Des défis à relever pour le nouveau président de la Chine Populaire

Les effets de la crise se sont fait sentir jusqu’à la Grande Muraille et n’ont pas épargné le colosse.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
imgscan contrepoints 2040 Chine

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Des défis à relever pour le nouveau président de la Chine Populaire

Publié le 9 novembre 2012
- A +

Les effets de la crise se sont fait sentir jusqu’à la Grande Muraille et n’ont pas épargné le colosse.

Par Charles Sannat.
Article publié en collaboration avec L’or et l’argent.

Xi Jinping, nouveau président de la Chine Populaire.

Deuxième puissance économique mondiale, deuxième exportateur mondial, un yuan qui commence à avoir du poids sur le marché et une croissance à 2 chiffres depuis une dizaine d’années… Le destin économique de la Chine semblait très prometteur jusqu’à 2012. Les effets de la crise se sont fait sentir jusqu’à la Grande Muraille et n’ont pas épargné le colosse. A-t-il toujours des pieds d’argile ?

Une croissance en décroissance

Le défi qui attend Xi Jinping, secrétaire général du PCC et nouveau président de la Chine Populaire est l’emploi. L’Europe, première importatrice de marchandises chinoises et première cliente est en difficulté avec une zone économique désunie et une crise de dette souveraine sans précédent. Pour la première fois en 2012, la Chine a donc connu un ralentissement de sa croissance en passant à 7,5%. Un chiffre qui fait rêver mais qui ne suffit pas à créer 11 millions d’emplois par an. C’est ce qu’il faudrait pour éviter le chômage de milliers de Chinois qui désertent les campagnes pour accéder à des emplois urbains.

Si la Chine veut s’installer définitivement comme puissance économique, elle doit générer de la richesse autrement qu’en exportant et consommer ses propres richesses. En clair, il faut que la population passe en haut de gamme.

Objectif 8 000 tonnes d’or

Si l’on ne connait pas encore les orientations économiques du nouveau président, ce que l’on connait en revanche, ce sont les ambitions de la Chine en matière d’or : 5e détenteur d’or avec près de 1000 tonnes d’or, la Chine est aussi le premier producteur d’or mondial, et n’en exporte pas ou que très peu ! Son objectif : devenir le 2e détenteur d’or au monde après les États-Unis, premiers détenteurs d’or, avec des réserves estimées à 8133,5 tonnes. Ce qui signifie un achat de 6000 tonnes d’or au total pour rivaliser avec les réserves américaines.

Depuis 2007, la Chine achète beaucoup d’or en plus de celui qu’elle produit. La Chine se débarrasserait ainsi d’encombrants Bons du Trésor américains qui ne valent plus qu’encre et papier… Premier détenteur de bons du trésor, la Chine chercherait en fait à les remplacer petit à petit par de l’or bien tangible, beaucoup plus sûr.

La Chine a bien entamé ce programme puisqu’elle aurait récemment obtenu l’accès à l’une des plus grandes mines du monde située au Venezuela. Afghanistan, Corée du Nord… La Chine n’épargne aucun marchand d’or potentiel. La Chine donc pourrait avoir une réelle influence si ce n’est le contrôle, sur le marché de l’or. Et qui détient les cordons de la bourse du marché de l’or… Voilà qui pourrait réellement changer la face du monde !

—-
Sur le web.

Voir les commentaires (2)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (2)
  • Hum… marchant(d) d’or 🙂

    Contrepoints >> coquille corrigée, merci.

  • ‘La Chine doit générer de la richesse’
    Je pense qu’elle doit apprendre à la gérer aussi, c’est donc les banques qui valorisent la monnaie Chinoise qui vont faire ou défaire la Chine. Mais notre chance c’est que ceux qui dirigent le pays sont craintifs et risquent de perdre de l’argent dans cette diversification de la croissance.
    Ca sera le premier continent qui sera entièrement capitalisé par des échanges déséquilibrés artificuiellement. On trouve le similaire au style de dévelloppement dans le délit d’initié.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

À partir du moment où l’on admet qu’il existe des « limites à la croissance » comme l’a théorisé le rapport Meadows publié par le Club de Rome en 1972, ou lorsqu’on pense comme Jean-Marc Jancovici que « la planète n’acceptera pas d’avoir 10 milliards d’habitants », dans le droit fil des prédictions apocalyptiques sur l’impossibilité d’obtenir une production alimentaire en phase avec la croissance démographique formulées aux alentours de 1800 par l’économiste britannique Thomas Malthus, on en vient assez rapidement à vouloir imposer un mode de... Poursuivre la lecture

Nous sommes à l’aube d’une nouvelle rupture technologique qui pourrait, à terme, bouleverser le marché de l’emploi. Le développement des solutions d’intelligence artificielle sur des pans entiers du marché de l’emploi aura des externalités positives indéniables, encore trop mal perçues des travailleurs.

Des transformations structurelles sans destruction massive

Selon le rapport de référence « Automatisation, numérisation et emploi » du Conseil d’orientation pour l’emploi (janvier 2017), moins de 10 % des emplois existants seront menacé... Poursuivre la lecture

Dans la mythologie grecque, Cassandre était la prêtresse troyenne qui avait reçu la malédiction de prononcer de vraies prophéties, mais de ne jamais être crue.

L'environnementalisme idéologique comporte une cohorte de Cassandre inversées : ils font de fausses prophéties qui sont largement crues. Le biologiste de Stanford Paul Ehrlich, dans son classique de 1968, The Population Bomb, a prophétisé :

"La bataille pour nourrir toute l'humanité est terminée. Dans les années 1970, des centaines de millions de personnes mourront de fai... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles