Une défense morale des pétroles

Puit de pétrole (Crédits : Flcelloguy, GFDL)

Les pétroles : quels torts nous font-ils ? Et quels bienfaits apportent-ils ? L’argument moral en leur faveur.

Les pétroles : quels torts nous font-ils ? Et quels bienfaits apportent-ils ? L’argument moral en leur faveur.

Par Alex Epstein.

Imaginez que vous êtes un haut gradé d’une boîte de publicité, et qu’un PDG vous demande « pensez-vous pouvoir m’aider à améliorer la réputation de mon industrie ? »

Vous répondez : « Bien sûr. Quelles sont les façons par lesquelles votre industrie améliore la vie des gens ? »

Il répond : « Eh bien, en fait, nos produits aident les gens dans à peu près tout ce qu’ils font. Cette année, nous avons aidé 4 millions de jeunes mariés à se rendre à la destination de rêve de leurs lunes de miel. Nous avons aidé 300 millions d’Américains à se rendre à leurs endroits favoris : leurs studios de yoga, leurs matchs de football, les maisons de leurs amis. Nous avons rendu possible les gilets pare-balles qui protègent 500.000 policiers par an, et les vestes anti-feu qui protègent un million de pompiers par an ».

« Si vous faites tout ça, comment pouvez-vous bien être impopulaires ? »

« Nous sommes l’industrie pétrolière. »

Pourquoi les compagnies pétrolières sont détestées

Pourquoi l’industrie pétrolière est-elle si détestée ? Après tout, elle fait tout ce que j’ai dit ci-dessus, et plein d’autres choses merveilleuses.

Une réponse habituelle est que l’industrie pétrolière s’est rendue coupable de mauvaises choses, comme la marée noire de BP dans le Golfe du Mexique. Mais toute industrie de taille respectable va compter dans ses rangs des entreprises qui commettent de mauvaises choses. De nombreuses compagnies dans le solaire et dans l’éolien réduisent les coûts de leurs énergies onéreuses et peu fiables en ayant recours aux mines chinoises mortelles de terres rares, et cependant leur réputation est resplendissante. Mais, avec les pétroles, les gens n’arrivent à voir que le négatif, et jamais le positif.

Avant de mettre ce biais sur le dos du système public d’éducation et sur les médias (qui méritent une grosse part des reproches), demandez-vous ceci : combien de fois entendez-vous les compagnies de pétrole elles-mêmes s’exprimer au sujet des vertus du pétrole et de sa production ? Méditez ceci. Sur les pages d’accueil des sites web des trois compagnies de pétrole les plus éminentes, ExxonMobil, Shell et Chevron, il n’y a pas une seule mention du mot pétrole.

De toute évidence, ces entreprises ne sont pas à l’aise à l’idée de mettre en avant les vertus de leurs produits. Pourquoi ?

L’argument moral contre le pétrole

Parce qu’on nous a appris à nous tous, y compris aux compagnies de pétrole, que l’industrie pétrolière n’est pas « morale ». On nous a appris qu’il y a quelque chose d’intrinsèquement mauvais à transformer notre monde en forant pour trouver du pétrole, et en le consommant, que ce soit en le brûlant dans un moteur de voiture ou en en faisant un sac plastique. On nous a appris que, dans un monde idéal, il n’y aurait pas d’industrie pétrolière. Si l’on suit cette vision des choses, cette industrie est au mieux un mal nécessaire, au pire un mal dispensable.

D’un point de vue moral, le dossier à charge contre le pétrole peut être réduit à deux idées :

1. L’industrie pétrolière est intrinsèquement non-durable. Utiliser du pétrole revient à du court terme et est autodestructeur : l’industrie pétrolière nous empêche d’adopter des solutions meilleures, et de long terme.

2. L’industrie pétrolière est mauvaise pour l’environnement. Utiliser du pétrole pollue intrinsèquement le monde qui nous entoure : nous devrions utiliser des technologies meilleures, et non-polluantes.

Ces idées se sont répandues partout, à l’extérieur comme à l’intérieur de l’industrie pétrolière. Posez-vous la question « est-ce que je crois à l’argument du ‘durable’ ou à l’argument environnemental ? Est-ce que je pense qu’ils sont au moins partiellement vrais ? » Si je me repose sur mon expérience, après avoir discuté avec des centaines de personnes dans l’industrie et observé des milliers d’autres personnes, la réponse est probablement oui.

Et c’est pour ça que l’industrie pétrolière est toujours perçue négativement : ses opposants utilisent les arguments moraux contre le pétrole pour se mettre en situation de hauteur morale, et il n’y a pas de meilleure position que d’être en position de hauteur morale.

Éthique de l’énergie, première leçon

Mais c’est l’industrie des pétroles, et non pas ses adversaires, qui mérite d’être située en hauteur sur le plan moral. Les arguments moraux contre le pétrole ont propension à être progressistes, mais sont en fait des resucées de doctrines philosophiques primitives. Par exemple, le « durable » est une relique des siècles où les humains répétaient sans cesse le même mode de vie, au lieu de trouver des manières toujours meilleures de faire les choses.

Le dossier moral à charge contre le pétrole peut être réfuté et remplacé par deux concepts qui marient la connaissance de l’énergie et la philosophie morale.

1. L’énergie progressive : la source idéale d’énergie n’est pas une forme « durable » – c’est-à dire répétable pour l’éternité – mais la meilleure, la moins chère, et celle qui peut constamment s’améliorer, telle que conçue par le génie humain. Tant que les humains seront libres, ils continueront de développer de nouvelles ressources à partir de ressources jusque là inutiles (comme le pétrole de schiste). Une industrie pétrolière est idéale de la même façon qu’un iPad est idéal pour tant de personnes. Ce n’est peut-être pas ce qu’il y a de mieux pour toujours, mais c’est ce qu’il y a de mieux pour maintenant, et nous devrions tous être reconnaissants de l’avoir.

2. Une amélioration de l’environnement : l’énergie et la technologie, y compris l’industrie pétrolière, sont nécessaires pour améliorer la nature qui, laissée à elle-même, est pauvre en ressources et riche en menaces. Chaque activité a des sous-produits négatifs, mais l’impact net du pétrole sur l’environnement est une amélioration radicale.

Par ces concepts, et par d’autres, nous pouvons donner à l’industrie pétrolière et, plus largement, à toute l’industrie de l’énergie, ce dont elle a besoin : une défense morale. Cela signifie, une compréhension, soutenue par 100% de conviction, que l’industrie pétrolière est fondamentalement une force pour le bien dans la vie humaine. (Si vous voulez voir à quoi ressemble la conviction en dehors de l’industrie pétrolière, regardez la campagne « J’aime les combustibles fossiles« .)

C’est pourquoi mon organisation enseigne l’éthique de l’énergie, leçon n°1 à l’industrie de l’énergie. Les millions de gens qui travaillent dans cette industrie méritent de comprendre pourquoi ce qu’ils font est bon, et pourquoi ceux qui tentent de les priver de leur liberté ont tort.

—-
Sur le web.