Abaissement des limitations de vitesse : « 40 millions d’automobilistes » invite Manuel Valls à faire la route ensemble

Après l’intensification de la répression des excès de vitesse par les radars automatiques, les Pouvoirs Publics placent une nouvelle épée de Damoclès au dessus de la tête des automobilistes.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Abaissement des limitations de vitesse : « 40 millions d’automobilistes » invite Manuel Valls à faire la route ensemble

Publié le 18 juillet 2013
- A +

Après l’intensification de la répression des excès de vitesse par les radars automatiques, les Pouvoirs Publics placent une nouvelle épée de Damoclès au dessus de la tête des automobilistes.

Un communiqué de presse de « 40 millions d’automobilistes ».

Suite à l’annonce du Ministre de l’Intérieur, qui envisage d’abaisser de 10 km/h les vitesses maximales autorisées sur l’ensemble des routes françaises au prétexte de réduire la mortalité routière, l’association « 40 millions d’automobilistes » invite Manuel Valls à monter ensemble en voiture pour se confronter à la réalité des routes, le temps d’un trajet Paris-Lyon.

À chaque gouvernement sa mesure pour faire baisser le nombre de morts sur les routes. Et celui-ci n’échappe pas à la règle. Après l’intensification de la répression des excès de vitesse par les radars automatiques, les Pouvoirs Publics placent une nouvelle épée de Damoclès au dessus de la tête des automobilistes, en annonçant une baisse potentielle des limitations de vitesse de 130 à 120 km/h sur autoroute, de 90 à 80 km/h sur le réseau secondaire et en deçà de 50 km/h en agglomération. C’est le résultat d’une formule plus que contestable qui prétend que 1 km de vitesse moyenne en moins permettrait d’économiser 4% des accidents mortels…

Mais « on ne fait pas de la sécurité routière avec des formules mathématiques » rappelle Pierre Chasseray, Délégué Général de « 40 millions d’automobilistes ». Pour être efficace dans ce domaine et s’attaquer de front aux véritables causes de la mortalité sur les routes – qui sont d’abord l’alcool au volant et la somnolence – « il faut être pragmatique ». Et ce pragmatisme ne s’acquiert que par l’expérience de la route et l’observation des comportements des conducteurs. « Ce n’est pas la vitesse en elle-même qui tue, c’est la vitesse inadaptée, qui constitue un facteur de causalité ou aggravant » ajoute Daniel Quéro, Président de « 40 millions d’automobilistes ».

C’est donc pour prouver au Ministre que les limitations de vitesse définies actuellement sont parfaitement sécurisantes – pourvu qu’on les respecte – et que les abaisser serait une aberration, que « 40 millions d’automobilistes » lui propose de partager sa route. À cette occasion, l’association entend démontrer entre autres que diminuer la vitesse sur les autoroutes favoriserait la somnolence au volant et qu’il est possible de mettre en place d’autres mesures plus efficaces et moins contraignantes pour l’automobiliste, afin de renforcer la sécurité sur les routes.

Ce sera aussi l’occasion pour l’association de faire part aux Pouvoirs Publics d’un premier bilan de son opération « Raconte-moi la route de tes vacances » via le site internet www.racontemoitaroute.com. Les bonnes idées récoltées par « 40 millions d’automobilistes » auprès des usagers de la route sont nombreuses et feront l’objet d’un livret qui sera publié en septembre. « Si Manuel Valls tient compte des propositions que nous lui feront, ce n’est pas en 2020 que nous passerons sous le seuil des 2 000 morts sur les routes, mais dès 2014 » promet Pierre Chasseray. Et parmi ces propositions, ne figurera certainement pas l’abaissement des vitesses.

Voir les commentaires (74)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (74)
  • Attendons de voir le livret de mesures proposées par les lobbystes de « 40 millions d’automobilistes ».
    Ce seront certainement des mesures très démagogiques et impossible à faire appliquer comme ils en formulent depuis 25 ans.

  • Histoire de faire mon troll:
    Voici un lien vers nos statistiques nationales
    http://www.insee.fr/fr/themes/tableau.asp?reg_id=98&ref_id=CMPTEF06217

    Qui nous montre que le nombre de tués dans des accidents de la route est en moyenne par habitant 20% supérieur en France qu’en Allemagne (où la vitesse n’est que rarement limitée sur autoroute).

    Mais bon, c’est un minustre socialo qui nous propose cette mesure c’est donc qu’il doit avoir raison…

    • Et en Allemagne, où la vitesse maximale sur route est de 100km/h.

      En réalité, ce n’est pas une idée socialiste, mais le résultat d’un délire écolo, initié par le précédent gouvernement et repris sans guère de réflexion par le suivant.

    • @peacefulJoe,

      Je ne sais pas où en Allemagne la vitesse est rarement illimitée.

      J’ai vu, au contraire, que la vitesse y est rarement illimitée.

      Comtes et légendes, récits canoniques,…

      • ça fait quelques années que je ne me suis pas rendu chez nos amis germains mais à l’époque (une dizaines d’années) j’ai parcouru des lilliers de kilomètres à des vitesses qui m’aurais valu des années de prisons en France. Je roulais la bas à une moyenne (je dit bien moyenne) de 200 km/h. ça à durée quelques années et bien sur sans un seul accident…

      • Il n’y avait pas de limitation de vitesse sur les autoroutes allemandes il y a 5 ans, sauf limitations spéciales indiquées à certains endroits (autour des grandes métropoles notamment).
        Sur la 63 je faisais du 200 tout du long et des grosses cylindrées me doublaient à vive allure.
        Les autoroutes sont gratuites chez nos amis teutons et cela expliquent sûrement le moindre nombre de tués. En France, seuls ceux qui ont de quoi payer peuvent rouler en sécurité sans croisement, sans contre-sens, sans virage serré, sans feux ou stop, bref toutes sortes de choses qui rendent les routes dangereuses.

        • De plus, la France se trouve au carrefour de l’Europe et se trouve traversée par des milliers de camions et automobiles venus de l’étranger et qui font grossir les stats.
          Mais bon, je sens que je vais être contredit par tous les vacanciers français qui vont passer leur vacances sur les plages de la mer du Nord ou goûter la gastronomie de Hambourg et de Halle…

          • Disons surtout que l’Allemagne a l’une des industries les plus puissantes d’Europe et est traversée par une bonne partie des camions des usines polonaises/tchèques/etc qui exportent en Europe de l’Ouest.
            Je ne suis pas si sûr que la circulation entre les deux pays soit si déséquilibrée.

            Par milliard de kilomètres parcourus, la route allemande est 20% moins mortifère que la française, de mémoire.

    • Mensonges
      En Allemagne le nombre de morts sur autoroute est deux fois plus élevé qu’en France et généralement les pires accidents, qui provoquent une indignation dans l’opinion, sont provoqués par des testeurs de vehicules haut de gamme.
      Des gens soit disant responsables et très bons conducteurs.
      Si la vitesse reste libre sur d’infimes portions d’autoroutes en Allemagne, cela n’est du qu’au lobbying de Mercedes et BMW.et Audi
      Mais ces enc…. ne vont pas pouvoir dicter leur longtemps car l’Allemagne est le SEUL pays de l’UE où il existe, à cause de ces lobbyistes, de petites portions d’autoroutes de non-droit, où l’excès de vitesse ( 130 km/h sur toutes les autobahns) n’est pas verbalisable

      http://fr.answers.yahoo.com/question/index?qid=20090618115254AA6oEfJ

      • Non, la France compte plus de décès routier par million d’habitants que l’Allemagne (56 contre 44) en 2012, pour une moyenne européenne de 55 décès par million. A lire ici.

        Indubitablement, la France répressive est plus dangereuse que l’Allemagne dont les deux tiers des autoroutes sont à vitesse conseillée.

        • Faux si l’on considére le nombre d’accident sur les autoroutes l’Allemagne est nettement plus accidentogène que la France.
          Et comme par hasard, les accidents les plus graves sont causés par des vitesses excessives mais non sanctionnables en raison du lobbying de Mercedes et consorts qui arrosent les politiques pour empêcher les limitations de vitesse sur autoroute

          • Je rappelle que la vitesse est limitée à 100 sur les routes allemandes contre 90 en France. Bref, route plus autoroute, la vitesse en Allemagne est partout supérieure à celle imposée en France et pourtant, ils ont moins d’accidents. Mieux même : sans répression aucune, l’Allemagne a observé une baisse de 10% des décès en 2012 alors que la France, avec une débauche de répression, a péniblement réduit ses décès de 8%. Voilà les faits, documentés, indiscutables. Après, on peut raconter n’importe quelle histoire, discuter indéfiniment la virgule et le détail insignifiant pour croire avoir raison contre le réel…

            Je fais le pari qu’il y aura bientôt une hausse des accidents en France car la cause des accidents n’est pas la vitesse mais l’irresponsabilité des usagers de la route, notamment celle des piétons et cyclistes encouragée par les lois socialistes. Réduire les vitesses va accroître l’irresponsabilité.

            Mais revenons au fond ! Les attaques idéologiques contre l’automobile n’ont pas pour but de limiter les morts mais de collectiviser les déplacements des Français en disqualifiant la voiture par tous les moyens. La voiture, c’est le symbole de la liberté et de la cellule familiale. La voiture, c’est Papa, Maman et les gosses libres d’aller où ils veulent sans demander la permission à un fonctionnaire. Autrement dit, la voiture, c’est le cauchemar absolu pour un socialiste qui fera tout pour la combattre.

  • Bien, encore une mesure pour prendre du fric a ceux qui en ont le moins mais qui n’ont le choix que de rouler pour aller bosser… En effet, maintenant que la majorité des gens respectent les limitattions, il y a beaucoup moins d’infractions et d’argent a rentrer évidemment… et comme il est plus simple politiquement de taxer les pauvres (+ nombreux) sous l’égide de la sacro-sainte devise « moins de mort sur les routes = + de contrevenants potentiels, que d’aller prendre l’argent ou il est, dans les frais de déplacement de chers ministres peut-être… bref, c’est toujours les mêmes qui payent… puis a cette vitesse là, on n’aura bientôt plus besoin d’acheter une voiture, un vélo suffira 😉 (les lobbies automobile vont être contents)… ces propos n’engagent que moi.

    • Ma commune composée à 80% de champs a limité la vitesse à 30 km/heure sur les 10 km qui la traversent. Les vélos vont plus vite que les voitures, il est IMPOSSIBLE de garder cette vitesse pendant plusieurs km et les « collecteurs d’impôts » ont trouvé deux endroits desquels ils peuvent flasher les automobilistes qui roulent au_dessus de 30KM/h. Résultats je prends des petits chemins pour éviter d’avoir à me trainer à 30 km/h, pour éviter de me faire flasher. Résultat, je consomme beaucoup plus d’essence car je rallonge mes trajets.

  • Il faudrait que ce soit lui qui conduise pendant le trajet.

  • Le motif de cette proposition est arbitraire en plus d’être ridicule. Encore un moyen de faire rentrer toujours plus d’argent dans les caisses d’un Etat dilapidateur et de plus en plus répressif.

    Et pourquoi ne pas rétablir la vignette ? ou alors créer une taxe exceptionnelle (taxe bisous ? ou taxe marteau ?) pour punir encore un peu plus les vilains contribuables…

    Bien qu’on ne l’ait jamais vu dessus, Lagarde avait raison, le vélo c’est l’avenir mais prenez garde, là aussi, la vitesse est limitée et donc les infractions punies par une toute petite ponction dans vos derniers deniers (sans parler des phares, de l’état des freins, des pneus…).

  • S’attaquer à la délinquance c’est trop difficile alors il se rabat sur les « vaches à lait » que sont les automobilistes. Que ce soit en terme de nuisance comme en terme d’inefficacité, Valls rivalise sans problème avec Montebourg, 2 rois du Blabla bouffis d’orgueil pour zéro résultats !

  • Pourquoi ne jamais parler de la mesure la plus simple et la plus efficace : la gratuité des autoroutes.Probablement à cause des relations incestueuses et troubles entre les politiciens et les groupes de pression.

    Accidents mortels sur autoroutes : 4% du total des morts en France. Cependant, des hordes de flics, des motos, des voitures rapides, des caméras infra-rouges, des hélicoptères, que d’argent gaspillé alors que c’est ailleurs que les contrôles seraient efficaces mais moins faciles à exercer car il n’y a ni d’entrées ni de sorties sur les RN ou les départementales.

    On peut se demander, devant une telle incurie, s’il n’y a pas là « non assistance à personnes en danger » à ne pas vouloir regarder les choses simplement et efficacement.

    Un fois les autoroutes gratuites, tous ceux qui ne peuvent se les offrir actuellement et qui doivent utiliser le reste du réseau routier y circuleraient et, ipso facto, le nombre de morts diminuerait sur les routes de France, outre qu’il ne serait pas nécessaire de baisser encore les vitesses, épine dans le pied de la plupart des Français, devant le ridicule de la mesure ni de modifier les milliers de panneaux, dépense supplémentaire à un moment mal choisi.

    Economies des moyens de contrôle sur les autoroutes, diminution du nombre des morts en France mériteraient d’être examinés en face du coût du rachat de toutes ces autoroutes par les Français qui, au lieu de payer des péages,paieraient quelques impôts supplémentaires justifiées par leur entretien. On ferait bien de s’inspirer de ce qui existe e Allemagne

    Je rappelle enfin que la vitesse, libre en Allemagne, même si elle subit certaines limitations sur 30% du réseau, n’entraine pas un nombre de morts supérieur à celui de la France, bien que la qualité du revêtement de ces autoroutes soit moindre que chez nous

  • Zéro circulation = zéro mort.
    Comme il veulent absolument le risque zéro, s’ils étaient logiques, ils interdiraient la voiture. Et ils nous interdiraient de sortir de chez nous, puisque même les transports en commun sont susceptibles de provoquer des morts. Tout simplement.
    Mais il vrai que dans transports collectifs, il y a le mot collectif et ça, ils adorent. Donc, c’est moins méchant que la voiture.
    Quel pays de m…. !

    • Et ils ont oubliés un tout petit détail, la France ne se limite pas au 7e arrondissement de Paris. Ancien parisien, j’habite maintenant à la campagne te j’ai été OBLIGE de passer mon permis. Rien que pour atteindre le premier arrêt de bus régional (qui, soit dit en passant, s’arrête 2 fois entre 7h30 et 11h, et 3 fois entre 16h et 20h30, quand il ne saute pas pour x raisons, nous laissant 2h en pleine pampa jusqu’au suivant), il faut parcourir 25km…

  • Dictature infantiliste généralisée !

    J’entendais donc récemment un policier belge, tout content d’annoncer qu’un nouveau radar, à l’entrée de Bruxelles, relevait … 92 % de voitures en excès de vitesse (les 8 % restant étant sans doute des véhicules en panne ou à roures carrées …)
    92 % des conducteurs seraient-ils des abrutis inconscients, ou simplement la vitesse imposée est-elle irréaliste et stupide ?

    En quoi une voiture en excellent état, sur une route sèche et peu encombrée, par beau temps, avec un conducteur en forme, représente-t-elle un « effroyable danger » à 160 km/h ?

    Dans sa sagesse, le vieux code de la route préconisait simplement une « vitesse adaptée aux circonstances », dont il laissait le conducteur seul juge (et responsable). A présent, on s’étouffe quand une voiture va IO km trop vite, ce qui implique que le conducteur regarde d’avantage son compteur que devant lui !
    Le crétin avec pneus usés sur route mouillée, 5 personnes à bord et les bagages, se sent une auréole s’il respecte les vitesses, sans imaginer un instant qu’il va peut-être trop vite pour ses circonstances particulières.
    Et bien entendu, la monotonie des étirements de chenilles processionnaires en endort beaucoup d’autres.

    Dans le genre bête et méchant, on peut difficilement faire mieux.

    •  » Dans sa sagesse, le vieux code de la route préconisait simplement une « vitesse adaptée aux circonstances », dont il laissait le conducteur seul juge (et responsable)  »

      Cette façon de concevoir les choses est aussi stupide et naive que celle qui consisterait à dire que les lycéens et les collégiens ne devraient plus être contrôlés par des profs, mais qu’il serait préférable qu’ils auto-corrigent et notent eux-mêmes.leurs travaux scolaires.

      • Non, car les lycéens ne sont pas majeurs donc ne sont pas présumés responsables, alors que le gars qui possède son permis depuis 40 ans (c’est mon cas) devrait être considéré autrement que comme un criminel potentiel.

        • Hélas on ne peut pas faire de cas particulier. Que dire d’un conducteur d’une BMW neuve qui ne veut surtout pas y laisser sa vie mais juste profiter des 200 cv de son moteur. Le problème est que la route est complexe (déjà sans les putains de lois de l’Etat), faire un tour à Paris ou vers Nice fait comprendre que: camions, moto, voiture, et renault (de merde) ne font pas un bon mélange. Perso, je conduis en adulte responsable, j’ai déjà cartonné pour une mauvaise signalisation (très fréquente de nos jours). Les motos se tuent sur les dos d’anes et chicanes non éclairées…la liste est sans fin. Pénaliser le tout est d’une immense connerie sans nom, mais cache les vrais problèmes…c’est comme le reste. Social-land de merde !

      • Va faire un tour en Allemagne. Là-bas, pas de vitesse maximum sur les autoroutes (autobahns) et pourtant ils ont 20% moins de morts que nous. Bref, une connerie de plus à ton actif, Trabuc.
        http://www.insee.fr/fr/themes/tableau.asp?reg_id=98&ref_id=CMPTEF06217

  • Au lieu d’imposer arbitrairement une vitesse limite sur autoroute, la sécurité serait renforcée en adoptant une vitesse conseillée (120 km/h).

    En effet, avec une vitesse conseillée et non imposée, chacun serait informé qu’il doit adapter sa vitesse à ce conseil en fonction de la circulation, les plus rapides (qui collent au derche avec moult appels de phare) comme les plus lents (les paralytiques du neurone scotchés sur la file de gauche à 90) et ne pourrait ignorer qu’il engage sa responsabilité s’il va plus vite ou plus lentement.

    Passons donc d’une vitesse limite pour conducteurs irresponsables à une vitesse conseillée pour conducteurs responsables ! Le nombre de mort serait alors divisé par deux ou trois sur les autoroutes.

  • Pour diminuer le nombre de tués sur les routes, supprimons tous les moyens de transport (auto, moto…) pendant qu’on y est! De toute façon, à ce rythme là, dans quelques années la vitesse max autorisée sera de 0 km/h

  • Mais Valls le sait parfaitement tout ça. Ce n’est pas le sujet. Le but principal c’est de voir si on est docile et jusqu’où ils peuvent aller pour nous faire filer doux.

    • En fait ils veulent montrer leur pouvoir et nous défier à 180 km/h pendant que l’on se trainera à 120 km/h…
      De toutes manières dans mes montagnes…

  • Pourquoi personne ne le dit: ils ne savent pas lire, ni compter au pouvoir. Pourquoi leur faire confiance ? C’est une façon rapide et efficace de pomper l’argent qui reste dans les caisses des Français. C’est une honte d’avoir des guignoles au pouvoir.

    • Pomper du fric, déjà pour rembourser le coût faramineux du remplacement de tous les panneaux de limitation sur le territoire.

  • Je viens de rentrer de 3 semaines de vacances en France, les premières en 15 ans. Quelle horreur que d’y conduire, j’ai vécu une sorte d’enfer, les yeux rivés sur le compteur en permanence avec le stress à la fois du PV pour 5Km/h de trop, le stress de ne plus observer la route come j’en ai l’habitude. Je suis effaré de voir comment ce pays a évolué sur ce point en quelques années. Et ces visages qui font penser aux russes de la période soviétique, soumis, n’attendant plus rien d’autre que l’argent du voisin.

  • Les limitations de vitesses peuvent être utiles dans des cas bien particuliers. Dans le cadre de circulation dense où une gestion centralisée des vitesses évite les accordéons. D’où l’idée des 70km/h sur le périphérique. C’est de la mécanique des fluides.

    Vouloir limiter de manière absolue, sur toutes les configurations routières, à toute heure du jour et de la nuit et dans n’importe quelle condition de circulations, c’est de la connerie pure. L’automobiliste est bien mieux placé pour savoir à quelle vitesse il peut conduire.

    Quant à l’Allemagne, j’ai traversé le Brandebourg et la Saxe sans voir une seule limite il y a quelques semaines ; faut arrêter de faire croire qu’ils limitent partout – cependant, je ne sais pas ce qu’il en est en dehors de l’ex-RDA. Et c’était largement moins risqué que de conduire dans certains autres pays où je m’endormais au volant à suivre des limites de vitesses sous-évaluées…

  • Cette mesure est castratrice.

    Il est très probable que, dans l’état de la réglementation, la mortalité routière baisse par seule mélioration (sic) des véhicules et des conducteurs.

    Ce qui mettrait l’état dans la position d’une embellie dont il ne pourrait revendiquer la paternité.

    Une autre hypothèse, pas plus tordue qu’une petite route secondaire, est que, devançant la détérioration du réseau routier, secondaire lui aussi, l’état anticipe en réduisant la vitesse.

    Cela dit à 130km/h nous roulons à 36 mètres par seconde,
    à 120km/h nous roulons à 33 mètres par seconde
    et à 90km/h nous nous rapprochons à 50 mètres par seconde du véhicule qui vient en face.

  • 10000 décès par suicide en France par an…
    3500 décès par infections nosocomiales en France par an…
    20000 décès par accidents domestiques en France par an…

    Voici un paquet de vies à sauver !

    Bon alors, quand est-ce qu’on met des flics partout dans les hôpitaux pour contrôler l’hygiène ? Quand est-ce qu’on colle des contredanses aux désespérés, aux cafardeux, aux solitaires ? Où sont les radars dans les escaliers, sur les pistes de jogging ?
    Etc… Etc…

    Et puis, j’oublie les gendarmes qui contrôleraient notre alimentation pour éviter les 180000 décès par maladies cardiovasculaires. Ils pourraient en particulier surveiller les grosses Mercedes, les BBW, brefs les bouffeurs de saucisses…

    • @Abitbol,

      Vous devez avoir un entonnoir renversé sur la tête ou pratiquer un genre d’humour inédit !

      Pendant que les automobilistes roulent tranquillement, ils ne sont pas contaminés à l’Hôpital, ni en train de se suicider, ni ne risquent d’accidents domestiques.

      Ils sont, hélas possiblement confrontés à de mauvaise fréquentations.

      Vous avez omis le tabac et l’alcool ?

      Le ridicule ne tue pas.

  • Si vous avez les moyens d’acheter et d’entretenir une bagnole, c’est donc qu’il vous reste un peu de pognon que l’Etat n’a pas pu vous piquer… Il ne fait que prendre le fric là où il est.
    A la décharge des socialauds, Sarkosy a largement ouvert la chasse et avant lui Chirac…
    Nos élites ont les combats qu’ils peuvent : limiter la vitesse sur route, combattre le CO2. Mitterand, lui, sauva 6 vies puisqu’il fit 2 mandats…

  • A la lecture de certains commentaires j’ai grande honte.

    Les autos deviennent de plus en plus intelligentes, elles progressent plus vite que les conducteurs.

    A la castration minhystérique d’aucuns répondent j’en ai une grosse ! D’autres j’en ai une rapide !

    Caractéristiques qui, selon ma grande sœur, ne donnent pas du plaisir avec le plein des sens.

  • @ peacefulJoe : En sachant que la vitesse sur route secondaire n’est limitée qu’à 100 km/h en Allemagne.

  • faudrait déjà que les français apprennent à conduire Sur les autoroutes belges, vous ne vous retrouvé quasiment jamais derrière un abruti qui double pendant de longues minutes à 109km/h un autre qui se traine à 107km/h. Les gens se rabattent systématiquement (les autres laissent la place de se rabattre) quand vous arrivez un peu vite derrière eux et ne cherche pas à imposer leur droit idem aux USA et ça roule mieux.
    mais bon, comme pour le reste, c’est foutu, on en est au plus petit dénominateur commun .

  • Autre imbécillité des soi-disant experts qui veulent nous dire ce que nous devons faire sans sortir de leur bureau : prétendre que le régulateur de vitesse est un facteur de risque car provoquant l’endormissement. Ces abrutis malfaisants n’ont pas réussi à mettre dans leurs crânes de piafs dégénéras que le facteur majeur d’endormissement est la fatigue, et que tout ce qui aide à la minimiser est au contraire un facteur de sécurité.

    • @wakrap j’avais peur d’etre le seul +1

      J’en pleur, j’en ai marre de ces conneries a n’en plus finir.

      Quand allons nous nous attaquer au vrai probleme :
      chomage
      dette

      Les loi sociétales sont la panache des socialos, j’en reviens pas … à ce point.

      • Nombreux sont ceux qui ont suivi les arrivées au sommet des étapes de montagne du Tour de France.
        A environ 5 kilomètres de l’arrivée les organisateurs installent des barrières pour contenir la foule mais ce dispositif est cher et ne peut être installé que près de la ligne d’arrivée.
        Avant ces 5 derniers kilomètres il n’y a rien, les gens sont livrés à eux-mêmes.
        Dans la partie proche de la ligne d’arrivée où la foule est derrière les barrières, des policiers disposés tous les 50 mètres, les coureurs ont de larges voies à disposition pour finir l’étape.
        cette situation est un peu à l’image de notre société où on s’aperçoit qu’une regulation est necessaire.
        A contrario dans la partie où il n’y a pas de barrières ni de policiers ni de controles, les gens sont livrés à eux-mêmes et se conduisent comme des barjots, empêchant parfois les coureurs de passer.
        Cette situation est à l’image de ce que les libéraux voudraient nous imposer.
        Une société de barjots, où on serait obligé de faire confiance à l’auto-regulation de l’humain et où les cinglés et barjots nous pourriraient la vie.

        • On se demande comment les hommes ont pu vivre ensemble sans Etat pendant un million d’années.

        • Vous faites une erreur de réflexion.
          1) vous ne pouvez pas comparer ceux qui se déplacent sur le parcours du Tour de France avec l’ensemble des automobilistes, parce qu’il n’existe aucune étude, ni statistique sur ce point.
          2) vous écrivez « les gens sont livrés à eux même et se conduisent comme des barjots ». NON. DES gens. Sinon vous faites un amalgame, alors que DES spectateurs sont tout à fait raisonnables.
          3) vous pensez vivre dans une société de barjots, où bien sûr les barjots sont les autres…
          4) vous assimilez le chaos au libéralisme…

          Tout ceci est faux. Vous arrivez juste à prouver que vous penser sortir de la cuisse de Jupiter et que vous voyez les autres comme des cinglés. Vous me semblez être un faciste en puissance.
          Le libéralisme implique plus de Liberté et plus de Responsabilité.

    • Et si la vraie raison était tout simplement que ces dispositifs empêchent les conducteurs de dépasser d’un 1km/h la vitesse, et donc moins de rentrées d’argent pour l’Etat. A force d’excès de répression, la sécurité routière est passée, une fois de plus, à coté de sa véritable mission: inciter, apprendre et convaincre à bien conduire.

  • Si les conducteurs fautifs étaient les seuls à mourir dans leur accident de voiture, il n’y aurait pas besoin de parler de sécurité routière : Chacun se tue comme il peut.
    Ceci étant, si un A320 ou un 727 plein de passagers s’écrasait chaque mois en France tous les ans, plus personne ne prendrait l’avion et tout le monde hurlerait au scandale. Et bien la voiture fait autant de morts et plus de blessés en France tous les ans que 12 crashes d’avions moyen-courrier!
    Jusqu’à preuve du contraire, la répression a fait baisser le nombre de morts et de blessés sur la route. Si elle doit s’accompagner d’autres mesures passives ou actives de sécurité et de formation, tant mieux! La répression n’est pas injuste, elle est utile. Bien plus en tous cas que les « solutions » de « 40 millions d’automobilistes »!

    • La mortalité sur les routes a commencé à baisser bien avant la mise en place des politiques de répression : amélioration du réseau, de la sécurité sur les voitures etc.

    • « Jusqu’à preuve du contraire, la répression a fait baisser le nombre de morts et de blessés sur la route. » C’est à ceux qui supportent cette théorie d’apporter les preuves nécessaires.

      En pratique, il n’a jamais été prouvé que la répression hystérique sur la base d’absurdes limitations de vitesse faisaient baisser les accidents. On dispose même de données qui tendent à montrer le contraire (voir plus haut dans les commentaires avec les comparaisons France/Allemagne).

      Tout ce qu’on peut affirmer, c’est que l’absence totale d’automobiles supprimera totalement les accidents… d’automobiles. Cette lapalissade est la seule justification de la politique répressive à l’oeuvre.

    • Personne ne conteste la nécessité d’une répression raisonnable. C’est son degré d’hystérie et d’absurdité qui est mis en cause.

      La France est un des pays les plus répressifs contre l’automobile tout en ayant un taux de mortalité supérieur à la moyenne européenne. Ce très mauvais résultat malgré des moyens disproportionnés s’explique par l’objet de la répression actuelle qui n’est pas de réduire la mortalité mais de disqualifier l’automobile comme moyen de déplacement basique, normal et surtout efficient.

      Bref, cette répression est fondée sur le mensonge et la dissimulation des véritables objectifs. Elle est purement idéologique. Comme dans de nombreux autres domaines, elle caractérise l’Etat socialiste obèse qui abandonne ses missions régalienne (la sécurité) au profit de l’assujettissement de la population à son idéologie (anti-automobile).

    • Les statistiques montrent que 30% des accidents sont dus à l’alcool. Une part importante revient aussi aux jeunes conducteurs. Il n’est pas normal que toute la population soit punie et réprimée alors que ce sont 2 ou 3% de celle-ci qui causent les accidents.
      J’ai mon permis depuis 40 ans, je conduis raisonnablement. Il n’est pas normal que je paie et que je devienne parano dès que je prends le volant (peur de me faire flasher) pour des petits cons qui ne savent pas encore conduire et qui sont encore irresponsables.

      • @ Pascale
         » Les statistiques montrent que 30% des accidents sont dus à l’alcool.  »
        Car on peut faire des tests d’alcoolemie après un accident.
        Mais une fois qu’un accident est arrivé et comme les vehicules sont dépourvus de boites noires ,il est impossible de mettre en cause l’excès de vitesse.
        la vitesse excessive ne peut être rapportée que par des témoignages oraux et sous réserve qu’ils aient bien vu l’accident et fait une bonne estimation de la viteese du vehicule avant l’accident.
        C’est pour cela que les statistiques sont très peu en defaveur de l’excès de vitesse alors que si les vehicules étaient equipés de boites noires , cela montrerait que les vehicules roulant trop vites scausent le plus de sinistres et de victimes.

  • Et si ce qu’ils cherchent a terme et de limiter la liberté de déplacement en voiture. ??
    N’oubliez pas que la production automobile est maintenant en dehors de la France. Et la production auto « française » et les immatriculations sont continuellement à la baise !!

  • Vals : un homme brutal et dogmatique.

  • La politique de limites de vitesse et de répression par radar automatique fait augmenter la mortalité.
    En 1973 il y a eu environ 17000 tués sur les routes, en juin diverses mesures sont mises en place: ceintures de sécurité, vitesse limitée à 110 et 100 sur routes, casques pour cyclos. La mortalité baisse,
    En 1974 il y a eu environ 15000 tués sur les routes pour un trafic routier d’environ 230 milliards de km parcourus, le taux de mortalité est de 65morts par milliard de km parcouru. Le nombre de morts avait baissé fortement, mais pas pour longtemps. A la fin de 1974 la limitation aux vitesses actuelles (130, 110, 90) est mise en place, l’effet n’est pas évident en tout cas le nombre de morts ne baisse plus pendant 3 ans, puis la baisse reprend.
    En 2003: il y a eu 6059 tués sur les routes pour un trafic routier de 553 milliards de km, le taux de mortalité est de 11 par milliard de km. La mortalité au km parcouru entre 1974 et 2003 a été divisée par 6.
    En 2004 les radars automatiques ont été multipliés (quelques uns posés en octobre 2003) et la politique est axée sur les limitations de vitesse.
    En 2012: il y a eu 3645 tués sur les routes pour un trafic routier d’environ 565 milliards de km, stable part rapport à 2003, le taux de mortalité est de 6,5 par milliard de km. La mortalité au km parcouru a baissé moins vite qu’entre 1974 et 2003, si la politique des radars automatique a eu un effet sur les accidents elle a été nuisible en empêchant le nombre d’accidents de baisser aussi vite qu’avant. 200 morts supplémentaires provoqués pendant cette politique de radars, soit en cumulé environ 1000 vies supplémentaires perdues en 9 ans par rapport à la situation que l’on aurait eu si la mortalité avait baissé aussi vite qu’avant les radars automatiques.
    A l’inverse de cette politique calamiteuse, la période la plus faste pour la diminution des morts a été 2002-2003 (juste avant les radars automatiques), où il n’y a pas eu de grande réglementation comme celle des radars
    A part le premier train de mesures de 1973 qui comprenait les ceintures obligatoires, dont ont est sûr qu’elle réduit les morts, les seuils légaux de vitesse et leur répression par radar automatique n’ont pas eu d’effets bénéfiques visibles sur les statistiques des morts sur la route, il semblent qu’ils aient eu des effets pervers souvent évoqués, mais dont les pouvoirs publics et les adeptes des seuils de vitesse s’obstinent à ne pas tenir compte: déresponsabilisation, diversion nuisible de la lutte contre les accidents, somnolence et distraction accrues,…
    Voyez aussi le site onnousprendpourdesjambons.over-blog.com, voyez le nombre des tués entre 2003 (quasiment pas de radar automatique en France) et 2012, il est passé de 6600 à 3500-3600(-46%) en Allemagne avec peu de répression par limite de vitesse, alors que ce nombre est passé de 6059 à 3645 (-40%) en France avec beaucoup plus de répression des vitesses. En suivant le même genre de raisonnement simpliste que les poseurs de radars, nous pouvons dire que la France a fait moins bien que l’Allemagne à cause de la mise en place des radars.
    D’où vient la baisse de la mortalité routière par km parcouru, divisée par 10 de 1974 à 2012? Presque entièrement des mesures et équipements de sécurité des véhicules, comme la ceinture de sécurité, les casques, airbags, ABS, pneus, et de l’amélioration des routes, comme l’autoroute, les glissières de sécurité. Des mesures payées principalement par les automobilistes à travers leurs impôts et l’achat de véhicules plus sûrs. La réduction des investissements d’amélioration des routes, le matraquage des automobilistes par les impôts radars, les péages et l’énorme surtaxation de l’essence vont de plus en plus gêner la poursuite de cette baisse des accidents.

    L’étude du Setra les émissions routières de polluants atmosphériques nous donne des indications plus objectives que ce que racontent les adeptes de la répression routière. Elle indique que la pollution est multipliée par 2 à 4 fois quand la vitesse baisse de 70 km/h à 10km/h, selon les types de véhicules et les types d’émissions : oxydes d’azote. Les embouteillages causent donc une explosion de pollution le long des voies routières, pouvant dépasser des seuils dangereux pour la santé. Cette étude indique heureusement que, par l’évolution technique du parc français de voitures de plus en plus équipées de dispositifs dépolluants, la pollution à vitesse égale sera divisée par 2,5 à 10 d’ici 2025. Il est important de ne pas laisser les pouvoirs publics entraver cette dépollution par les embouteillages supplémentaires qu’ils provoquent par la forte diminution en cours des investissements pour améliorer de la circulation des automobilistes et par la forte hausse de leurs actes hostiles aux automobilistes.

  • C’est une tendance historique, les gens sont de plus en plus prudents sur les routes, bien plus qu’il y a 50 ans. Et ça n’a rien a voir avec la vitesse en soi, mais le différentiel de vitesse entre véhicules, les écarts de sécurité et la concentration au volant ( que l’alcool a haute dose et la fatigue diminuent). La sensibilisation marche bien plus que la répression, les gens ont compris que la route comportait des risques. D’autre part en améliorant la chaussée et la sécurité des voitures, on arrivera a de bons résultats.

  • au lieu d’emmerder les automobilistes , il ferait mieux de s’occuper de la délinquance qui s’installe dangereusement dans notre pays ;

  • Baisser la limitation de vitesse à 120 sur autoroute est une aberration
    Seulement 5% des accidents mortels y sont recensés et la 1ère cause de mortalité sur ces putains d’autoroutes est la somnolence !
    Limiter l’autoroute à 120 va augmenter la somnolence comme il est dit dans l’article et donc le nombre d’accidents

    Pour la vitesse illimitée en Allemagne, on ne pourrait pas faire cela chez nous, nous n’avons pas la mentalité pour rouler sans limitation de vitesse en France. En Allemagne, ils l’ont… et c’est pour cela qu’il n’y a pas forcément beaucoup d’accidents sur les portions illimitées

    J’ai conduis plusieurs fois en Allemagne (200 km/h maximum) et je peux vous dire que la vigilance est 200 fois plus grande que quand on se traine à 130 (somnolence, lassitude ect…)

  • Evidemment, je suis en accord avec ce texte. J’ai pour ma part axé mes réflexion sur les radars routiers et je propose surtout un barème plus juste. M Valls lit-il des textes du petit peuple ?
    Je vous signale mon Ebook sur Amazon à 1,75 euros « Radars Tous pourris » http://www.amazon.fr/dp/B00DW38FEA
    et pour en savoir plus: http://www.syblio.com/radars-et-justes-sanctions/livre

    J’espère ne pas avoir perdu mon temps à rédiger ce texte, en tous cas ma proposition devrait convenir à beaucoup d’automobilistes excédés.

  • la connerie continue !

  • 50000 km par an pendant dix ans
    Les allemands sont depuis très longtemps au fait de la vitesse et effectivement nous sommes en France au même taux de mortalités !
    Alors nous rentrons dans les caisses de l’état plus d’argent donc l’état est plus intelligent et nous les administrés plus cons ! Ak

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

À la suite de la réforme de la Constitution française de juillet 2008, des circonscriptions législatives sont créées à l'étranger pour permettre aux Français établis hors du pays d'élire des députés à l'Assemblée nationale, les Français hors de France n'étaient auparavant représentés qu'au Sénat.

Ces députés, au nombre de 11 (un par circonscription hors de France), ont été élus pour la première fois lors des élections législatives de 2012. Les Français établis hors de France ont voté pour la seconde fois lors des élections législatives... Poursuivre la lecture

Par Nathalie MP Meyer.

Cet article doit se lire - j'insiste - comme la suite de "Manuel Valls : com’, ambition et coups de menton", portrait que j'avais écrit en décembre 2016 alors que l'ex-ministre de l'Intérieur puis Premier ministre de François Hollande venait de quitter Matignon pour participer à la primaire de gauche en vue de l'élection présidentielle de 2017.

Depuis son monumental plantage face à Benoît Hamon lors de la primaire de gauche de 2017, on le voit chercher fébrilement le parachutage politique en vue qui rendrait enf... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

Par Pascal Salin.

Il y a eu des époques dans le passé où d’importants efforts étaient consentis pour faciliter l’utilisation des automobiles. Il y a quelques décennies on a ainsi construit beaucoup d’autoroutes et favorisé la circulation des voitures en ville, par exemple sur les quais de Seine à Paris.

Mais nous sommes maintenant confrontés à une situation totalement inverse : il existe beaucoup de lobbies plaidant pour la limitation ou même l'interdiction de la circulation des voitures. C’est ainsi que le gouvernement diminue... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles