La Fédération de l’Amas

La Fédération de l'Amas est un space opera qui donne à réfléchir sur le rôle des politiciens dans les crises actuelles.
Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Amas

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

La Fédération de l’Amas

Publié le 4 septembre 2013
- A +

La Fédération de l’Amas est un space opera qui donne à réfléchir sur le rôle des politiciens dans les crises actuelles.

Par Vladimir Vodarevski.

La Fédération de l’Amas est un livre de P.J. Hérault, un des rois du space opera. Cet ouvrage est publié par les éditions Rivières Blanche, dont le nom est un clin d’œil à la collection Anticipation des éditions Fleuve Noir. P.J. Hérault était un des auteurs de cette collection d’ailleurs, et je garde précieusement la série des Gurvan, qu’il a écrite.

La Fédération de l’Amas débute au sortir d’une guerre d’onze ans entre deux fédérations galactiques, Altaïr et Procyon. Trois anciens soldats, deux hommes d’Altaïr, une femme de Procyon, sont réunis, et découvrent une nouvelle constellation, aux confins de l’univers, dont des planètes habitables. Leur périple prend deux ans et demi. Quand ils reviennent dans l’univers habité, une désagréable surprise les attend : les anciens combattants sont accusés d’avoir fait durer la guerre, et ainsi fait endurer des privations aux civils !

En effet, la paix, et l’alliance entre les deux anciens ennemis, qui ont décidé de faire du commerce plutôt que la guerre, a entraîné une ère de prospérité. Ce qui entraîna un ressentiment contre cette guerre. Les politiciens ont aussi dû expliquer pourquoi cette guerre avait eu lieu, et avait duré si longtemps, alors qu’il était évident que la paix et le commerce étaient mieux pour tous.

Alors, des boucs émissaires ont été désignés : les anciens combattants. Ainsi, ceux qui ont le plus souffert de la guerre, se trouvent accusés de l’avoir fait durer, et sont désormais persécutés par les civils.

Cette histoire est terriblement d’actualité : les politiciens trouvent toujours un bouc émissaire pour expliquer les difficultés, les crises. Ce n’est jamais de leur faute. Ainsi, que ce soit pour la crise des années trente, ou la crise actuelle, l’accusée est la « finance apatride ». Alors que la crise actuelle trouve sa source dans le secteur le plus réglementé de l’économie des Etats-Unis, le crédit hypothécaire, alors que l’Espagne est en difficulté à cause des folies immobilières, encouragées par les régions, et les caisses d’épargne régionales, alors que la Grèce doit sa crise aux dépenses inconsidérées de ses gouvernements, qui ont même présenté des comptes inexacts, les politiciens, et les autorités monétaires, ceux qui ont le contrôle, ne sont pas sur le banc des accusés. Ce sont au contraire les héros qui vont sauver les pays.

— Paul-Jean Hérault, La fédération de l’Amas, Black Coat Press / Rivière Blanche, 392 pages.

Voir le commentaire (1)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (1)
  • Bonjour,

    Pour info nous republions l’œuvre de P.-J. Herault.
    Le prochain titre à paraitre est « Le Dernier Pilote » texte revu et corrigé. Suite inédite.

    Bonne lecture !

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Ben Krishna. Un article de The Conversation.

La question de savoir si les virus sont vivants reste controversée. Cependant, comme tous les êtres vivants, ils évoluent. Ce fait est apparu très clairement au cours de la pandémie de SARS-CoV-2, le coronavirus responsable du Covid-19 : de nouveaux variants préoccupants ont émergé régulièrement, venant bousculer l’actualité.

Certains de ces variants se sont révélés plus efficaces que les précédentes versions du SARS-CoV-2 pour se propager d’une personne à l’autre et ont fini par ... Poursuivre la lecture

Par Philippe Aurain.

Les économistes sont très forts pour prédire les crises économiques. La preuve, ils ont prédit dix des trois dernières. La boutade ramène l'économiste à ce qu'il est : un prévisionniste (quelqu'un qui détecte et prolonge des tendances) et non un devin. C'est dommage.

La prédiction (annonce des ruptures spontanées) serait plus utile. Elle permettrait d'anticiper les crises. Mais ce faisant, elle les empêcherait. Une fois une crise prédite, des mesures peuvent être prises pour l'empêcher. Nous aurions vendu le... Poursuivre la lecture

Par Bertrand Hartemann.

La sortie de Matrix 4 Resurrections est l'occasion de revenir sur cette saga emblématique. Écrit et réalisé par les Wachowski, il reste un objet de fascination. Ce patchwork culturel tisse des liens entre l’art du kung-fu, les mangas japonais, la philosophie post-structuraliste ou encore la culture cyberpunk. Outre le fait d’être un monument de la pop culture, c’est surtout une formidable machine herméneutique invitant à des jeux de piste théoriques. Le film façonne une réflexion, plus que jamais d’actua... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles