L’ultime hommage à Pierre Mauroy

Rip pierre mauroy (Crédits : René Le Honzec/Contrepoints.org, licence Creative Commons)

Le socialiste Pierre Mauroy a été enterré couvert d’honneurs et d’éloges.

Le regard de René Le Honzec.

Le socialiste Pierre Mauroy est enterré couvert d’honneurs et d’éloges, y compris par une droite laudative et veule. Mauroy fut le grand-prêtre de Dieu (Mitterrand-Kermit) pour appliquer dans toute sa rigueur (enfin, plus tard, la rigueur) la politique socialo-communiste du Programme Commun, ce qu’il fit sans état d’âme avec des ministres communistes dans un contexte de guerre froide qui ne demandait qu’à devenir chaude, même thermo-brûlante.

Je ne vais pas reprendre la longue litanie des erreurs économico-idéologiques qui ont ruiné la France de ce bon M. Barre en trois ans. Lamentable ratage qui, d’une gauche persuadée de devenir centenaire à l’Élysée, s’écrabouilla aux premières élections municipales de 83. Dieu bannit Son premier ministre dès 84, le gros Ch’ti retournant à ses terrils.

Amen.