Procès Manning : Verdict du 30 juillet 2013

Procès Manning: Verdict du 30 juillet 2013 État US contre Bradley Manning
Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Bradley Manning

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Procès Manning : Verdict du 30 juillet 2013

Publié le 31 juillet 2013
- A +

Le verdict dans le procès Manning, du nom du militaire qui a fuité de nombreux documents secrets à Wikileaks, vient d’être rendu.

Par Vincent Andrès.

Bradley Manning
Bradley Manning

Bradley Manning a été jugé coupable de 19 chefs d’inculpations sur les 21 qui lui étaient reprochés. Symboliquement le chef d’inculpation de « collusion avec l’ennemi » n’a pas été retenu. Pour cette sentence, Bradley Manning risque jusqu’à 136 ans de prison. La peine de prison infligée sera rendue publique mercredi 31 juillet à 15h00 (heure de Paris).

Pour mémoire, Bradley Manning est celui qui a transmis de nombreux documents classifiés à wikileaks, dont une vidéo d’un crime de guerre en Irak en 2007, vidéo vue des millions de fois et crime de guerre toujours impuni. Pour mémoire, tous ceux qui ont entrainé les US dans la guerre en Irak sur de fausses allégations (armes chimiques etc.) n’ont jamais été inquiétés. Pour mémoire, l’État US a refusé de rendre publiques les transcriptions (greffier) du procès (c’est dire s’il est fier de ce procès) obligeant la défense à financer son propre sténographe.

Toute la journée du 30 juillet, il y a eu des milliers de tweets avec le hashtag #Manning (quelques-uns de ces tweets ici). Rappelons qu’il y a d’autres procès de militaires en cours, comme celui du sergent Robert Bales. Il sera intéressant de comparer les deux verdicts pour apprécier le sens du mot « justice ».

Ce verdict souligne une fois de plus la duplicité des États-Unis sur la question des whistleblowers (les lanceurs d’alertes, ceux qui avertissent d’un manquement à l’éthique), puisque pendant qu’on prétend en paroles les protéger, concrètement on les emprisonne. Bradley Manning n’a pas commis de crime contre le peuple américain, il a commis un crime contre l’État américain. Le fait qu’il soit puni pour avoir révélé des informations à la population montre bien que l’État US (comme tant d’autres) est complètement découplé de la population. L’État qui pratique l’intimidation de tous, citoyens, journalistes, bloggeurs, lanceurs d’alertes, via la persécution publique de quelques-uns. Snowden et d’autres lanceurs d’alertes sont prévenus de la « justice » qui les attend.

Liens externes :
Compte-rendu PDF du verdict
Communiqué RSF
Communiqué de presse
Alexa OBrien
Wikipedia
Uplib sur Manning

Si vous vous sentez concerné par le cas Manning et si vous souhaitez aider à couvrir cette information, n’hésitez pas à ajouter vos informations dans les commentaires.

—-
Sur le web

 

Voir les commentaires (40)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (40)
  • Je ne vois pas comment quelqu’un qui trahit la confiance de son employeur pourrait être récompensé ou même laissé tranquille.
    Sans discuter sur le bien-fondé de ce qu’il a fait, le principe de protection de donneur d’alerte montre ses limites et son absurdité.
    Un donneur d’alerte agira toujours à ses propres risques parce que pour cela il doit aller contre les lois ou règlements en vigueur, vouloir réduire son risque comme on veut réduire tout risque est illusoire et idiot.

    • Son employeur est le PEUPLE américain, pas l’Etat.
      Sa loyauté est due au PEUPLE américain, pas à l’Etat.
      L’Etat est là pour servir les besoins du peuple et pas l’inverse.
      Il est dommage que beaucoup ait tendance à l’oublier

      • Toujours pas, il travaille pour un service de l’administration US, une entreprise comme une autre à la seule différence que c’est un service de l’Etat. Un fonctionnaire ne travaille pas pour le peuple, mais pour l’Etat qui est une entité juridique gérée par les élus du peuple, pas plus.
        Dans une entreprise privée, je travaille pour la société, pas pour le patron, même si on peut faire l’amalgame.

        • Non l’Etat n’est certainement pas une entreprise comme une autre (ce n’est pas une entreprise du tout). Et d’ailleurs si c’était le cas Manning ne risquerait pas 136 ans de prison.

        • Bien sur.

          C’est comme un employé d’une entreprise pharmarcetique qui revelerait au public des recherches internes montrant qu’un médoc a de petit effet letal.
          Le salaud trahi la confiance de son employeur pas de pitié.

          Ou encore un salarié d’une quelconque entreprise qui se rend compte que celle-ci blanchie l’argent d’un cartel, et décide de reveler cette information au public.
          Lui aussi est un salaud qui a trahi la confiance de son employeur et doit être juger.

          Oh wait…

          • Il peut informer la justice de son pays, c’est même une obligation.
            Il y a néanmoins une différence entre prévenir la justice et étaler le tout sur la place publique.

        • Petit cas d’école monsieur le petit malin. Un employer X travail pour une société Y . Il découvre que son employeur met en boite des produits avarier qui mettront à coup sur en danger la vie de ceux qui les consommeront. Son contrat de travail stipule qu’il devra tenir secret toutes les informations concernant l’entreprise.
          Si Monsieur X dénonce les activité de la société Y, quelles sont les chances pour que celui ci soit traîner en justice et emprisonné pour « rupture de contrat »?

  • Obama, prix Nobel de la paix va le gracier !

    • Messieurs, qui trouvez des excuses à Manning, même si vos arguments tiennent la route.

      Vous occultez une donnée : quand on rentre (forcement volontairement) dans certains services  » discrets », surtout dans l’armée, on donne sa parole d’honneur ! Ce n’est pas rien ! Si l’on foule au pied cela, que reste t-il à un être humain ?

      Durant quelques années, j’ai eu en mains, codé ou décodé, des documents hautement classifiés. Dire, qu’ils sont archi-obsolètes est un euphémisme ! Aprés plus de 35 ans ! J’ai donné ma parole, jusqu’à ma mort, de ne jamais parler de leurs contenus, même pas dans les très grandes lignes, même parmi mes plus proches, point barre ! J’ai respecté, je respecterai ….. Sur mon CV, était marqué :  »Transmissions », sans aucun autre détail, mais je dois être d’une autre génération ?

      La seule et unique chose, qui me plu chez Cahuzac ! c’est d’avoir annoncé (aux forceps) qu’il à menti à tous, dont les plus hautes autorités de l’état, mais que jamais, il n’avait juré sur la tête de ses enfants. C’est du même acabit, il est des choses qui peuvent sembler futiles, puériles, mais quand elles disparaissent ……

      • Ne pas commettre ou couvrir des crimes de guerre est plus important que de respecter sa « parole d’honneur » (il n’y a rien d’honorable là-dedans).

        Les pères fondateurs américain avait souvent prêté serment d’allégeance au Roi d’Angleterre (en particulier Washington qui avait été officier dans l’armée britannique). Il avait donné leur « parole d’honneur ». D’après votre logique ce sont des traîtres (et c’est d’ailleurs ainsi que les britanniques les considéraient).

        • @ Arno : Qu’on fait « les pères fondateurs » avec les loyalistes américains au roi George. Ils leur ont offert le thé de boston ou bien… ils les ont persécuté, se sont approprié leurs biens, en ont tué certains puis expulsé les autres ? Hum…. Laissez moi réflechir lol

          • Et donc? les guerres sont des événements abominables toujours et partout et même si ceux qui y sont méler sont animés des meilleures intentions. Mais rien ne justifie de renoncer à toute semblance de moralité sous prétexte que « c’est comme ça ». Sinon autant commencer à s’étriper dans la joie puisque l’humanité est condamner à répéter encore et toujours les mêmes absurdités.
            NON une injustice est une injustice, un crime est un crime, les millions de crimes qui ont précédé ne rendent pas moins inadmissible le dernier et il doit être dénoncer avec force par tous ceux qui en sont témoins et ce d’autant plus qu’il s’agit de crimes d’état.

        • Ce n’est jamais facile.
          Mais en effet, ils étaient traitres d’un côté et héros de l’autre.
          Ce que je voulais dire au tout début était qu’être un donneur d’ordre est une position délicate et difficile à protéger.
          Et que par ailleurs il me parait difficile pour un société, groupement, tout ce que voulez sans ergoter sur leur nature, de ne pas tenir compte de la trahison commise. Sinon vous ouvrez la porte à n’importe quoi.

      • Où est l’honneur dans un crime de guerre ? Quelle parole « d’honneur » véritable peut couvrir un tel fait ?

        • On va faire plus simple, si vous voulez bien :
          « Vae victis ».
          L’honneur, le droit, les serments, etc… c’est du vent.

        • l’armée n’est pas un employeur comme un autre. Il est le gardien de la sécurité d’une communauté nationale contre les agressions intérieures et extérieures. Manning a trahi son serment envers son pays par choix politique. Il devra assumer les conséquences de ses actes. C’est aussi cela la responsabilité individuelle.

          • L’armée n’est pas un employeur comme un autre, c’est une institution au service du peuple, dès lors qu’elle déroge à cette règle et qu’elle s’arroge le droit de violer les lois, de mentir sur ses actions, de trahir la constitution du pays elle n’est plus légitimes et donc ces méfaits DOIVENT être dénoncer par tous ceux qui sont témoins de ces manquement. Ne pas le faire représente la seule véritable trahison vis à vis de la nation. c’est ceux qui taisent ces informations qui devront un jour en répondre.

      • On donne sa parole d’honneur de défendre son pays et sa constitution, pas d’admettre la torture, le mensonge et la violation des lois fondamentales qui régissent la société.

      • j’imagine que les SS ont toute votre admiration pour leur « remarquable comportement », Eux aussi ont tenu parole et sont allés jusqu’au bout de leur engagement. De même pour les kamikazes japonais, les Jihadistes du 11 septembre, les khmer rouge, tous les bourreaux et tortionnaires de la terre qui n’ont cesser de noyer l’humanité dans le sang simplement en étant « fidèle à leur convictions ».
        Désolé mais cette société là je lui chie dessus…

        • Non mais j’assimilite les états unis a un état de droit et à une démocratie pas à une dictature totalitaire. Excusez moi de faire la différence un régime démocratique comme la république américaine et des régimes totalitaires.

          • Un crime de guerre est un crime de guerre, qu’il soit commis par une démocratie ou une dictature cela ne change rien.

  • Avec la nature des faits qu’il faudrait garder secrets
    et la « parole d’honneur » sensée cimenter ce secret,
    il me semble qu’on n’est pas bien loin de l’omerta qui cimente la mafia.
    L’état-mafia est-il compatible avec la liberté ?
    … J’en doute très fort.

    De toutes manières, il y a forcément une limite aux choses qu’on peut accepter de faire pour un employeur.
    On perçoit une chose limitée d’un coté (salaire, retraite), on n’est pas sensé donner une chose illimitée en contrepartie (ou alors on est dans un contrat léonin).

    Enfin ama.

    • Ce n’est en rien un contrat léonin : Manning, a postulé pour rentrer dans des services  » discrets », et il s’étonne de découvrir des horreurs ! Ce qui lui donna envie, d’en avertir le monde entier, en reniant sa parole, son grade, son pays !
      Il aurait du travailler dans un club de couture et tricot, à l’armée… du salut ! Ou postuler dans une OGN (bien que, mauvais exemple, car moult, sont truffées de barbouzes).

      Mais tous les services secrets, raison pour laquelle, on les appelle ainsi, d’ailleurs, c’est ballot ! C’est ainsi, en bien ou en mal, ils doivent le rester; sinon le monde s’écroule.
      Quelque soit le pays, ces services, sont par définition, de gros paniers de crotales bien merdeux, où tout le monde suspecte tout le monde, où tous sont spécialistes d’ actions, manipulations hautement foireuses, jamais légales, souvent excessivement violentes, injustes et parfaitement immorales.

      Il faut quand même redescendre sur terre, si on est une midinette avec une âme sensible, on choisit son job en conséquence, cela évitera, ce qui restera une trahison.
      Quant aux fausses allégations sur les armes chimiques, nous n’avions pas besoin de lui, tout le monde savait, que c’était du bidon, et que le déclenchement de cette guerre, comme souvent, voire, toujours, ont biens d’autres motivations, non avouables, et donc qui doivent rester secrètes !

  • @ Laurent : Manning si il sentait que le gouvernement violait les règles constitutionnelles avait le choix de saisir les institutions de son pays. Le parlement de l’état où il réside , le parlement américains, les autorités locales ou fédérales politique afin de les alerter sur les dérives d’un système. Il aurait pu compléter sa démarche par une saisie des institutions judiciaires. Enfin il aurait pu démisionner et prendre la parole publiquement à travers les innombrables médias américains pour dénoncer des dérives inquiétante.

    Non, il a décidé d’envoyer des documents confidentiels pouvant attenter à la sécurité de son pays à des organisations non américaine avec des objectifs politiques subversifs ne respectant ni la loi américaine ni la constitution américaine et n’ayant aucune légitimité particulière.

    Donc pour moi le jugement de Manning pour trahison me parait adéquat. Il a commis une action , il en assume les conséquences. Après à la justice de se prononcer en toute objectivité et indépendance.

    avait pour se faire d’abord le choix de saisir les institutions de son pays. Le parlement américain , le gouverneur de l’état où il réside

    • Vou semblez ignorer que la justice n’a pas accès aux documents classés seret défenses donc l’actions de Manning en justice aurait été impossible. De plus même démissionnaire il est tenu de respecter l’obligation de reserve. Enfin la simple parole d’un inconnu sans aucune preuve tangible ne vaut absolument rien.

      • Le gouvernement US si. Manning aurait pu par voie légale faire part à son gouvernement. De plus ce sont des milliers de document confidentiels jeté à la rue concernant les guerres d’Irak et d’Afghanistan. Il a mis en danger ses camarades d’armée sur le terrain des opérations et mis en danger de morts tout les informateurs des pays en question travaillant pour l’armée US contre par exemple les talibans, Ce type est une ordure point. ils savaient du reste ce qu’il avait le droit de faire et ne pas faire et de dire et ne pas dire en dehors de l’armée. c’est un soldat professionnel et volontaire et non un appelé pour un service obligatoire. Il doit assumer ses actes.

        D.J

    • Ben bien sur : pour lutter contre le crime alertons les criminels.

      Il s’avère que de nombreuses personnes ont essayé la voie hiérarchique, et on obtenu un résultat prévisible.

      Contrepoints ferait bien de traduire : http://mises.org/daily/6474/The-Ethics-of-Whistleblowing , c’est sous licence CC-by. (Je le ferais bien si mes capacités de traduction n’était pas aussi catastrophique.)

  • Maintenant, on sait que les élus et les hauts fonctionnaires d’une démocratie pensent que le pays où ils officient leur appartient à eux et que les autres ne sont que des con-tribuables. L’État voyou ça n’existe pas, mais les voyous qui confisquent l’État, oui.

  • L’auteur de cet article JOUE d’une évidente légèreté avec ce qui relève de choses hautement condamnables ! Ajoutons-y un parti pris militantisme de quel profil personnel non révélé (ah oui, celui du justicier suprême ?)
    Vous (nous) les français ne savez faire la part des choses entre respect de l’individu et RESPECT d’engagement envers la NATION.
    Ainsi, Laurent Andrès (de quelles qualifications ?) ous flinguez sans discernement.
    Ce mec Manning a trahi son engagement envers la Nation US, sans respecter une quelconque « éthique » (hors celle que s’attribuent de manière hautement dubitative vos « whistleblowers »). Cet individu, de même que l’auteur des multiples Wikileaks, se comportent non comme des héros, mais tels des inconséquents. Soit des actes mentaux qui engendrent de hauts risques géopolitiques et/ou diplomatiques … dont eux (et vous en premier) ne mesurez pas les conséquences.

    Devrait-on soutenir SA cause, LA vôtre ou celle de vos coreligionnaires militants ? Nullement ! La justice US (et celle militaire) sont autant respectueuses des droits fondamentaux que certaines régulièrement constatées en Europe (particulièrement en France) !
    Il ne vous appartient pas de dénigrer ce qui se passe dans les USA.
    La pleutrerie dont NOUS – européens – faisons trop souvent preuve pour des causes douteuses ne NOUS permet nullement de préjuger de la valeur (et des Valeurs) défendues parmi d’autres démocraties. Valeurs et éthique certainement aussi valables que celles dont VOUS vous revendiquez indument !
    Nous ne sommes pas ici devant une seconde affaire Dreyfus !
    La nature des accusations est claire ; par contre les motivations de Manning vous sont inconnues, Laurent Andrès !

  • Vincent Andrès
    1 août 2013 at 8 h 16 min

    Quelques commentaires (assez empathiques) témoignent visiblement :
    1/ d’une conception sacralisée ou déifiée de l’état.
    2/ d’une confusion entre l’état et la Nation
    (Je mets volontairement une minuscule à état)

    Je me permets de citer Nietzche : « L’état … ment froidement et voici le mensonge qui rampe de sa bouche: moi, l’état, je suis le peuple. »

    Quand on voit où nous ont amené beaucoup d’états modernes (et ce malgré les prouesses du progrès technique et capitaliste), il me semble qu’il y a lieu d’ouvrir un peu les yeux.
    L’état ne devrait être rien d’autre qu’une entité, petite, au service des citoyens, et uniquement dans un périmètre régalien restreint.
    Défendre l’idée, bien naïve pour le coup, d’une obéissance absolue à l’état est forcément un encouragement au grossissement de l’état ainsi qu’à son infiltration absolument partout.
    Désolé de ne pas partager cette vision non-libérale et ama dépassée.

    PS: merci à Arn0 pour le lien http://mises.org/daily/6474/The-Ethics-of-Whistleblowing
    On va voir si on peut éventuellement le traduire.
    Les traducteurs de Contrepoints bossent déjà très dur !

  • A tous les Tea Party et MDR. !!
    Donc De Gaulle par son appel du 18 juin a trahi la France.
    Donc un grand salaud, qui plus militaire.
    Qu’en dites-vous ??
    Réponse détaillé SVP puisque certaines personnes oublient qu’ils sont des êtres HuMAINS avant TOUTE autre chose !!!!!!!!!!!!!!

    • @ bobomede : Essayer de sortir des faits historiques, rarissimes pour étayer ses propos, les transformer en généralités, c’est tronquer le débat, à la limite de l’escroquerie intellectuelle.

      Aprés ArnO, qui parla des officiers qui avaient fait allégeance, au roi d’Angleterre, cela fait un bail ! voilà de Gaulle ! Vous êtes sur, que chez les gaulois, il n’y est a pas d’autres exemples de trahisons  » bénéfiques  » pour approuver Manning l ?

      Ceci dit, même si j’étais gaulliste, son appel, il aurait pu le réitérer le 19 juin, le 20, et tous les jours suivant en pure perte. (sans rappeler, qu’il était plus peinard d’être planqué à Londres, que d’être résistant dans le maquis).
      Sans les américains, le débarquement, il serait toujours à Londres, votre général !! et nous nous parlerions allemand ! Quitte à prendre des exemples, l’idéal serait de prendre les bons !! Il n’a jamais digéré d’être exclu des accords de Yalta, mais il n’était rien de tout, sinon un français parmi d’autres laminés, humiliés, occupés, en trois semaines, plus aptes à collaborer, que d’être résistants. Certes, une nouvelle fois, quand les américains débarquèrent, effectivement tous les français devinrent résistant !

      Toute personne faisant fi des lois, des règles, des directives, des réglements, de la politesse élémentaire …….a toujours d’excellentes excuses, souvent bien formulées, y compris le pire des fou furieux ou des psychopathes tueurs en série ! donc allons y gaiement !!

      Là où, je serais  » MDR » comme vous dites, c’est quand vous allez vous insurger contre le laxisme caractéristique de toutes les gauches, dans tous les domaines, du manque de la valeur de l’exemple que crée la punition, et toutes les conséquences néfastes qui en découle, qui comme vous, trouve toujours de très bonnes excuses, pour s’ absoudre, se donner raison, et protéger, ceux qui ne respecte absolument rien …….

      • Tea Party : « Toute personne faisant fi des lois, des règles, des directives, des réglements, de la politesse élémentaire …….a toujours d’excellentes excuses, souvent bien formulées, y compris le pire des fou furieux ou des psychopathes tueurs en série !  »
        ——————
        C’est très con comme argument parce que le pire des tueurs en série, c’est l’ETAT, surtout quand il est servi par des gens zélés et disciplinés. Il n’y a qu’à comparer la puissance de mort de l’Allemagne nazi ou du Japon fasciste à celle de l’Italie fasciste, celle des bolchéviques ou des Gardes rouges à celle des vietnamiens communistes.

      • « Toute personne faisant fi des lois, des règles, des directives, des réglements, de la politesse élémentaire …….a toujours d’excellentes excuses, souvent bien formulées, y compris le pire des fou furieux ou des psychopathes tueurs en série ! donc allons y gaiement !! »
        C’est amusant mais de mon point de vue c’est vous qui cherchez des excuses au gouvernement américain.

        Sinon : oui, il arrive souvent qu’un criminel justifie ses crimes avec une « excellente excuse ». Par exemple il peut évoquer à tort la légitime défense. Faut-il pour autant punir ceux qui sont véritablement en état de légitime défense ? En quoi le fait qu’un moyen de défense soit utilisée à tort interdit-il de l’utiliser à juste titre ?

        Mais rassurez vous Manning va surement se prendre des dizaines d’années de prison pendant que les criminels de guerre ne vont même pas être poursuivi. Le laxisme n’est pas là où vous le voyez.

    • « Qu’en dites-vous ?? »
      ————————–
      Ne posez pas des questions aussi dérangeantes, si ça se trouve, Tea Party et MDR ont juré honneur et fidélité au Maréchal.

      • Bravo, pour l’argument intelligent ! Suprême : quand quelqu’un n’est pas en accord avec vos idées, tout en essayant d’étayer et d’expliciter les siennes :  » Pétainiste » ! ou tout comme ! Vous avez oubliez facho, homophobe, islamophobe, raciste, ne vous laissez pas surprendre, ressaisissez vous que diable. Heureusement que nous ne sommes pas sur un site  » gaucho  » sinon là, on serait au nirvana !!! car eux aussi, ne savent qu’insulter quand ils sont à bouts d’arguments, c’est à dire toujours.

        • @Tea Party
          je ne suis pas « à bout d’argument », surtout contre les votres, faut pas jouer à la vierge effarouchée, hein.
          C’était une vanne facile certes, mais qui est au niveau de vos sermons sur « l’honneur », la « parole », le « pays ».. avec, comble du comique , pour illustration une crapule comme Cahuzac, ça me fait penser au « code d’honneur » dont se targuent systématiquement les truands et la mafia.
          Mais puisque le second degré semble hors de votre portée, je retire la vanne et je vous prie de m’en excuser.

        • Le pétainisme n’est pas une insulte, c’est une vision de la société (travail, famille, patrie) qui nie la prépondérance de l’individus au profit de l’état. L’état est tout puissant, c’est lui qui décide ce qui est juste ou non, c’est lui qui condamne ou récompense, L’individus n’est qu’en rouage du système. soit il concourt à celui ci soit il est écrasé (comme manning le sera)

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
0
Sauvegarder cet article

Par Armen Tigranakert.

Le 28 juillet, le département du Trésor américain a imposé des sanctions au groupe rebelle soutenu par la Turquie, Ahrar Al-Charqia responsable du meurtre scandaleux de la femme politique kurde syrienne Hevrin Khalaf en 2019, afin que les auteurs de violations des droits humains répondent de leurs actes.

La décision prise à l’initiative de l’administration Biden peut difficilement être considérée comme amicale envers la Turquie, a apparemment fait craindre à Ankara  le sort de ses alliés dans le nord-ouest... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

Par Julien Plouchart.

Colin Powell qui vient de décéder a longtemps symbolisé le rêve américain : il a été le premier Noir américain à occuper des postes de premier plan. Il a aussi été le complice d'une politique prédatrice.

L'expérience fondatrice de la guerre du Vietnam

Le jeune officier Colin Powell a servi deux fois au Vietnam durant les années 1960. Cette expérience lui a fait prendre conscience de la nécessité d'avoir des objectifs précis, de défendre des intérêts nationaux et d'avoir une supériorité militaire écrasante p... Poursuivre la lecture

Pierre Farge.

Des milliers de plaintes sont déposées devant la Cour de justice de la République contre des membres du gouvernement, et les actions en justice contre les élus continuent de se multiplier dans le cadre de présumées négligences de l’action publique à gérer la crise du Covid-19. Peut-on espérer qu’au moins elles aboutissent ? Faut-il s’attendre à de grands procès ?

L’Assemblée nationale et le Sénat ont mis en place des commissions d’enquête aux pouvoirs étendus et aux missions spécifiques, notamment aux fins d’évalue... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles