Procès Manning : Verdict du 30 juillet 2013

Bradley Manning

Procès Manning: Verdict du 30 juillet 2013 État US contre Bradley Manning

Le verdict dans le procès Manning, du nom du militaire qui a fuité de nombreux documents secrets à Wikileaks, vient d’être rendu.

Par Vincent Andrès.

Bradley Manning
Bradley Manning

Bradley Manning a été jugé coupable de 19 chefs d’inculpations sur les 21 qui lui étaient reprochés. Symboliquement le chef d’inculpation de « collusion avec l’ennemi » n’a pas été retenu. Pour cette sentence, Bradley Manning risque jusqu’à 136 ans de prison. La peine de prison infligée sera rendue publique mercredi 31 juillet à 15h00 (heure de Paris).

Pour mémoire, Bradley Manning est celui qui a transmis de nombreux documents classifiés à wikileaks, dont une vidéo d’un crime de guerre en Irak en 2007, vidéo vue des millions de fois et crime de guerre toujours impuni. Pour mémoire, tous ceux qui ont entrainé les US dans la guerre en Irak sur de fausses allégations (armes chimiques etc.) n’ont jamais été inquiétés. Pour mémoire, l’État US a refusé de rendre publiques les transcriptions (greffier) du procès (c’est dire s’il est fier de ce procès) obligeant la défense à financer son propre sténographe.

Toute la journée du 30 juillet, il y a eu des milliers de tweets avec le hashtag #Manning (quelques-uns de ces tweets ici). Rappelons qu’il y a d’autres procès de militaires en cours, comme celui du sergent Robert Bales. Il sera intéressant de comparer les deux verdicts pour apprécier le sens du mot « justice ».

Ce verdict souligne une fois de plus la duplicité des États-Unis sur la question des whistleblowers (les lanceurs d’alertes, ceux qui avertissent d’un manquement à l’éthique), puisque pendant qu’on prétend en paroles les protéger, concrètement on les emprisonne. Bradley Manning n’a pas commis de crime contre le peuple américain, il a commis un crime contre l’État américain. Le fait qu’il soit puni pour avoir révélé des informations à la population montre bien que l’État US (comme tant d’autres) est complètement découplé de la population. L’État qui pratique l’intimidation de tous, citoyens, journalistes, bloggeurs, lanceurs d’alertes, via la persécution publique de quelques-uns. Snowden et d’autres lanceurs d’alertes sont prévenus de la « justice » qui les attend.

Liens externes :
Compte-rendu PDF du verdict
Communiqué RSF
Communiqué de presse
Alexa OBrien
Wikipedia
Uplib sur Manning

Si vous vous sentez concerné par le cas Manning et si vous souhaitez aider à couvrir cette information, n’hésitez pas à ajouter vos informations dans les commentaires.

—-
Sur le web