Le prisonnier Nicolas, l’inquiétante montée d’un État sécuritaire

La récente incarcération d’un manifestant de la Manif Pour Tous montre qu’on ne peut pas tout accorder à l’État sous prétexte de sécurité.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
soutient à nicolas

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Le prisonnier Nicolas, l’inquiétante montée d’un État sécuritaire

Publié le 21 juin 2013
- A +

La récente incarcération d’un manifestant de la Manif Pour Tous illustre de façon parfaite l’importance de comprendre pourquoi on ne peut pas tout accorder à l’État sous prétexte de sécurité.

Par la rédaction de Contrepoints

Pour certains, l’arrivée de Hollande serait le point de départ d’une véritable dictature dans laquelle s’enfoncerait la France actuellement. D’un autre côté, d’autres estiment que c’est bien mérité ou que tout ceci était parfaitement prévisible sur le plan du droit, que c’est bien fait, et que nananère.
Vraiment ?

Reprenons le cas du petit Nicolas.

Si l’on s’en tient aux textes de loi, justement, deux mois de prison ferme pour « rébellion à agent dans l’exercice de ses fonctions » et une amende pour refus de prélèvement ADN, ça n’est pas du tout le maximum de ce qui est prévu.

Ça tombe bien, dira-t-on. Sauf que la définition de « rébellion » est, volontairement sans doute, très vague. D’ailleurs, on ne peut écarter l’aspect pratique de ce flou, puisque c’est devenu une charge de plus en plus utilisée par les forces de l’ordre. De là à y voir une méthode habile pour couvrir leur propre comportement, il n’y a qu’un pas.

C’est scandaleux, mais ça ne date pas de la présidence Hollande. Ce n’est pas non plus en « Hollandie » qu’ont été prononcées les premières peines de prison ferme dans le cas de rébellion ou de refus de prélèvement, même si généralement la justice se contente d’amendes ou de peine de prison avec sursis. La prison ferme, traditionnellement (et on le comprend assez bien) reste rare et réservée aux cas de récidivistes ou aux violences avec une arme (tesson de bouteille par exemple). Ce serait donc une erreur de croire que la répression politique n’existe que depuis quelques mois. Elle s’est installée, progressivement, depuis des années, des décennies sans doute, et s’est développée d’autant plus que le peuple a, constamment, autorisé l’État à se croire tout permis.

Cependant, cela reste scandaleux. Et pas uniquement parce que des peines comparables sont données pour des délits bien plus graves.

Elle est scandaleuse principalement parce que ce qui s’est passé ne devrait conduire personne en prison. Ce que faisaient ces individus (déambuler par petits groupes, à proximité des Champs-Élysées, et après un accueil de François Hollande qui s’était déroulé dans le calme), n’était peut-être pas bien malin du point de vue de gens aguerris militantisme d’action. Mais, au pire, cela ne mettait en danger personne d’autre qu’eux-mêmes ; de plus et jusqu’à preuve du contraire, déambuler, même par petits groupes, même sur les Champs-Élysées, si ce n’est pas encore un acte marqué d’un droit clair dans la Constitution, reste un acte autorisé dans une République qui proclame son amour des droits de l’Homme dès qu’on murmure vaguement la Marseillaise.

On comprend mieux la réaction de Nicolas lorsque les pandores se sont mis à courir vers eux, sans sommation et armés de « tasers »: il s’est réfugié dans un restaurant à proximité, n’ayant pas le réflexe d’imaginer que ces policiers, courant dans sa direction sans raison apparente, sont des agents « dans l’exercice de leurs fonctions ». Aucun délit n’avait cours à ce moment là.

On comprend aussi qu’il ait pu tenter de se protéger devant les coups des policiers ; on comprend moins que cette protection, réflexive, soit labélisée « délit de rébellion ». Tout comme il sera compréhensible tout refus, par la suite, de voir son ADN prélevé, dans un contexte où la parole d’un policier suffit à se retrouver fiché.

La liberté individuelle d’aller et venir, en groupe ou non, à plus forte raison avec un drapeau français sur l’épaule, ne devrait en aucun cas dépendre de la bonne compréhension d’un policier. Quant à l’argument maintes fois entendu sur l’air du « Si vous n’avez rien à vous reprocher, vous ne devez pas vous opposer au fichage », c’est un parfait faux-nez de tous les dictateurs en puissance : dès lors qu’un gouvernement peut décider arbitrairement de vous reprocher quelque chose, comme il semble en être le cas ici, ce fichage est la porte ouverte à toutes les dérives.

Cette affaire prouve à l’évidence qu’il est urgent de cesser de faire confiance à l’État en lui accordant toujours plus de pouvoir pour « défendre » le citoyen : non seulement, il le fait à l’évidence plus mal que ce que vous seriez capable de faire vous-même, mais de surcroît, il peut à tout moment se retourner contre vous et vous choisir pour cible.

Un État suffisamment puissant pour vous protéger de tout sera suffisamment puissant pour faire de vous tout ce qu’il veut.

Voir les commentaires (42)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (42)
  • D’autant que c’est un gamin qui poursuit des études supèrieures, bosseur et « propre » sur lui. Mais il ne fait pas parti des « chances » pour la Fance. Donc il paie.

    Dommage.

  • Lamentable cette justice ! La démocratie : aucune ! Pourquoi les médias n’ont-ils pas parler de la mort d’Alexandre a sarcelles pour avoir défendu son copain Moise face a des ordures qui l’ont tue ! Ce jeune Nicolas n’a pas tue juste manifeste devant le passage de Hollande. De mon temps, chaque citoyen pouvait contester sans être inquiète ! Les Coluche, Desproges, le luron etc seraient en tollé quelle liberté la France quand on ne peut plus sortir dans les banlieues sans se faire agresser : je suis ecoeuree de cette société ! Tous pourris !

    • Je pense que deux des comiques dont vous semblez regretter la disparition se sont gaiement mariés…. la lutte contre la débilité des dogmes ne date pas d’aujourd’hui !!!

  • Ce n’est pas un état sécuritaire: la sécurité n’a pas augmenté. C’est un état policier qui réprime durement les opposants au pouvoir en place et qui pourrait évoluer vers un état totalitaire.

  • La magistrature ment debout

    • Soutenir cette personne financièrement c’est soutenir l’homophobie.

      • « financièrement »
        « soutenir l’homophobie »
        Deux erreurs en une phrase, pas mal. 🙂

      • « Soutenir cette personne financièrement c’est soutenir l’homophobie. »

        Pour avoir un raisonnement aussi reducteur et faux vous avez fait de la prison, de la morgue a Berlin-Est pendant 20 ans ?

        Solution alternative (le mot est a la mode) : vous etes un des derniers Socialistes de ce pays ?

        • Je n’approuve pas non plus l’action de l’Etat qui me semble disproportionnée, mais de la à soutenir de quelqu’un homophobe je ne comprends pas. Il y a tellement d’autres dérives de l’Etat à dénoncer.
          Bien sûr qu’il a le droit d’exprimer son désaccord tant qu’il ne le fait pas dans la violence.
          Mais ce que je ne comprends pas c’est pourquoi certains libéraux soutiennent la manif pour tous alors qu’à priori il n’ont rien de libéral.
          Après chacun pense ce qu’il veut mais je trouve que cet exemple est très mal choisit pour dénoncer les pratiques de l’Etat.

      • Ah !!! Le fachiste se découvre !!! « Ceux qui pensent pas comme nous les bien pensants, en taule !!!! »

        Vous allez ouvrir des camps bientôt ?!! 😀

        • Je n’ai jamais dit que l’Etat avait raison et qu’il devait aller en prison, ce que je veux dire par là c’est que je trouve étonnant que des personnes se disant libérales soutiennent quelqu’un qui est contre l’homosexualité. Dénoncer les dérives sécuritaires de l’Etat est une chose, être contre l’homosexualité alors qu’on est libéral en est une autre.

          • Pardon, mais je ne vois pas en quoi il y a besoin d’être homophobe pour être contre une loi qui déclare que l’on peut naître d’autre chose qu’un homme et une femme.
            C’est juste une insulte à la raison, il faut être idiot ou fanatique pour soutenir un tel texte.

            La tutelle existe que je sache, et ne prétend pas changer le reel.

      • On parle de point Godwin des que le nazisme est suggéré. Il serait temps que l’on invente un nouveau point dès que l’homophobie est suggérée. On subit quelques raccourcis fâcheux depuis quelques mois.

        • À part l’homophobie, on ne voit aucune raison d’être contre cette loi.

          En tout cas, aucune n’a été mentionnée pendant l’interminable débat. Case closed.

      • Ah, très bien. Alors soutenons l’homophobie. Soyons homophobes. Vive l’homophobie !

  • @Adwaoc

    Vous êtes aussi dangereux que ridicule.

  • les masques tombent depuis quelque temps … la dictature est en marche , la lâcheté , sous couvert d’idéologie moisie , toujours plus vivace … ça sent pas bon .

  • Par contre les islamiens qui ont ravagé le trocadéro… Bin ils ont voté pour FH !!!! Circonstances atténuantes, en plus d’être des victimes des blancs, des colonialistes et des français de souche !!!

    Enfin ça serait pas la première fois que des drole de cocos feraient alliance avec des lecteurs de « mein kampf » !!!

    Comme Lucillio par ex…

  • Il faut absolument virer ces socialos le plus vite possible avant qu’ils aient installé la dictature

  • Je réclame les même peines pour les porcinophobes, les carnivorophobes et les pedalophobes !!! 😀

  • Aux participants de la manif pour tous, et à tous ceux qui veulent se révolter contre la justice politique: organisez votre prochaine manif autour de Fleury-Mérogis, si vous êtes plusieurs centaines de milliers, ça devrait faire son effet!

  • Pourquoi ridicule et de mauvaise foi ? Car il ne va pas dans le sens que vous souhaiteriez sans doute, non ?

  • La liberté individuelle s’effrite et le pecus vulgum non seulement ne s’en rend pas compte mais en plus il l’accepte passivement car présentée sous des prétextes fallacieux (penser que plus de 60% des américains — pays libéral, s’il en est encore — puissent cautionner le Patriot Act est proprement effrayant !).
    Ah il commence bien ce XXIe siècle…

  • Voir les anti mariage et adoption homo, réclamer de la tolérance envers les voyous récidivistes….

    Les voir découvrir les lois liberticides de leur chouchou….

    Cela me fait bien rire…..

    Et ce charmant jeune homme bien sous tous les rapports, savait ce qu’il risquait en s’en prenant aux forces de l’ordre, sous une dictature socialiste… alors, en bon liberal, je le laisse assumer la responsabilité de sa récidive…

    • « en s’en prenant aux forces de l’ordre »
      Oui c’est clair, des témoins l’ont vu charger les forces de l’ordre.

      Renseignez-vous préalablement, vous aurez l’air moins ridicule. 😉

      • Joli gloubiboulga. A peu près, tout y est.

        Vous nous expliquerez quand même :
        – le rapport avec l’homophobie
        – le rapport avec une théorie du complot
        – par contre le rapport avec le (national-)socialisme oui on voit bien.

      • Joli gloubiboulga. A peu près tout y est.

        Cependant faudra nous expliquer :
        – le rapport avec l’homophobie ?
        – le rapport avec une théorie du complot ?
        – par contre, oui le rapport avec le (national-)socialisme, on voit très bien

  • Cet article a été rédigé par la conjonction de plusieurs bonnes volontés qui ont passé plusieurs heures de recherche pour le documenter et ne pas occulter d’autres peines similaires qui m’auraient échappées.
    A moins de t’être arrêté au titre, tu auras d’ailleurs remarqué que je ne prétends pas que cette peine est « étonnante » par rapport à la loi ou même à ses limites d’application. Simplement que c’est la loi qui est mal fichue.
    Au final, je n’ai pas signé pour reconnaître le travail de ceux qui m’ont aidé.
    Mais si tu tiens à mettre un nom sur ta poupée vaudou pour pouvoir défouler toute ta haine sur quelqu’un, je peux le signer.
    Constance Mas.

  • N’êtes vous pas en train de rater le star ac, pankkake ?

  • Un régime de plus en plus fachisant ,voila ce que le gouvernement de Hollandbachev installe en France… Et dire que l’on traitait ad nauséam Sarkozy de « facho »!En prévision de effondrement économique prochain de notre pays?Ou de l’arrivée de Marine le Pen au pouvoir?Ou même pire?

  • http://www.maitre-eolas.fr/post/2013/06/24/Bref-commentaire-sur-lrsquo%3Baffaire-ldquo%3BNicolasrdquo%3B « Dans l’absolu, la peine est sévère, sans être d’une sévérité inouïe, et conforme à ce qui est prononcé en comparution immédiate. Le cliché complaisamment véhiculé par l’opposition d’une justice laxiste aboutit parfois à des mauvaises surprises. »

  • Le système des commentaires est super nul.

    Pour distinguer la hiérarchie des réponses, il faut presque une loupe !

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
1
Sauvegarder cet article

Article disponible en podcast ici.

On dit qu’une blockchain est sûre, que personne ne peut voler vos cryptos sur blockchain. Alors pourquoi les personnes de Celsius ont perdu leur argent ? Pourquoi les personnes de Voyager ont perdu leur argent ? Pourquoi les utilisateurs de Slope ont perdu leur argent ? Pourquoi les utilisateurs de Terra ont perdu leur argent ?

Depuis quelques semaines, les failles et les faillites se succèdent et les victimes se comptent en nombre. Une blockchain est sûre à condition de bien s’en servir !

... Poursuivre la lecture

Dans ces colonnes, Frédéric Mas a développé comment Emmanuel Macron et Anne Hidalgo espèrent se refaire une santé politique avec les JO, alors que le coût stratosphérique de l’organisation et les retombées économiques sont loin d’être évidents. Nous allons voir que les conditions de sécurité des athlètes et du public ne sont également pas garanties. Il est à craindre que Paris 2024 soit au mieux un fiasco à l’image de l’organisation de la finale de la Ligue des Champions fin mai 2022. Mais l’État ayant... Poursuivre la lecture

Après la nomination de Laurent Nuñez à la tête de la préfecture de police de Paris en remplacement du charmant Didier Lallement, le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin faisait de son mieux pour assurer le service après-vente avec le sourire dans un grand entretien accordé hier au Parisien. De son mieux et avec le sourire, car si l'on en croit le magazine L'Express, Nuñez n'est nullement son choix, mais celui imposé par Emmanuel Macron, soucieux d'avoir une bouche, des yeux et des oreilles d'une grande fidélité macroniste dans la capitale.... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles