Un diplôme d’éthique des affaires à Aix-Marseille pour mieux comprendre les enjeux éthiques de la crise

La Faculté de Droit et de Science Politique de l’Université d’Aix-Marseille a créé un Diplôme Universitaire (DU) d’éthique économique et des affaires, dont le responsable est le Professeur Jean-Yves Naudet. Ce diplôme est ouvert depuis 2010 et en est à sa troisième promotion.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Un diplôme d’éthique des affaires à Aix-Marseille pour mieux comprendre les enjeux éthiques de la crise

Publié le 3 juillet 2012
- A +

La Faculté de Droit et de Science Politique de l’Université d’Aix-Marseille a créé un Diplôme Universitaire (DU) d’éthique économique et des affaires, dont le responsable est le Professeur Jean-Yves Naudet. Ce diplôme est ouvert depuis 2010 et en est à sa troisième promotion.

Par Jean-Yves Naudet.

La Faculté de Droit et de Science Politique de l’Université d’Aix-Marseille a créé un Diplôme Universitaire (DU) d’éthique économique et des affaires, dont le responsable est le Professeur Jean-Yves Naudet. Ce diplôme est ouvert depuis 2010 et en est à sa troisième promotion.

C’est un DU de 110 heures de cours, de septembre à avril, trois soirs par semaine de 18 à 20 h 00, conçu comme un complément en éthique économique d’un diplôme principal (L2, L3, Master 1 ou 2) de toutes les spécialités (droit, économie, gestion, sciences politiques, lettres, etc.). Ce diplôme peut également être suivi par des personnes en activité professionnelle.

Les frais de formation sont de 400 € pour une formation initiale et 1500 € pour une formation continue. La date limite de dépôt des dossiers de candidature est fixée au 15 septembre 2012. Dossier de candidature composé pour les étudiants : relevé de notes, lettre de motivation. Pour les professionnels : CV et lettre de motivation.

La question de l’éthique économique et des affaires se pose à tous les niveaux de l’activité professionnelle, dans les entreprises, les associations ou les administrations. Aucun étudiant sortant de l’université ne doit ignorer cette réalité. Les conflits d’ordre éthique sont permanents dans les organisations publiques ou privées entre les diverses parties prenantes : en comprendre les raisons, savoir discerner les enjeux et les motifs, envisager des solutions, fait déjà parti du travail des cadres privés ou publics.

Dans toutes les organisations se mettent en place des chartes éthiques, des codes de conduite, des politiques de développement durable, des comités d’éthique, etc. Il faut en comprendre le langage et connaître les enjeux, a fortiori pour participer à leur mise en place. En outre, dans tous les concours administratifs, dans les recrutements de toute nature, le questionnement des candidats sur les sujets éthiques est permanent.

Enfin, au moment où il est question de moralisation du capitalisme et de crise morale du système, les étudiants doivent trouver dans l’université une formation complémentaire leur permettant de comprendre l’importance de ce débat et d’en tirer les applications professionnelles. Dans le monde économique de demain, l’éthique sera non seulement un outil de gestion intégré dans le management, mais encore un élément décisif dans le choix des cadres du secteur privé ou public. L’économie de marché a besoin d‘acteurs formés aux questions éthiques. C’est un « plus » indiscutable pour un recrutement.

Les dossiers (ne pas oublier d’indiquer votre numéro de téléphone et adresse e.mail) doivent être envoyés à l’adresse suivante :

Professeur Jean-Yves NAUDET – Centre de Recherches en Ethique – Faculté de Droit et de Science Politique – Aix-Marseille Université – 3 avenue Robert Schuman, 13628 Aix-en-Provence cedex 1

Tél : 04 42 17 28 73 – Fax : 04 42 17 28 59 – mail : jean-yves.naudet@univ-amu.fr

Informations et dossier d’inscription sur le site : www.centre-ethique.univ-cezanne.fr

Voir le commentaire (1)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (1)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Nous sommes le 28 septembre et, bien que bénéficiant d'une couverture médiatique relativement faible, c'est aujourd'hui la journée internationale du droit à l'avortement.

 

Avortement : du pour et du contre

Le débat sur le recours à l'avortement est particulièrement polarisé avec d'un côté, les partisans de l'avortement - ceux qui défendent le droit à y accéder - et l'autre extrême, les défenseurs de la vie - ceux qui cherchent à interdire toute forme d'avortement. Il existe trois types d'interruption de grossesse : l'utili... Poursuivre la lecture

Par Patrick de Casanove.   

Tous les intérêts légitimes sont harmoniques. Tous ceux qui adopteront ce point de départ : les intérêts sont harmoniques, seront aussi d’accord sur la solution pratique du problème social : s’abstenir de les contrarier et de déplacer les intérêts. Il ne faut pas étendre artificiellement la solidarité de manière à détruire la responsabilité ; en d’autres termes, il faut respecter la liberté. Frédéric Bastiat, À la jeunesse française (1850)

Leur légitimité réside dans les échanges libres, qui sont harm... Poursuivre la lecture

Atelier proposé par IES Europe.

La Faculté de Droit d’Aix-Marseille Université organise en collaboration avec le Freedom Center de l’Université d’Arizona et IES Europe un atelier de réflexion autour du philosophe David Schmidtz et de l’économiste Cathleen Johnson, à propos de leur ouvrage à la croisée de l’économie et de l’éthique, Commercial Society (qui sortira bientôt en français sous le titre La Société du Commerce), du 8 juillet (soir) au 10 juillet (soir) à l’Université d’Aix-Marseille, Site Schuman à Aix-en-Provence.

À cô... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles