Impôt : radiographie inédite des départs de contribuables français à l’étranger

35.077 foyers fiscaux ont quitté la France en 2011, contre 21.600 en 2010. Le Royaume-Uni et les Etats-Unis sont plébiscités par les jeunes actifs qui représentent près de 40 % des partants.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Impôt : radiographie inédite des départs de contribuables français à l’étranger

Publié le 26 octobre 2013
- A +

35.077 foyers fiscaux ont quitté la France en 2011, contre 21.600 en 2010. Le Royaume-Uni et les États-Unis sont plébiscités par les jeunes actifs qui représentent près de 40 % des partants. A lire dans Les Echos.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Nous sommes le 26 mai 1981. Le président du Conseil italien Arnaldo Forlani est contraint de démissionner après seulement 6 mois à la tête du gouvernement suite à un scandale impliquant le milieu maçonnique italien, de hauts dirigeants ainsi qu’un des principaux journaux nationaux. Les démocrates, au pouvoir depuis 35 ans, sont contraints de céder le pouvoir.

De ce côté des Alpes, François Mitterrand adresse un message au personnel de l’Élysée. Il s’est installé au Palais 5 jours plus tôt et a dissout l’Assemblée nationale dans la foul... Poursuivre la lecture

métropoles
0
Sauvegarder cet article

Par Aymeric Belaud. Un article de l'Iref-Europe

Le 15 décembre dernier, la Cour des comptes a présenté son rapport annuel sur les finances publiques locales. Dans le fascicule numéro 3, consacré à l’examen de la mise en place des métropoles, elle rend un verdict qui n’est hélas guère étonnant.

Selon la loi de modernisation de l’action publique territorialeet d'affirmation des métropoles (MAPTAM) du 27 janvier 2014, la création de métropoles devait permettre une gouvernance plus efficiente, une meilleure coordination des fonction... Poursuivre la lecture

Par Jean-Philippe Delsol. Un article de l'Iref-Europe

La démocratie semble désormais si faible qu’il lui faut sans cesse les béquilles de l’État, ou du moins de son argent, c’est-à-dire du nôtre. Le mal est endémique et atteint tous ceux qui participent à l’action publique et sociale et en informent les citoyens.

Les syndicats, pour une très grande part de leurs budgets, sont financés par des subventions publiques directes (pour environ 200 millions d'euros sans doute) et indirectes, sous forme de déc... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles