Augmentation de la taxe sur les billets d’avion

Les députés ont voté mercredi une hausse de 12,7% de la taxe prélevée sur les billets d’avion !

Par Thibault Doidy de Kerguelen.

PowerPoint Presentation

La « taxe de solidarité »

La « taxe de solidarité » (dite aussi « taxe Chirac ») a été mise en place en 2006. Elle s’applique sur tous les billets d’avion pour les vols au départ d’un aéroport français. L’argent ainsi collecté (plus d’un milliard d’euros depuis sa création en ce qui concerne la France) est censé être destiné à financer la lutte contre les grandes pandémies (sida, paludisme tuberculose) dans les pays pauvres (aucun rapport de son utilisation n’a jamais été publié) à travers un organisme, UNITAID, dont le Président est Ph. Douste Blazy. Bien que décidée par 30 pays, cette taxe n’est appliquée que par 9 d’entre eux et un seul, la France, représente 70% des recettes.

La hausse décidée cette semaine

L’argument du gouvernement pour augmenter cette taxe est que celle-ci n’a jamais été actualisée depuis sa création en 2006. Le produit net annuel espéré de cette taxe après cette hausse, et en tenant compte des prévisions de croissance du trafic, est de l’ordre de 185 à 203 millions d’euros.

Le nouveau coût de cette « taxe de solidarité », à partir du 1er avril prochain (ce n’est pas un poisson…), sera de 1,13 euro sur chaque billet (un aller retour comptant pour deux billets) pour un vol intra-européen ou intérieur (la France est le seul pays à taxer les vols intérieurs) en classe touriste, de 11,27 euros en classe affaires ou première, toujours pour les vols intra européens (il n’y a plus de classes affaire ou première sur les vols intérieurs). À l’international, la taxe monte à 4,51 euros par billet en classe touriste et à 45,07 euros par billet en classe affaires ou première.

Les vols Air France les plus affectés

Ce sont les vols Air France qui seront particulièrement affectés par cette taxe dite de « solidarité ». En effet, les vols Air France, à eux seuls, rapportent le tiers des sommes collectées.


Sur le web.