Changement climatique, un monde de contrastes

Avant de céder à l’alarmisme, pour quoi pas observer ce que représente le changement climatique, et se demander à tête reposée ce qu’il peut bien signifier ?

Avant de céder à l’alarmisme, pourquoi pas observer ce que représente le changement climatique, et se demander à tête reposée ce qu’il peut bien signifier ?

Par Richard North depuis l’Angleterre.

000aAlaska 010-ice.jpg
Les températures qui règnent en Alaska centrale sont de 4 à 5°C plus basses qu’habituellement, ce qui en fait un des printemps les plus froids jamais enregistrés pour des villes comme Fairbanks, nous rapport le Alaska Dispatch, utilisant des données du NSIDC, le National Snow & Ice Data Center.

Ces températures basses sont liées à des vents faibles sur le centre de l’Alaska, qui ont eu pour résultat très peu de mélange pour se débarrasser de l’air froid. En conséquence, les mers de Bering, de Chkchi et de Beaufort sont largement restées prises dans les glaces.

Et cependant, du côté atlantique de l’Océan Arctique, la glace fond à un taux plus rapide que la normale en 2013, jusqu’à présent, alors que du côté pacifique, y compris les eaux à l’Est de la Sibérie, les choses sont un peu en retard. Et donc, alors qu’on obtient des records de pêche en Mer de Barents, en Alaska, ils ont droit au « printemps de l’enfer ».

Plus près de chez nous, l’année dernière nous avons été inondés de pluie, avec  » l’été qui n’est jamais venu « . Cette année, après des épisodes neigeux inhabituellement tard dans l’année, nous profitons enfin de quelque chose qui ressemble à l’été, alors que l’Allemagne ou la Hongrie sont elles menacées par les innondations.

Dans le même temps, la Nouvelle Zélande s’attend à des neiges précoces alors que des régions du pays ont déjà reçues de fortes chutes neigeuses et des conditions météorologiques difficiles.

Enfin, en dépit de tous les cris sur la fonte des glaces, la banquise arctique a fondu à un rythme proche de la normale en mai, même si son étendue reste inférieure à la moyenne observée entre 1979 et 2000.

Plutôt que de s’alarmer sans cause, commençons par observer s’il y a changement climatique dans le monde, et ce qu’il peut y a voir à en conclure.

Sur le web

Sorite de « Climat, 15 Vérités qui Dérangent » : malaise pour l’establishment