Les conditions d’emprunt de l’État espagnol s’envolent

L’État espagnol a réussi à réaliser un emprunt de 3 milliards d’euros à 12 et 18 mois, mais ses taux d’intérêt se sont envolés.

L’État espagnol a réussi à lever 3 milliards d’euros à 12 et 18 mois, mais ses taux d’intérêt se sont envolés.

C’était la première émission espagnole depuis l’annonce du plan de sauvetage de certaines de ses banques le 9 juin dernier. L’État espagnol a réussi à emprunter 3 milliards d’euros, mais à des conditions fortement dégradées par rapport à une émission similaire il y a un mois. Les investisseurs ont en effet demandé 5,074% pour la ligne 12 mois (vs 2,985% en mai) et 5,107% sur la ligne 18 mois (vs 3,302% en mai).


Les conditions d’emprunt à long terme se sont aussi fortement dégradées, le taux 10 ans dépassant la barre des 7% et atteignant un niveau inédit depuis l’intégration par l’Espagne de la zone euro (janvier 1999) :

Une autre adjudication est prévue pour l’Espagne ce jeudi 21 juin, mais cette fois-ci les ibériques espèrent placer 2 milliards d’euros à long terme. L’Agence France Trésor (AFT) procèdera à une adjudication ce même jour.