Quantox, mésusages idéologiques de la mécanique quantique

L’ouvrage de Richard Monvoisin est un bon petit manuel d’auto-défense intellectuelle et une batterie d’arguments à opposer à ceux parfois déconcertants des pseudo-sciences.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
quantox

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Quantox, mésusages idéologiques de la mécanique quantique

Publié le 26 janvier 2013
- A +

L’ouvrage de Richard Monvoisin est un bon petit manuel d’auto-défense intellectuelle et une batterie d’arguments à opposer à ceux parfois déconcertants des pseudo-sciences.

Par Anton Suwalki.

Encore une excellent petit bouquin de cette collection zététique. Les lois de la physique évoquent pour beaucoup de gens un vague et pénible souvenir du lycée, une matière qu’on s’est empressé d’oublier dès que ça n’était plus obligatoire dans le cursus d’étude. À plus forte raison, la physique quantique, qui n’est enseignée qu’à partir du master en université et dans les grandes écoles, devrait être pour l’immense majorité une entité parfaitement inconnue. Or il est fréquent d’entendre des gens l’invoquer à propos de tout et de rien, en général avec d’autant plus de force et d’autorité qu’ils sont hermétiques à la science.

C’est parce que la (mauvaise) vulgarisation des paradoxes apparents de cette science [1] peut facilement se retourner contre elle et alimenter la pensée magique. Ses concepts (dualité onde-corpuscule, principe d’indétermination de Heisenberg, intrication quantique…) sont dès lors facilement détournables par les marchands de pseudo-médecines [2] « alternatives », sans parler des gourous d’idéologies New-Age.

Dans ce petit livre de 60 pages sans difficulté technique, Richard Monvoisin, docteur en didactique des sciences et épistémologie [3], remet efficacement les pendules à l’heure. Voici, à pas cher, ce qui ne gâche rien, un bon petit manuel d’auto-défense intellectuelle pour les sceptiques, et une batterie d’arguments pertinents à opposer à ceux parfois déconcertants des pseudo-sciences.

On notera le post-scriptum : « Remerciements spéciaux au physicien Julien Degorre, spécialiste de la physique quantique, qui s’est arraché les cheveux pendant les relectures« .

• Richard Monvoisin, Quantox, Mésusages idéologiques de la mécanique quantique, Collection Une chandelle dans les ténèbres, Book-e-book, 2013.


Sur le web.

  1. Paradoxes dans le sens où ils vont à l’encontre de nos idées reçues, de notre intuition inspirée par notre expérience du monde macroscopique.
  2. Taper « thérapies quantiques » sur Google : environ 20.000 résultats ! Sans surprise, la physique quantique est censée servir de base scientifique (en fait d’alibi) aux charlatans de l’homéopathie.
  3. Thèse de doctorat de Richard Monvoisin.
Voir les commentaires (2)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (2)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
jour du dépassement
3
Sauvegarder cet article

Par Michel Gay.

(Tiré d’un article de Michael Shellenberger paru sur Forbes le 29 juillet 2019.)

Depuis ce 28 juillet 2022 et jusqu’à la fin de l’année, l’humanité consommera plus de ressources que notre planète ne peut en produire de manière durable, selon le Global Footprint Network (GFN), qui détermine de telles dates depuis 1986.

L'humanité utilise la nature 1,75 fois plus vite que les écosystèmes de notre planète ne peuvent se régénérer. Cela revient à utiliser 1,75 Terre.

« Les pays riches utilisent les ress... Poursuivre la lecture

Par Michel Negynas.

Certains activistes de la décroissance n’ont pas manqué de saisir l’opportunité de la pandémie pour défendre leurs agendas. C’est l’antienne à la mode du « monde d’après », du « plus rien ne sera comme avant », de « la pandémie nous a montré ce qu’il faut faire ».

Ce sont aussi des études qui commencent à poindre : comment le réchauffement climatique sera la cause de pandémies qui seront de plus en plus nombreuses. Il faut bien faire feu de tout bois.

Science et politique, science et finance

Mais en r... Poursuivre la lecture

Par Wackes Seppi[1. Un article de Risk-Monger traduit par Wackes Seppi.].

L'air hagard de Jane Fonda montre que, 50 ans plus tard, son activisme a vieilli bien plus qu’elle. Quand un journaliste de BBC Newsnight lui a demandé où elle avait obtenu les chiffres indiquant un effondrement climatique menaçant l'humanité, elle a répondu péremptoirement : « De la science ! » Interrogée sur ce point, son tâtonnement a révélé que ses conseillers avaient supposé que personne n'allait l'interroger à ce sujet et lui demander si elle s'était vraime... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles