Le Venezuela après Chavez

Hugo Chavez, président socialiste du Venezuela et figure qui a largement défini la politique en Amérique Latine dans la dernière décennie, est mort.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Le Venezuela après Chavez

Publié le 6 mars 2013
- A +

Hugo Chavez, président socialiste du Venezuela et figure qui a largement défini la politique en Amérique Latine dans la dernière décennie, est mort.

Hugo Chavez, président socialiste du Venezuela et figure ayant largement défini la politique en Amérique Latine dans la dernière décennie, est mort. Alors que son populisme autoritaire ne différait pas grandement d’autres chefs de l’Amérique latine, son influence sur la politique de la région a été sans équivalent.

Comme le commente le chercheur de l’Institut Cato, Juan Carlos Hidalgo,

Le Venezuela est en ruines, largement grâce à Chavez. Entretemps, les pays qui ont choisi le capitalisme, comme le Chili et le Pérou, s’en sortent beaucoup mieux, et représentent un modèle bien plus atrractif. La mort d’Hugo Chavez ne fera qu’accélérer la disparition du soit-disant « Socialisme de XXe siècle ».

Lire sur Contrepoints :


Brève originale de l’Institut Cato. Traduction Contrepoints.

Voir le commentaire (1)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (1)

    Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Matt Hampton. Un article de la Foundation for Economic Education

 

Depuis des années, certaines personnes qui s'opposent à la censure sur les médias sociaux affirment que c'est à l'État d'y mettre fin. D'autres ont fait valoir que le marché libre est une meilleure solution que l'État, malgré le problème posé par des entreprises qui déforment le discours public.

La semaine dernière, l'achat de Twitter par le PDG de Tesla, Elon Musk, est l'exemple parfait pour illustrer que des acteurs privés peuvent apporter des c... Poursuivre la lecture

Par Christopher Paige. Un article du Mises Institute

Un cliché typique dans les milieux socialistes est que les pauvres et les opprimés refusent de voter pour leurs intérêts économiques. Voir, par exemple, l'ouvrage de Thomas Frank What's the Matter with Kansas ? How Conservatives Won the Heart of America.

Cette théorie est utilisée pour justifier divers stratagèmes antidémocratiques visant à "protéger" les personnes vulnérables contre elles-mêmes. Si, après tout, les pauvres ne votent pas dans leurs intérêts, alors pour... Poursuivre la lecture

Par Robert Guiscard.

Le Club de l'économie du Monde se propose de faire débattre décideurs et "experts" sur les grandes mutations économiques. Quels traits constitutifs se dégagent de leur Cité idéale ?

Trois aspects semblent se dessiner : la souveraineté européenne et numérique, la transition écologique et enfin des conceptions économiques originales sur la dette, l’inflation ou la dépense publique que je regroupe sous le terme de nouveaux économistes.

Malheurs de la souveraineté : l'autarcie et la citadelle assiégée

Sur... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles