Au secours, les ministres rentrent de vacances !

Les ministres rentrent malheureusement de vacances et reprennent leur production invraisemblable de boulettes consternantes.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Au secours, les ministres rentrent de vacances !

Publié le 21 août 2013
- A +

Ce n’est pas encore la rentrée, mais cela n’a malheureusement pas empêché les ministres du gouvernement Ayrault de retrouver leurs activités normales. En quelques heures, c’est donc une déferlante de nouvelles consternantes qui nous sont offertes dans les médias, avides de sortir de leur morbide léthargie d’été.

Et dans leur précipitation à nous montrer qu’ils sont là, bien là, et entendent intervenir au maximum dans notre vie pour tout arranger, ces médias et ces politiciens se prennent assez vite les pieds dans le tapis.

À ce titre est assez magnifique le vol plané mémorable d’une Najat Vallaud-Belkacem qui déclare, frétillante d’aise et d’ingénuité, qu’on commence à voir les résultats de la politique de sécurité menée par Manuel Valls : même si les statistiques (pour lesquelles aucun doute ne pourra être émis, la cuisine mathématique qui est derrière ne pouvant être appréhendée par le commun des mortels) appuient confortablement la thèse de la porte-parlote du gouvernement en trouvant, commodément, que la violence physique aurait baissé en France, force est de constater que le timing de son intervention tombe admirablement bien avec l’actualité du moment où l’on apprend un treizième meurtre à Marseille.

twitt de Valls ... en 2012

Treizième meurtre qui, cette fois, déclenche le déplacement de Valls et Ayrault sur place, sans doute pour qu’ils assistent la police scientifique dans la traque des responsables. Tout semble indiquer qu’il s’agit d’un règlement de compte ; à l’évidence, l’homme de 25 ans, retrouvé criblé de balles, devait probablement faire partie de l’un de ces terribles cercles de Lotos-Bingos qui défraient la chronique locale et mobilisent la douane, le fisc et toute la police républicaine. On s’étonnera, au passage, que nos vaillants ministres se déplacent pour constater les problèmes de violence marseillaise alors qu’elle implique, ici, l’un de ces individus « connu des services de police » et on regrettera, par contraste, qu’ils n’aient pas daigné faire le même déplacement pour le 11ème meurtre, celui d’un type qui n’était pas, justement, « connu des services de police »…

Il semble donc qu’en France, l’absence de casier judiciaire vierge ouvre bien des portes, à commencer par celles des ministères (Ayrault en sait quelque chose).

Heureusement, la Garde des Sots, Taubira, est déjà dans les starting-blocks pour proposer une vraie solution. Pendant que le petit Manuel fera des moulinets impressionnants et des phrases pleines de fermeté afin de diminuer l’insécurité et la violence marseillaise, Christiane, elle, propose d’adoucir un peu l’ensemble du système carcéral français. Et elle a raison : avec les prisons françaises, dont la salubrité générale se rapproche de plus en plus de celle des prisons turques d’il y a trente ans, chercher à faire entrer moins de condamnés dans ces lieux de perdition physique et morale est tout à fait louable. Et si cela passait par une réduction des crimes sans victimes (comme l’évoque justement l’Iconoréac, confrère blogueur, dans un billet récent), j’aurais eu tendance à abonder. Mais bon, on parle ici de Christiane Taubira, l’indépendantiste guyanaise devenue ministre républicaine, surtout connue pour une vision très particulière de la justice.

petit facepalmSi, comme le précise Le Point, il ne s’agit que d’un projet, il n’en reste pas moins que la lecture, même rapide, des propositions alignées par la ministre provoque surtout l’inquiétude et une petite volée de facepalm. Ainsi, les peines de prison ferme de moins de cinq ans seraient systématiquement évaluées à leur deux-tiers pour un aménagement, visant concrètement à faire sortir les détenus de la prison ; on se demande alors pourquoi on continue à infliger des peines d’une durée donnée si c’est pour les réduire ensuite. Et on se demande en surcroît ce qu’il restera de la peine à effectuer si l’on se rappelle que les peines de moins de deux ans conduisent assez rarement à l’incarcération. La prison devient cette appellation vague pour une ligne dans un casier judiciaire, rien ne permettant plus d’affirmer avec fermeté que cette ligne s’est effectivement traduite par une présence réelle derrière des barreaux.

Bien évidemment, cette mesure s’accompagne d’une réduction de peine pour les récidivistes, à la condition que les condamnés manifestent des efforts sérieux de réadaptation sociale. Réadaptation qui sera jugée, on s’en doute, avec la finesse et la pertinence qu’on connait déjà ; du reste, le ministère de la justice n’ayant pas de moyens supplémentaires pour construire des prisons, on le voit mal en obtenir pour avoir un moins mauvais meilleur suivi psychiatrique ou psychologique des détenus. La distribution de joyeuses permissions à des récidivistes promet d’être épique. Enfin, Taubira a elle aussi choisi d’accompagner le choc de simplification administrative en demandant une nouvelle fournée de motivations écrites diverses, à tous les étages des procédures pénales et des applications de peines, histoire, sans doute, d’alléger la charge et la paperasse de nos juges et des administrations correspondantes.

christiane taubira : la justice est entre de bonnes mainsComme on le voit, la sécurité, la police, la justice, tout ce fatras de trucs rigolos, qui intéresse assez peu ce peuple débonnaire vivant dans une France apaisée, est en de bonnes mains. Et pour le reste, ce sera pareil, avec d’autres ministres aussi solides, aussi compétents et aussi réalistes.

Le logement ? Problème réglé, pardi !

Fioraso a trouvé la parade contre les méchantes demandes de cautions que certains étudiants ne peuvent fournir, faute de parents solvables/responsables/présents/allez savoir. À présent, l’État prendra en charge les cas particuliers. Oui, l’État français, endetté à 1800 milliards d’euros, qui accumule de la dette comme certains Marseillais les empoisonnements au plomb de 9mm, qui a déjà prouvé maintes fois la pertinence de son intervention, notamment dans l’immobilier, l’État français va donc une nouvelle fois se poser entre le propriétaire et le locataire pour rendre la situation moins abrasive, plus éloignée de la réalité palpable. On imagine sans mal la réaction des propriétaires dont les locataires présenteront une telle caution : « C’est une caution fraônçaise, môssieu, c’est l’Etat fraônçais, c’est du solide, c’est du Made In Fraônce ! »

Il n’y a évidemment aucun doute sur l’issue de cette initiative : subitement, des centaines de milliers de personnes vont se découvrir dans la situation idéale et remplissant les critères pour bénéficier de cette nouveauté. Comme d’habitude dans pareil cas, la ministre nous annonce 20.000 étudiants concernés en régime de croisière ; compte-tenu du track record calamiteux des gouvernants, on peut donc tabler sur 40.000 fin 2014, avec un taux de défaut nécessitant précisément la réalisation de la caution étatique probablement du double de ce qui était envisagé au départ. Le changement, c’est maintenant, et le fiasco locatif, c’est vraisemblablement pour fin 2014.

Et pendant que Geneviève continue de pousser un peu plus la France dans l’ornière boueuse, Michel Sapin y déverse plusieurs couches de béton frais pour faire bonne mesure : il frétille d’aise à l’idée d’atteindre, youpi tralala, les 100.000 emplois « d’avenir » (lire : « bidons ») avant la fin de l’année, chiffre d’autant plus indispensable que l’inversion prophétique de la courbe du chômage prédite par Michel de Nostrhollande dépend totalement de l’effort consenti à créer ces postes artificiels. Chaque emploi d’avenir, massivement aidé, ne posera bien sûr aucun problème en terme de financement.

Ce qui autorise donc le patron de Sapin, un certain Pierre Moscovici, lui aussi malheureusement rentré indemne des vacances, à fanfaronner sur la lutte contre les déficits, pourtant abyssaux, qui grèvent quelque peu le budget courant et à venir. Baste, qu’à cela ne tienne : si, cette année, ce fut averse de prélèvements et économies inexistantes, l’année prochaine, on fera le contraire : économies rikiki et pluie de taxes et d’impôts ! Et voilà le travail !

moscovici est un grand sensible

Décidément, la fin d’année 2013 promet plein de surprises et de rebondissements. Et la déconstruction méticuleuse de ce qui reste de la France semble s’accélérer.

Et au fait
—-
Sur le web

Voir les commentaires (13)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (13)
  • Pff, c’est un suicide c’est évident ! Plusieurs armes et différentes balles ne sont pas une preuve concluante. Affaire classée.
    J’ai trouvé un article sur agora: l’eau ! Je suis sur que ça va vous plaire….

  • Manuel Valls et tout ce gouvernement me font pitié. Certes, Sarkozy ne fut pas un président excellent, loin s’ en faut. Mais de là à cacher l’échec de leur politique avec leur pitoyable « C’est la faute à Sarkozy » est tout simplement grotesque. Bref, cette bande de nuls incompétents m’attriste terriblement avec leur acharnement à vouloir mener le pays droit dans le mur tout en rejetant la responsabilité a une personne tierce (Sarkozy, Merkel, aux amerlocs et j’en passe…)

    • @fred
      Cela étant dit, le bilan Gaudin sur Marseille est quand même plutôt consternant . Non ?
      D’autant plus que cette vieille baderne, envisage de remettre ça pour 5 ans supplémentaires, en 2014.

      • Je.ne parle à votre aucun moment de Monsieur Gaudin dans mon commentaire. Il faudrait peut-être apprendre à lire avant de me faire dire ce que je n’ai pas écrit.

      • Quel bilan Gaudin ? Il n’est pas que je sache responsable de l’insécurité. Dans ce cas tous les maires, de droite et de gauche, sont responsables de ce qui arrive chez eux et au petit jeu des comparaisons la gauche risque fort de perdre.

  • C’ est vrai que c’ est con, deux ou trois trains ( ne chipotons pas) qui déraillent, 300 tonnes d’ eau radioactive à Fukushima, des avions qui s’ écrasent, un ferry qui prend l’ eau, des bombinettes qui pètent et pas un seul de nos ministres à proximité! Décidément, la série noire continue.

  • Excellent édito.
    La France est dirigée par une bande d’idéologues illuminés, tous plus frappés les uns que les autres, dont le chef, (sorte de Jo di Mambro en devenir), nous conduit, après avoir pomper tout notre fric, au suicide collectif, tout cela bien sûr dans la promesse de l’assurance d’un avenir meilleur…

  • « Je suis très sensible au ras-le-bol fiscal… » : hmmm, intéressant aveu !

    Sueur froide dans le dos ? « Sentiment » d’avoir une petite boule dans la gorge ? Les (derniers) petits cheveux se redresseraient-ils fébrilement sur la tendre nuque ? Et « quelle belle nuque » ! (citation)

    Dans la conscience des Français est en train d’émerger le sens véritable de la formule : « Je n’aime pas les riches ». Eh oui, les riches, pour les socialauds, c’est tous ceux qui gagnent plus de 500 euros par mois par leur travail sans rien demander à personne. Eh oui, les riches, pour la caste des parasites, c’est indifféremment tous les Français au travail qu’ils veulent assujettir à l’Etat obèse.

    Eh oui, les riches, c’est vous !

    • Vous verrez que d’ici peu, vu l’avalanche d’impôts et de taxes diverses qui vont nous tomber dessus, Hollande aura réussi l’exploit de faire aimer les riches à tout l’électorat de gauche !
      Peut-être bien le début du changement…finalement !

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
1
Sauvegarder cet article

Candidat sous la casaque présidentielle, Manuel Valls a été éliminé dès le premier tour de la 5e circonscription des Français de l’étranger regroupant Monaco, Andorre, l'Espagne, et le Portugal. La claque l’a laissé sans voix : il a même décidé de fermer son compte Twitter.

🔴 Après sa défaite dès le premier tour des élections #Législatives, Manuel Valls supprime son compte Twitter. pic.twitter.com/pwNVKemzwx

— Élections 2022 🗳 (@2022Elections) June 5, 2022

La défaite de l’ancien Premier minist... Poursuivre la lecture

À la suite de la réforme de la Constitution française de juillet 2008, des circonscriptions législatives sont créées à l'étranger pour permettre aux Français établis hors du pays d'élire des députés à l'Assemblée nationale, les Français hors de France n'étaient auparavant représentés qu'au Sénat.

Ces députés, au nombre de 11 (un par circonscription hors de France), ont été élus pour la première fois lors des élections législatives de 2012. Les Français établis hors de France ont voté pour la seconde fois lors des élections législatives... Poursuivre la lecture

Pierrik Halaven nous livre le quatrième épisode de sa série d’analyse de la campagne présidentielle sur la simple base de la progression des audiences sur Twitter et d’une comparaison d’engagements sur des tweets portant sur une thématique similaire. La période analysée - 1er janvier au 19 février - n’a pas été marquée par de nouveautés spectaculaires, si ce n’est la candidature de Christiane Taubira.

Personnalités politiques #abonnés au 01/01/2022 #abonnés au 19/02/2022 Croissance des abonnés Progression en nombre Macron 7 508 991... Poursuivre la lecture
Voir plus d'articles