Heureusement, on a la soluce : de nouvelles taxes !

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Aurélie Filippetti en avril 2012

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Heureusement, on a la soluce : de nouvelles taxes !

Publié le 15 novembre 2013
- A +

Au gouvernement, tout le monde est sur le pont. Il ne faut plus laisser transparaître ce petit parfum de peur, ces phéromones de mammifères paniqués qui suintent de façon entêtante à chaque apparition d’un ministre en public. François s’est sagement retranché dans son palais. Jean-Marc joue, l’air un peu perdu, avec la purée qui lui coule de l’oreille gauche. Arnaud, toujours bouillant, s’amuse avec les arroseurs automatiques. Mais que fait Aurélie ?

Ah, la voilà ! Elle est discrète, mais oui, pas de doute, elle est bien en train de faire une bêtise. Elle n’aurait pourtant pas dû rester sans surveillance aussi longtemps. Et voilà, ça n’a pas loupé : l’insupportable gamine a remis ça et a mis ses petits doigts un peu trop agiles dans la belle mécanique d’un énième lobbying…

Aiguillonnée par un député UMP sans intérêt, l’un de ces débris politiques dont on n’arrive pas à se débarrasser en France, qui pleurnichait bien évidemment sur une question en rapport direct avec l’entreprise qui lui verse la soupe (en plus de ses indemnités d’élu), l’actuelle ministrette de la Culture Superficielle et des Cacas Thermomoulés s’est retrouvée devant une question dont l’absence totale de pertinence dans la vie courante des Français aurait dû l’alerter. Évidemment, c’est un échec.

small facepalmTout part en effet de la question du pauvre Gaymard, second couteau UMP émoussé qui émarge au conseil d’administration des éditions Dargaud entre deux ronflettes à l’Assemblée : celui-ci trouve scandaleux que certains individus, éventuellement sur le net, se permettent d’acheter et vendre des livres d’occasion, ou que des intermédiaires touchent des ronds pour servir, justement, d’intermédiaires dans ces ventes de biens usagés, sans que les éditeurs (comme lui) puisse croquer du gâteau.

La solution, bien évidemment, ne consiste surtout pas à mettre en place une plateforme permettant justement d’assurer la mise en relation des acheteurs et des vendeurs de livres d’occasion et de rafler ainsi une part de marché à Amazon, Fnac ou EBay. Que nenni : ce serait du travail, chose qu’un député aura toujours choisi de tenir aussi éloignée que possible de sa personne afin de conserver une peau douce et lisse (pour Gaymard, c’est raté, mais c’est un autre problème). La solution, en revanche, consistera à taxer les acteurs de ce juteux trafic parce que a/ ils sont identifiables, b/ ils ne sont majoritairement pas français, et c/ parce qu’ils le valent bien, ces salauds de capitalistes qui écument les ventes d’occasion et retirent le pain de la bouche des éditeurs et la TVA de celle de Bercy, les abominables.

Et s’il faut ainsi taxer les méchants, c’est parce qu’en effet,

« Si cette pratique n’est pas réglementée en faveur des propriétaires des œuvres, c’est tout le secteur de l’édition qui, à l’instar de l’industrie du disque face au téléchargement illégal, est menacée »

Vous comprenez ? Tu as acheté un livre au départ neuf. Il est maintenant d’occasion. Je te le rachète. Conclusion : c’est comme si je me téléchargeais ton livre dans ma main, c’est trop pas glop du tout mon dieu mon dieu vite un facepalm je vais péter un klaxibule.

Bear Facepalm

Gaymard. N’oubliez pas ce nom. Ce type a été élu. Il a présenté un truc qu’il a titré « programme » et des gens ont voté pour lui. Si. C’est stupéfiant. Mais si, tous ensemble, on s’y mets tous, il peut ne pas être réélu. Il peut être enfin remis dans les poubelles déjà bien pleines de l’histoire législative de ce pays.

Mais ce n’est rien à côté de la suite. La petite Aurélie, devant cette vibrante débilité, n’a pas pouffé. Elle n’a pas renvoyé l’impétrant, pourtant son opposant dans l’hémicycle, à ses études et ses petites turpitudes livresques chez Dargaud. Non. Aurélie Filippetti doit, probablement, s’ennuyer à inaugurer des salles de musées remplies de papier peint chiffonné et autres ballons en latex transparent gonflés en forme de caniche. Alors Aurélie, lisant cette consternante proposition, acquiesce. Elle sent bien que c’est une énorme connerie de plus à son palmarès déjà rutilant, mais elle ne peut pas s’empêcher d’abonder dans le sens de l’idiot inutile.

small double facepalmOn hésite à ne pas voir dans cette adhésion ridicule le trait presque pathologique d’une petite fille en mal de reconnaissance, qui enchaînera les bêtises pour montrer qu’elle existe ; ou alors, on peut comprendre cette décision comme une espèce de surenchère dans le débile décontracté : Gaymard tente un truc parfaitement crétin, ne soyons pas en reste, surenchère et tout le fatras : on peut faire mieux. Tentons d’inscrire tout ça dans le cadre d’une loi aussi illisible et complexe que possible, pardi !

orelifilipeti marche du livre doccasionEh oui, cela pend au nez des Français : de la bonne grosse taxe sur la revente des biens d’occasion, physiques ou numériques. Que voilà une idée géniale qui aidera le commerce. Eh oui : plus on taxe les cigarettes, plus on pousse les consommateurs au marché noir ; et plus on taxera les livres …

Cependant, ne croyez pas que la pauvre Aurélie soit atteinte d’un syndrome rare de taxite aiguë. En réalité, c’est un syndrome partagé par un nombre conséquent d’élus divers et variés, investis du Pouvoir d’Enquiquiner Les Autres que seule l’onction du suffrage universel offre avec une prodigalité vraiment stupéfiante. Et pendant qu’Aurélie envisage donc très sérieusement de pourrir la vie des revendeurs de biens d’occasion, de diminuer le pouvoir d’achat des Français avec une nouvelle taxe débile dans ce pays qui n’a jamais autant ressemblé au Taxatoovah, pendant qu’elle entend propulser de ses minables coups de boutoirs les objets d’occasion dans le marché noir et sous les manteaux des individus, d’autres élus, aussi indispensables et affûtés que le Gaymard à roulettes, proposent entre deux bâillements post-prandiaux de taxer la location de voitures entre particuliers.

Oui, vous avez bien lu : les députés de Courson, Jégo, Vigier et Lagarde ont déposé un amendement visant à obliger ceux qui pratiquent cette activité scandaleuse contre une rémunération à déclarer les sommes perçues au titre des bénéfices industriels et commerciaux. Paf. Non mais.

Ne vous y trompez pas : le but de ces élus n’est pas le bien être général. Il n’est pas de protéger qui que ce soit ici d’un abus ou d’un danger quelconque. Le but d’une telle mesure, tout comme pour celle proposée par l’improbable couple de branquignoles précédents que même le mariage pour tous n’arriverait pas à concilier, est exclusivement DE RAMENER ENCORE ET TOUJOURS PLUS DE POGNON DANS LES CAISSES D’UN ÉTAT INCONTINENT QUI N’A JAMAIS ÉTÉ FOUTU D’ÉQUILIBRER UN SEUL BUDGET EN 40 ANS.

Chaque jour qui passe démontre l’importance d’une saine discipline qui n’est absolument pas respectée à l’Assemblée Nationale. Si, par exemple, à chaque proposition de taxe supplémentaire, si à chaque question à la débilité chimiquement pure, ou à chaque débat intellectuellement indigne que nos élus nous font supporter à nos frais, un huissier était légalement mandaté pour aller filer un grand coup de gourdin républicain et démocratique dans les genoux de ceux qui sont impliqués dans le dérapage, l’habitude de nos élus d’ouvrir leur grande jatte pour demander ces trucs invraisemblables disparaîtrait assez vite après une rapide mais nécessaire épidémie de jambes cassées et de rotules broyées (ce qui aurait l’avantage supplémentaire de permettre d’identifier les élus imbéciles à leur boitillement caractéristique).

En attendant, malheureusement, nous sommes obligés de supporter ces crétins. Et bien évidemment, comme aucun huissier n’aura le sain réflexe de porter, enfin, quelques coups judicieux dans les jointures de ces ponctionneurs à la petite semaine, les idioties continueront.

Et, par voie de conséquence, ce pays est foutu.
—-
Sur le web

Voir les commentaires (28)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (28)
  • Excellent!

  • Non, nous ne sommes pas obligés de les supporter.
    Mais pour cela, il faut se rassembler, s’organiser, etc, ce que vous avez du mal a faire.
    Je suis concient que c’est beaucoup plus compliqué , mais sinon, a quoi bon toutes ces critiques ??

  • Pas sympa H16, je reviens de chez le dentiste…..ça fait mal de vous lire !
    Merci quand même, ça fait du bien au moral.

    Elle pourrait être la copine de nono avec des dents comme ça. Mais il y a un truc dans le regard….hum, je ne sais pas quoi en penser. Bah, on s’en tape.

    Je m’interroge aussi sur leurs capacités:
    – Soit ils sont vraiment débiles (et là, c’est grave)
    – Soit ils le font exprès (Et là c’est doublement grave)

    • A mon avis, ils ne s’en rendent même pas compte.
      Et c’est même à croire que tant qu’ils n’ont pas tapé dans les poches d’un bon tiers de contribuables, ils ne s’arrêterons pas sur une ou deux réformes pourries. Comme quoi les calculettes marchent mal avec la main gauche.

  • Franchement c’est génial le socialisme, inépuisable en idées. Vous avez beau imaginer les trucs les plus débiles, hé bien ils vous en sortent des encore plus débiles. Imbattables, je vous dis.

    Trêve de plaisanterie. On notera quand même qu’après avoir épuisé les ressources de certains – notamment entreprises et classes aisées – les socialos sont acculés et condamnés à imaginer des mesures qui impactent leur électorat. C’est positif dans le fond car les amateurs de ponction des poches des autres vont savoir ce que ça fait d’être ponctionnés.

    • Et tout ce qu’ils vont en retenir c’est qu’Hollande les à trahit, mais que le socialisme c’est une belle idée, comme à chaque fois.

  • Un grand moment de culture
    J’ai tout mangé le chocolat
    J’ai tout fumé les Craven A
    Et comme t’étais toujours pas là, j’ai tout vidé le rhum coca
    J’ai tout démonté tes tableaux
    J’ai tout découpé tes rideaux
    Tout déchiré tes belles photos que tu cachais dans ton bureau
    Fallait pas m’ quitter, tu vois
    Il est beau le résultat
    Je fais rien que des bêtises, des bêtises quand t’es pas là
    J’ai tout démonté le bahut
    J’ai tout bien étalé la glue
    Comme t’étais toujours pas revenu, j’ai tout haché menu menu
    J’ai tout brûlé le beau tapis
    J’ai tout scié les pieds du lit
    Tout décousu tes beaux habits, et mis le feu à la penderie

  • « ….retirent le pain de la bouche des éditeurs et la TVA de celle de Bercy, les abominables. »
    La petite ORELIE, ferait bien de prendre très rapidement des cours accélérés d’arithmétique concernant la TVA ( taxe sur la valeur AJOUTÉE ). En effet, à moins de vendre nos livres d’occasion plus chers que les neufs ( comme des œuvres d’art sans doute ), je suppose que la taxation de la moins value devrait au contraire obliger BERCY à restituer une partie ( correspondante ) de la TVA indument perçue non?

    Enfin bon c’est une question, je ne suis pas sûr qu’elle soit pertinente dans la conjoncture actuelle!

    • Non, non, la logique corporatiste n’est pas de pouvoir taxer les ventes de livres d’occasion, mais bien de détruire les outils qui nous laissent les vendre ou échanger, afin de protéger les éditeurs, qui eux, en ne vendant que des livres nouveaux, par la TVA rempliraient les caisses de l’Etat pour de nouveaux projets imbéciles.

  • Mais qui mène la barque, en tout cas elle coule, l’on sait que l’on va toucher le fond …

    Avec  » l’écotaxe CSPE  » ( Contribution au Service Public de l’Electricité ) qui nous oblige à financer les parcs éoliens de développeurs européens, nous subissons donc une politique qui vient
    d’en haut ( Nord-Est ) !? .

    http://www.global-et-local.eu/?Notre-obligation-c-est-d-aller

    « Notre obligation, c’est d’aller vers les énergies renouvelables »

    Extraits :
    « Nous disposons d’un parc nucléaire historique extrêmement compétitif et performant mais il n’est pas éternel, l’ASN le rappelle régulièrement. Nous devons donc préparer l’avenir, avoir plusieurs cordes à notre arc, pour nous créer des marges de manœuvre. »
    « Parmi l’ensemble des énergies renouvelables, les énergies renouvelables électriques en général représentent une formidable opportunité, rendue possible par la modification profonde du système électrique. Dans le passé, la production devait s’adapter à une consommation électrique qui s’imposait. Aujourd’hui, les systèmes innovants permettront qu’une part croissante de la consommation s’adapte à une production qui s’impose. Les technologies et les acteurs existent, encore faut-il une organisation du marché et des systèmes de soutien adaptés pour que chaque acteur y trouve son compte afin de garantir que des investissements utiles soient réalisés. »
    « Les mécanismes actuels de soutien, nécessaires aux objectifs de développement des énergies renouvelables, ont été mis en place à un moment où ces moyens de production étaient peu développés. Les systèmes de tarif de rachat mis en place à l’époque avait le mérite de la simplicité et ont permis un décollage de l’éolien et du solaire notamment. »
    « Cela a été dit aujourd’hui, nous devons maintenant mettre en cohérence objectifs européens de développement des énergies renouvelables et organisations de marché. Pour cela, nous devons cesser de nous renvoyer dos à dos, entre la Commission et les États-membres, et nous devons construire ensemble une solution durable. J’en profite donc pour répondre très favorablement à l’invitation de Johannes TEYSSEN, président d’E-On, ce matin pour que la France et l’Allemagne construisent ensemble une solution commune qui réponde à des difficultés en partie différentes. Cette solution sera, je le souhaite, le fondement d’une véritable politique européenne de l’énergie. »

  • L’idée est assez brillante et mérite d’être menée à sont terme : c’est non seulement l’ensemble des marchés d’occasion qui devraient être taxés, mais aussi la relecture d’un livre ou le prêt d’un livre à un membre de sa famille ou un ami !
    – on rêve alors des fabuleuses rentrées fiscales…

    Évidemment, il faudra prévoir des exonérations pour certaines catégories sociales et certaines professions liées au monde des arts et des livres…

    Au final, un petit projet de loi de 75 pages pour Aurélie (un de plus).

    • « …ou le prêt d’un livre à un membre de sa famille ou un ami ! »

      A moins que ce membre de votre famille ou cet ami partage le même ménage que vous, ce genre de pratiques est interdit. Vous n’avez pas plus le droit de prêter un livre qu’un dvd. Le seul cas ou vous pourriez le faire c’est si votre ami possède un copie du livre.

      Dans le cas contraire, vous portez atteinte aux droits de diffusions des propriétaires de l’oeuvre. Quelqu’un à dit Ubuesque?

  • Je pense malheureusement que des jours sombres nous guettent à cause de la c… de ce « gouvernement »…Regardez la révolution française ou les années 20 et 30!

  • Ne serait ce pas idéologiques même. Si on imagine un instant, les livres trop vieux seront détruit un jour, il reste le numérique mais les gens n’en connaissent que la surface (c’est un autre débat sur le deep web), et totalitarisme oblige en graisse les pâtes des bonnes personnes on a le monopole. Ensuite regardons autour de nous, l’edulcoration national comme le dit si bien notre ami h16, le formatage de cerveau de nos enfants:
    « le monde doit être bisous, c’est la seul manière de pensé qui prévaut, tu n’as pas je te réexplique ».
    Grâce à ces monopoles d’éditions que l’on va entretenir, de notre plein gré évidemment, les choses que l’on pourra lire c’est ce que le parti aura choisi pour nous

  • Après ça on ne s’étonne plus de la croissance dans la délinquance, tout un monde sans taxe à 75% et sans réelle peine de travailler.

  • Ouais, youpi!!! Et puis taxons les braderies, les propriétaires de chiens, chats et perroquets, règlementons les derniers aspects de la vies de nos concitoyens qui échappent encore au contrôle du Grand Frère!!!

    C’est pas normal d’avoir des relations sexuelles plus que 3 fois par semaine et c’est pas bon pour la santé non plus. Instituons un quota et taxons les préservatifs!!!

    Et puis, tous ces gens qui vont en vacance au Caraïbes lorsque la famille moyenne française va au camping. Taxons les vols sur certaines destinations!!!!

    Non, attendez, j’ai encore mieux… obligeons tous aux mêmes vacances à tour de rôle: M.Roux et sa femme cette année iront à La Rochelle, pendant que Monsieur et Madame Chaplis ont le droit de passer une semaine à La Réunion. Les pauvres Chaplis au RSA le méritent bien…

    Voilà, justice est faite. Je peux faire de très beaux rêves ce soir.

    • Vous avez oublié le logement. Désormais, il faudra partager les logements. le même nombre de pièces pour tout le monde. Dépêchez-vous de dégager les deux tiers de votre appart, les deux familles arrivent demain.

      • Mais vous décrivez un pays communiste !!!

        Normal, nos actuels dirigeants sont issus de cette mouvance on ne plut plus dangereuse…

        • Gyl
          vous ne comprenez rien. Nous allons faire un pays égalitaire.
          Taisez-vous. Vous avez eu votre temps de parole.

          • Florence: « Taisez-vous. Vous avez eu votre temps de parole. »

            Je ne suis pas d’accord, Il n’a pas encore fait son autocritique voyons.

      • Merci Florence pour ce rappel.

        Donc voyons, tout d’abord on veut éviter que les fonctionnaires soient concernés. Ceux qui servent notre aimable France ne doivent pas être embêtés par ces râleurs aux bonnets colorés.

        Ensuite on va devoir décider un quotient pour la mixité culturelle et sociale: 25% des pièces dans le quartiers chics iront aux moins aisées.

        Enfin il faudra réguler le partage du frigo. Si une des deux familles vivant sous le même toit ne mange pas de magret de canard (ou au choix: des langoustines, du fois gras, du poulet de Brest, …) au moins 1 fois par mois, on augmente la TH pour l’autre.

        • Les DEUX familles vivant sous le même toit ?!
          Mon pauvre ami, je vous arrête tout de suite.
          Pour vous, ce sera TROIS familles. Et si vous osez encore l’ouvrir, ce sera QUATRE.
          Et si vous osez mettre des fruits de forme allongée et de couleurs jaunes dans votre frigo, ce sera CINQ.
          Et on organisera une manifestation nationale pour dénoncer votre comportement totalement antisocial.

  • Et attendez le meilleur, avec la technologie : téléphones portables et géolocalisation, Google Glass…
    un gouvernement bienveillant de nous même, pourra à terme nous interpeller directement via ces ustensiles.
    C’est presque dans les tubes pour les véhicules, ce le sera pour les piétons d’ici peu.

    Dans un future proche et idéalement Brazil :

    « Ne bougez plus, nous vous avons géolocalisé, vous avez été dénoncé car vous venez d’effectuer un échange sans vous acquitter de la TVA, nous allons procéder à un prélèvement sur vos comptes agrémenté de l’amende idoine, si vos comptes ne sont pas approvisionnés, une saisie sur vos biens (ceux qui restent…) est immédiatement ordonnée à votre domicile, si vous n’avez plus de domicile, une patrouille va venir vous récupérer et vous serez tenu d’effectuer 500 heures de travail d’intérêt général, la prostitution faisant partie des possibles, la vaseline et les préservatifs étant à votre charge ».
    « Pour votre information, le délateur de votre échange sera récompensé par des points de bonus ».

    • Nous avons détecté chez vous un goût suspect pour les fruits-jaunes-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le nom. Nous vous enverrons dans un camp où vous serez mêlé à des animaux dont-on-ne-doit-pas-non-plus-prononcer-le-nom. A partir de maintenant vous n’avez plus droit à la parole.

  • Et si on faisait une taxe sur le racisme !
    Ce serait allier l’utile à l’agréable, non ?

  • La dernière est pas mal non plus… Les conseillers financiers ne pourront plus facturer d’honoraires au-delà de 200 € – Ce sont bien des jacobins avec leur loi du maximum général

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

 

En ces moments de pénuries de vent et de soleil quand ils sont nécessaires, (l’intermittence n’étant pas gérable, même au niveau européen, n’en déplaise à certains), et en l’absence depuis plusieurs décennies de constructions de centrales nucléaires nouvelles aux émissions les plus faibles de gaz à effet de serre, à la suite du démantèlement de nombreuses centrales au charbon très polluantes, l’Europe s’est réveillée avec pour seul recours le gaz vendu à prix fort, en particulier par la Russie.

Une dépendance envers la Russi... Poursuivre la lecture

Par Nathalie Mp Meyer.

Intéressant graphique que celui de l’Union française des industries pétrolières (UFIP) en date du 15 octobre 2021.

Il montre sans la moindre ambiguïté que chaque fois que nous prenons de l’essence ou du diesel, nous n’achetons pas un mais deux produits de prix à peu près équivalents :

Du carburant d’abord, dont le prix actuel, incluant le brut, le raffinage, le transport et la distribution, est de 69 centimes d’euros par litre, plus une TVA à 20 % de 14 centimes d’euros, soit au total 83 centimes par ... Poursuivre la lecture

Par Valentine Rault.

Alors que les prix de l’électricité connaissent une nouvelle hausse, les salariés d’EDF eux sont en grève. Au côté d’une partie de la classe politique, notamment la France Insoumise, les syndicats se mobilisent contre le projet Hercule, qui prévoit une division en trois parties des activités du groupe et une plus grande ouverture aux investissements privés.

Quatorze ans après l’ouverture à la concurrence des marchés de l’énergie, les prix de l’électricité ont augmenté de 50 %, et connaissent une hausse plus ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles