Discrimination envers les enfants de l’enseignement catholique sur fonds publics

Subventionné à hauteur de 500 000€ par le contribuable, le conservatoire de l’école public de Rennes refuse d’accueillir les enfants de l’enseignement catholique.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Discrimination envers les enfants de l’enseignement catholique sur fonds publics

Publié le 22 avril 2012
- A +

Subventionné à hauteur de 500€ par le contribuable, le conservatoire de l’école publique de Rennes refuse d’accueillir les enfants de l’enseignement catholique.

Par Le Cri du Contribuable.

Le conservatoire de l’école publique de Rennes refuse d’accueillir les élèves du privé ! La visite consiste à découvrir une classe du début du XXe siècle et d’assister à son cours. Ce lieu a été créé par les délégués départementaux de l’éducation nationale d’Ile-et-Vilaine (DDEN 35) sous le statut d’association loi 1901.

« Ce conservatoire est réservé aux élèves du public et nous refusons que des élèves des écoles catholiques s’y rendent. C’est notre droit et c’est comme ça » explique Jean-Louis Robert, président de la DDEN 35. Par contre pour les élèves du public, la visite est gratuite, peut-on lire sur le site du conservatoire.

L’inspection d’académie, le maire de Rennes et le président du Conseil général d’Ile-et-Vilaine ont condamné cette discrimination religieuse. D’autant que cette association a reçu une subvention du Conseil général de 500 € pour 2012…

Sur le web

Voir les commentaires (5)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (5)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
9
Sauvegarder cet article

Ah, finalement, qu'il est doux d'être journaliste en France dans un journal de révérence !

Jadis, c'était un travail fatigant, voire stressant et parfois même risqué : il fallait aller chercher l'information directement sur le terrain et la corroborer le carnet de notes à la main. Certains événements pouvaient impliquer de mettre sa vie en danger ; et certaines informations, une fois obtenues, pouvaient signifier une exposition directe aux rétorsions des puissants...

Heureusement, en France, ce temps est révolu : de nos jours, l... Poursuivre la lecture

L'application de l'interdiction des aides d'État prévue par le traité de l'Union Européenne est réellement au cœur du projet européen, qui s'articule autour de la promotion de la paix par la suppression des obstacles au commerce entre les pays européens. Outre les douanes, les droits de douane, les restrictions de voyage et la bureaucratie protectionniste, l'octroi de subventions publiques fausse fortement les marchés, ce qui nuit aux consommateurs et aux contribuables.

Les aides d'État sont problématiques non seulement parce que les c... Poursuivre la lecture

socialisme
3
Sauvegarder cet article

Le doute n’est plus permis, nous vivons dans une ambiance socialiste assumée.

Que droite ou gauche gouverne importe peu. D’ailleurs, ce clivage politique a perdu de sa puissance fédératrice. Voter à gauche puis ensuite à droite n’était même pas envisageable il y a cinquante ans. Cela n’effraie plus personne aujourd’hui. L’explication fondamentale de ce phénomène apparaît à tout observateur de la vie politique : le socialisme a gagné. L’opposition libéralisme-socialisme n’existe plus dans la réalité économique et sociale française.

... Poursuivre la lecture
Voir plus d'articles