Victoire du lobby PSA sur le lobby écolo

La fiscalité du diesel sera inchangée en 2014, le nombre de véhicules polluants augmentera tranquillement…

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Victoire du lobby PSA sur le lobby écolo

Publié le 16 mai 2013
- A +

La fiscalité du diesel sera inchangée en 2014, le nombre de véhicules polluants augmentera tranquillement…

Par Thibault Doidy de Kerguelen.

Interrogé à l’Assemblée nationale, M. Cazeneuve a rappelé que le gouvernement avait l’intention de « verdir » la fiscalité dans les prochaines lois de finance (caresse aux écolos dans le sens du poil), mais que, concernant l’alignement de la fiscalité du gasoil sur l’essence, «… comme l’a dit déjà le Premier ministre, notre souci de ne pas augmenter la pression fiscale dans l’année qui vient et de ne pas obérer le pouvoir d’achat des ménages ne nous conduira pas à prendre cette décision en 2014, mais nous laissons la question ouverte pour la suite », a-t-il aussitôt ajouté (caresse aux consommateurs dans le sens du poil).

Avouant tout de même d’où venait la pression, le ministre a rappelé que le gouvernement devait tenir compte de « la situation des industriels » et ne « pouvait pas prendre des décisions fiscales qui viendraient mettre en difficulté » l’industrie automobile française déjà en crise….

Arnaud Montebourg a beau crier partout que c’est lui qui l’a emporté sur la pauvre Delphine Batho (à qui il avait cloué le bec en mars sur le sujet en déclarant à la presse que le débat sur le diesel était « clos »), il apparaît beaucoup plus sûrement que c’est le groupe de pression des constructeurs automobiles français qui est à l’origine d’un statu quo qui risque de faire perdurer une situation absurde, due au déséquilibre fiscal en faveur du carburant le plus polluant et qui fait que chaque année, nous avons de plus en plus de véhicules diesel en circulation.

Voir les commentaires (8)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (8)
  • La question n’est pas d’augmenter la taxe sur le diesel ! La question est de baisser fortement la surtaxation sauvage des carburants. Et ce, certes, sans en défavoriser un plutôt que l’autre. Augmenter encore les taxes ? Par les temps qui courent ? Mais enfin !

    • En même temps, la taxe sur les carburants est une taxe juste : principe de la flat tax.
      L’absurdité est peut-être de taxer plus l’essence que le diesel, pas la taxe elle-même. Si la taxe est identique pour tous, chacun paye en fonction de sa consommation, ce qui est plus juste et efficace que la taxation progressive des revenus.
      La TIPP comme la TVA sont des taxes justes (flat tax) qui ne provoquent pas de distorsions économiques.

  • Nick de Cusa
    Votre argumentation ressemble au Mélenchon …
    Personne propose la TVA à 200%. Mais je crois que le système fiscal serait plus juste et efficace avec quelques points de plus de TVA en contrepartie de la réduction significative de l’IRPP, de l’IS et d’autres impôts progressifs. Que chacun paye en fonction de sa consommation est, je crois le principe de justice fiscale.

    • Ça me va très bien. J’ai juste eu un peu de mal à accepter le qualificatif de juste pour une taxe à 200%, pardon que ça vous choque. Ceci étant dit, avec une TVA à 20%, il y a déjà bien trop pour financer l’Etat dont nous avons réellement besoin. Ce qu’il faut viser c’est certes de supprimer l’IR, naturellement, mais sans partir du principe qu’il faudra pour autant augmenter la TVA.

  • La crise…désolé mais placer et justifier une situation par ce simple mot décrédibilise l’article pour moi ; même si l’article est juste.

    Quand on a le nez qui coule pendant 5 ans de suite, on ne parle plus de simple rhume…

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

La baisse du chômage en France serait « une grande victoire française », si l’on en croit le gouvernement. Selon les dernières données de l’Insee, il se trouve à son plus bas niveau depuis 2008 pour s’établir à 7,3 % au premier trimestre 2022. Cette baisse serait particulièrement notable chez les jeunes, avec des niveaux proches du début des années 1990. Mais la situation est-elle aussi rose qu’il n’y paraît ?

Tout d’abord, la baisse actuelle du chômage s’inscrit dans une baisse généralisée au sein de l’Union européenne, avec un planch... Poursuivre la lecture

https://www.youtube.com/watch?v=BK99Rh5Y0DE

 

Différents médias ont relayé la pénurie de Doliprane produit par Sanofi, qui a commencé à le rationner. Dafalgan et Efferalgan produits par UPSA sont bien achalandés, d’où l’intérêt de la concurrence.

Cette tension sur ce médicament est causée par la demande accrue entraînée par diverses infections, covid, infections ORL et respiratoires saisonnières, grippe et autres. Son principe actif, le paracétamol, provient de Chine, d’Inde ou des USA. Il n’est plus produit en Franc... Poursuivre la lecture

impôt
6
Sauvegarder cet article

Par Lourmais.

Si la France a des frontières, sachez que son État n’en a pas. Car s’il y a bien quelque chose que les pouvoirs ont appris de leurs siècles d’exercice, c’est que s’il y a un temps pour l’essor, il y en a surtout un autre pour l’essorage. Le bon citoyen se doit de nos jours d’être absolument sec et blanc de tout crime de richesse, quitte à reléguer la dignité humaine au rang de loi désuète.

La fiscalité est au fond un esprit d’État autant qu’un état d’esprit : il n’est pas seulement question de financer la souverai... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles