Circulaire Guéant, une victoire sur laquelle il ne faut pas se reposer

Réjouissons-nous de la suppression de la circulaire Guéant qui frappait les étudiants étrangers. Mais il serait dangereux de croire que tout sera pour le meilleur des mondes avec le PS, qui dans le passé a affiché un bilan plus que mitigé sur ces questions d’immigration.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Immigration Etudiants Circulaire Gueant 31 mai

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Circulaire Guéant, une victoire sur laquelle il ne faut pas se reposer

Publié le 2 juin 2012
- A +

Réjouissons-nous de la suppression de la circulaire Guéant qui frappait les étudiants étrangers. Mais il serait dangereux de croire que tout sera pour le meilleur des mondes avec le PS, qui dans le passé a affiché un bilan plus que mitigé sur ces questions d’immigration.

Par le Parisien Libéral.

C’est une bonne chose d’avoir supprimé cette circulaire. Les centristes comme Hervé Morin n’avaient eu de mots assez durs contre cette circulaire qui privait la France de gens productifs formés chez nous, à nos frais.

Cette circulaire a fait beaucoup de mal à l’image de la France et aussi à l’union entre la droite et le centre. En plus, elle était improductive.

Maintenant, que les socialistes ne tombent pas (plus loin) dans la stratégie d’enfumage qu’ils mettent en œuvre depuis 15 jours. L’abrogation de la circulaire Guéant ne signifie pas que les étudiants étrangers puissent aisément devenir des travailleurs chez nous.

Savez-vous par exemple, qu’avant cette circulaire, un étudiant étranger diplômé d’une fac ou d’une école française devait, s’il voulait changer son statut administratif en préfecture, repasser, notamment, un test de connaissance de la langue française ? Est-ce que même l’administration préfectorale ne croit pas en la valeur des diplômes ?

Les socialistes sont bien les rois de la duplicité. Entre 1997 et 2002, ces grands humanistes n’ont pas supprimé les lois Pasqua Debré anti immigration. En 2012, ils disent s’attaquer à la politique du gouvernement Fillon, mais ne proposent aucune stratégie alternative de développement de l’attractivité de la destination France en tant qu’endroit pour travailler et étudier.

Electeurs, à l’occasion des législatives, renvoyez les socialistes, et Claude Guéant chez eux, en votant pour les candidats libéraux démocrates. Plus particulièrement, chers lecteurs de Boulogne, votez pour Thierry Solère, le local de l’étape !


Sur le web

Voir les commentaires (16)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (16)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Il y a quelques temps, j’avais publié un billet portant sur la bande dessinée de l’économiste Bryan Caplan intitulée Open Borders, qui faisait l’apologie de l’immigration. Même si cette œuvre était très convainquante, certains pourraient préférer un livre plus formel sur cette question.

Ces derniers mois, j’ai lu deux livres sur le sujet de l’immigration. Le premier intitulé Wretched Refuse, par Alex Nowrasteh et Benjamin Powell (ANBP) est un ouvrage très empirique, qui épluche toute la littérature académique sur les impacts de l’immig... Poursuivre la lecture

Par Alessandro Mazzola. 

 

Giorgia Meloni, 45 ans, leader du parti d’extrême droite Fratelli d’Italia, se prépare à présider le 68e gouvernement italien depuis la Seconde Guerre mondiale, qui sera le gouvernement le plus à droite depuis Benito Mussolini.

La coalition dans laquelle sa formation tient le premier rôle a en effet obtenu près de 44 % des suffrages (plus de 26 % pour Fratelli d’Italia, 9 % pour la Lega de Matteo Salvini et 8 % pour Forza Italia de Silvio Berlusconi) aux législatives tenues ce 25 septembre.... Poursuivre la lecture

Outre la santé, l’immigration est sans doute le sujet politique le plus polémique aux États-Unis. Les deux principaux partis se renvoient constamment la balle sans apporter de solution constructive à ce problème criant.

Car n’en déplaise à la vice-présidente, à qui incombe le problème, la frontière est très poreuse. Selon les dernières estimations, deux millions de personnes pourraient avoir traversé la frontière d’ici la fin septembre. On vient même de nuit pour tenter sa chance, et depuis le Pakistan parfois.

Et ce ne sont pas... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles