Le non-cumul des mandats, un impératif démocratique

Il est urgent d’oxygéner la vie publique et de couper le lien clientéliste entre élus de terrain et parlementaires en interdisant le cumul des mandats.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
imgscan contrepoints 2013704 cumul des mandats

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Le non-cumul des mandats, un impératif démocratique

Publié le 6 avril 2013
- A +

Il est urgent d’oxygéner la vie publique et de couper le lien clientéliste entre élus de terrain et parlementaires en interdisant le cumul des mandats.

Un communiqué du Parti Libéral Démocrate.

François Hollande avait promis la fin du cumul des mandats, Jean-Marc Ayrault en avait fait une priorité lors de son discours de politique générale en juillet 2012. À quelques mois des élections de mi-mandat de 2014, cet engagement plébiscité par 3 Français sur 4 est reporté à 2017 dans une indifférence absolue. Le PLD juge essentiel de mettre fin dès à présent au cumul des mandats pour oxygéner la vie publique et couper le lien clientéliste entre élus de terrain et parlementaires.

Le gouvernement cède à la pression des barons socialistes, qui craignent à juste titre de ne pas être réélus, alors que la classe politique est en proie à un profond bouleversement. Lier les préoccupations prioritairement locales des élus locaux et les considérations de politique générale des parlementaires, c’est l’assurance d’un clientélisme qui affaiblit notre démocratie parlementaire. Plus de 8 parlementaires sur 10 cumulent en France, contre 1 sur 5 en Europe. Ce cumul entretient le clientélisme, la faiblesse des parlementaires devant l’exécutif et leur absence de courage dans les réformes.

Il est urgent d’oxygéner la vie publique, de couper le lien clientéliste entre élus de terrain et parlementaires et de consolider la confiance fragile entre les citoyens et leurs élus. C’est pourquoi le PLD appelle à la mobilisation de tous les responsables politiques pour solliciter l’introduction d’une forte dose de proportionnelle, la limitation à un renouvellement unique des mandats nationaux, l’arrêt du financement public des partis et la réduction à 300 du nombre de parlementaires en vue de renforcer les pouvoirs de l’Assemblée nationale. L’absentéisme des parlementaires doit être également fermement combattu. Le PLD propose que les votes de l’Assemblée nationale et du Sénat se fassent au scrutin public, à l’exception de ceux portant sur une personne. Le droit de vote des députés et sénateurs ne doit pouvoir donner lieu à aucune délégation. Ces conditions sont indispensables pour assainir la vie politique et renouer avec une société de confiance.

Voir les commentaires (4)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (4)
  • lors de mes pérégrinations wébiennes j’ai aperçu que Cahuzac voudrait reprendre sa place de député… on est le 6, c’est pas ça !

  • Sans le cumul des mandats on peut penser que on n’aurait pas créé le mille feuille territorial.

  • Je suis pour un mandat unique maxi 7 ans pour tous les postes, pas de réélection pas de compromission ! et surtout dégonfler le mille feuilles. Raffarin qui est encensé a fait une belle bêtise avec les régions, quant à la communauté de communes avec tous ces vice présidents qui touchent un pactole , ne se réunissent que de temps en temps et ne savent même pas quelle commission ils pilotent (voir capital sur l’argent de nos impôts)Et SURTOUT des comptes sur toutes les dépenses remboursées à TOUS les élus.

  • Juste pour commentaire ce lien d’un billet de mon blog :
    http://jacqueshenry.wordpress.com/2013/04/03/tous-pourris/

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
plan de relance france
0
Sauvegarder cet article

Par h16.

Aujourd'hui, soyons fous. N'ayons peur de rien, soufflons bien fort dans le appeau à trolls et imaginons que nous ayons toute latitude pour tenter de résorber la crise actuelle, ou, au moins, d'en atténuer au maximum les effets. Quelles pourraient être les mesures les plus efficaces pour relancer l'activité économique du pays et y créer des emplois ?

On pourrait pour commencer imprimer plusieurs centaines de milliards de billets de 100 euros et les distribuer aux pauvres, directement. Cela n'enrichirait pas tellement le... Poursuivre la lecture

candidat
0
Sauvegarder cet article

Par Éric Verhaeghe.

Peut-on être ministre fictif ? L'engouement de l'équipe en place pour la campagne électorale le prouve. On peut être chargé d'un maroquin prestigieux en pleine période de tension politique et juger utile de battre la campagne des municipales pour se faire élire en province. Pas sûr que ce message envoyé aux Français fasse vraiment sérieux.

Jusqu’ici, on pensait qu’il était difficile d’être un ministre fictif. Mais cette prudence ou cette pudibonderie de l’ancien monde n’a plus cours dans la start-up nation, o... Poursuivre la lecture

libéralisme occident modèle
0
Sauvegarder cet article

Par Christophe Brenier.

Quelques jours avant le premier tour des élections législatives en France (les Français de l’étranger ayant voté le dimanche 4 juin), petit tour d’horizon des candidats qui défendront les valeurs libérales lors de ces élections.

Une poignée de candidat pour le Parti Libéral Démocrate

Le Parti Libéral Démocrate présente une poignée de candidats qui auront la charge de défendre les idées du parti, tel que le recentrage de l’État sur ses missions régaliennes, la simplification du système fiscal ou le libre c... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles