Opération Transparence !

L’opération de communication des ministres était parfaitement ridicule et contre-productive.

C’était inutile, ridicule et contre-productif ? C’était donc indispensable pour nos minustres qui se sont lancés à corps perdu dans une course au plus pauvre, au plus menteur et au plus minable. On ne sait pas qui a gagné, il y aura photo pour départager tant le peloton est serré à l’arrivée. En revanche, on sait qui a perdu : les Français.

Tintin et le secret de CahuzacEt voilà donc le patrimoine des élites qui nous gouvernent. Opération risible s’il en est puisque par définition, ne sont déclarés que les sommes, avoirs, comptes et possessions éminemment légales des ministres. Au-delà, on peut souligner qu’il reste complètement idiot de demander une transparence à des ministres dont on aurait surtout dû demander une certaine probité, probité qu’on n’obtient jamais d’un formulaire tamponné par une administration.

D’autant que cette publication tapageuse des patrimoines des ministres n’est qu’un contre-feu improvisé d’une affaire Cahuzac qui masque mal l’indigence complète de l’actuelle politique gouvernementale. De ce point de vue, et de ce point de vue seulement, elle aura permis de détourner un peu l’attention du ministre qui doit décider de revenir (ou pas) dans l’hémicycle prochainement. Mais pour le reste, soyons franc, c’est un fiasco hilarant. Il suffit de lire ces fameuses déclarations pour comprendre que nos ministres se foutent de nous en cinémascope. C’en est absolument grandiose.

Prenez par exemple la pauvre Yasmina Benguigui. Je dis pauvre, parce qu’à lire le patrimoine dont elle dispose, on frôle ici le problème majeur d’ici au 15 mai : ses comptes courants totalisent un petit peu plus de 198 euros déclarés, or, dans quelques jours, elle aura son tiers provisionnel à payer. On frémit à l’idée d’une saisie sur salaire, ou de la majoration fiscale qu’elle devra payer pour n’avoir pu rassembler la somme à temps ! Et très manifestement, ce n’est pas la seule ministre, déléguée ou non, qui va avoir de graves problèmes avec les impôts sans compter que certains émargent aussi à l’ISF et que leurs comptes courants ne leur permettront pas de payer tout ça d’un coup.

La situation est critique ! Des ministres vont se retrouver dans une situation économique douloureuse et vont certainement devoir revendre leur 2CV, leur scooter ou leurs vélos pour boucler les fins de mois malgré des salaires supérieurs à 10.000€ par mois ! Il faut faire quelque chose, il en va de la réputation et de la bonne santé politique de notre République !

SouscriptionC’est pourquoi je propose de lancer une souscription de solidarité citoyenne avec nos ministres outragés, nos ministres brisés, nos ministres martyrisés par le fisc, mais finalement, nos ministres libérés du mensonge, de l’optimisation fiscale et de la corruption par ces révélations patrimoniales tout à fait crédibles. Ainsi, s’il estime nécessaire de venir en aide à ces ministres dont la paie dépend critiquement du bon paiement des impôts de tous, chaque citoyen peut par exemple faire un chèque ou un virement pour le fisc d’un ou deux euros (ou même 1.25€ ou 1.34€), quand il en a envie, quand il se sent prêt à faire ce geste, cette obole nécessaire à ces individus qui ont, à l’évidence, placé leur devoir et la France bien avant leur richesse personnelle au point de frôler le dénuement. Et si cette opération ne permet pas à ces ministres de remplir leurs pauvres petits comptes courants, sachez en tout cas que la machinerie administrative de Bercy appréciera d’avoir une quantité invraisemblable de petits traitements bancaires à la con à traiter ; des millions de Français devraient commencer à jouer ainsi contre leur propre administration fiscale ; elle, de son côté, h’hésitera pas à les massacrer dans l’année qui vient.

Parallèlement, je propose d’inclure, lors de votre prochaine déclaration d’impôts, une subtile référence à ces déclarations de patrimoine. Pour des impôts sur le revenu, ne manquez pas La Référence Cahuzac, qui, habilement glissée à la marge de l’une ou l’autre déclaration, rappellera aux fonctionnaires en charge de vous dépouiller qu’ils participent d’un bien triste business. Et si vous avez une déclaration d’impôt dit de solidarité sur votre fortune, vous pourrez avantageusement utiliser le bulletin que je fournis ci-après. Les autorités fiscales apprécieront, soyez-en sûr :

isf hollande

Dans la catégorie « Au Bon Moquage De Visage », Arnaud Montebourg, le pimpant ministre du Dressement Reproductif & Des Veaux Sous La Mère nous propose son émincé de patrimoine en robe des champs, bucolique et imaginatif à souhait. On apprend ainsi que son parking de Dijon et son appartement de Paris 20ème (55 m²) n’ont pas de valeur déterminable car « s’agissant d’une nue-propriété qui ne peut être vendue sans l’accord de l’usufruitier ». Tout comme il ne serait pas envisageable d’évaluer la valeur d’une action sans l’avoir vendue, ou d’une maison, ou d’un bitcoin tant qu’on est à compter des licornes et des fées. Il faut dire qu’un 55 m² dans le 20ème, cela nous fait 362.000 euros à 6582€/m², ce qui ajoute une forte somme au patrimoine d’un ministre qui était déjà bien classé tant dans le rang de patrimoine des non-pauvres socialistes de ce gouvernement que dans le rang des hypocrites de première bourre.

montebourg moquage de visage

On pourrait aussi s’étendre un peu sur la déclaration de Michel Sapin, qui colle des sommes fantaisistes sur ses possessions (une maison à 500€ le m² là où elle en vaut plus du double) et multiplier l’exégèse des petites et grandes torsions de réalité qu’ils nous ont tous soumises, sans vergogne et apparemment, sans honte (celle de Fabius, par exemple, est presque touchante de naïveté). Chacun de ces patrimoines montre à l’évidence qu’il a été amoindri, dans une course putassière à la pauvreté pour ne pas attirer l’œil des jaloux. C’est assez pathétique d’autant que c’est, finalement, raté : les jaloux s’expriment tout de même. Quant au peuple en général, il n’est pas dupe.

Mais au-delà des bidouilles plus ou moins infâmes auxquelles les ministres se sont livrées, on peut noter quelques éléments saillants qui en disent certainement plus longs que ce qu’ils voulaient.

Tout d’abord, beaucoup de nos ministres ont hérité. Aucun n’est fils de famille modeste. De ce point de vue, l’ascenseur social n’aura jamais été aussi en panne qu’actuellement. Hollande a choisi dans la composition de son gouvernement une belle parité sexuelle, pour faire plaisir aux poussées féministes et égalitaristes d’une petite partie de son électorat, mais il n’a pas été jusqu’à instaurer des quotas de classes moyennes ou modestes. C’eût été trop. Quant à la représentativité en terme de professions, on trouve assez peu d’artisans ou de chefs d’entreprise dans cette équipe. Ce n’est pas un hasard. Quant au médecin, ahem broum bref changeons de sujet.

Ensuite, aucun de ces ministres n’a de portefeuille richement garni d’actions et d’obligations boursières. Nos ministres, si l’on s’en tient aux honnêtes et précises déclarations qu’ils ont faites, se comportent vraiment comme des Français très moyens, lourdement investis dans la pierre et la terre, et pas du tout dans l’industrie, l’entreprise ou la création. On pourrait probablement faire le même constat avec l’autre bord politique, d’ailleurs, mais le fait est que l’entreprise, la bourse, c’est globalement cracra, on n’y mettra que le strict minimum, et de loin, pour ne pas effaroucher l’électeur. Entrepreneurs du pays, vous comprenez pourquoi ces ministres vous comprennent si bien !

Enfin, ces patrimoines montrent tous une gestion assez étrange de leurs fortunes personnelles. Tous, ministres depuis un an, ont reçu, au moins, 100.000 euros de la République depuis le début de leur charge. Tous sont pris en charge par cette même République : chauffeur, appartement, nourriture, ils ont bien peu de frais pour eux. Tous proviennent du monde politique dont aucun ne peut prétendre sans nous faire sourire qu’il n’aura pas profité un peu. Et pourtant, très peu d’entre eux semblent être parvenus à se constituer un bas de laine. Les plus jeunes, par exemple, affichent des situations quasi-critiques. Certains laissent sur leur compte courant des sommes si ridicules qu’on ne peut que s’inquiéter pour leur avenir…

Finalement, cette brochette de bras cassés laisse songeur sur sa capacité à redresser les finances de la France quand on voit l’état général de la leur. Hollande nous promettait réenchanter la politique. C’est complètement raté.

réenchanter la politique

remerciements à Gab 🙂

—-
Sur le web

Lire aussi :