Nouvelle décollecte pour l’assurance-vie

Après un premier semestre positif, l’assurance-vie reperd de son attrait. Un désamour causé par le maintien de la crise de l’euro ?

Après un premier semestre positif, l’assurance-vie reperd de son attrait. Un désamour causé par le maintien de la crise de l’euro ?

Par Thibault Doidy de Kerguelen.

Après un premier semestre 2013 positif, les assureurs vie ont enregistré à nouveau une décollecte au mois de juin : – 300 millions d’euros, selon les derniers chiffres de la FFSA et du GEMA. La hausse de 2,2 % de la collecte brute le mois dernier (9,1 milliards d’euros, contre 8,9 milliards d’euros en mai) n’a en effet pas réussi à compenser l’augmentation de 8 % du volume des prestations versées par les compagnies d’assurance-vie (9,4 milliards d’euros).

Cependant, le bilan pour les 6 premiers mois de l’année reste encore positif : la collecte brute s’élève à 62,2 milliards d’euros (+ 7,4% par rapport aux 6 premiers mois de 2012) et la collecte nette s’établit désormais à 7,7 milliards d’euros (elle était négative pour la même période en 2012). L’encours total des contrats d’assurance-vie s’élève à 1 422,8 milliards d’euros, montant en hausse de 4% sur un an.

À lire aussi :

Sur le web