Une éclipse de soleil vue de Mars – photos

Du Jet Propulsion Lab de la NASA (JPL) : le le robot explorateur de Mars voit une Éclipse du soleil par Phobos

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
pia17356-640

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Une éclipse de soleil vue de Mars – photos

Publié le 30 août 2013
- A +

Du Jet Propulsion Lab de la NASA (JPL) : le robot explorateur de Mars voit une Éclipse du soleil par Phobos.

Par Antony Watts, depuis Pasadena, Californie.

Les images prises par un téléobjectif du robot explorateur de Mars Curiosity, saisissent la plus grande des deux lunes de Mars, Phobos, passant directement devant le soleil, l’image la plus nette d’une éclipse de soleil jamais prise de Mars.

Phobos ne couvre pas entièrement le soleil tel qu’on peut le voir de la surface de mars, et cette éclipse est donc de type annulaire.

Ce groupe de trois images montre des vues à trois secondes d’intervalle, au moment où la plus grande des deux lunes de Mars, Phobos, est passée directement devant le soleil, tel qu’a pu le voir le robot explorateur de la NASA, Curiosity. Curiosity a photographié cette éclipse annulaire avec l’appareil à téléobjectif qui est l’un des deux montés sur son mât (Mastcam de droite), le 17 août 2013, le 369ème jour martien de la mission de Curiosity sur Mars. Crédit pour les images : NASA/JPL-Caltech/Malin Space Science Systems/Texas A&M Univ.

Un groupe de trois images provenant de la caméra sur mât de Curiosity (Mastcam) prises à trois secondes d’intervalles pendant que Phobos éclipsait le soleil, est ici.

Ces images sont les premières en résolution pleines envoyées à la Terre, d’une série du 17 août 2013. Cette série pourrait, plus tard, fournir un film de l’éclipse. Curiosity a fait une pause dans son trajet, ce jour-là, pour enregistrer ses observations du ciel.

« Cet événement s’est produit vers midi à l’emplacement de Curiosity, ce qui met Phobos à son point le plus proche du robot, apparaissant plus grosse par rapport au soleil qu’à une autre heure de la journée » a déclaré Mark Lemmon de l’Université A&M du Texas, à College Station, un co-chercheur pour l’utilisation de la Mastcam de Curiosity. « C’est ce qui se rapproche le plus d’une éclipse totale du soleil qu’on puisse avoir sur Mars ».

Les observations des lunes de Mars, Phobos et Deimos, par Curiosity et par le robot explorateur plus ancien, et toujours actif sur Mars, Opportunity, aident les chercheurs à obtenir une connaissance plus précises des orbites de ces lunes. Pendant l’observation du 17 août, la position de Phobos passant devant le soleil était de deux à trois kilomètres plus proche du centre de la position de notre étoile que les chercheurs ne l’avaient anticipé.

Lemmon a déclaré : « Cette image est de loin la plus détaillée de toute celles jamais prises de transit lunaire et elle est particulièrement utile parce qu’elle est annulaire. Elle était encore plus proche du centre du soleil que nous ne l’avions prédit, et nous avons donc appris quelque chose ».

Le Jet Propulsion Laboratory de la NASA, une division du California Institute of Technology, gère le Projet de Laboratoire Scientifique de Mars pour le Directorat de Mission Scientifique de la NASA à Washington. Le JPL a conçu et construit le robot explorateur Curiosity pour le projet.

Malin Space Science Systems, de San Diego, a construit et opère l’instrument Mastcam et deux autres instruments sur Curiosity.

Plus d’information sur Curiosity en ligne ici :

Vous pouvez suivre la mission sur Facebook ici : http://www.facebook.com/marscuriosity et sur Twitter ici : http://www.twitter.com/marscuriosity .


Sur le web

Voir le commentaire (1)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (1)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Briardo Llorente.

Des préparatifs sont déjà en cours pour des missions qui feront atterrir des humains sur Mars dans une dizaine d’années. Mais que mangeront les nouveaux Martiens si ces missions aboutissent bien à la colonisation de la planète rouge – colonisation que certains envisagent permanente ?

Une fois que (si) les humains auront réussi à se rendre sur Mars, un défi majeur pour toute colonie sera en effet d’assurer un apport stable en nourriture. Les coûts énormes de lancement et de réapprovisionnement en ressources ... Poursuivre la lecture

Certains de mes amis, partisans comme moi de l’exploration de Mars par vols habités, ne partagent pas mon opinion sur le caractère indispensable et quasiment inéluctable d’un établissement permanent et autonome sur la planète rouge (du moins autant qu’il lui sera techniquement possible de l’être). Je leur réponds.

Il y a plusieurs raisons de vouloir envoyer des hommes sur Mars. La première ou plutôt la plus immédiate, c’est son exploration scientifique. On voit bien qu’avec le décalage temporel résultant de la finitude de la vitesse de... Poursuivre la lecture

Par Cyril Szopa. Un article de The Conversation

https://www.youtube.com/watch?v=7S3VI6ryfxY

L’atterrissage de Perseverance, rover de la NASA, en février 2021, puis celui de Zhurong de l’agence spatiale chinoise en mai 2021, sont venus grandir le nombre d’engins motorisés à la surface de la planète rouge.

Il y a aujourd’hui six véhicules mobiles, appelés rovers, à la surface de Mars : Sojourner, Spirit, Opportunity, Curiosity, Perseverance, Zhurong, dont trois seulement sont en activité. Les cinq premiers ont été déployés ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles