Royaume-Uni : annonce de la fin des éoliennes

Le ministre de l’énergie du Royaume Uni, John Hayes, a annoncé l’arrêt des constructions de nouveaux champs d’éoliennes terrestres.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Royaume-Uni : annonce de la fin des éoliennes

Publié le 31 octobre 2012
- A +

Le ministre de l’énergie du Royaume Uni, John Hayes, a annoncé l’arrêt des constructions de nouveaux champs d’éoliennes sur terre.

Par Richard North, depuis Bradford, Royaume Uni.

Daily Mail, la fin de l’éolien

Je ne sais trop qu’en penser exactement, mais ça a l’air bon – surtout que Christopher Booker a aussi écrit quelque chose sur ce sujet.

Il écrit : « le degré de signification de l’annonce choc d’hier, par notre ministre de l’énergie John Hayes, que le gouvernement a l’intention de fixer une limite ferme à la construction de tout champ d’éolien terrestre supplémentaire, peut difficilement être exagéré. Au premier abord, ceci promet d’être le début de la fin d’un des délires politiques les plus importants et les plus dangereux de notre époque. »

Cependant, ce n’est pas tout à fait aussi bon que ça en a l’air. Hayes borne son annonce en termes d’éolien terrestres qui « salirait l’image de l’éolien en mer, du solaire et des centrales marémotrices ». Il n’y a pas là de conversion damascène : juste une retraite politique pour soulager un point de friction, pour récupérer une partie du vote rural.

—-

Sur le web.

Voir les commentaires (5)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (5)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

La future sobriété annoncée dans les principaux médias serait contrainte par la situation générale (covid et guerre en Ukraine).

Ces privations forcées (heureuses ?) deviendraient-elles aujourd’hui l’autre nom du rationnement que les Français ont connu pendant la guerre entre 1940 et 1945 ?

La cause est-elle à rechercher dans « la conjoncture » internationale, ou est-ce le résultat de l’impéritie et de l’incompétence des gouvernements successifs depuis au moins 15 ans ?

 

La sobriété serait vertueuse ?

Il est ... Poursuivre la lecture

Après la grande distribution, les stades de football ? Invitée ce mardi de nos confrères de France Info, la ministre des Sports Amélie Oudéa-Castéra a annoncé que les événements sportifs pourraient incessamment sous peu se dérouler plus tôt qu’à l’habitude afin de limiter la consommation électrique des éclairages. Incessamment sous peu car cela pourrait s’appliquer dès cet hiver. Plus tôt qu’à l’habitude car la ministre souhaite réduire la consommation énergétique du secteur dont elle a la garde.

En cause : un plan d’économie d’énergie... Poursuivre la lecture

stratégie russe
1
Sauvegarder cet article

Résister ou collaborer avec les dictatures ? Ce thème historique est à nouveau d’actualité avec l’invasion de l’Ukraine par la Russie. Les pays de l’OTAN ou ceux de l’UE n’étant pas en guerre avec la Russie, la rupture des relations diplomatiques n’est pas envisagée. Mais les démocraties doivent-elles continuer à collaborer avec la Russie ou faut-il décourager toute coopération économique. Faut-il augmenter l’aide militaire à l’Ukraine, ce qui suppose une production plus importante d’armes et de munitions ?

La tentation est grande d’ét... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles