Compétitivité dans le monde : la France en difficulté

Le rapport de compétitivité 2013 du Forum Économique Mondial dresse un triste bilan pour la France.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Compétitivité dans le monde : la France en difficulté

Publié le 14 mars 2013
- A +

Le rapport de compétitivité 2013 du Forum Économique Mondial dresse un triste bilan pour la France.

Par Xavier Chambolle.

Le Forum Économique Mondial publie chaque année un rapport sur la compétitivité mondiale. Voici un petit tableau récapitulatif du rapport de 2013 en se focalisant sur quelques pays (France, Allemagne, Italie, Canada et États-Unis) et quelques indicateurs. La version intégrale, en anglais, est disponible ici, c’est le document source.

Plus le score du pays est bas, mieux c’est ; plus il est haut, plus le pays est éloigné de l’affirmation de sa ligne. En vert si le score se situe dans le premier quart, orange dans le deuxième, violet dans le troisième et rouge dans le dernier.

#1 FR DE IT CA US #144
FR DE IT Canada-flag USA_United_States
1.01 La propriété privée est protégée Finlande 18 14 69 8 42 Venez.
1.02 La propriété intellectuelle est protégée Finlande 9 10 62 17 29 Haïti
1.03 Les détournements de fonds publics sont rares Nvlle-Zél. 29 16 85 14 34 Yemen
1.04 Les politiciens ont la confiance des citoyens Singapour 44 33 131 19 54 Haïti
1.05 Les paiements irréguliers et pots de vin sont rares Nvlle-Zél. 32 18 68 16 42 Bangla.
1.06 La justice est indépendante Nvlle-Zél. 37 7 68 5 38 Venez.
1.07 Le gouvernement n’use pas de favoristime Nvlle-Zél. 39 15 116 23 59 Rép. Dom.
1.08 Le gouvernement ne gaspille pas Singapour 77 28 126 20 76 Rép. Dom.
1.09 Le fardeau administratif est léger Singapour 126 71 142 60 76 Brésil
1.10 Le cadre légal est efficient pour régler les différents commerciaux Singapour 37 20 139 9 35 Venez.
1.12 Le gouvernement est transparent dans ses politiques Singapour 47 27 139 11 56 Algérie
1.17 La police est fiable Finlande 33 20 38 8 30 Burundi
2.01 Les infrastructures sont de qualité Suisse 5 9 82 15 25 Haïti
4.09 L’éducation primaire est de qualité Finlande 37 30 41 11 38 Yemen
5.03 Le système d’éducation est de qualité Suisse 41 20 87 6 28 Yemen
5.08 Les compagnies investissent dans la formation du personnel Suisse 41 13 123 23 15 Haïti
 FR  DE  IT  Canada-flag  USA_United_States
6.01 La concurrence locale est intense Pays-Bas 28 8 67 19 18 Algérie
6.02 Le marché est peu concentré Suisse 33 2 16 13 9 Haïti
6.03 Les politiques anti-monopole sont efficaces Pays-Bas 20 21 100 24 17 Venez.
6.04 Le fardeau fiscal n’a pas d’impact sur le travail et les investissements Bahrein 128 74 141 28 69 Brésil
6.05 Le fardeau fiscal est léger Timor Or. 128 103 133 32 103 Gambie
6.06 Créer une entreprise est simple Canada 29 97 47 1 47 Venez.
6.07 Créer une entreprise est rapide Nvlle-Zél. 25 71 16 10 16 Suriname
6.08 La politique agricole est peu coûteuse Nvlle-Zél. 60 74 88 41 65 Venez.
6.15 Les clients sont bien traités Japon 58 15 53 13 18 Algérie
7.01 Les salariés et employeurs coopèrent Suisse 137 20 127 25 42 Af. du Sud
7.02 L’employeur fixe le salaire librement Ouganda 62 139 138 26 34 Uruguay
7.03 L’employeur peut embaucher et licencier facilement HK 141 127 136 14 8 Venez.
7.05 Le salaire correspond à la productivité HK 66 41 128 24 12 Algérie
7.06 Le népotisme est faible chez les managers Nvlle-Zél. 34 15 113 7 19 Algérie
7.07 Le pays attire les talents Suisse 50 23 115 7 5 Algérie
11.09 Les cadres supérieurs délèguent leur autorité Danemark 88 16 104 8 10 Algérie
MOYENNE 54,3 37,4 94,9 17,4 36,5  

 

La Nouvelle-Zélande, la Suisse et Singapour se retrouvent régulièrement parmi les meilleurs de chaque classement. Bizarrement ce sont des pays parmi les plus libéraux, où l’État intervient le moins dans la sphère économique (bien que le libéralisme ne se limite pas à cela).

À regarder le détail de chaque classement, on constatera que le Venezuela, malgré ses pétrodollars, est parmi les plus mauvais. Il est d’ailleurs presque systématiquement parmi les trois derniers pour ce qui touche aux institutions. Malgré cela, de nombreuses personnes ont rendu hommage à Hugo Chávez et font du Venezuela un modèle à suivre.

Concernant la France plus particulièrement, ses principaux défauts sont :

  • le fardeau administratif (complexité et quantité des procédures administratives),
  • le fardeau fiscal (nombreuses taxes et impôts, prélèvements obligatoires très élevés pour des services de moyenne qualité, sauf les infrastructures),
  • la rigidité du code du travail et, probable conséquence, une coopération entre salariés et employeurs proche du néant.

Le marché de l’emploi semble particulièrement dévasté en France et tout porte à croire que les Lois qui le régissent sont les principaux responsables. Avec la place de 141ème sur 144, nous pouvons difficilement faire pire pour compliquer la tâche des employeurs pour embaucher et licencier. À l’opposé, il y a le Danemark, qui a considérablement libéralisé son marché du travail et qui ne s’en porte pas plus mal.

Dans les missions régaliennes, ou disons plus communes, telles que la police et les infrastructures, l’État français fait du bon boulot.

L’Italie semble a bien des égards une caricature de la France. Leurs problèmes actuels ne viennent manifestement pas de nulle part, la crise de 2008 n’aura jamais fait qu’accélérer l’inévitable.

Aussi devrions-nous tirer les conséquences des politiques italiennes et suivre plutôt les exemples du Canada et de la Nouvelle-Zélande par exemple. L’Allemagne est également un modèle intéressant, si on garde à l’esprit l’incroyable défis qu’a été la réconciliation des deux entités, communiste et capitaliste.


Sur le web.

Voir les commentaires (9)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (9)
  • Rien d’étonnant pour la France et l’Italie non plus…

    Mais je trouve ça étonnant que l’Allemagne à des places disons plutôt mauvaises au niveau de « la création d’entreprise » et de « la fixation des salaires » quelqu’un pourrait il préciser ces positions car j’aurai plutôt penser que sa soit l’inverse.

    • Oui cela m’a aussi surpris.

      Néanmoins il faut garder à l’esprit qu’il peut y avoir de grandes disparités entre certains Länder.

  • commentaire : je ne vois pas en quoi la propriété privée est menacée en France, pas de programme de nationalisation, peut expropriation pour cause utilité publique mais l’intérêt général prime l’intérêt privé
    .. les reste est contestable en certain points
    mais c’est le titre : la compétitivité, c’est un gros bazar sans plus, il fallait surtout savoir au niveau du cout du travail, le cout de la protection sociale, la qualité de la formation …exemple l’éducation en France est excellent pour les grandes études, mais nul pour l’apprentissage et trop de monde va à l’université ..à ce niveau là il faudra un classement car le systéme d’éducation est de qualité pour moi, c’est creux et cela ne veut rien dire et même le classement ne correspond a rien si on se place au niveau des bacs +8

    • Je ne comprends pas où vous voyez que la propriété privée est menacée en France, l’article ne le mentionne pas et le tableau montre un bon score de 18.

      La phrase l’intérêt général prime sur l’intérêt privé n’a de sens qu’en fantasmant sur l’existence d’un éventuel intérêt général.

      L’éducation en France est excellente pour les grandes études? Pour étayer une affirmation aussi extraordinaire il faudrait au moins un source. Le premier établissement Français dans le classement mondial n’arrive qu’en 34° position…

      • au vu des critères du classement de Shanghai, c’est un classement de prestige d’établissement, pas de qualité de formation

    • Selon cette étude le système d’éducation n’est pas mauvais, mais il n’est pas excellent non plus.

      Le tableau distingue la scolarité primaire (L’éducation primaire est de qualité) du reste (Le système d’éducation est de qualité) à savoir secondaire (lycées par exemple) et tertiaires (universités par exemple).

      Or, comme vous le mentionnez for justement, la France est nulle dans l’apprentissage et, je rajouterai cela, la formation continue.

      Cette du FEM permet juste de positionner les pays les uns par rapport aux autres.

      Globalement cela semble avoir du sens !

    • un patrimoine sans rapport est « confisqué » assez rapidement si on est à l’isf + foncier (qui est aussi un impôt sur le patrimoine contrairement à la taxe d’habitation) d’autant plus que l’immobilier est surévalué en France.
      mais j’imagine que certains considèreront que payer (de plus en plus cher) pour conserver son patrimoine (réalisé et/ou hérité) est normal (quand on est encore « aisé » et minoritaire)

    • « je ne vois pas en quoi la propriété privée est menacée en France »

      Passez une heure chez Goodyear et vous comprendre.

      Ou regardez simplement une fiche de paie.

  • Vu le nombre de taxes dans tous les domaines et leur niveau, il est évident que la propriété est menacée en France. De même la casse des entreprises organisée par la CGT est aussi une atteinte a la propriété privée.
    Et il y a bien d’autres raisons.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
Big Data
1
Sauvegarder cet article

Par Sylvain Fontan.

Le phénomène intitulé Big Data (données massives) fait référence au flux de données sur internet de la part des particuliers, des entreprises et des États du fait de la démocratisation des connexions haut débit. L'ampleur de ce phénomène est telle qu'il peut être considéré comme valeur économique en soi. En effet, la capacité à exploiter ces données peut permettre de valoriser l'activité économique.

Le Big Data comme valeur économique

L'importance accrue du Big Data est telle que le Forum économique mondial ... Poursuivre la lecture

Par Jean Kircher.

Patron de deux PME, l’une en France et l’autre au Luxembourg, je cherche en vain de quelle façon mon entreprise française pourrait devenir une start-up performante !

Parlons coût du salaire d’un cadre moyen que je déplace du Luxembourg vers la France tout en lui assurant le même revenu net.

Le Luxembourg est peut-être un paradis fiscal, surtout pour les 15 000 portefeuilles français qui y sont logés mais il est sûrement un paradis social. Il y a certes 2,5 fois plus d’inspecteurs du travail qu’ailleurs ... Poursuivre la lecture

Par Claude Goudron.

Il est temps de raisonner Europe. Aucun des pays de l’Union européenne ne peut entrer seul en concurrence avec les deux poids lourds que sont les États-Unis et la Chine et bientôt d’autres blocs en formation : Asie-Pacifique, Afrique et Amérique du sud.

La pandémie nous a ouvert les yeux sur les carences d’une Europe qui avance à très petits pas. Nous avons une monnaie commune mais nous n’avons pas encore su résoudre le problème de la fiscalité d’entreprise et de règles sociales communes, ce qui engendre d’un... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles