Les Français désertent l’assurance-vie pour le livret A

Nous avons dans ces colonnes déjà évoqué à plusieurs reprises la situation qui fait aujourd’hui du livret A un produit d’épargne monétaire plus intéressant que l’assurance vie ou tout autre produit.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Les Français désertent l’assurance-vie pour le livret A

Publié le 18 mai 2012
- A +

Nous avons dans ces colonnes déjà évoqué à plusieurs reprises la situation qui fait aujourd’hui du livret A un produit d’épargne monétaire plus intéressant que l’assurance-vie ou tout autre produit.

Par Thibault Doidy de Kerguelen.

Les derniers chiffres concernant l’épargne familiale (dite « des ménages ») sont flagrants :

  •  le livret A a enregistré en mars une collecte nette positive de 1,28 milliard d’euros (source CDC),
  •  l’assurance-vie a subi une décollecte de 1,2 Md€ sur le même mois de mars 2012 (source FFSA).

Les ménages français transfèrent sur le livret A leur épargne.

Nous avons dans ces colonnes déjà évoqué à plusieurs reprises la situation qui fait aujourd’hui du livret A un produit d’épargne monétaire plus intéressant que l’assurance-vie ou tout autre produit. Ne subissant pas la taxation CSG/CRDS, ne subissant pas d’imposition, il sert aujourd’hui, bien que ne bénéficiant pas de la revalorisation prévue, un intérêt net supérieur aux fonds Euros.

Concernant la revalorisation de l’intérêt servi, Monsieur Noyer, décidément plus sévère avec l’épargne de la « France d’en bas » qu’avec les bonus servis dans les banques, a fait savoir qu’il n’y avait pas lieu de la majorer. Rappelons qu’en janvier, avec une augmentation des prix des 2,4%, il n’avait déjà pas été majoré. En € constants, les épargnants français ont donc perdu de l’argent les trois premiers mois de l’année. Il en sera de même dans les mois qui viennent, puisque l’indice INSEE de la consommation affiche 2,3%, c’est-à-dire plus que les 2,25% du livret A. Mais, comme nous sommes dans l’épargne des plus modestes, rappelons que l’augmentation des prix des produits de grande consommation s’établit, lui, à 3,3%, ce qui commence à faire une sacrée différence !

S’il n’est pas prévu que la rémunération de votre épargne soit mieux rémunérée, il était inscrit dans le programme du candidat Hollande le doublement du plafond du livret A, ce qui le porterait à 30 600 euros contre 15 300 euros actuellement. L’état-major du Président élu a fait filtrer ces derniers jours auprès d’un certain nombre de journalistes choisis l’information selon laquelle cette mesure serait une des premières mises en application, par décret, dès la prise de fonction terminée. La campagne des législatives a commencé. Le LDD (ex Codevi) passerait quant à lui de 6 000 à 12 000 €.

Optimisée, cette mesure permettrait à un célibataire de percevoir (sur la base de la rémunération actuelle) 958,50 € d’intérêt par an (pour une année entière), au taux actuel de 2,25% ; 3 294 € pour une famille de deux enfants. Cela frôle la « niche fiscale », non ?

Notons tout de même que cette mesure mérite deux réflexions :

  • Les banques, pour des raisons comptables et de disponibilité des fonds (transférés pour partie à la CDC) n’ont aucun intérêt à ce doublement.
  • Seuls 7% des livrets sont au plafond. Le doublement n’apportera rien aux plus modestes (contrairement à un relèvement du taux) mais offre au contraire une opportunité de défiscalisation à plus gros épargnants. Poudre aux yeux ou manque d’analyse ?


Sur le web

Voir les commentaires (3)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (3)
  • Bonjour,
    L’État a besoin d’argent… Seuls les 7% de français qui ont mis leurs livrets au plafond auront les moyens de verser encore plus ( et seront tentés de le faire ? ).
    60 M de livret A x 7% = 4,2 M x 21300 € d’augmentation potentielle ( livret A + LDD ) = 89,46 Md dans les caisses de l’État !! Enfin, peut-être…

  • La collecte du livret A et la décollecte de l’assurance-vie semblent symétriques. Toutefois, l’encours des livrets A (290 milliards d’euros fin 2011, avec les LDD) reste nettement inférieur à celui de l’assurance-vie (1380 milliards). Il n’est pas certain que la comparaison entre les deux supports soit pertinente, d’autant que l’analyse néglige les livrets non réglementés (280 milliards) ou les comptes à terme, certes un peu moins liquides, mais dont l’encours, en forte progression, est de plus de 650 milliards.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
Pour épargner, commencer par définir ses objectifs

La première priorité pour bien placer son argent ? Savoir ce qu'on veut en faire, ce qu'on aura besoin d'en faire et quand. Il est essentiel de commencer par vous demander pourquoi vous mettez de l'argent de côté : pour un projet à court terme ou à long terme ? Pour un objectif précis comme un achat immobilier ou les études de vos enfants ?

Cette première étape vous permettra ensuite de choisir les produits appropriés. Elle ne doit pas être négligée, faute de quoi vous risqueriez de so... Poursuivre la lecture

L’assurance vie est le placement préféré des Français, avec près de 1900 milliards d’euros d’encours. Des millions de Français épargnent régulièrement sur leurs contrats d’assurance vie. Et pourtant, ils sont nombreux à mal connaître ce produit d’épargne et à ne pas savoir comment bien l’utiliser pour investir. Explications.

Rappels sur le fonctionnement de l’assurance vie

Avant tout, rappelons que l’assurance vie est un placement qui génère des intérêts et des plus-values (ou moins-values). Les épargnants détiennent une créance auprès... Poursuivre la lecture

Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, des finances et de la relance, vient d’annoncer en grande pompe une « bonne nouvelle ». Les Français vont pouvoir placer sur un livret A rémunéré non plus à 0,50 %, mais à 1 % à compter du 1er février 2022 ! Mais est-ce une si bonne nouvelle ? Faut-il s’en réjouir ? Y a-t-il mieux à faire de son épargne ?

Prenons de la hauteur. Une somme de 10 000 euros placée en livret A rapporte 100 euros d’intérêts par an au lieu de 50 euros. Cela ne change pas la vie, au mieux une sortie au restaurant de plus... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles