Rwanda : hommage aux victimes de tous les génocides

Lettre d’un belge à ce beau pays africain qu’est le Rwanda, et qui souffrit d’un des pires génocides.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Enfants rwandais

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Rwanda : hommage aux victimes de tous les génocides

Publié le 20 mai 2013
- A +

Lettre d’un belge à ce beau pays africain qu’est le Rwanda, et qui souffrit d’un des pires génocides.

Par Philippe Bouchat.

Enfants rwandais

Il est des moments où les idées et les combats – aussi légitimes soient-ils – doivent céder la place à la vérité de l’émotion et de la Vérité.  Dans ces moments, rares et précieux, l’être humain se dévoile, nu devant autrui. C’est ce que j’ai décidé de faire en écrivant la lettre ci-après : 

Rwanda.

Pays magnifique que je ne connais pas.  Pays de ma tendre moitié et racine de mes enfants.

Pays du génocide.

Je me sens responsable et redevable de ton histoire.

A tous points de vue, tu es la clé de notre humanité.

Tu vivais tranquille dans tes Mille Collines ; tes enfants vivaient en harmonie sous une monarchie bienveillante et sous la bénédiction de Dieu à qui tu ne cesses de rendre grâce pour la beauté de ton visage et la frugalité de ton sol nourricier.

Et puis, de pâles étrangers, forts de leur civilisation impérialiste, sont venus chez toi et tu t’es réveillé avec un protecteur germanique qui t’a protégé de tout … sauf de la bêtise occidentale !

Et ce fut, ensuite, le tour des Belges.  Tragique rencontre qui t’a été fatale, puisque tu as cru, dans ta foi sincère en l’homme qu’il soit Blanc ou Noir, que le sang qui coule dans les veines tutsies, huttues ou twas n’est pas le même.

Et la belle harmonie de ton Eden s’est brisée, sacrifiée sur l’autel assassin d’une politique coloniale qui t’a inoculé le poison du génocide comme une bombe à retardement…

Voilà pourquoi, Cher Rwanda, en tant que Belge, je me sens responsable de toi.

Certes, dix de nos fils ont mêlé leur sang au tien ; certes, mon pays t’a demandé pardon, reconnaissant ainsi son implication dans le massacre qui t’a défiguré.

Pour cela – et pour cela uniquement ! – je suis fier d’être Belge.

A quand un pardon de nos amis français et de cette artificielle communauté internationale qui ont également du sang plein les mains ?

Oui, Cher Rwanda, je me sens responsable de ton histoire, en tant qu’un de tes fils adoptifs, grâce à mon union à une de tes filles, mais aussi en tant qu’homme et chrétien, convaincu que ton histoire concerne l’humanité tout entière.

Pour tout cela, Cher Rwanda, je te demande pardon.

Mais, ce serait commettre une seconde atrocité, non moins importante que le génocide lui-même, que de te confiner dans ce rôle de Nation violée.

Comme le Christ, pour autant qu’on y prête attention, nous pouvons te voir ressusciter jour après jour.

Si personne ne peut comprendre le mal terrible qui t’a accablé, cette incompréhension fait cependant place à l’émerveillement devant cette vie qui renaît en toi, devant cette joie véritable, car souffrance surmontée, qui inonde le visage de tes enfants et surtout de tes filles !

Car, ce sont les femmes qui s’associent pour prendre ta destinée à pleines mains, ces mains habituées à cultiver la vie et non à semer la mort.

Ton avenir se construit sous nos yeux éblouis et honteux.  Ta force, ta détermination m’interdisent de baisser les bras lorsque, comme tout Blanc gâté par la vie, j’ose – suprême sacrilège ! – me plaindre de ma condition actuelle.

Ton espoir, ta foi en la vie me rappelle – plutôt : me crie – que l’Amour est plus fort que tout, même que la mort la plus horrible.

En cela, cher Rwanda, je me sens redevable envers toi.

Pardon et merci sont les deux seuls mots sensés qu’un Belge honnête peut prononcer lorsqu’il ose te parler.

Puissè-je un jour proche te dire ‘Hamakuru’ et te dire de vive voix à quel point je me sens uni à toi !

Wallon de cœur

Rwandais par devoir et adoption !

Voir les commentaires (18)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (18)
  • Ton hommage, ta droiture vont droit au coeur! Que Dieu te bénisse, et à travers toi toutes les ames éprises de vérité et pleines d’humilité.

  • Merci à vous Samuel et Joseph ! Imana ibarinde!

    • Mais de quels « génocides » parlent ce monsieur du MR et qu’est-qui nous valent ses louanges? Moi je me méfie des gens qui ont vite fait d’avoir « honte d’être belges » pour des raisons obscures et de leur amour subit pour mon pays.

      • @Methusalem Rwanaka, je parle – vous l’aurez compris – du génocide tutsi dans mon article et je le dédie également à toutes les victimes des génocides arménien, cambodgien et juif. « Votre » pays est aussi le mien dans la mesure où 10 paras belges ont versé leur sang et où il s’agit de la patrie de mon épouse. phb

  • «Monarchie bienveillante»! Overdose de blanchitude dans cette expression, comme si une paix tranquille, l’homme naturel, avait précédé l’arrivée des Blancs, seuls être doués de Raison donc capable de Mal. Quel mépris! À quelle société souhaite-on un retour au féodalisme? C’est ce qu’ils ont en ce moment, un tyran souriant, et les Rwandais ne sont pas mieux pour autant. Il faudra plus d’une génération avant d’oser regarder la vérité des dernières décennies. J’espère que les Rwandais seront capables d’audace et d’ambition, en commençant par sortir de la religion et du sentiment d’infériorité.

    Pour les Belges par contre, et les autres, vous avez bien raison.

    • @Alexis, la mnorachie bienveillante dont je parle n’est pas celle des Belges, mais celle du Mwami rwandais! Donc, je ne retiens pas votre commentaire. phb

  • C’est beau les mots et leur beau discours!
    Pour rappel.La « monarchie bienveillante » a ete, a juste titre abolie au Rwanda en 1961. Une grosse partie du peuple qui etait jusqu’alors sous la botte et souffrait le mepris a, Dieu merci, tire bon profit du contact du blanc, pour se liberer du joug seculaire d’une aristocratie impitoyable. Malheureusement pour le grand dam du peuple, les revanchards sont revenus en 1990. Une lutte a mort, le peuple refusant le retour au servage, s’est engagee jusqu’a la tragedie du genocide. Helas cette lutte lancee par ces memes revanchards, n’etait pas pour retablir « l’harmonie de ton Eden » imaginaire mais pour installer une dictature ajourd’hui pire que celle du temps de Ruganzu et de Kanjogera.
    Les plus belles paroles meme empreintes d’emotions exuberantes ne peuvant donc pas changer la realite des faits, ciblons plutot notre lutte
    contre un regime etouffant les libertes publiques.

    • @Gadisa, mon article est un parti pris qui lutte pour la mémoire des victimes et contre les génocidaires et négationnistes! phb

      • C’est votre droit de choisir un camp.
        Le mien veut simplement denoncer l’injustice de quelque forme qu’elle soit., surtout celle qui prone une division manicheenne des humains en victimes innocentes et en mechants genocidaires et negationistes.

  • n’importe quoi?
    la monarchie ou la dictature se sont des synonymes.
    un classe soit disant d’élite domine les autres .
    Entant que belge tu devrais réfléchir au problème wallon et flamand que de demander pardon au rwandais.

    • Ah ? la Chine, la Corée du Nord, Cuba sont des Monarchies ? (et je ne parle pas des régimes du 20ème siècle qui ont plus ou moins disparu, qui dans une guerre, qui dans la chute d’un mur, ça deviendrait indécent)

    • @Kayijuka, depuis la Révolution française et l’avènement de la monarchie constitutionnelle, la monarchie n’a plus rien à voir avec la moindre dictature! Il est mon droit de solliciter pardon comme le fit courageusement Guy Verhofstadt, premier ministre libéral en son temps!

      • PHB,
        Merci pour l’hommage aux victimes du genocide des tutsies. Je vous met également un lien ci dessous pour compléter votre connaissance, et celle de vos lecteurs, du drame rwandais. http://www.jambonews.net/actualites/20130509-rwanda-le-calvaire-des-hutu-2/

        • Merci Placide, c’est vrai que des Hutus modérés non membres de la Hutu Power ont également été tués, mais, durant le génocide, ce fut le fait des extrêmistes de la HP! Et puis ne comparons pas les plus de 800.000 tutsis massacrés avec les quelques rares hutus qui les ont accompagnés! phb

          • PHB,
            Entre 250 000 et 600 000 Hutus massacrés au Congo sans parler de ceux massacrés au Rwanda, c’est ce que vous appelés « quelque rares Hutus »?
            Je ne suis pas sûr que vous ayez lu tout l’article. Premièrement il n’y a pas à comparer. Toutes ces victimes sont toutes des Rwandais et elles ne se sont pas entretuées. Ce fut l’œuvre des organisations criminelles tels les interahamwe ou les Inkotanyi que toutes les victimes devraient condamner sans égard à leur dominance ethnique.

            Minimiser la douleur des uns revient à faire une comparaison également et c’est la stratégie de ceux qui craignent de devoir faire face à la justice pour leurs crimes contre les Hutus. c’est aussi celle de ceux qui veulent diviser d’avantage le peuple rwandais, en diabolisant les Hutus en tant que peuple, ce qui ne fait que renforcer les frustration et les haines.

            SVP ne tombez pas dans ce piège en confisquant l’avenir des Rwandais pour protéger des criminels qui ne veulent pas que leurs victimes soient reconnue de peur de faire face à la justice.

  • Louer le Christ sur un site qui critique sans cesse l’altruisme est plutôt ironique quand on sait que le Christ est l’incarnation s’il y en a de l’altruisme (c’est à dire mourir pour les autres, le sacrifice humain volontaire par définition aussi connu sous le nom de socialisme).

    • Cher Patrick, le chirstianisme – à l’opposé du socialisme – ne propose pas un altruisme volontaire, comme vous le suggérez, mais plutôt un altruisme épris de liberté, voire un individualisme bien compris, càd au service de soi, des autres et de Dieu, ce pourquoi je suis libéral et chrétien => lisez mon article : http://www.contrepoints.org/2012/11/25/105639-jesus-le-liberal
      beau samedi ensoleillé, phb

  • Quelle humilité et quel courage !! je vous admire. Uzakomeze kubera u Rwanda umuvugizi mwiza (continuez à être un véritable porte parole du Rwanda). Vous aviez dit « Pays magnifique que vous ne connaissez pas », mais qu’attendez-vous pour le connaître, venez vite !!
    Imana Ikurinde rwose !!

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Un article de Conflits.

La France conserve des liens importants avec les anciens espaces colonisés d’Afrique, liens économiques et militaires mais aussi linguistiques. Cela contribue à créer une relation spéciale, qui a beaucoup évolué au cours des vingt dernières années. Entretien avec Yves Montenay.

L’arrivée de la Chine et la présence de plus en plus forte de la Russie donnent l’impression que la France est rejetée de son pré carré africain. Les soldats de Wagner sont présents en Centrafrique et l’hostilité à l’égard de la Fr... Poursuivre la lecture

Par Vilfredo Burgess.

Le dernier volet des aventures de OSS 117 a été fraîchement accueilli par les critiques. À raison, puisque le film est nul. Mais au-delà d’une énième comédie franchouillarde, d’un film qui n’est pas bien écrit, pas bien joué, pas bien réalisé, pas bien filmé, pas bien rythmé (en bref, pas bien), les spectateurs woke ont dénoncé un film « politiquement incorrect ».

Bien au contraire, Alerte rouge en Afrique noire est le film le plus consensuel et le plus platement en accord avec la doxa ambiante qu’on ait vu... Poursuivre la lecture

Par Joseph T. Salerno. Un article de Mises.org

Pour Mises, le libéralisme s'est affirmé au XIXe siècle en tant que mouvement politique sous la forme d'un « nationalisme pacifique ». Ses deux principes fondamentaux étaient la liberté ou, plus concrètement, le « droit à l'autodétermination des peuples » et l'unité nationale ou le « principe des nationalités ». Les deux principes étaient indissolublement liés.

L'objectif principal des mouvements nationalistes libéraux (italien, polonais, grec, allemand, serbe, etc.) était de libére... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles