Le village de Camarade, dans l’Ariège, résiste à l’éolien

L’association «En avant Camarade» organise jeudi 15 août à 11h place de la mairie au Mas d’Azil une rencontre pique-nique sur le site où pourrait être implanté un parc éolien industriel.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Eoliennes

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Le village de Camarade, dans l’Ariège, résiste à l’éolien

Publié le 17 août 2013
- A +

L’association «En avant Camarade» organise jeudi 15 août à 11h place de la mairie au Mas d’Azil une rencontre pique-nique sur le site où pourrait être implanté un parc éolien industriel.

Un article d’Ariège News.

L’association «En avant Camarade» organise jeudi 15 août à 11h place de la mairie au Mas d’Azil une rencontre pique-nique sur le site où pourrait être implanté un parc éolien industriel.

Ce collectif d’habitants veut dénoncer l’intérêt d’EDF énergies nouvelles qui projetterait d’installer quatre à six éoliennes industrielles de 140 mètres sur le point culminant de la commune de Camarade, le mont Cabanères.

«L’industriel bataille actuellement pour faire aboutir son projet contre l’avis des habitants: il nous impose des nuisances pour son seul profit. Parce que nous tenons à ce qui nous entoure et nous fait vivre, à ce qui nous lie les uns aux autres, nous disons non à ce qui se décide loin de nous sans rien nous apporter !» précise le tract qui invite les gens à participer.

Camarade et ses quelques 180 habitants sont prêts à en découdre pour annuler ce projet.

L’association demande aux élus locaux de prendre position publiquement

2007, un mât est installé pour mesurer la force du vent.

2011, le conseil municipal accepte qu’EDF énergies nouvelles lance une étude pour la mise en place d’un parc d’éoliennes industrielles.

Et ce ne serait qu’en juin dernier que les habitants sont informés du projet; là encore la pilule est difficile à avaler. L’association «En avant Camarade» est alors créée le 27 juillet 2013.

[…]

Lire l’article d’Ariège News.

Voir les commentaires (3)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (3)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par François Turenne. Un article de l'IREF Europe.

En 1946, le Parlement vota à une très large majorité la nationalisation de toutes les activités relatives à l’électricité. L’idée des députés était de créer une entreprise unique et intégrée regroupant les activités de production, de transport, de distribution et de fourniture d’électricité. Ainsi naquit EDF avec la mission de gérer tout le système électrique, de la centrale à la prise.

Puis la construction européenne a fait son œuvre et en 1999 les États membres de l’UE ont act... Poursuivre la lecture

À la suite de la décision du gouvernement de remonter de 20 TWh l’Accès Régulé à l'Électricité Nucléaire Historique au profit de ses concurrents directs, l’État privera EDF de 8 milliards de recettes qui viennent s'ajouter aux 14 milliards qu'il a déjà mis sur la table depuis septembre pour rendre presqu’indolore l’accroissement des prix de l’énergie devenus fous depuis l’été 2021. Générosité envers les plus démunis affirmeront les uns, câlinerie électorale à trois mois de la présidentielle chuchoteront les autres. Le « quoi qu’il en coûte » ... Poursuivre la lecture

Par François Turenne. Un article de l'IREF Europe

La Commission européenne a un mérite, celui d’avoir fait céder la France sur l’ouverture du marché de l’énergie à la concurrence en mettant fin au monopole d’Engie et d’EDF. Cependant, la Commission est restée très souple. Elle a temporairement autorisé le maintien de dispositifs de régulation. Ainsi, en France l’énergie est dans un entre-deux (en partie libéralisée, en partie régulée). Ce système montre de plus en plus ses limites dans un moment de hausse exponentielle des prix. Il est... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles