Des salles de shoot expérimentales

Marisol Touraine se pique de salles de shoot.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
imgscan contrepoints941 shoot

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Des salles de shoot expérimentales

Publié le 21 octobre 2012
- A +

Le regard de René Le Honzec.

Marisol Touraine se pique de salles de shoot. C’est une proposition récurrente de lobbies et d’esprits charitables pour permettre aux junkies de s’envoyer en l’air. Ça ne marche pas, la preuve tous ces drogués du vote qui continuent. Mais pendant ce temps-là on ne papouille pas Flamby sur son flou artistique  dans les vrais dossiers vitaux pour la France.

Voir les commentaires (2)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (2)
  • Connaissez-vous le nouveau nom de notre ministre de la santé?
    MST,
    MariSolTouraine,
    comme Maladie sexuellement transmissible…
    Pas un hasard

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Éric Verhaeghe.

C’est l’inconvénient d’être sur un marché où l’on représente 30 % des parts, face au majoritaire appelé l’hôpital public qui en détient 70 % et… qui s’appuie sur son pouvoir d’arbitre réglementaire pour les conserver coûte-que-coûte.

Les hôpitaux privés viennent de se ramasser le décret annuel qui confirme la théorie très française selon laquelle toute concurrence est par nature déloyale. Celle de l’hôpital public, en tout cas, l’est de façon éclatante. On aurait pu espérer une ligne plus libérale d’Agnès Buz... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

Par Éric Verhaeghe.

En son temps, Marisol Touraine avait endossé la doctrine funeste de ses services ministériels avec une loyauté confondante. Pour faire baisser le prix des lunettes (dont l’essentiel du coût repose sur les organismes complémentaires, rappelons-le), elle avait plafonné leur remboursement… Le raisonnement de l’époque soutenait que le prix de l’optique s’expliquait essentiellement par la « solvabilisation » des assurés du fait de remboursements trop élevés par les complémentaires.

Donc, pour faire baisser les p... Poursuivre la lecture

Par Éric Verhaeghe.

Non, contrairement à la légende propagée par Marisol Touraine en son temps, le déficit structurel de la Sécurité sociale n’a pas disparu. Bien au contraire, et le mérite revient à la Cour des comptes de le montrer avec brio dans son dernier rapport sur l’application des lois de financement.

La légende d’un déficit dû à la crise

Depuis plusieurs années, ceux qu’Emmanuel Macron a baptisé maladroitement les « fainéants » font courir la rumeur selon laquelle, s’il n’y avait pas de crise financière, la Sécurité so... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles