Ce que vos sites favoris disent de vos préférences politiques

Vos sites préférés en disent long sur vos préférences politiques et votre degré d’engagement politique selon une étude réalisée par un cabinet américain.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Positionnement politique et degré d'engagement en fonction de vos sites préférés

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Ce que vos sites favoris disent de vos préférences politiques

Publié le 15 juillet 2012
- A +

Vos sites favoris en disent long sur vos préférences politiques et votre degré d’engagement politique selon une étude réalisée par un cabinet américain.

Par Alexis Vintray.

Utilisateur compulsif d’eBay ? Vous comptez probablement voter Mitt Romney et être fortement engagé en politique. Reddit (le site de social bookmarking) fait partie de vos sites favoris ? Vous êtes surement pro-Obama, même si la politique vous intéresse peu.

Voilà deux exemples de résultats d’une étude intéressante que j’ai découvert grâce à Erwan Le NoanEngage, une agence de communication en ligne, a analysé les « likes » de milliers d’utilisateurs Facebook, partenaires de la plateforme Trendsetter. Et les résultats sont intéressants (cliquer sur l’image pour agrandir) :

Positionnement politique et degré d’engagement en fonction de vos sites préférés

Une bonne partie des résultats sont assez peu surprenants. Comme le souligne Engage, les républicains tendent à préférer les sites de finances personnelles, de commerce en ligne ou de réseau professionnel (Paypal, Ebay, Amazon, Linkedin). À l’inverse, les démocrates préféreront xkcd, une bande dessinée en ligne très geek, ou bien Etsy, un site qui vend des objets d’artisanat, d’art ou vintage.

On notera aussi, sans trop de surprise, que Wikipédia penche fortement vers le côté démocrate. Une surprise très limitée quand on sait qu’il existe au moins deux encyclopédies concurrentes jugeant l’encyclopédie en ligne trop « gauchiste », Conservapedia et Metapedia. Sans oublier Wikibéral pour les idées libérales.

Au petit jeu des concurrents, on voit enfin que là où les utilisateurs de Google préfèrent les démocrates, ceux de Bing préfèrent les républicains. Les joueurs de Farmville sont fermement républicains, alors que les amateurs d’Angry Birds penchent en faveur d’Obama.

Et si Contrepoints est votre site préféré ? Pas de doute, vous êtes en faveur de la liberté !

Devenez fans de Contrepoints sur Facebook!

Voir les commentaires (7)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (7)
  • Google (moteur de recherche + gmail+ youtube) , le meilleur ami des démocrates là c’est une surprise ! Après pour farmville ça va peut être alimenté le stéréotype sur les Républicains mais je ne suis en aucun cas surpris … mais bon ces résultats sont à prendre avec des pincettes , après tout il faut déjà être connecté sur facebook et « liker » tel ou tel site en ayant préalablement mis sur son profil sa préférence politique , rien qu’avec ça on limite sévèrement la précision des résultats .

  • « Et si Contrepoints est votre site préféré ? Pas de doute, vous êtes en faveur de la liberté ! »

    … ou un troll qui a beaucoup de temps à perdre 😉

  • Curieux. Wikipedia démocrate? L’encyclopédie en ligne a pourtant été fondé par un libertarien, Jimmy Wales, inspiré par A. Rand ou F. Hayek. De manière générale, je pense que l’étude menée par cette agence de com en ligne « Engage » ne vaut pas grand chose. Un coup de pub sans doute!

    • Oui, certes.

      Mais regarder bien le contenu des pages de Wikipédia…
      Et aussi la manipulation des « informations » sur des idées de politiques économiques par exemple. Regardez à quel point des « contributeurs » modifient largement les contenus quand cela ne vas pas dans le sens des démocrates.
      par exemple sur le prétendu RCA, sur les OGM, sur la politique des taxes ou du Health care…

  • Et dire que Wikipedia a été fondé par Jimmy Wales qui dit être inspiré dans toute ses démarches par Ayn Rand et Friedrich Hayek.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Matt Hampton. Un article de la Foundation for Economic Education

 

Depuis des années, certaines personnes qui s'opposent à la censure sur les médias sociaux affirment que c'est à l'État d'y mettre fin. D'autres ont fait valoir que le marché libre est une meilleure solution que l'État, malgré le problème posé par des entreprises qui déforment le discours public.

La semaine dernière, l'achat de Twitter par le PDG de Tesla, Elon Musk, est l'exemple parfait pour illustrer que des acteurs privés peuvent apporter des c... Poursuivre la lecture

Après la présentation, ainsi que des analyses précises et détaillées portant sur les enjeux liés aux techniques et technologies du numérique, objets d’un premier volume, puis la portée économique prodigieuse de ces technologies, étudiées dans un second tome, cette importante somme de connaissances et de réflexions se poursuit à travers ce troisième et ultime volume, consacré aux enjeux sociétaux et aux nombreuses questions que soulève la pratique du numérique.

Réunissant une nouvelle fois les contributions de multiples spécialistes ven... Poursuivre la lecture

Il y a 20 ans, presque jour pour jour, la Commission européenne imposait une amende record de 497 millions d’euros à Microsoft et lui imposait de produire une version de Windows sans Internet Explorer et sans Windows Media Player.

Ceci mettait fin à des années de procédures antitrust et arrivait à contre-temps alors que la concurrence avait déjà amplement limité le monopole de Microsoft sur ces deux produits.

Quelle ironie que Microsoft ait récemment renoncé à mettre à jour Internet Explorer et ait choisi de le remplacer par Edg... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles