Dette publique : le Trésor français emprunte 8,8 milliards d’euros sur les marchés

L’AFT a procédé ce matin à l’adjudication de 8,817 milliards d’euros.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Logo Agence France Trésor AFT (tous droits réservés)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Dette publique : le Trésor français emprunte 8,8 milliards d’euros sur les marchés

Publié le 16 novembre 2012
- A +

L’AFT a procédé ce matin à l’adjudication de 8,817 milliards d’euros. Les émissions se sont décomposées en obligations à taux fixe à moyen terme (7,487 milliards d’euros) et en obligations indexées sur l’inflation (1,330 milliard d’euros).

Cette émission a été largement souscrite par les investisseurs (demande 2,65 fois supérieure à l’offre) :

L’Agence France Trésor a ainsi émis cette année 191,6 milliards d’euros et dépassé son programme prévisionnel annuel total pourtant déjà révisé à 182,8 milliards d’euros :

Le projet de loi de finances pour 2013 prévoit un montant d’émissions de dette à moyen et long terme (BTAN, OAT) net des rachats de 170 milliards d’euros.

Une dernière émission d’OAT pour cette année est encore prévue par l’AFT le 6 décembre.

Voir le commentaire (1)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (1)
  • Aïe! Aïe! Aïe! Le sol se dérobe!
    F. Hollande laissera un nom célèbre dans l’histoire de notre nation: celui de l’homme dont l’irresponsabilité et l’ambition auront conduit la France au fond de l’abîme économique et social.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

On se souvient qu'au lendemain de la libération de la France, le général de Gaulle avait créé avec Jean Monet le Commissariat général au Plan pour redresser et moderniser l’économie française, et ce fut un succès.

Il avait dit :

« Il faut que les objectifs à déterminer par le Plan revêtent pour tous les Français un caractère d’ardente obligation ».

Aujourd’hui, il serait utile que les Français et leurs dirigeants considèrent que la réindustrialisation du pays est « une ardente obligation » car il n’y a pas d’autre solutio... Poursuivre la lecture

Si le renouveau revendiqué par Emmanuel Macron pour son second mandat présidentiel signifie qu’il ambitionne de renouveler, au sens de reconduire, le « quoi qu’il en coûte » budgétaire des années précédentes, on peut dire que le Projet de loi de finances 2023 ou PLF 2023 présenté lundi dernier en Conseil des ministres répond à merveille à cette ambition. Il n’est que de comparer les avis successifs de la Cour des comptes ou du Haut Conseil des Finances publiques (HCFP) rendus chaque année sur le sujet pour s’en convaincre.

Avec une rég... Poursuivre la lecture

Le gouvernement doit chaque année résoudre un problème récurrent : le budget.

Il consiste à faire correspondre une liste de dépenses prévues, ordinairement classées dans l’ordre des ministères qui les présentent à l’approbation des parlementaires, avec une liste d’impôts et de taxes. Les gouvernements n’ont en effet aucun autre moyen que ces deux instruments pour se procurer de l’argent.

Depuis plus de 40 ans néanmoins, devant la difficulté d’équilibrer ses comptes, le gouvernement a fait appel au crédit. Comme chacun le sait, c... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles