Les clients d’Apple sont-ils schizophrènes ?

Les consommateurs sont prêts à payer cher pour le nouvel iPhone mais veulent accéder gratuitement aux contenus disponibles sur Internet. De la schizophrénie selon Le Figaro !

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Les clients d’Apple sont-ils schizophrènes ?

Publié le 25 septembre 2013
- A +

Les consommateurs sont prêts à payer cher pour le nouvel iPhone mais veulent accéder gratuitement aux contenus disponibles sur Internet. De la schizophrénie selon Le Figaro !

Par Pierre Chappaz, depuis Genève, Suisse.

Apple vient d’annoncer deux nouveaux modèles d’iPhone et un nouveau système d’exploitation. Mais ce qui intéresse Enguerand Renault dans cet incroyable article du Figaro est tout autre. Le chroniqueur spécialisé high tech du Figaro ne m’en voudra pas que je lui fasse ici une réponse.

Renault est scandalisé parce que les actionnaires d’Apple (et de Microsoft) gagnent selon lui trop d’argent. « En 2 ans, Apple a rendu 100 milliards aux petits porteurs« , explique-t-il, sans préciser qu’il s’agit d’achats de ses propres actions par la société, pour essayer de faire remonter le cours. Pour le résultat, voyez le graphique ci-dessous.

Selon lui Apple aurait on ne sait trop comment créé « une dépendance à l’Internet qui porte le consommateur à la schizophrénie« . Le pauvre consommateur, « d’un côté, se réjouit de dépenser 600 euros pour un smartphone, de l’autre se rattrape en consommant gratuitement tous les contenus auquel ce terminal donne accès. »

Ici, Enguerand Renault montre le bout de son oreille, ou plutôt de son portefeuille. Ce qui le dérange, ce n’est pas seulement qu’Apple distribue soi-disant trop d’argent à ses actionnaires, ni que les iPhones soient trop chers, c’est que les consommateurs n’aiment pas payer pour accéder aux contenus disponibles sur Internet. On retrouve ici la complainte bien connue des journalistes de la génération papier. Ne croyez-vous pas que les consommateurs sont assez grands pour dépenser leur argent comme ils le souhaitent ? Est-ce parce que leurs choix ne vous plaisent pas que vous pouvez les considérer comme des schizophrènes ? Est-ce parce que vous vivez dans une « dépendance aux subventions » – 1,2 milliard d’euros par an pour la presse française – que vous ne respectez plus vos clients ?

En ce qui me concerne, je précise que j’accède au Figaro sur mon iPad via l’application, et que je paye un abonnement. Cela me rend un véritable service, étant donné que j’habite Genève et que c’est pour moi le seul moyen de lire Le Figaro tous les jours. Je regrette juste que l’application soit si souvent plantée, sans que personne au Figaro ne semble s’en émouvoir.

Pour en revenir au papier de Renault, il reproche ensuite pêle-mêle à Apple de ne pas investir (la preuve : il n’a pas d’usines !), et surtout de ne pas payer suffisamment d’impôts. C’est bien simple, Apple est un affreux monopole, le journaliste n’a sans doute pas entendu parler de Samsung. Non, il faut les punir, ces Apple, Microsoft, Google et autres Amazon, le G20 doit sévir, conclut-il, tout cet argent sera mieux dans la poche des États endettés que de ces profiteurs d’actionnaires des sociétés high tech.

Au fait, combien les actionnaires d’Apple ont-ils gagné depuis un an Monsieur Renault ? La réponse sur ce graphique: ils ont perdu 30% de leur capital. Heureusement pour vous, vous n’avez pas acheté d’actions. Notez que c’est peut-être le bon moment ? 9 millions de schizophrènes ont acheté les nouveaux iPhones ce week-end.

(vous pouvez cliquer pour agrandir le graphique)


Sur le web.

Voir les commentaires (12)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (12)
  • Tout le monde n’a pas la chance de se payer une grosse voiture ou un beau voyage dans des îles paradisiaques.

    Bref ces jouet électronique offre un concentré d’évasion et de course en avant dans a dépense inutile. C’est donc bien un coté maladif. Car il faut reconnaître que le smartphone est une plateforme de jeux et de divertissement avant d’être un téléphone.

    • A ce compte-là, tout le monde n’a pas non plus la chance de se payer de l’eau potable tous les jours.

      Ce monde crève de tous ces père-la-morale qui jugent chacun à l’aune de leurs propres passions / haines.

      • C’est bien le propre de la schizophrènie, c’est une critique de la différence qui dépasse des limites arbitraires.

        Mais rien l’achat compulsif peut être considéré comme une maladie, or jeter le trop plein de nourriture achetée , c’est une preuve d’achat compulsif. Mais ou s’arrête le normal bien pensant c’est relatif comme disait Einstein.

        •  »
          critique de la différence qui dépasse des limites arbitraires.
           »
          ???

          Utilisé dans cet acception, la schizophrénie signifie avoir, pour un même critère (ici le coût), une attitude totalement opposée en fonction du contexte (donc incohérente).

          Pour reprendre votre exemple, ce serait une personne qui achèterait une grosse voiture avec un gros moteur, et qui se plaindrait du prix de l’essence parce que sa voiture consomme beaucoup …
          Dans cet exemple, cela peut aussi s’expliquer par de la radinerie : dans ma famille, une personne en voyage à l’autre bout du monde s’est plainte du prix du timbre…

          Elle aurait surtout du dire que ça la faisait chier de perdre du temps à écrire aux autres, ce qui aurait été bien plus compréhensible. 🙂

  • ça marche dans tout les domaines malheureusement.

    Certains veulent rouler en TT en consommant comme une CLIO…

    Il serait illusoire de croire que certains se payant des I PHONE aient les moyens d’en assumer les « consommables » associés…
    j’en connait qui ont le téléphone dernier cri et se foutent de ma vieille bouze, et bouffent des patates et sont en recouvrement de créance…donc c’est bien un phénomène sociétal.
    Que des multinationales ; comme APPLE et autres ; en profite, ça ne me choque pas.

  • où simplement cons ?

  • Si les clients d’Apple sont près à payer 600 euros un téléphone c’est justement parce qu’ils savent que dans ce prix il y a un accès à des contenus « gratuits ». Contenus en réalité payer par les 600 euros !!!

    • Ca montre surtout que les gens sont prêts à payer pour une propriété physique aliénable (le smartphone) mais beaucoup plus réticents à payer pour des « biens culturels » réplicables à coût tendant vers zéro et quasi parfaitement inaliénables (une fois que j’ai eu l’information, comment me l’enlever ?).
      Bref les gens (ils sont cons, hein, ils ne sont ni journalistes ni politiciens, ni juristes) ont compris que la propriété intellectuelle n’était pas de la propriété privée réelle et que les prix associés ne devraient pas être si haut. Quand on leur laisse le choix, ils valorisent les choses à leur « juste » niveau (d’ailleurs, le seul niveau de valorisation juste est celui qui équilibre offre et demande, sinon il y a forcément spoliation).

      • C’est vrai que le culte de « il y a une application pour ça » montre que vous n’êtes pas au centre du produit. En plus ça vous rends intelligent irrésistible, donc ça le vaut bien.

        A force de marteler le consommateur de connerie, on a une gamme de con de luxe. C’est un fait.

  • De toutes les possesseurs de smartphone ceux qui ont un iPhone sont ceux qui sont le plus prêt à payer pour des contenus supplémentaires.

  • Les quelques commentaires hors-sujet à propos des désirs et besoins des clients de l’ibidule sont édifiants ! Pourtant, le sujet de ce billet concerne sans ambiguïté les cuistres gluants de prétention qui veulent décider à la place des autres ce qui leur est utile ou pas, à coups de réglementations ubuesques et de taxes vengeresses, parce qu’évidemment, ils n’ont pas le courage d’affronter eux-mêmes directement ceux qu’ils prétendent soumettre.

    « je précise que j’accède au Figaro sur mon iPad via l’application, et que je paye un abonnement. » Quel esprit de sacrifice ! Tous les jours, vraiment ? J’admire l’abnégation du scientifique qui s’astreint à l’exploration quotidienne du versant honteux, bassement crasse, de l’aile droite du socialisme français. Bassine et pastilles de menthe recommandées !

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Scott Shackford. Un article de Reason

Un document de travail récemment publié prétend montrer que les vastes lois sur la confidentialité des technologies mises en œuvre par l'Union européenne en 2018 ont considérablement étouffé l'innovation des apps et potentiellement privé les consommateurs de produits utiles.

Le rapport a été publié par le National Bureau of Economic Research, et il tente de calculer les effets sur les consommateurs du Règlement général sur la protection des données (RGPD), une loi de l'Union européenn... Poursuivre la lecture

log4shell
1
Sauvegarder cet article

Cet article est disponible en podcast ici.

Ce 10 décembre, une faille de sécurité baptisée log4shell et touchant la brique logiciel log4j a été découverte. Dès lors, des millions de serveurs, y compris ceux d’Apple, Google, Amazon ou Tesla devenaient piratables.

Cette faille montre comment, sans même commettre d’erreur en programmation, une faille critique peut apparaître. Elle montre aussi l’énorme château de cartes que représente chaque application informatique.

Log4shell : une faille ne reposant sur aucune erreur ... Poursuivre la lecture

Par Philippe Silberzahn.

La rupture qui menace la survie et la prospérité d’une entreprise n’est pas forcément technologique. Ce peut être aussi un changement de comportement. C’est le cas aujourd’hui avec l’émergence d’une jeune génération d’employés très sensibles aux questions sociétales, notamment le sexisme et le racisme, déterminée à agir sur ces questions, y compris sur leur lieu de travail, avec une arme intellectuelle et politique puissante, l’idéologie woke. Il est de la première importance que les entreprises prennent consc... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles