Dailymotion – Yahoo! : une décision politique absurde

Avec le blocage de la fusion Yahoo! - Dailymotion, le gouvernement français vient d'empêcher la création d'un géant français du numérique.
Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Logo de Dailymotion (tous droits réservés)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Dailymotion – Yahoo! : une décision politique absurde

Publié le 4 mai 2013
- A +

Avec le blocage de la fusion Yahoo! – Dailymotion, le gouvernement français vient d’empêcher la création d’un géant français du numérique.

Par Vladimir Vodarevski.

Avec le blocage de la fusion Yahoo! – Dailymotion, le gouvernement français vient d’empêcher la création d’un géant français du numérique. Un géant mondial des contenus, qui aurait été basé en France. La situation semble absurde. Et pourtant c’est le cas. Et la décision est largement partagée par le personnel politique, comme Henri Guaino par exemple. Cette société qui aurait pu devenir un géant, c’est Dailymotion, bien sûr, dans lequel Yahoo voulait prendre une participation majoritaire. Cet épisode de la vie économique illustre l’aberration d’un nationalisme mal placé.

Dailymotion a pour concurrent Youtube, propriété du géant Google. Google permet une présence mondiale, et des économies d’échelle en termes d’infrastructures. Yahoo est une société qui doit rattraper le retard qu’elle a pris sur Google. En particulier dans la vidéo, secteur valorisé par la publicité sur le web. Yahoo a les moyens de se développer dans ce secteur. C’est une société solide, qui a par ailleurs dégagé des moyens en vendant des participations dans des sociétés qu’elle avait accumulées au fil du temps. Yahoo est un acteur mondial. Il a les moyens de développer Dailymotion.

Dailymotion aurait donc pu être le fer de lance du développement de Yahoo dans la vidéo, poussé par le géant américain, en particulier aux États-Unis. Dailymotion est une société française, dont l’intérêt pour Yahoo est la marque, mais surtout le savoir-faire. On ne délocalise pas comme ça le savoir-faire. C’est dangereux. La France serait donc restée la base de Dailymotion. La société se serait développée à l’étranger, bien sûr. Les États-Unis doivent devenir un centre important pour elle, qu’elle soit rachetée ou non, car c’est là le plus grand marché. Mais ce développement international aurait profité à la France. Qui sait, notre pays serait peut-être devenu une base de Yahoo, moyennant quelques changements dans sa fiscalité bien sûr.

On peut évidemment penser que Yahoo est dépassé, et que ce n’est pas le bon partenaire pour Dailymotion. Je peux me tromper en décrivant l’alliance avec Yahoo comme une opportunité de développement. Ce serait une critique justifiée à ce projet. Mais ce n’est pas cette critique qui a été développée. Le projet industriel n’a pas été évoqué. C’est simplement le rachat d’une entreprise française par des Américains qui a été présenté comme néfaste. Alors même qu’apparemment, Orange gardait une participation. Ce n’était pas une fusion. Ceci est vraiment absurde.

Nos politiciens prétendent favoriser les projets industriels, le développement du pays. Il y avait là un projet. Il y avait même là une chance pour la diffusion du contenu francophone. La nationalité d’une société, ce n’est pas celle de ses capitaux. Combien de grands groupes français sont-ils majoritairement détenus ou contrôlés par des capitaux français ? Qu’est-ce qui détermine la nationalité d’un investisseur d’ailleurs, quand c’est une société de fonds qui a des filiales partout dans le monde, comme Colony par exemple ?

D’autre part, les capitaux vont là où il y a des opportunités. Peugeot investit massivement des capitaux français en Chine, car c’est là que se joue sa survie. Le Royaume Uni n’a plus de constructeurs automobiles et pourtant sa production se développe, grâce à des capitaux étrangers. Yahoo voulait investir en France, sur un marché en développement. Imagine-t-on l’effet d’entraînement que cela aurait pu avoir ?

Nos politiciens connaissent-ils si mal l’économie ? En fait, comme l’explique l’École du Choix Public, ils n’agissent pas dans l’intérêt collectif, mais dans leur propre intérêt. Il est facile de se donner l’image de défenseur d’une entreprise française face aux méchants américains qui veulent piller notre pays. À court terme, électoralement, ça rapporte. Après, on trouvera autre chose. Et ainsi de suite. Alors même que par ailleurs la politique économique et fiscale handicape les start-up française.


Sur le web.

Voir les commentaires (23)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (23)
  • Bien d’accord avec la conclusion.

    Mais n’oublions pas le plus important, avec ce rachat on aurait pu rencontrer Marissa Mayer dans la rue 😀

  • Libéraux vous êtes bien mal placés pour parler de Dailymotion car vous avez depuis toujours critiqué cette société française disant qu’elle n’était qu’une pale copie de Youtube , que le site plantait ramait, etc et qu’elle n’avait aucun avenir

    • Ah oui ? Quand ? Où ? Les Sources ?

      Continuez à vous lavez les mains poncif man.

    • Quand bien même ce serai vrai, le problème n’est pas là.

    • ponce_pilate: « car vous avez depuis toujours critiqué cette société française »

      Je ne savais même pas qu’elle était française ni que l’état y avait une participation, le nom ne fait pas très terroir il est vrai, comme il est vrai que c’est plus lent, plus fouillis et moins pratique, d’où le désamours des internautes.

      • non seulement c’est plus lent, plus fouillis, mais quand on s’interresse a un sujet precis, il y a souvent 10 fois moins de video sur le sujet que sur youtube. resulat: il faut aller voir ailleurs.

      • simple-touriste
        24 mai 2014 at 2 h 04 min

        Google propose depuis longtemps des vidéos lisibles sans Flash (pas toutes, à cause de demandes de certains), et Dailymotion?

        Rien. Enfin, je n’ai pas trouvé.

        Donc Dailymotion oblige à utiliser une technologie fermée, propriétaire, réputée pour ses failles et sa lenteur, Flash. Google permet de voir beaucoup de vidéos avec des outils libres.

    • Tout a fait, en l’État actuel des choses dailymotion n’est pas viable. Le rachat et la réorganisation par des gens plus competant est la seule alternative.

    • Je ne savais pas que le libéralisme avait une position officielle sur la qualité de Dailymotion. On en apprend tous les jours.

  • surtout cette décision signe l’arrêt de mort du capital risque français. A l’avenir ou les boîtes ne seront plus financées où elles se créeront ailleurs; Après tout dailymotion aurait pu être créé à Londres ou Amsterdam par les mêmes …
    Et les offres françaises par des acteurs non suffisamment internationaux sont à des prix très inférieurs à celui de Yahoo. Le développement international de DM est bloqué

  • Révélateur : préalablement à la saillie pathétique du dictateur Montebourg contre Dailymotion, nous avons eu droit sur France 2, au 20h de Pujadas, à un reportage sur le salaire de la patronne de Yahoo (évidemment présenté comme scandaleusement élevé), histoire de préparer le terrain de l’indignation factice téléguidée, au cas où cela aurait été nécessaire. Etrange Pujadas qui se compromet ainsi alors qu’il est épinglé sur le fameux mur des complices de ses maîtres. Mais bon, à chacun sa rationalité…

    Après le scandale de la direction de France 3 qui menace les journalistes pour déviance de l’orthodoxie idéologique, voilà qui justifie une fois de plus l’impérieuse nécessité de privatiser la voix de son maître, d’abord à titre de sanction.

    La suppression pure et simple du service public de l’audiovisuel est désormais une mesure de salubrité publique. Existe-t-il encore une opposition dans ce pays pour nous la proposer ?

  • Montebourde a peut-être ses raisons :

    Voir l’article :
    http://www.linformaticien.com/actualites/id/28933/vivendi-et-la-holding-niel-pigasse-berge-prets-a-racheter-dailymotion.aspx

    Vivendi et la holding Niel-Pigasse-Bergé prêts à racheter DailyMotion …

    Si Montebourde peut rendre des services aux copains de la gauche-caviar, il assure ses vieux jours quand il ne sera plus ministre…

    • simple-touriste
      24 mai 2014 at 2 h 41 min

      Il faut bien que les torrents de merdes que l’Immonde a balancé contre Tapie payent un jour.

      En attendant si on revient sur l’arbitrage c’est le contribuable qui va être mis à contribution.

  • Et en attendant, Dailymotion est hyperbogué, lent…
    Et plus ces défauts perdurent, plus DM va perdre en valeur, car ce qui fait la valeur de DM, ce sont ses utilisateurs qui mettent des vidéos en lignes ou regardent les vidéos. Et plus, il est bogué, plus DM va perdre ses utilisateurs.

    Le rachat aurait pu donner une 2e vie à DM, mais là, ils sont dans les mains de Fraônce Télécom…

  • Le sujet n’est pas de savoir si la société est bonne ou pas, fiable ou pas, moins bien que duchmol, ou dutruc, il y a plus important :
    Une telle société, a besoin de s’ouvrir au monde pour être performante, et croître, ce qui implique des capitaux que l’état fonctionnaire, ne voulait pas faire, ne savait pas faire, ne peut même pas comprendre.
    Un ministre n’a pas à se mêler du secteur privé, à part s’il est sovietoîde, donc il le fit et a reçu s’ il fallait d’autres preuves, les félicitations de Mélenchon. Jusque là, rien de nouveau.
    C’est quoi ces baltringues ? président en tète qui un jour, en Chine, demande que celle ci, s’installe en France, investisse et croit en elle, et le lendemain, bloque un partenariat avec des  » autres étrangers » ?

  • Article aussi con que Montebourg : le vice c’est de se permettre d’avoir un avis sur un sujet qui ne nous intéresse nullement. Après, l’avis en lui même, personne n’est capable de savoir à l’avance qui de l’un (Montebourg) ou de l’autre (anti-Montebour) se révèlera avoir eu raison.

    Les seuls qui ont le droit d’avoir un avis sur la question du développement (ou pas) de DM, ce sont ceux qui ont des billes dans la société. Les autres, si ils se croient plus malin, n’ont qu’à racheter la boite pour en faire, qui un « champion français », qui une grosse plus-value en la revendant à Yahoo ou un autre.

    • Raphaël Marfaux
      5 mai 2013 at 10 h 35 min

      « Les seuls qui ont le droit d’avoir un avis sur la question du développement (ou pas) de DM, ce sont ceux qui ont des billes dans la société. »

      Voyons…
      Et pour avoir le droit d’émettre un avis sur les politiques, j’imagine qu’il faut avoir une carte dans un parti ?…

      • C’est presque ça.
        Pour avoir le droit d’émettre un avis sur les politiques, il faut, ou il faudrait, être directement concerné par elle.
        Le jour où seuls les gens qui sont concernés par une politique auront voix au chapitre, je crois que nos problèmes seront à peu près réglés.
        On en est loin.

        Montecourge est un con, non pas parce que son avis est mauvais, mais simplement parce qu’il se permet d’en avoir un alors que ça ne le concerne nullement : quel que soit le résultat, bon ou mauvais, de sa décision, ce sont d’autres que lui qui le subiront.
        Ne soit pas aussi con que lui, et ne croit pas que tu feras mieux que lui si tu te permettait, à sa place, de te mêler de ce qui ne te regarde pas.

  • C’est incroyable de voir ça encore aujourd’hui. J’ai du mal à comprendre, comment des politiciens, peuvent s’immiscer de manière aussi intrusive dans des affaires complètements privées. Ce pouvoir est inacceptable !
    Tout ça sous couvert de protéger les intérêts nationaux. C’est tout simplement dégueulasse. On veut protéger qui exactement ? Les intérêts des citoyens français ? Certainement pas. Ou bien les intérêts de la compagnie qui a fait en sorte que ce rachat ne puisse se produire ? Car franchement, j’ai vraiment des doutes à croire à l’ignorance des politiciens, à leur naïveté concernant de telle décisions.
    Et l’opinion publique est tellement insensibilisée par rapport à ces questions !
    J’aimerais bien créer une liste noir en consultation libre. On y ferait l’inventaire de tous les hommes politiques avec un listage de toutes leurs gourdes décisionnelles anti libérales. Est-ce que ça serait légal ?

  • Ca fait un bout de temps que DM n’a plus d’avenir :

    « In September 2006, Dailymotion raised funds in collaboration with Atlas Ventures and Partech International. They raised 7 million Euros which was considered to be the most funds raised in 2006 »

    « In October 2009, The French government invested into Dailymotion »

    « On January 25, 2011, France Telecom’s Orange acquired a 49% stake »

    A partir du moment que les fondateurs n’ont plus que l’objectif d’encaisser le pognon, la boite est morte.

    Heureusement l’état français se charge d’accélérer la destruction créatrice.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Michel Albouy.

[caption id="attachment_278355" align="aligncenter" width="640"] By: abhisawa - CC BY 2.0[/caption]

Le 25 juillet 2016, la direction de Yahoo! annonçait être parvenue à un accord avec l’opérateur américain des télécommunications Verizon pour lui vendre ses activités de cœur de métier pour 4,8 milliards de dollars (4,4 Md€). Le PDG de Verizon, indiquait, dans un communiqué, que les activités de Yahoo! seraient intégrées dans la même division que celles d’AOL, racheté en 2015, afin « d’aider à accélérer nos reve... Poursuivre la lecture

Photo : JD Lasica

Marissa Mayer, la patronne de Yahoo, a annoncé le 2 février dernier son ultime plan de restructuration du groupe, passant par la suppression de 15% des effectifs, soit près de 1500 postes.

Dans un long article paru exactement un mois plus tôt, Nicholas Carlson rapportait cette surprenante anecdote :

...Près de 4000 employés de Yahoo étaient assis et attendaient que Marissa Mayer arrive pour s’expliquer. […] Mayer est montée sur scène, s’est assise sur sa chaise, et leur a lu un livre pour enfant,... Poursuivre la lecture

Par Claire Delage

La Coupe du monde de football au Brésil a entraîné une forte hausse du live streaming audio et vidéo sur Internet – de 60 à 120% durant certains matchs de l’équipe de France et de 18% sur toute la période selon les chiffres de l’eStat’Streaming de Médiamétrie. Et ce qui n’était au départ que la simple apparition d’une nouvelle pratique, illégale certes, semble aujourd’hui s’être transformée en l’espace de quelques mois en l’un des enjeux de sécurité informatique les plus importants du moment.

En termes ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles