pas) pour éluder ça ?

        • @Harrisbourg : « Il est normal que la TVA s’applique à tout achat de marchandises ».

          Pourquoi est-ce normal ??????

          Je vis a l’etranger et je peut vous dire qu’ici il n’y aucun equivalent de de TVA sur les produits d’occasion, antiquite et autres produits.

          Il n’y a pas non plus de taxe fonciere annuelle ! Quand vous avez achete une fois un bien, il vous appartient et l’Etat n’a plus a vous racketer chaque annee.

          ….. et puis pitie ! evitez le terme « justice fiscale », on croirait entendre Cahuzac !

        • Il vous arrangent bien les fameux petits malins (qui n’existent pas d’ailleurs), parce que comme cela, on peut fliquer tout le monde.
          Le but n’étant pas de choper les malins que de mettre le peuple en « fichier », voila le but, vous vous en foutez des petits malins, en réalité, ils ne sont qu’un prétexte.

    • Accepterez-vous quand l’Etat viendra, au nom des mêmes principes, ouvrir votre courrier, en prendre copie et le replacer dans votre boîte à lettres? soit au courant de vos démélées avec votre employeur, votre ex-femme, votre voisin? sache que vous avez mauvaise haleine, des hémorrhoides, un ongle incarné? que vous être un idiot ou au contraire un génie (tout cela est théorique, bien sûr).

      Accepterez-vous lorsqu’ils viendront placer des caméras et des micros dans votre salon, votre chambre à coucher, votre cuisine, vos toilettes, votre salle de bains? Avec un mouchard dans votre voiture, histoire d’être sûr que vous ne méritez JAMAIS un juste et sévère chatiment pour votre innactepable inconduite, si d’aventure vous faites partie des 99.5% de citoyens à qui il peut arriver, un jour ou l’autre, de ne pas respecter 100% du code à la lettre…?

      Alors bravo, vous êtes un bon petit sold^H^H un citoyen exemplaire

    • Harrisburg, avez-vous des rideaux chez vous ?

      Vous arrive-t-il de parler en privé à des amis ou des collègues ?

      Pourquoi ? Vous n’avez pourtant rien à vous reprocher !

      • @ Xavier C
        Vous contestez d’être contrôlé par la police ou la justice, mais vous trouvez normal qu’un individu, à votre insu, en faisant semblant de telephoner avec son portable, en profite pour vous prendre en photo dans la rue ?
        Il faut accepter le principe que l’Etat utilisera les nouvelles technologies( donc fera voter de nouvelles lois en conséquence) pour pouvoir contrôler.
        Il est carrément stupide de croire que les méthodes d’investigation de l’Etat en resteraient à celles utilisées il y a trente ou quarante ans.
        Non il n’y aura pas de « foutage de gueule  » des fonctionnaires, pour cause de méthodes dépassées.

        • harrisburg: « Il faut accepter le principe que l’Etat utilisera les nouvelles technologies »

          Non, si personne ne résiste à ces intrusions ils n’y a aucune limite parce que pleins de gens à l’état ne sont pas spécialement plus gentil ou vertueux que le reste de la population.

          La résultante, le monde tel qu’il est est le fruit d’un antagonisme qui fixe une moyenne « raisonnable » si t’as envie de leurs offrir ton arrière train avec la vaseline qui va avec tant mieux pour toi mais nous on n’aime pas.

        • Laissez tomber : Harrisbourg travaille pour l’interieur !

          @Harrisbourg : Change de blog pepere, t’es pas en territoire ami !

        • Avec votre logique, il faudra aussi accepter le fait que l’État se débarrasse des poids de la société, des races nuisibles, etc…

          Quant aux méthodes ont évolué. Mais il faut toujours passer par un juge, cher zozo.

          Si vous considérez que la séparation des pouvoirs est un poids inutile, je vous invite à voir comment ça se passe en Corée du Nord, kamarade idiot.

          •  » Quant aux méthodes ont évolué. Mais il faut toujours passer par un juge, cher zozo »
            Pauvre ph11, il n’a pas du fréquenter souvent les tribunaux pour parler ainsi.
            Les juges sont à 90% incompétents pour traiter, sans assistance, les affaires qu’on leur soumet.
            Il ne connaissent que les lois les codes la jurisprudence.
            Pour les assister il y a les experts de la société civile et du monde policier .
            Ce sont eux, en rédigeant un rapport, qui déterminent à 90% les décisions des juges.
            Or les experts doivent évoluer en même temps que la technologie pour ne pas laisser le champ libre à la crapulerie.

        • @Harrisburg

          « Il faut accepter le principe que… »

          Pourquoi ?

        • @Harrisburg

          « parce qu’il est interdit d’interdire »

          Donc je devrais m’interdire de ne pas accepter ?

        • Ok, Harrisburg…..Je vais te dire moi. Si ce que tu dis est vrai, alors je demande que cette transparence soit équivalente pour l’Etat. Que le peuple puisse avoir un accès à 100% aux informations d’Etat. Que ces informations soient public ou privé.

          En Suède il y a une transparence équivalente Etat/privé. En gros on est un numéro d’impôt….
          C’est très pratique pour l’état, et même pour le peuple, et c’est aussi flippant ! De même j’ai le droit de consulter les impôts de harrisburg (il recevra un avis de ma consultation si il était Suédois).

          Le citoyen a un accès à 100% aux informations le concernant. De même, le citoyen a un accès à 100% aux informations d’Etat et à la politique. Enfin le politique est un gars qui travaille, pas un gros porc de fonctionnaire. Il fait une coquille, il est viré. Point barre.

          Pour que ce système soit un minimum crédible il faudrait donc commencer par nettoyer le sénat, l’Elysée, les mairies au karsher de toute cette merde Etatique. Après on pourrait négocier….

    • Bonjour harrisburg,
      je pense que ceci pourrait vous intéresser…
      http://www.internetactu.net/2010/05/21/lettre-ouverte-a-ceux-qui-nont-rien-a-cacher/

  • Diable! Comme ce pays sent mauvais….
    Tout ça pour encore plus parfaitement essorer notre argent….
    Dans France, il y a rance

  • Mais c’est toujours ça d’économisé pour la Marine.
    Finalement c’est le FN avec un peu d’avance. Donc il n’y a pas à s’affoler.

    Imaginons un instant, un outils comme cela aux mains de la Marine. Hum, croustillant.
    Tournons le projecteur sur les ennemis du peuple (on peut faire une liste très longue).

    Je sens que les fours à pain et à biscuits vont tourner à plein régime d’ici peu.

    Pour les paquets, c’est triste:
    je voulais acheter des graines en Hollande. ça reste légal, mais je ne pourrais plus les planter. Merde !

    Pour internet, il y a un foultitude de choses à faire. Vous pourriez nous donner un cours, j’en suis sur !!!
    On peut mettre un VPN (là, je suis en Australie), crypter nos disques dur, utiliser des antivirus comme Kaspersky, ou même mieux:

    Balancer nos jouets modernes à la poubelle, YOUPI ! Enfin libre. D’ailleurs c’est mieux car aujourd’hui votre femme sait où vous vous trouvez à l’instant T (ça craint, hein ?!)

    • Dans un pays où la criminalité explose en termes de coûts

      http://www.bfmtv.com/societe/vols-a-letalage-explosent-chez-distributeurs-francais-644802.html

      Il est normal que l’Etat se donne les moyens humains, techniques et financiers pour y faire face.

      • Ah bah c’est sûr que la surveillance d’Internet et des colis postaux va grandement diminuer le nombre de vols à l’étalage…

      • C’est clair qu’il faut que l’état se magne s’il veut prendre les voleurs … de vitesse.

      • C’est intéressant, la criminalité explose, d’où, explosion des coûts ?
        Ou est ce qu’il faut comprendre que :

        – le « traitement » ou le travail de la police est de plus en plus coûteux,
        – pour arriver à un résultat de plus en plus pathétique.

        J’ai le médicament: la liberté. Le droit de:
        – De se défendre et de faire valoir ses droits
        – Le droit de protéger sa personne et ses proches
        – Le droit de protéger ses biens meubles ou immeubles.

        Finalement, ce droit s’appliquerait également contre des hommes ou des femmes politique qui voudraient nous supprimer nos libertés et notre argent.

        Mais voilà, on y arrive. Nos hommes politique sont bien placés du côté des voleurs. De là, on comprendra la schizophrénie de la justice, des lois, des taxes, et des moyens de nous espionner.
        Simplement ces moyens ne servent pas une cause juste.

      • Pourquoi tu parles pas des pov’maisons de disques et les méchants tipiakeurs, plutôt?

      • harrisburg: « Il est normal que l’Etat se donne les moyens humains, techniques et financiers pour y faire face. »

        Avec 100’000 peine de prison non effectuées… crédibilité zéro !

    • N’utilisez pas de VPN en direct, mais passez plutôt par un serveur dédié virtuel qui rechiffre vos données avec un algorithme a clé privée aléatoire (non cassable) et non pas à clé pipo-publique.

      Au fait Golum, faut pas confondre l’ASCII ou l’UTF8 avec l’hexadécimal !

      • @Continuum:)
        Désolé, j’avoue que je suis pas trop doué dans ces trucs informatique…mais bon j’essaie. J’ai de même renoncé à acheter des Bitcoins (en plus ils sont trop chers maintenant). Bref, comme vous le voyez je suis une petite frappe face aux PRISM et autres. Mais j’aime les Anonymous. Il faut bien un contre pouvoir.
        J’ai Hotspot shield en crypté, ça reste débile avec un navigateur MonGoogle qui balance mes infos à tour de bras. Pfff, quel monde cruel !

        • Le Bitcoin va encore grimper car il permet de « blanchir » mais pas totalement, en fait, c’est une étape de plus dans le processus d’anonymisation monétaire. A mon avis cela va bientôt être bloqué par les grandes puissances. Le monde est cruel, c’est certain !

          • Les BTC sont traçables, et le échanges sont consignés dans une table connue de tous.

            C’est la transparence absolue.

          • Transparence absolue, et anonymat absolu pour qui prend les précautions qu’il faut pour accéder au réseau lors de ses transactions. Tout le monde peut savoir qu’il y a eu une transaction, personne ne peut savoir sauf les intéressés entre qui et qui. Mais continuez à répandre le mythe, comme ça les autorités ne comprendront que trop tard qu’elles se sont faites avoir.

          • « anonymat absolu pour qui prend les précautions qu’il faut pour accéder au réseau lors de ses transactions »

            OK, on peut masquer son adresse IP, donc son pseudo Bitcoin ne peut pas être rapproché d’une adresse Internet.

            Mais on peut voir d’où viennent et où vont les BTC, puisque chacun est unique au monde. (Comme les billets de banque d’ailleurs, puisqu’ils sont numérotés. Mais on ne peut pas remonter les échanges.)

            « personne ne peut savoir sauf les intéressés entre qui et qui »

            Donc vous pouvez suivre à la trace dans la table globale comment votre argent est dépensé par le vendeur.

            « Mais continuez à répandre le mythe »

            Quel mythe?

        • « Désolé, j’avoue que je suis pas trop doué dans ces trucs informatique… »

          Ne prenez pas de leçons d’informatique auprès de Continuum, alors, parce qu’il n’a pas les idées très claires!

          • Je reste modeste sur mes capacités. Pas de risques à mon niveau. Les protocoles de sécurité ne m’excitent pas plus que ça en fait. Par contre j’ai des interrogations :

            – Faut il s’attendre à une explosion de la bulle des Bitcoin ?
            – Peut on dire que le litecoin sera le futur Bitcoin
            – N’existe t il pas un risque de voir le système bancaire mondial s’inspirer / remplacer le Bitcoin
            – L’ordi quantique va changer la donne pour le minning, comment sera géré le minning pour creer des Bitcoins ?

  • Il suffit d’ajouter un extrait de la bible dans chaque colis 😀

  • Les réseaux « Tor » et « I2p » sont des alternatives intéressantes mais le débit est déplorable et le chiffrement « pipo ». C’est comme pour le BitCoin, il faudra attendre une nouvelle version « non mafieuse » pour pouvoir disposer d’un réel anonymat numérique et monétaire vraiment sécurisé.

    • Lol. Si c’est anonyme et sécurisé, comment empêcher les mafieux de s’en servir ?
      A noter aussi que « utilisé par les mafieux », dans certains domaines, est un label de qualité, comme par exemple les tractions avant, puis les DS : les seules voitures utilisées à l’époque pour braquer les banques.

      • C’est bien là le problème, tout ceux qui savent, savent que la compression vidéo en ligne a été à l’origine fabriquée pour diffuser le porno sur Internet, il en est de même pour les outils de la liberté dont je parle.

    • « le chiffrement « pipo ». »

      Plait-il?

      • Je ne vais pas m’étendre sur le sujet, mais les transaction BTC sur une place de marché « ou pas » ne sont presque pas traçables . C’est juste une qeustion de moyens. Concernant les algos de crypto « PKI », c’est effectivement du pipo car ils sont publics et que les moyens « en face » sont considérables.

        Un bon algo de crypto, c’est un algo non parallélisable avec effet d’avalanche strict ! @ « simple-touriste » va chercher bonheur dans la crypto de monsieur tout le monde.

        • « c’est effectivement du pipo »

          Oui, Continuum joue effectivement du pipo.

          « les moyens « en face » sont considérables. »

          Non.

        • « Concernant les algos de crypto « PKI », c’est effectivement du pipo car ils sont publics et que les moyens « en face » sont considérables. »

          C’est tellement du pipo que la NSA n’a pas réussi à déchiffrer les e-mails d’Edward Snowden. Lavabit ne vous dit rien?

          La qualité d’un algo ne se mésure pas à confidentialité du code source.

          Et il faudrait également réviser la différence entre PKI, qui est en réalité un paradigme, un modèle ou une infrastructure logicielle (comme l’acronyme indique), et les algorithmes de cryptographie (RSA, DSS, etc.)

  • On imagine ainsi que les transporteurs vont devoir éplucher le manifeste des envois postaux dont ils ont la charge pour éliminer ceux qui contiendraient une bible (religion), un godemichet (sexe) ou le petit livre rouge de Mao (politique

    🙂

    Bon et sinon la photo de la femme, c’est vraiment une ministre?

  • On retrouve bien là nos grands démocrates socialistes donneurs de leçons, faites ce que je dis, pas ce que je fais. Ils ont toujours fait pire que ceux qu’ils condamnaient au nom de la liberté. Vivement qu’ils retournent là où ils auraient du rester.

  • Si le peuple français se laisse faire, alors il aura mérité son sort.

    Le futur de la France se joue maintenant.

  • Le totalitarisme avance à grand pas, déjà que le peu de vie privée qui nous restait a été supprimé après le 11 septembre puis lors de la crise de 2008…Quelle va être la prochaine étape?Va-t-on continuer à se laisser faire? Plus de 20 ans après la chute du système communiste celui-ci renait sous nos yeux …

    • @libre mais mon pauvre nous somme deja sous regime totalitaire depuis longtemps et ce en attendant l’instauration du nouvel ordre mondial qui verra l’emergence d’un gouvernement fachiste mondial c’est pour cela qu’ils s’attaquent aux derniers bastions de resistance que sont la famille au travers du mariage pour tous ou la monnaie par le biais de l’emmergence de banques et de monnaies virtuelles!!!

  • Tiens, hors sujet, mais si on veut un petit bout de vérité socialo communiste a propos du fonctionnement de nos chères institutions. Ca vient du dedans, et ca pue très fort :

    « Mme Voynet explique ainsi refuser « de partir en campagne en promettant logements et jobs à la mairie à tour de bras, comme le font certains de adversaires », « d’user du mensonge, de la calomnie (…), de la démagogie la plus abjecte et d’arguments aux relents lepénistes – sur l’insécurité, sur les Roms – pour frapper à l’estomac les électeurs les plus fragiles ».

    Le voila le projet socialiste : tenir les manettes en « promettant logements et jobs à la mairie à tour de bras »

    • Et la gauche se choisit razzy hammadi comme candidat potentiel… Ca va être joli, quand on voit le CV de ce parasite.

      Le pur CV du gars qui n’a jamais travaillé mais beaucoup prospéré au sein des appareils du parti, des jeunesses socialiste au parlement, en passant par des associations douteuses suceuses de subventions et autres appareils clientélistes… Ah, un expert du systeme de redistribution a la francaise, pour ca ya de la compétence.

  • En tout cas si ca pouvait aider a retrouver le « jorys » / « @92100TIMETRE » , le surveillant de maternelle qui se vente de persecuter les enfants blancs sur twitter …

    Toujours silence radio des medias, meme Contrepoints … malgre un depot de plainte du maire de boulogne et une declaration du FN…

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
0
Sauvegarder cet article

Par Albin Wagener. Un article de The Conversation.

Considéré avant tout comme un emblème très actuel de la (contre-) culture web, les mèmes pullulent désormais sur les boards (ces plates-formes collaboratives alternatives comme 4chan, Reddit ou 9gag) ou les réseaux sociaux – et ont même permis l’émergence de groupes de chineurs de mèmes (ou neurchi), dédiés au rassemblement de consommateurs et de producteurs de mèmes, attirant ainsi à nouveau une population plus jeune sur Facebook. Mais les mèmes ne sont pas que de simples objets humor... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

Par Yann-Maël Larher.

4,9 milliards d’humains sont connectés en 2021 grâce à Internet (contre 4,1 milliards environ en 2019). C’est une phénomène sans précédent dans l’histoire : chaque citoyen du monde peut être ami, follower, utilisateur avec un autre.

Échanger de l’information sans frontières physiques

Information en ligne, enseignement à distance, travail à distance… sont désormais à portée de clics pour plus des deux tiers de l’humanité. Alors que jusqu’à la fin des années soixante-dix, l’univers informatique correspondait ... Poursuivre la lecture

Par Elodie Gentina. Un article de The Conversation.

Après un début d’année 2020 où l’intérêt des Français pour l’actualité a atteint son plus bas niveau historique, l’année 2021 marque un revirement. Contrairement aux idées reçues, les jeunes s’y intéressent d’ailleurs beaucoup, comme le souligne une étude du ministère de la Culture : 93 % des 15-34 ans déclarent avoir de la curiosité pour l’information, 15 % se déclarent même « accros à l’information », et seuls 7 % affirment ne pas s’en soucier.

Nés avec le digital, les 18-25 ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles