Affaire Trierweiler : Entretien avec Xavier Kemlin après son audition

Pour sa plainte contre Valérie Trierweiler, Xavier Kemlin était entendu le 13 novembre 20013 par le Doyen des Juges d'Instruction du Tribunal de Grande Instance de Paris.

Xavier Kemlin a déposé une plainte contre Valérie Trierweiler pour détournement de fonds publics comme vous l’annonçait Contrepoints en avril dernier. Il a été convoqué mercredi 13 novembre 2013 par le Doyen des Juges d’Instruction du Tribunal de Grande Instance de Paris. Nous l’avons rencontré à cette occasion. 

Entretien mené par Léopold Saroyan.

Xavier Kemlin (Copie d'écran, vidéo Leprogres.fr)Xavier Kemlin, quel a été l’objet de votre entretien avec le Doyen ?

Suite à la réquisition de refus d’informer du parquet, le Doyen a souhaité m’entendre pour que je puisse donner ma version des faits. Le parquet a décidé qu’il n’y aurait pas d’instruction autour de Mme Trierweiler pour détournement de fonds publics en invoquant deux raisons : d’abord, il estime que les dépenses engagées par l’État pour Mme Trierweiler le sont car elle a la qualité de Première Dame ; ensuite parce que ce statut est assimilé à une fonction de service public, de représentation, d’image de la France.

Vous n’êtes pas d’accord avec cette analyse. Pour quelles raisons ?

D’abord le statut de Première Dame n’existe pas en France. Je n’ai pas obtenu de réponses concernant le lien juridique exact entre Mme Trierweiler et M. Hollande. Ensuite, je conteste que Mme Trierweiler remplisse une fonction de service public. Sinon dans ce cas, pourquoi Mazarine Pingeot, fille longtemps cachée de François Mitterrand, ne bénéficierait-elle pas elle aussi de ce statut ? C’est absurde !

Vous estimez donc qu’en droit, la position du parquet est intenable ?

Le parquet a produit un document de 4 pages détaillant les recherches et analyse faites suite à ma plainte. Je constate donc qu’elle est prise au sérieux, que ma plainte dérange. Mon avocat par exemple est assez content de l’entretien que j’ai eu avec le Doyen, ce dernier se pose beaucoup de questions sur le sujet. Et c’est bien normal, les Français doivent savoir la vérité.

imgscan contrepoints 2013-2378 KemlinQuelle est la prochaine étape ?

Le compte-rendu de mon audition avec le Doyen devrait m’être adressé rapidement, je le rendrai public à ce moment-là. Désormais, côté justice il existe trois possibilités : soit le parquet enterre définitivement l’affaire ; soit Mme Trierweiler est entendue comme témoin assisté ; soit enfin elle est tout simplement mise en examen pour détournement de fonds publics.

Merci pour cet entretien, nous suivrons les développements de l’affaire avec intérêt.