Hollande et le PS, fâchés avec l’économie

Considérons deux projets ou décisions imminentes, qui pourraient rapporter des voix à court terme mais asphyxieront la France à moyen terme
Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Parti Socialiste

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Hollande et le PS, fâchés avec l’économie

Publié le 1 juin 2012
- A +

Le gouvernement Hollande n’est sans doute plus marxiste mais l’économie lui reste une science étrangère. Considérons deux projets ou décisions imminentes, qui pourraient rapporter des voix à court terme mais asphyxieront la France à moyen terme : l’augmentation du SMIC et l’interdiction de l’exploitation des gaz de schiste.

Par Guy Sorman.

Parti SocialisteLe gouvernement Hollande n’est sans doute plus marxiste mais l’économie lui reste une science étrangère. Considérons deux projets ou décisions imminentes, qui pourraient rapporter des voix à court terme mais asphyxieront la France à moyen terme: l’augmentation du SMIC et l’interdiction de l’exploitation des gaz de schiste.

Il est attesté que la progression du SMIC et ses répercussions sur les coûts de production accentuent le chômage des plus jeunes et des moins qualifiés. Le refus de l’indépendance énergétique par les gaz de schiste- en contraste avec l’accueil enthousiaste au gaz de Lacq par le Général De Gaulle, naguère- conduira à une augmentation des coûts de production, à une croissance de nos importations de gaz et à une baisse de notre compétitivité à l’exportation .

Au total, la démagogie, l’ignorance et la mythologie écologiste peuvent favoriser une victoire électorale mais condamnent les socialistes et leurs alliés à perdre dans cinq ans. Cinq ans perdus pour les Français ? Dommage.

Sur le web

Augmenter le SMIC, c’est augmenter le chômage (Par Gary Becker, Prix Nobel d’économie)

Voir les commentaires (49)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (49)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Le déclin des organisations s’étale souvent sur de longues périodes, ce qui contribue à rendre sa perception difficile. Mais il arrive qu’un événement particulier le rende évident aux yeux de tous. Cet événement n’est pas nécessairement important, mais sans qu’on sache vraiment pourquoi, il cristallise tout ce qui était en germe depuis longtemps. Pour le Parti socialiste, alors au pouvoir, il semble bien que cet événement soit la gestion calamiteuse de la décision par le groupe ArcelorMittal d’arrêter les hauts fourneaux de Florange en 2012.<... Poursuivre la lecture

Par Claude Robert.

Hollande et Macron ont tous deux polarisé la vie politique à leur manière. Comme leur maître Mitterrand, ils ont su casser le jeu politique, le retourner à leur avantage en imposant des règles défavorables à leurs adversaires.

Surtout, ils l’ont fait en s’appuyant sur des ressorts affectifs, au détriment bien sûr de la transparence démocratique. Ils l’ont fait dans un seul but, celui d’accéder au pouvoir suprême.

Une fois installés à l’Élysée, ils ont continué d’abuser de cette technique pour à la fois ... Poursuivre la lecture

Par Nathalie MP Meyer.

Cet article doit se lire - j'insiste - comme la suite de "Manuel Valls : com’, ambition et coups de menton", portrait que j'avais écrit en décembre 2016 alors que l'ex-ministre de l'Intérieur puis Premier ministre de François Hollande venait de quitter Matignon pour participer à la primaire de gauche en vue de l'élection présidentielle de 2017.

Depuis son monumental plantage face à Benoît Hamon lors de la primaire de gauche de 2017, on le voit chercher fébrilement le parachutage politique en vue qui rendrait enf... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles