Gauche droite, droite gauche ?

La politique contemporaine est polluée par le clivage gauche droite.

Par Olivier Laurent, depuis la Belgique.

Gauche droiteLa politique contemporaine est devenue une sorte de parodie d’un concile de Nicée. En l’an de grâce 787 les sages chrétiens se sont réunis une énième fois pour discuter du sexe des anges. Sont-ils des garçons ? Des filles ? Comment doit-on les représenter, les saluer, les prier ?

La politique contemporaine est polluée par la disposition des politiciens dans l’hémicycle de l’assemblée constituante de 1789. Le côté de la Reine et le côté du palais-royal. Ce qui est devenu la gauche et la droite. C’est fascinant… Car ça aurait pu être littéralement l’exact opposé… Droite et gauche.

Ce que toute personne censée prendrait pour une anecdote est devenu, à l’image du sexe des anges, l’objet de rudes débats entre les personnes. On en fait des éditoriaux enflammés depuis des siècles maintenant, des débats qui n’en finissent pas sur internet.

Est-ce que votre idée est de gauche? De droite ? Un collège de savants inquisiteurs se penchent sur l’innocente idée. Qu’importe sa qualité intrinsèque. La population silencieuse attend le verdict avant de prendre une position pavlovienne.

Plus rien ne peut être débattu sans avant avoir été classé à gauche ou à droite. Des gens en font carrière, la main sur le cœur : ils seront toujours à gauche. Devant eux, d’autres seront toujours à leur droite. Et c’est reparti pour une génération… 30 ans de sexe des anges. On en vit très bien.

La gauche ou la droite ont ceci de commun… Elles ont besoin d’un ennemi. Sans cet ennemi de référence elle n’existe pas. Car la gauche n’existe pas sans une droite… Et l’inverse est tout aussi vrai.

Autre point commun : un ennemi providentiel permettra d’expliquer en temps et en heure la faillite de leur système. Car il se plante toujours leur système et il y aura donc toujours un ennemi. Cet ennemi providentiel sera le riche, le chômeur, l’étranger ou le fraudeur.

Cet ignoble individu passe son temps depuis plus de deux siècles à faire échouer avec une rigueur diabolique toute leur tentative d’un monde meilleur.

Autre caractère typiquement de gauche ou de droite, ils ne vivent jamais dans le présent. On se bat toujours pour une société future idyllique que personne ne verra jamais… Ou pour un passé idéalisé que personne n’a jamais vu. C’était mieux avant et ce sera mieux demain. Ils ne sont jamais dans le présent. D’ailleurs il est un brin malsain voire angoissant ce présent, il est trop réel. Il ne correspond en rien à l’image qu’ils s’en font.

Le pays tout entier devient leur champ de bataille. On élève des objets administratifs non identifiés pour créer cette solidarité toute de gauche ou cette sécurité toute de droite. Les citoyens en sont réduits à être une sorte de cheptel qu’on tente de voler dans l’étable du camp adverse. On crée l’angoisse d’une pauvreté provoquée par de riches étrangers capitalistes fossoyeurs de monde meilleur à gauche ou par des hordes de pauvres affamés analphabètes destructeurs de passé paradisiaque à droite.

L’ennemi justifie un état de guerre comme en 1984. Les généraux de gauche, de droite relancent l’économie. Le commerce qui normalement est l’échange consenti, devient à leur contact une guerre économique d’une violence inouïe.

Et pendant ce temps chers lecteurs vous perdez les malheureuses libertés qu’ils vous restent. Car tout ce qu’ils décident de plus, sera ce que vous déciderez de moins… Qu’ils soient de gauche ou de droite.

Le concile de Nicée se termina sur la conclusion que puisque les anges n’ont pas de corps, ils n’ont pas de sexe… un brusque sursaut de bon sens. On attend le vôtre.