L’UMP et le FN vs le PS et le Front de Gauche, quelle différence ?

La grande force du Parti Socialiste, c’est d’avoir réussi à faire passer dans l’opinion que l’union entre le FN et l’UMP serait plus honteuse que le rapprochement entre le PS et le Front de Gauche.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
imgscan contrepoints 123 alliance PS FG

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

L’UMP et le FN vs le PS et le Front de Gauche, quelle différence ?

Publié le 14 mai 2012
- A +

La grande force du Parti Socialiste, c’est d’avoir réussi à faire passer dans l’opinion que l’union entre le FN et l’UMP serait plus honteuse que le rapprochement entre le PS et le Front de Gauche.

Par le Parisien Libéral.

La grande force du Parti Socialiste, c’est d’avoir réussi à faire passer dans l’opinion que l’union entre le FN et l’UMP serait plus honteuse que le rapprochement entre le PS et le Front de Gauche.

Entendons nous bien, il ne s’agit pas de pouvoir réhabiliter la fille à papa de Saint Cloud. Ni son programme protectionniste et ultra-étatiste, ni le background idéologique de l’extrême droite ne sont susceptibles de séduire les centristes, libéraux démocrates.

Mais le FN n’est-il pas à la droite de l’UMP ce que le Front de Gauche est à la gauche du PS ?

Longuet veut discuter avec la fille à papa de Saint Cloud, mais Hollande, Aubry et Montebourg ne refusent pas de serrer la main de Melenchon.

Le FN est l’héritier d’une idéologie qui a conduit l’Europe au bord de l’abime, mais le Front de Gauche, qui affiche ses valeurs communistes, également ! Le communisme réel, en application, n’a pas été une promenade de santé social ou de démocratie réformiste. Il s’est agit de goulag, de miradors et de surveillance généralisée. Où sont les excuses des communistes pour le soutien à des régimes criminels, encore jusqu’à aujourd’hui ?

L’argument selon lequel le parti de la fille à papa de Saint Cloud est la droite la plus extrême ne tient même pas, puisqu’il existe des partis à la droite du FN, tout comme il y a des partis à la gauche  du Front de Gauche.

Les deux Fronts, de Gauche ou National, partagent la même haine, la même recherche de bouc émissaires et les mêmes méthodes. Donc si Mélenchon est un interlocuteur valable pour le PS, pourquoi la fille à papa de Saint Cloud ne le serait-elle pas pour l’UMP ?

Seule solution pour sortir de ce piège : dénoncer les extrêmes, TOUS les extrêmes, de Gauche aussi bien que National.


Sur le web

Voir les commentaires (12)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (12)
  • Vous fonctionnez selon le même schéma stratégique que l’UMP, la machine à perdre. Encore et encore.

    De plus, parler de « background idéologique de l’extrême droite » est une bien misérable tentative de mettre à pied d’égalité « l’extrême droite » (comme vous dites) avec l’extrême gauche et une corde tout simplement bien trop usée.

    • Votre argument c’est quoi exactement ?

      Le « même schéma stratégique », mais pour quelle stratégie ?
      « que l’UMP, la machine à perdre », donc si l’UMP gagnait elle aurait raison ? Fichtre.

      Puisque vous êtes tellement malin et qu’il ne s’agit ici que d’une « misérable tentative », faites moi le plaisir de m’expliquer la différence. Ça ne devrait pas être trop difficile si c’est si évident.

  • Petite faute de frappe.

    « Mais le FN n’est-il pas à la droite de l’UMP ce que le Front de Gauche est à la gauche du PS ? »

    Mais le FN n’est-il pas à la gauche de l’UMP ce que le Front de Gauche est à la gauche du PS ?

  • Je trouve que le FN d’aujourd’hui n’a rien, absolument rien, d’extrême droite. Du temps du papa, c’était une droite nationale. La fille ne garde que le côté national, se vautrant dans le socialisme le plus étatiste possible.
    Pour le coup, on peut enfin faire des comparaisons pertinentes entre le Bleu Marine et le brun : politique familiale volontariste, rejet des étrangers selon le principe socialiste du gâteau à taille fixe, primauté du collectif sur l’individu, état fort, etc.

    • Le FN n’est pas d’extrême droite, il est d’extrême gauche. Sa filiation, c’est 1793, pas 1789. Il a été fondé par des anciens communistes. Son nom et son organisation très hiérarchisée n’ont rien d’anodin. Ses clientèles électorales non plus : c’étaient jadis celles du PCF. Donc Le Pen et Mélenchon sont les deux faces d’une même pièce.

      • Auriez-vous des sources ? Cela m’intéresse car je ne trouve que deux noms de personnes ayant été communiste avant la fondation du FN; les deux reniant le Communisme, par ailleurs. Je ne saurai en déduire que le parti fut d’Extrême Gauche à son commencement, ni qu’il fut totalement d’Extrême Droite, comportant aussi bien d’anciens collaborationnistes que de résistants certes nationalistes.

        De même, auriez-vous des sources quant à la clientèle visée ? Wikipedia me donne plutôt l’idée qu’ils visaient un électorat de droite, en plus du groupement Ordre Nouveau d’où le Front National prit naissance.

  • Merci pour cet article, qui sort selon moi des clichés médiatiques.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Cet article doit se lire - j'insiste - comme la suite de "Manuel Valls : com’, ambition et coups de menton", portrait que j'avais écrit en décembre 2016 alors que l'ex-ministre de l'Intérieur puis Premier ministre de François Hollande venait de quitter Matignon pour participer à la primaire de gauche en vue de l'élection présidentielle de 2017.

Depuis son monumental plantage face à Benoît Hamon lors de la primaire de gauche de 2017, on le voit chercher fébrilement le parachutage politique en vue qui rendrait enfin justice à l'immense e... Poursuivre la lecture

Par Pierre Robert.

Imaginez, le temps d’un rêve, que vous ayez toujours 20 ans, un rêve qui dans les circonstances actuelles va vite tourner au cauchemar.

Un temps de privations

Depuis plus d’un an, il vous a en effet été retiré tout ce qui fait le sel de la vie pour ceux de votre âge. Un carcan de mesures restrictives de vos libertés élémentaires vous interdit de sortir, d’avoir une vie amoureuse ou de trouver un boulot saisonnier. Vous êtes privé de cinéma, de théâtre, d’expositions, de musées, de voyages, de piscines, de sall... Poursuivre la lecture

Par Claude Robert.

Tandis que la gauche allemande a fait son Bad Godesberg en 1959 et que l’italienne a fait son aggiornamento quelques décennies plus tard, chez nous, fin 2020, François Hollande se demande s’il ne faut pas renommer le PS.

Le doux confort d’une réalité parallèle

Tout n’est pourtant pas rose pour le socialisme franchouillard. D’une part, la tornade LREM a complètement siphonné un PS qui était déjà mal en point.

D’autre part, de nombreux leaders de la droite républicaine et du centre se sont convertis à son... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles