Cécile Duflot et les légions d’honneur vertes

On sait maintenant que les Verts raffolent de ces gadgets bourgeois qu’ils dénonçaient autrefois : la mère Duflot a distribué son contingent de Légions d’Honneur (30) à ses petits camarades méritants, ce qui a fait rigoler le net.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Légion DuflotDuflot immobilier (Crédits : René Le Honzec/Contrepoints.org, licence Creative Commons)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Cécile Duflot et les légions d’honneur vertes

Publié le 2 août 2012
- A +

Le regard de René Le Honzec.

On savait que les Verts ne crachaient pas sur le Rouge en souvenir du bon vieux temps d’un marxisme lambertiste, trotskiste ou autres -istes. On sait maintenant qu’ils raffolent de ces gadgets bourgeois qu’ils dénonçaient : la mère Duflot a distribué son contingent de Légions d’Honneur (30), qui sont rouges, à ses petits camarades méritants, ce qui a fait rigoler le net. Elle aurait pu être plus conséquente et leur attribuer l’Odre du Poireau, qui est vert, avec un filet rouge : c’est le surnom du Mérite Agricole !

Voir le commentaire (1)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (1)

    Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
légion d'honneur
0
Sauvegarder cet article

Par Michel Gay.

Mais pourquoi Bonaparte a-t-il créé la Légion d'honneur ?

 

Une masse de granit

Napoléon Bonaparte était certes un génie militaire mais, vers 1800, sa priorité était de reconstruire une France à l'agonie, ruinée, haineuse et désespérée. La Terreur puis le Directoire avaient laissé le pays dans une déliquescence telle que "le peuple avait démissionné" selon le terme de Roederer en juin 1799 (prairial an VII).

Entre deux fulgurantes victoires, Bonaparte rentrait à Paris pour relancer l'économie, ... Poursuivre la lecture

Par Louise Alméras.

Le 7 décembre dernier, l’Élysée semblait bien appartenir au monde des morts, comme d’autres jours, en recevant le président al-Sissi pour le décorer de la Légion d’honneur.

Selon la mythologie grecque, rappelons-le, l’Élysée est le lieu des Enfers où les âmes vertueuses se retrouvent après leur mort. Les héros établis par le monde, aujourd’hui, s’y retrouvent également, faisant penser parfois aux Enfers de la culture chrétienne.

À l’Élysée, comme à l’église, on voit passer les pécheurs et les saints. L... Poursuivre la lecture

Par Nathalie MP Meyer.

En ce début d’année 2020, le dictionnaire français des horreurs économiques scrupuleusement tenu à jour par nos nombreux anticapitalistes s’est enrichi d’un nouveau mot. Après les célèbres profits, dividendes, Monsanto, glyphosate, LVMH, capitalisation et j’en passe, voici le sinistre BlackRock, du nom du premier groupe de gestion d’actifs au monde. Ses torts ? Frayer d’un peu trop près avec le concept honni de capitalisation d’une part et avec le Président Macron d’autre part.

Or ce dernier tente actuellemen... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles