La Fédération de l’Amas

La Fédération de l’Amas est un space opera qui donne à réfléchir sur le rôle des politiciens dans les crises actuelles.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Amas

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

La Fédération de l’Amas

Publié le 4 septembre 2013
- A +

La Fédération de l’Amas est un space opera qui donne à réfléchir sur le rôle des politiciens dans les crises actuelles.

Par Vladimir Vodarevski.

La Fédération de l’Amas est un livre de P.J. Hérault, un des rois du space opera. Cet ouvrage est publié par les éditions Rivières Blanche, dont le nom est un clin d’œil à la collection Anticipation des éditions Fleuve Noir. P.J. Hérault était un des auteurs de cette collection d’ailleurs, et je garde précieusement la série des Gurvan, qu’il a écrite.

La Fédération de l’Amas débute au sortir d’une guerre d’onze ans entre deux fédérations galactiques, Altaïr et Procyon. Trois anciens soldats, deux hommes d’Altaïr, une femme de Procyon, sont réunis, et découvrent une nouvelle constellation, aux confins de l’univers, dont des planètes habitables. Leur périple prend deux ans et demi. Quand ils reviennent dans l’univers habité, une désagréable surprise les attend : les anciens combattants sont accusés d’avoir fait durer la guerre, et ainsi fait endurer des privations aux civils !

En effet, la paix, et l’alliance entre les deux anciens ennemis, qui ont décidé de faire du commerce plutôt que la guerre, a entraîné une ère de prospérité. Ce qui entraîna un ressentiment contre cette guerre. Les politiciens ont aussi dû expliquer pourquoi cette guerre avait eu lieu, et avait duré si longtemps, alors qu’il était évident que la paix et le commerce étaient mieux pour tous.

Alors, des boucs émissaires ont été désignés : les anciens combattants. Ainsi, ceux qui ont le plus souffert de la guerre, se trouvent accusés de l’avoir fait durer, et sont désormais persécutés par les civils.

Cette histoire est terriblement d’actualité : les politiciens trouvent toujours un bouc émissaire pour expliquer les difficultés, les crises. Ce n’est jamais de leur faute. Ainsi, que ce soit pour la crise des années trente, ou la crise actuelle, l’accusée est la « finance apatride ». Alors que la crise actuelle trouve sa source dans le secteur le plus réglementé de l’économie des Etats-Unis, le crédit hypothécaire, alors que l’Espagne est en difficulté à cause des folies immobilières, encouragées par les régions, et les caisses d’épargne régionales, alors que la Grèce doit sa crise aux dépenses inconsidérées de ses gouvernements, qui ont même présenté des comptes inexacts, les politiciens, et les autorités monétaires, ceux qui ont le contrôle, ne sont pas sur le banc des accusés. Ce sont au contraire les héros qui vont sauver les pays.

— Paul-Jean Hérault, La fédération de l’Amas, Black Coat Press / Rivière Blanche, 392 pages.

Voir le commentaire (1)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (1)
  • Bonjour,

    Pour info nous republions l’œuvre de P.-J. Herault.
    Le prochain titre à paraitre est « Le Dernier Pilote » texte revu et corrigé. Suite inédite.

    Bonne lecture !

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

La fin de l’ancien monde et le basculement vers un nouveau monde incertain, inquiétant voire dramatique revient périodiquement sur la scène depuis la nuit des temps. L’Ancien Testament avait narré Noé et son Arche seuls survivants du déluge, l’Évangile selon Saint Jean l’Apocalypse.

À chaque époque son prédicateur ! Durant le premier confinement, le prophète Hulot ne nous avait-il pas annoncé que le coronavirus devait être compris comme un « ultimatum de la nature ».

Après ce premier conseil des ministres de la rentrée, c’est ce... Poursuivre la lecture

Par Ilya Somin.

 

La politique des séries de science-fiction et de fantasy peut sembler être un sujet frivole à une époque où nous avons tant de problèmes politiques réels et sérieux. Mais cela vaut la peine de s'y attarder, ne serait-ce que parce que beaucoup plus de gens lisent des romans de science-fiction et regardent des films et des séries télévisées de genre que des ouvrages sérieux sur les questions politiques. En outre, la politique des mondes imaginaires est beaucoup plus amusante à contempler que la triste scène ... Poursuivre la lecture

Le risque d’un appauvrissement quasi généralisé en Occident, et spécialement dans l’Union européenne, est aujourd’hui très important.

Les politiques menées en Occident, et surtout celle de la Commission européenne, conduisent inévitablement à une grave diminution du niveau de vie.

Il ne s’agit pas, aujourd’hui, de parler de l’inflation qui accable notamment la zone euro.

Elle est certes un danger réel et important, surtout pour ceux qui possèdent des liquidités, des emprunts d’État ou autres obligations à long terme. Les ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles