Guéant, chasseur de primes

Le regard de René Le Honzec.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
imgscan contrepoints 2013888 guéant

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Guéant, chasseur de primes

Publié le 9 juin 2013
- A +

Le regard de René Le Honzec.

Marie de Gand se répand sur les plateaux pour vendre ses délations genre « pas trop mais juste ce qu’il faut » mais prend soin de spécifier qu’elle a rencontré de « vrais » hommes d’État dans ses fonctions de porte-plume de l’Élysée. Je ne suis pas sûr qu’elle parlait de M. Guéant, qui laisse traîner des sous dans ses placards perquisitionnés par une Justice malveillante. Heureusement, ce sont des euros honnêtement gagnés en primes-qui-n’existaient-plus-mais-quand-même-si-il-y-en-avait- qui-prouvent que l’heureux amateur d’art avait aussi la truffe en matière de recherche policière d’espèces d’origine aussi certifiée que ses tableaux, certainement. Vite, la suite du feuilleton.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
0
Sauvegarder cet article

Les municipales approchent, les peaux de banane sont de sortie : l'abus des élites et la corruption à grande échelle sont révélés au grand jour par des médias étrangement partiaux. Chaque camp prépare ses armes ; bientôt les réponses de l'UMP ? Par Baptiste Créteur.

S'il n'est pas certain que nos hommes politiques sont "tous pourris", il est avéré que l'exemplarité n'est pas leur fort. Leur faible pour le pouvoir et l'argent les pousse parfois à utiliser le premier pour se procurer le second, par des moyens pas toujours réglementaires... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

Le regard de René Le Honzec.

Guéant conseille Cahuzac en peintures, parce que, vendre des croûtes à  15 000 euros à un avocat malaisien pour 250 000 pièce, faut être vachement bon. C'est à l'économie que Sarko aurait du le nommer !

... Poursuivre la lecture
0
Sauvegarder cet article

En pleine campagne présidentielle, notre classe politique se passionne pour un sujet majeur s'il en est : la façon dont certaines des personnes qui vivent en France veulent que leur steak ait été découpé ! Affligeant.

Un billet d'humeur du Parisien Libéral. De Claude Guéant à la fille à papa de Saint Cloud, un sujet, une passion commune. De quoi s'agit-il ? De l'excès d’impôts ? De l'inefficacité de la vidéo-surveillance dans les villes ? De la nécessaire adaptation de notre armée au réarmement en court en URSS Russie, Corée du Nord, ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles