Après la Suisse, Washington dépénalise la marijuana

L’État de Washington (Seattle) devient le premier État américain à dépénaliser la consommation de marijuana à des fins récréatives.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Manifestants demandant la dépénalisation du cannabis à Santiago du Chili

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Après la Suisse, Washington dépénalise la marijuana

Publié le 8 décembre 2012
- A +

L’État de Washington (Seattle) devient le premier État américain à dépénaliser la consommation de marijuana à des fins récréatives.

Par Pierre Chappaz.

Manifestants demandant la dépénalisation du cannabis à Santiago du Chili

L’État de Washington devient le premier État américain à dépénaliser la consommation de marijuana à des fins récréatives. D’autres États, dont la Californie, avaient déjà dépénalisé la consommation à usage « médical ».

Il semble que fumer un joint en public restera passible d’une amende de 100$. Soit un montant quasi-identique à l’amende de 100 francs prévue en Suisse dans le même cas. La consommation privée est donc totalement légale dans les deux cas, de même que la détention de quantités raisonnables du produit.

Dans les États occidentaux, la loi tend ainsi à se rapprocher des pratiques sociales : il n’est pas raisonnable d’engorger les tribunaux avec des poursuites contre les consommateurs de cannabis.

Pour le reste, l’amende sera appliquée, ou pas…

Ce qu’en dit la presse américaine (Reuters):

Washington state made history on Thursday as the first in the nation to legalize marijuana possession for adult recreational use, an occasion celebrated by dozens of users near Seattle’s… suite ici

Ce qu’en dit un blog suisse :

Ce sera finalement 100 francs. Le National a suivi jeudi la position du Conseil des États, qui voulait que l’amende punissant la consommation de cannabis soit de 100 francs et… suite ici

Pour compléter :

Sur le web

Voir les commentaires (11)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (11)
  • Il est pourri ton article cela n à rien à voir avec la suisse renseigne toi mieux avent d écrire presque n importe quoi.

    • Merci pour ce commentaire éclairant et instructif.
      Malheureusement pour vous, Contrepoint nivelle par le haut, contrairement à l’éducation nationale. Vous avez dû vous tromper de site

  • Le titre est trompeur : quand on écrit Washington fait ceci sans préciser c’est toujours pour désigner une décision du gouvernement américain. On peut donc croire qu’il s’agit d’une mesure concernant les Etats-Unis. Il faudrait écrire l’Etat de Washington.

    • effectivement c’est ambigu (à première vue j’avais interprété ça comme la ville de Washington, DC, pas le gouvernement fédéral : ça aurait été trop gros)

  • Et pourquoi pas !!! Il ne me semble pas que la Hollande soit plongée dans le chaos… Et il a raison, encombrer les tribunaux avec des histoires de shit…
    Lire « défendre les indéfendables » de Walter Block, avec un petit mot en préface de… HAYEK !!!!!! SI !!!!!!!!!!! Alors précipitez vous horde de libéraux !!! Lol !!!! 😉

  • pourquoi cette demi mesure? c’est toujours aussi difficile pour nos gouvernants de reconnaître qu’ils se sont trompés pendant des années et des années. La consommation devrait être totalement libre ainsi que le commerce. Bien entendu les conséquences de la consommations sont bien sur 100% assumé par le consommateurs, c’est la responsabilité associé à la liberté.
    L’étape suivante c’est de faire pareille pour toutes les autres drogues. ce serait un fier service rendu aux individus en général car cela entraînerais automatiquement une diminution importante de la criminalité ainsi que des économie conséquente pour les budget de police et justice.

    • laurent: « pourquoi cette demi mesure? »

      Je pense que c’est plus sage qu’une totale dépénalisation qui ouvre un énorme coin ou les moralisateurs peuvent engouffrer avec succès leurs leviers destructeurs de liberté.

      Le compromis et le réalisme sont deux des clés qui font le succès des pays du nord.

    • Rome ne s’est pas faite en un jour, alors râler parce que ça ne va pas loin… Les forces prohibitionnistes restent puissantes, on peut toujorus rêver d’un monde où elles n’existeraient pas mais ce n’est pas la réalité

  • Pourquoi pas, comme naguère pour le tabac, une régie nationale du canabis ? Avec taxes, produits calibrés, contrôlés, distribués par les buralistes ?

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Alors que l’Allemagne devrait légaliser le cannabis très bientôt, tout comme le Luxembourg ou la Belgique, que Malte ou l’Espagne autorisent la consommation et même la culture dans un cadre privé, que l’Italie, la Suisse et le Portugal légalisent le CBD, un petit pays résiste encore et toujours à l’envahisseur…

La France, qui avait été obligée de lâcher du lest suite à un arrêté de la Cour de justice européenne en 2020, décide aujourd’hui de manière brutale d’interdire la commercialisation des feuilles et des fleurs de CBD, qui représe... Poursuivre la lecture

cannabis
1
Sauvegarder cet article

Par Elie Blanc.

En avril dernier,  Macron annonçait qu’aurait lieu un « grand débat sur la consommation de drogues ». Il en a profité pour réaffirmer sa volonté de lutter contre la consommation de cannabis et de ne « laisser aucun répit aux trafiquants » pour faire « reculer la délinquance ».

Depuis lors, un arrêté daté du 31 décembre interdit la vente et la consommation les fleurs de chanvre CBD.

Emmanuel Macron contre le cannabis

Notre cher Prés... Poursuivre la lecture

Par Martin Devaulx de Chambord.

La nouvelle est devenue officielle le mercredi 24 novembre, alors que les écologistes, sociaux démocrates et libéraux dévoilaient la feuille de route de leur futur exercice du pouvoir en Allemagne. La promesse de campagne des Verts et du FDP (parti libéral-démocrate) sera tenue : le cannabis sera disponible à la vente pour les plus de 18 ans dans des commerces agréés par l’État.

Cette nouvelle orientation politique prise par nos voisins d’outre-Rhin s’inscrit dans une dynamique occidentale plus la... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles