Radars embarqués : l’été approche, la chasse aux conducteurs est ouverte !

radar embarqué

L’été approche, la chasse aux conducteurs est ouverte et pour inaugurer cette ouverture, rien de mieux qu’une arme de gros calibre : les radars embarqués.

L’été approche, la chasse aux conducteurs est ouverte et pour inaugurer cette ouverture, rien de mieux qu’une arme de gros calibre : les radars embarqués.

Un communiqué de presse de la Ligue des Conducteurs

L’été approche, la chasse aux conducteurs est ouverte et pour inaugurer cette ouverture, rien de mieux qu’une arme de gros calibre : le radar embarqué. Installé dans une voiture banalisée et capable de dresser 7 pv à la minute. 10 000 infractions dressées depuis deux mois pour un total de 20 radars déployés sur l’ensemble du territoire ! Ce nouveau type de radar rempli si bien son rôle que l’État a décidé de doubler leur nombre pour passer de 20 à 46 !

radar embarquéLe mois de juin inaugure le début des beaux jours et des nombreux déplacements de vacances sur les routes. Impossible de louper cette belle occasion pour la répression routière qui a décidé de doubler le nombre des radars embarqués. Grâce à ce nouveau déploiement, on peut raisonnablement s’attendre à une explosion des recettes pour l’État !

On ne peut qu’être consterné devant une telle décision qui intervient avant les vacances d’été. Alors que les Français subissent de plein fouet une baisse de leur pouvoir d’achat, on se sert de leurs loisirs pour les ponctionner encore un peu plus. C’est une pratique scandaleuse.

Et si vous cherchez la vocation pédagogique de ces radars, ne vous tracassez pas plus longtemps, il n’y en a pas ! Ils ne contribueront pas davantage à votre sécurité sur la route. Ils n’ont qu’un objectif : la verbalisation discrète, rapide et massive.

Satisfaite de cette manne financière, la sécurité routière se félicite déjà de cette nouvelle arme :

« L’annonce puis la mise en place de ce nouveau dispositif a contribué à la baisse exceptionnelle de la mortalité routière enregistrée en mars et avril derniers. »

Une déclaration qui semble bien prématurée et surtout bien incertaine alors que ces radars ne sont en place que depuis deux mois…

Il est encore temps de dire stop : rejoignez le mouvement des 700.000 conducteurs qui disent « NON aux nouveaux radars mobiles embarqués » !

Stop à la répression absurde, oui à une conduite responsable !

www.liguedesconducteurs.org