Des défis à relever pour le nouveau président de la Chine Populaire

Les effets de la crise se sont fait sentir jusqu’à la Grande Muraille et n’ont pas épargné le colosse.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
imgscan contrepoints 2040 Chine

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don

Des défis à relever pour le nouveau président de la Chine Populaire

Publié le 9 novembre 2012
- A +

Les effets de la crise se sont fait sentir jusqu’à la Grande Muraille et n’ont pas épargné le colosse.

Par Charles Sannat.
Article publié en collaboration avec L’or et l’argent.

Xi Jinping, nouveau président de la Chine Populaire.

Deuxième puissance économique mondiale, deuxième exportateur mondial, un yuan qui commence à avoir du poids sur le marché et une croissance à 2 chiffres depuis une dizaine d’années… Le destin économique de la Chine semblait très prometteur jusqu’à 2012. Les effets de la crise se sont fait sentir jusqu’à la Grande Muraille et n’ont pas épargné le colosse. A-t-il toujours des pieds d’argile ?

Une croissance en décroissance

Le défi qui attend Xi Jinping, secrétaire général du PCC et nouveau président de la Chine Populaire est l’emploi. L’Europe, première importatrice de marchandises chinoises et première cliente est en difficulté avec une zone économique désunie et une crise de dette souveraine sans précédent. Pour la première fois en 2012, la Chine a donc connu un ralentissement de sa croissance en passant à 7,5%. Un chiffre qui fait rêver mais qui ne suffit pas à créer 11 millions d’emplois par an. C’est ce qu’il faudrait pour éviter le chômage de milliers de Chinois qui désertent les campagnes pour accéder à des emplois urbains.

Si la Chine veut s’installer définitivement comme puissance économique, elle doit générer de la richesse autrement qu’en exportant et consommer ses propres richesses. En clair, il faut que la population passe en haut de gamme.

Objectif 8 000 tonnes d’or

Si l’on ne connait pas encore les orientations économiques du nouveau président, ce que l’on connait en revanche, ce sont les ambitions de la Chine en matière d’or : 5e détenteur d’or avec près de 1000 tonnes d’or, la Chine est aussi le premier producteur d’or mondial, et n’en exporte pas ou que très peu ! Son objectif : devenir le 2e détenteur d’or au monde après les États-Unis, premiers détenteurs d’or, avec des réserves estimées à 8133,5 tonnes. Ce qui signifie un achat de 6000 tonnes d’or au total pour rivaliser avec les réserves américaines.

Depuis 2007, la Chine achète beaucoup d’or en plus de celui qu’elle produit. La Chine se débarrasserait ainsi d’encombrants Bons du Trésor américains qui ne valent plus qu’encre et papier… Premier détenteur de bons du trésor, la Chine chercherait en fait à les remplacer petit à petit par de l’or bien tangible, beaucoup plus sûr.

La Chine a bien entamé ce programme puisqu’elle aurait récemment obtenu l’accès à l’une des plus grandes mines du monde située au Venezuela. Afghanistan, Corée du Nord… La Chine n’épargne aucun marchand d’or potentiel. La Chine donc pourrait avoir une réelle influence si ce n’est le contrôle, sur le marché de l’or. Et qui détient les cordons de la bourse du marché de l’or… Voilà qui pourrait réellement changer la face du monde !

—-
Sur le web.

Voir les commentaires (2)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (2)
  • Hum… marchant(d) d’or 🙂

    Contrepoints >> coquille corrigée, merci.

  • ‘La Chine doit générer de la richesse’
    Je pense qu’elle doit apprendre à la gérer aussi, c’est donc les banques qui valorisent la monnaie Chinoise qui vont faire ou défaire la Chine. Mais notre chance c’est que ceux qui dirigent le pays sont craintifs et risquent de perdre de l’argent dans cette diversification de la croissance.
    Ca sera le premier continent qui sera entièrement capitalisé par des échanges déséquilibrés artificuiellement. On trouve le similaire au style de dévelloppement dans le délit d’initié.

  • Les commentaires sont fermés.

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don
campagne électorale nombre de fonctionnaires
6
Sauvegarder cet article

Emmanuel Macron n’est certes pas un dictateur ; en tout cas pas encore. Mais il a tendance à utiliser les réflexes d’un Xi Jinping dans les domaines de la liberté individuelle, de l’éducation et de la considération pour les Français.

On peut citer plusieurs exemples.

 

Covid

Après avoir nié l’arrivée en France de la pandémie, comme en Chine, l'administration, dont le chef suprême est M. Macron, n’a certes pas emprisonné les lanceurs d’alerte mais malgré les cris d’alarme de ses voisins italiens touchés les premiers, ... Poursuivre la lecture

photo de Xi Jinping
1
Sauvegarder cet article

La Chine a fait la Une de l’actualité internationale avec la confirmation de Xi Jinping à la tête du pays avec des pouvoirs inégalés depuis Mao. Et surtout, de manière plus surprenante, avec le soulèvement des jeunes Chinois.

La presse internationale en a déduit un affaiblissement de l’économie chinoise. Je pense même que le décrochage de la Chine est inévitable à terme si elle persiste à s’isoler politiquement et économiquement.

 

Un vent de révolte souffle en Chine

La population s’est révoltée contre la surveillanc... Poursuivre la lecture

Partout en Chine, des protestations populaires s’élèvent contre une politique de confinements sanitaires qui étouffe le pays depuis des années. En cause, une politique « zéro covid » autoritaire initiée dès 2020 pour contenir la progression du Covid-19, qui a abouti à une paralysie sans précédent du pays, notamment suite à l’isolement forcé de la ville de Shanghai.

Protests in China are not rare. What *is* rare, are multiple protests over the same issue, at the same time, across the country. The protest below, appa... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles